Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mystère du puits de l'île Oak : la plus grande chasse au trésor du monde

Depuis 1795, des centaines et des centaines d'explorateurs, dont le futur président des Etats-Unis Franklin Delano Roosevelt, ont tenté en vain de mettre la main sur le trésor du capitaine Kidd, l'un des plus célèbres pirates anglais.

Légendaire

Publié le

Après Lynds qui se ruina à la tâche, de nombreux autres entrepreneurs dépensèrent des sommes faramineuses pour tenter de savoir ce qui se cachait sous ce puits. Désespérément en vain. Ainsi, en 1849, année de la ruée vers l’or en Californie, la société Truro Company reprend les fouilles avec une nouvelle stratégie : faire un forage dans le puits afin de remonter différents échantillons du sol traversé. Et à 30 mètres sous terre, les chercheurs font une importante découverte, qui permet de saliver encore à l'heure actuelle sur l'éventualité d'un trésor : ils rapportent à la surface trois maillons en or d’une chaîne de montre à gousset.

Mais en essayent d'aller plus loin, une nouvelle fois, le puits se remplit d'eau.

Parmi les plus illustres chercheurs d'or de l'île Oak, il y a Franklin Delano Roosevelt. En effet, en1909, un certain Henry Bowdoin, ingénieur de formation, se rend sur place. Il compte parmi ses associés, comme l'indique The Daily Beast, celui qui deviendra en 1932 le 32e président des États-Unis. Infatigable chercheurs d'or durant toute sa vie, il s'est donc lui aussi cassé la tête sur le mystère de l'île.

Aujourd'hui et depuis 1965, la majorité de l'île Oak appartient à Dan Blankenship comme le note le quotidien américain. Cet homme est l'un des plus grands chercheurs d'or contemporain. C'est pourquoi il multiplie les campagnes de recherches. Lors de la dernière campagne, dans les années 1990, son entreprise Triton a investi près de 10 millions de dollars dans les fouilles. Encore et toujours sans rien ramener de précieux à la surface.

À ce jour, très peu d'objets confirmant la présence d'un trésor ont été découverts. Seuls quelques chaînons de fer datant du 18e siècle, une paire de ciseaux d'origine espagnole vieille de 300 ans et des monnaies de cuivre ont été retrouvés. Mais les spéculations vont bon train quant à ce qui se cacherait sous le puits. Outre la fortune du capitaine William Kidd, certains affirment qu'en creusant encore un peu plus, on trouverait les bijoux de la couronne de France, d'autres assurent qu'il s'agirait d'un trésor Viking ou encore de celui des Templiers. Seule certitude : cette formidable odyssée est loin d'être terminée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LeditGaga - 05/03/2014 - 15:21 - Signaler un abus Depuis le temps...

    Deux siècles et personne n'a jamais rien trouvé, malgré de gros moyens parfois... on va finir par trouver un cousin de Nessie !

  • Par pierre325 - 05/03/2014 - 17:56 - Signaler un abus la question que je me pose

    C'est comment les pirate on pue creuser le trou sans avoir le même genre d'emmerde que ceux qui cherche a le déterrer.

  • Par LeditGaga - 05/03/2014 - 22:05 - Signaler un abus @pierre325

    ... pas faux !

  • Par Jeanric - 06/03/2014 - 10:18 - Signaler un abus Le puits se remplit d'eau, incroyable !

    On creuse, et quand on on tombe finit par atteindre une couche perméable, le trou se remplit du fluide qu'elle renferme. En général de l'eau. C'est pour ça qu'on creuse des puits d'ailleurs

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€