Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nassim Nicholas Taleb : "L'Europe n'a pas un problème avec l'immigration mais avec certains de ses immigrés"

Mondialement connu pour son livre le Cygne noir qui anticipait la grande crise de 2008, Nassim Nicholas Taleb répond aux questions d'Atlantico concernant l'éthique de l'immigration que l'Europe ne sait plus faire respecter à ses nouveaux arrivants. L'occasion d'insister aussi sur la notion de symétrie sans laquelle l'ouverture des frontières est un non sens absolu.

Exclusif

Publié le
Nassim Nicholas Taleb : "L'Europe n'a pas un problème avec l'immigration mais avec certains de ses immigrés"

Atlantico : Dans un fil twitter concernant les questions de migration, vous évoquez la symétrie comme notion éthique. Qu'entendez vous par là ?

Nassim Nicholas Taleb : La question est celle des frontières ouvertes. La France a des frontières ouvertes avec l'Italie ou avec la Belgique. Il y a une frontière ouverte parce qu'il y a plus ou moins autant d'Italiens ou de Belges qui veulent aller en France que de Français voulant aller en Italie ou en Belgique. Il n'y a pas une démesure de gens qui veulent aller d'un côté plutôt que d'un autre, ce qui fait que cela marche. Il y a évidemment des spécialisations, des gens viennent à New York pour la finance tandis que d'autres partent à Los Angeles pour la danse exotique mais en général les choses s'équilibrent.

Le principe de l'éthique c'est la symétrie, c’est-à-dire "je ne donne pas moins que je ne prends de vous". Il y a un équilibre des échanges entre personnes.

Mais lorsque l'on dit "ouvrir toutes les frontières" , on se retrouve dans une asymétrie parce que cela ne peut se faire que s'il y a autant de Français qui veulent aller en Algérie que d'Algériens qui veulent venir en France, autant de gens d'Afrique centrale qui veulent aller en Algérie qu'inversement etc. C'est pour cela que cela ne peut pas se faire sans déséquilibre.

J'ai vécu un déséquilibre moi-même. Une première fois lorsque j'étais enfant, lorsque les Palestiniens sont venus au Liban, ce qui a complètement déséquilibré la situation. Et une deuxième fois en ce moment avec les réfugiés Syriens au Liban. Quand 30 à 40% de la population sont des réfugiés, cela pose des problèmes locaux parce que le transfert ne se fait que d'un côté. Évidemment, il y a des questions humanitaires.

Vous évoquez également la notion d'éthique de l'immigration, de la nécessité du sacrifice que suppose l'immigration. Quelle est cette éthique à laquelle vous faites référence ?

Quand vous allez dans un pays qui n'est pas le vôtre, vous devez donner autant que vous prenez. Il y a quelque chose aux Etats-Unis que vous n'avez pas en France : un citoyen américain est condamné à payer des impôts le reste de sa vie, quel que soit votre lieu de résidence. Mais si un Français réside dans un paradis fiscal, il ne doit rien à la France. Il y a donc des gens qui prennent le passeport français mais jamais le passeport américain pour des raisons de convenance. Alors que je pense qu'il s'agit d'une éthique que de prendre un passeport, d'être prêt à mourir pour ce pays, vous sacrifier pour lui.

Je suis venu du Liban aux Etats-Unis dans un système. J'ai voulu prendre ce système et je suis arrivé pour ce système, et aujourd'hui je veux le protéger. En général, les migrants qui viennent comme moi ont les mêmes idées, ce sont des gens qui veulent protéger le système dans lequel ils sont venus, pour garder le pays comme il l'était quand ils sont venus. Il y a une deuxième catégorie de gens qui viennent en voulant changer le pays, cela n'est pas éthique à mon avis, comme cela n'est pas symétrique. Il n'est pas acceptable de vouloir changer les mœurs d'un pays dans lequel vous arrivez.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par aristide41 - 04/07/2018 - 08:02 - Signaler un abus le problème est

    que la France n'a jamais rien demandé à ses migrants. Certains en ont donc conclu qu'ils n'avaient aucun devoir et tous les droits Leurs revendications sont sans fin. Je suis venue d'Algérie à l'âge de cinq ans. J'ai quitté le pays de mon père pour celui de ma mère. Comme j'ai 47 ans, j'ai pu voir les choses évoluer. C'est un véritable crève coeur de voir ce que deviennent les pays européens.

  • Par assougoudrel - 04/07/2018 - 10:25 - Signaler un abus Je me méfie de tous

    "ces gens-là". En voyant le nom de l'auteur, j'ai aussi un mouvement de recul. Que la France donne les allocs qu'au bout de cinq ans de présence et jusqu'au troisième enfant et je serais déjà plus rassuré. Comme c'est parti, c'est trop tard. On dit, avec raison que "trop, c'est trop". Il y en a trop.

  • Par J'accuse - 04/07/2018 - 11:11 - Signaler un abus Les migrations massives posent un problème en elles-mêmes

    L'Amérique a été colonisée par l'Europe, qui y a exterminé ses habitants et institué un modèle économique fondé sur l'esclavage. Lorsqu'un continent ne peut pas ou ne veut pas se défendre contre les immigrants, ceux-ci le détruisent et y instaurent leurs lois. Les Européens doivent savoir à quoi s'attendre en ouvrant les portes: s'ils ne dominent pas l'immigration, c'est elle qui les dominera.

  • Par aristide41 - 04/07/2018 - 11:33 - Signaler un abus Assougourdel

    Vous pourriez développer? "Ces gens là"? Mouvement de recul ? Déjà, de nombreux libanais sont chrétiens. Alors dites moi, qu'est-ce que vous voulez dire?

  • Par assougoudrel - 04/07/2018 - 12:30 - Signaler un abus @aristide41

    La majorité des libanais sont des gens très bien et les reste beaucoup moins bien. Je ne connais pas ce monsieur et je ne sais pas de quel bord il se positionne; donc, je recule par réflexe, en attendant de savoir à qui j'ai affaire. Pour le reste, je me tais.

  • Par vangog - 04/07/2018 - 13:01 - Signaler un abus L’immigration de cœur est la bienvenue!...

    Non l’immigration d’allocation, cheptel électoral des gauche et droite archaïques... venue pour de « mauvaises raisons », cette immigration d’allocation ne peut être qu’une malchance pour la France, c’est tout!

  • Par assougoudrel - 04/07/2018 - 13:20 - Signaler un abus @aristide41

    Je développe, car quand je vous ai répondu, je cuisinais. Je me méfie, pas à cause du nom (je n'aurais pas dû dire ça), mais parce que cet homme parle de certains immigrés et non une catégorie. C'est vrai pour les USA, mais pas pour l'Europe. Les vagues d'immigrés viennent majoritairement de pays musulmans; nos prisons sont remplis majoritairement de "ces gens-là" et il manque de places, ce qui fait qu'ils y a plus de voyous dehors qu'en dedans. Aux USA, le peu qui arrivent de ces pays se tiennent à carreau, car c'est la prison direct et retour à la case départ avec toute la famille. celui qui n'a pas un travail, un logement et une certaine somme d'argent, ne rentre pas comme chez nous qui accueillons tous les miséreux du monde. Aux USA, nos ONG seraient dissoutes et en taule. Avec des gouvernants débiles et une "justice" tarée, on voit tous les dérapages et encore aujourd'hui à Nantes. Alors, je ne peux que me méfier de ce monsieur qui ne fait pas la différence entre l'UE et les USA. Quand je dis "ces gens-là", je parle de tous ces gens qui sont persuadés d'avoir que des droits, mais pas de devoirs et ce n'est même pas uniquement de leur faute, mais de celles de nos dirigeants.

  • Par philippe de commynes - 04/07/2018 - 16:43 - Signaler un abus C'est exactement çà

    Le discours convenu critique de l'immigration (pour ne pas être accusé de "racisme") est de dire que c'est un problême de quantité "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde", alors que c'est surtout un problême de qualité, des immigrés qui viennent en France que pour profiter des allocs, voire si ce n'est pas suffisant, se livrer à diverses activités délictueuses, et si l'on s'avise que de vouloir faire semblant de mettre le hola, ils se "radicalisent" voire commettent des attentats, de tels immigrés , même en petites quantités (et en l'occurrence la France en a importer en immense quantité, et continue de le faire), c'est toujours trop.Et ce n'est pas d'avoir des dirigeants en dessous de tout qui nous promettent de rendre une telle immigration acceptable en mettant par ailleurs des rideaux de fer contre les immigrés travailleurs et honnêtes ("rassurer vous brave gens, ces gens ne vous voleront pas votre travail", par contre pour les autres, ceux qui n'ont que pour prétention de prendre notre argent, les allocs, c'est open bar) qui arrange quoi que ce soit, ainsi grace à eux nous avons tous les problèmes de l'immigration , sans en avoir aucun avantage.

  • Par Pharamond - 04/07/2018 - 17:31 - Signaler un abus "Le Cygne Noir",un livre un

    "Le Cygne Noir",un livre un peu ardu à lire mais enrichissant. Nassim Nicholas Taleb est quelqu'un qu'il faut écouter.Il appartient à la fois au monde proche-oriental et occidental. Un autre Libanais,Amin Malouf avait écrit un article il y a quelques années dans le quel il écrivait:"Celui qui vient d'une autre société,doit commencer par assimiler ce qui existe déjà:l'histoire,la langue,les symboles de reconnaissance,le mode d'existence,les valeurs essentielles,telle la laïcité et ensuite seulement,il a le droit et mêle dirais-je le devoir d'apporter sa contribution,d'imprimer sa marque". Cela n'a pas été le cas avec ceux qui sont venus d'ailleurs chez nous. L'abcès sera inévitablement crevé.Comment? That is the question.

  • Par Haddock36 - 04/07/2018 - 18:34 - Signaler un abus Allemands et français

    L’émission Les Experts de BFM Business, un des rares programmes de la télévision française qui ne soit pas trop infecté par la langue de bois, nous a donné mardi 3 juillet un éloquent débat sur le problème de l’immigration auquel participaient, entre autres, Markus Kerber, Nicolas Doze et Alain Madelin. On a pu assister à une illustration de ce qui sépare allemands et français. Ces derniers, selon leur habitude, n’ont cessé de caqueter sur ce qu’il pourrait être envisagé de faire dans certaines mesures et à condition de…etc… Markus Kerber, Professeur à l’Université de Berlin, allant directement au but, a mentionné le Frontex et le fait que l’Europe dispose d’une force navale suffisante pour mettre un terme aux activités des passeurs de migrants, principalement économiques selon lui, et aidés par certaines associations dites humanitaires, et nous savions qui il il désignait ainsi. Madelin, qui n’a fait que nous décevoir depuis 20 ans, a commenté et a eu le mot de la fin en déclarant ; « heureusement que ces associations sont là quand même ». La Messe était dite.

  • Par cagnotte - 05/07/2018 - 08:33 - Signaler un abus le nord de larégion parisienne

    contredit ce titre! ce n'est déjà plus du tout la France

  • Par edac44 - 05/07/2018 - 10:06 - Signaler un abus La France n'a plus les moyens ni le temps de faire le tri ...

    La France n'a plus les moyens ni le temps de faire le tri entre les bons et les mauvais bougnoules, ceux qui aujourd'hui envahissent le territoire national avec la complicité d'ONG mafieuses, sans en respecter, ni les règles, ni les conditions d'entrée. Oui c'est vrai, il y a des artistes et des intellectuels remarquables, de confession musulmane et qui participent surement bien plus qu'ils ne consomment les ressources du pays. Ces gens là ne sont surement pas les plus nombreux, ne sont pas au chômage, ne touchent pas d'allocations familiales, ils n'en ont pas besoin, ils vivent de leur travail et de leur talent. Bref, ce sont de très bons contributeurs fiscaux !... Mais que dire de ceux qui se pointent en France pour vivre sur le système de protection sociale du pays ? Entre réfugiés politiques qu'il convient toujours d'aider et réfugiés économiques qu'il faut avoir le courage de renvoyer chez eux, même à leur triste sort, effectivement la France n'a jamais eu les moyens de soulager la misère du monde, n'en déplaise aux bonnes âmes qui comptent surtout sur le fric du contribuable pour faire vivre leur association pseudo caritative. Alors se faire traiter de raciste, on s'en fout !

  • Par edac44 - 05/07/2018 - 10:11 - Signaler un abus C plus facile d'être con à Neuilly qu'être raciste à St denis !

    https://www.youtube.com/watch?v=09RedfxO3mQ

  • Par aristide41 - 05/07/2018 - 13:43 - Signaler un abus Merci assougoudrel

    pour les précisions. Comme je fais partiellement partie de "ces gens là", l'expression me dérangeait. Quant à Edac 44, très élégant le mot "bougnoule"!

  • Par jerome69 - 05/07/2018 - 16:05 - Signaler un abus comme le disait

    Désolé pour l'orthographe Houarri Boumediene , président de l 'algérie des années 70 -80, Nos enfants seront nos soldats et nos femmes les péniches de débarquements.

  • Par edac44 - 05/07/2018 - 19:01 - Signaler un abus @aristide41 ainsi parlait De Gaulle à propos des bougnoules

    Par Charles de Gaulle (rapporté par Alain Peyrefitte) / Le 5 mars 1959 Charles de Gaulle« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. ======================================================================== https://pointsdereperes.com/charles-de-gaulle/

  • Par aristide41 - 06/07/2018 - 04:05 - Signaler un abus Ça ne justifie

    Pas le terme bougnoules, edac 44.

  • Par Frangipanier123Paris - 06/07/2018 - 13:32 - Signaler un abus Bravo à N N Taleb qui a très bien résumé le dilemme ...

    Bravo à N N Taleb qui a très bien résumé le dilemme de l'immigration extra-communautaire en Europe en précisant bien que SEULE L'IMMIGRATION DE MUSULMANS EN PROVENANCE DE PAYS A MAJORITE MUSULMANE POSE UN PROBLEME. Je me tourne maintenant vers les 95% de musulmans immigrés en Europe qui respectent largement les lois et les coutumes du pays qui les a accueillis et leur pose deux questions toutes simples: 1/ puisque le Coran semble le permettre, pourquoi ne réglez-vous pas le problème de "LA pomme pourrie" en l'obligeant manu militari à rentrer au pays ? En effet 19 "bons" qui bottent le Q au 20ème « pas bon », ça ne devrait pas être trop compliqué, si ? 2/ quand les terroristes tuent au nom de VOTRE religion, pourquoi les 4 750 000 "bons musulmans" (95% de 5 millions) ne descendent-ils pas EN MASSE dans les rues de France pour expliquer aux 5% de "mauvais" = 250 000 unités qu'ils vont leur botter le derrière s'ils ne se tiennent pas à carreau et ne respectent pas les lois du pays qui les a accueillis: 1 contre 19, ça ne devrait pas poser de problème, si ???!!!

  • Par assougoudrel - 07/07/2018 - 09:25 - Signaler un abus @aristide41

    Vous êtes intégré. Je dis bien "ces gens-là- pour ceux qui n'ont que des droit et aucun devoir (et qui ne veulent pas entendre d'intégration). Cordialement.

  • Par assougoudrel - 07/07/2018 - 09:27 - Signaler un abus Pardon

    qui ne veulent pas entendre parler d'intégration.

  • Par Raymond75 - 07/07/2018 - 09:56 - Signaler un abus Pourquoi se prendre la tête pour inventer l'eau tiède ?

    Il suffit de faire comme le Canada, État de droit et pays démocratique : sélection par évaluation des métiers en besoin, sélection par évaluation des diplômes en besoin, sélection par évaluation des investissements en besoin, sélection pour les étudiants sur dossier, visa dans le pays de départ, internement des clandestins jusqu’à leur expulsion. Et bien entendu respect du droit d'asile pour les personnes menacées dans leur pays (obligation morale et traité international). Et pour ce qui concerne l’Afrique, dont les régimes totalement corrompus sont inefficaces, surveillancel des côtes et contrôle des embarcations, avec refoulement des transports illégaux. Je suis un monstre raciste et ultra autoritaire ?

  • Par Raymond75 - 07/07/2018 - 10:02 - Signaler un abus Ne pas confondre groupe minoritaires et majorité

    L'auteur a parfaitement raison d'appeler à notre vigilance de ne pas généraliser des comportements minoritaires : la majorité des musulmans (on a le droit d'être musulman en France) se comportent correctement : beaucoup de leurs enfants suivent avec succès des études supérieures, dans des conditions plus difficiles que pour les populations dites 'de souche'. Mais en contre partie il faut être sans aucune indulgence avec les comportements déviants : remise en cause de nos valeurs, rejets des lois républicaine, communautarisme revendiqué. Il n'y a aucune loi qui oblige quelqu'un à vivre en France, mais si on le fait, on doit respecter notre mode de vie, issu de notre histoire. Il y a eu une totale dérive du mouvement initialement généreux 'touche pas à mon pote' : on est passé de la tolérance au respect de la différence, puis au droit à la différence, et maintenant au communautarisme. Aucun pays ne peux survivre s'il ne défend pas ses valeurs, même si rien n'est parfait nul part. De nos jours, la tolérance est interprétée comme de la lâcheté.

  • Par Raymond75 - 07/07/2018 - 10:08 - Signaler un abus "il n'y a pas de problèmes avec l'immigration,

    ... mais avec certains immigrés ! oui bien sur. Pas de problèmes avec les immigrations régionales (considérables), pas de problèmes avec les immigrations européennes (sinon une concurrence déloyale sur le marché du travail), pas de problèmes avec les immigrations asiatiques (chinoises et vietnamiennes essentiellement), mais des problèmes avec une partie des populations d'origine maghrébines et africaines : c'est chez eux que se concentre la minorité de voyous qui pourrissent la vie des autres, et dérivent vers le banditisme. Cette minorité trop agissante n'est pas la majorité, mais il faut être impitoyable avec eux, ce que l'on ne fait pas par peur d'apparaitre racistes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nassim Nicholas Taleb

Nassim Nicholas Taleb (né en 1960 à Amioun au Liban) est un écrivain, statisticien et essayiste spécialisé en épistémologie des probabilités et un praticien en mathématiques financières libano-américain. Il est actuellement professeur d'ingénierie du risque à l'Institut polytechnique de l'université de New York.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€