Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mystère de ces gens qui deviennent soudainement des génies

Plusieurs personnes ont développé des facultés scientifiques ou artistiques exceptionnelles après un traumatisme crânien.

Bon plan ?

Publié le
Le mystère de ces gens qui deviennent soudainement des génies

Atlantico : Un article de la BBC (lire ici) décrit des cas de personnes ayant développé des facultés scientifiques ou artistiques exceptionnelles après un traumatisme crânien. Comment expliquer de tels changements de capacité cognitive aussi soudains ?

Stéphane Gayet : La première chose à préciser est qu’il s’agit dans tous les cas d’un traumatisme crânien grave qui provoque des lésions assez sévères d’une ou de plusieurs parties du cerveau. Il faut insister sur ce point : ces personnes ont des séquelles cérébrales non négligeables de leur accident. Ce qui signifie qu’elles en conservent des déficits neuropsychiques. Sur ce fond de lésions post-traumatiques avérées, peuvent apparaître de façon tout à fait inattendue de nouvelles facultés neuropsychiques. Dans de très rares cas, ces nouvelles facultés neuropsychiques sont assez exceptionnelles.

Elles concernent plus les domaines artistiques (musique, dessin, peinture, créativité…) que les domaines logiques (calcul, géométrie, analyse…). Parmi les cas cités dans la littérature, on peut retenir les suivants : un adolescent est devenu capable de jouer de plusieurs instruments de musique sans y avoir jamais été formé ; un jeune homme s’est transformé en virtuose du piano alors qu’il ne jouait pas de cet instrument auparavant ; un chirurgien s’est métamorphosé en compositeur et donne des concerts ; un garçon âgé de 10 ans a acquis une mémoire phénoménale des événements ; un ancien vendeur de meubles est devenu capable de dessiner des figures géométriques complexes et de résoudre des équations mathématiques.

Cette évolution spectaculaire post-traumatique est appelée « syndrome du savant acquis », par opposition au « syndrome du savant (congénital) » qui concerne des enfants ayant un don remarquable et même exceptionnel dans un domaine, contrastant avec des déficits neuropsychiques dans d’autres domaines.Il faut évoquer le film « Rain man » sorti en 1989 et qui concerne un autiste doué de facultés tout à fait hors du commun.DaroldTreffert est un psychiatre américain qui a particulièrement étudié les cas d’autiste doué de génie et qui s’est ensuite intéressé aux cas de « syndrome du savant acquis ».

Dans le syndrome du savant acquis, on considère que les dégâts cérébraux provoqués par le traumatisme crânien (sévère) entraînent la libération massive de neuromédiateurs (substances chimiques assurant la transmission de l’influx nerveux d’un neurone à un autre). C’est la destruction des neurones touchés par l’accident, associée à une augmentation phénoménale de la concentration du milieu interstitiel (liquide dans lequel baignent les cellules) en neuromédiateurs, qui serait à l’origine d’un remaniement cérébral exceptionnel (création de très nombreuses connexions nouvelles). Ce remaniement cérébral résultant du stress post-traumatique aurait pour conséquence l’activation de zones cérébrales normalement dormantes, car inhibées. Ces cas exceptionnels viennent nous rappeler deux notions essentielles à propos du cerveau : la première est sa sous-utilisation habituelle avec l’existence de nombreuses zones inhibées qui ne s’expriment pas (elles sont inhibées par d’autres zones actives qui sont dominantes) ; la seconde est sa plasticité, c’est-à-dire sa capacité à évoluer en créant de nouvelles connexions (synapses), et cela pratiquement à tout âge.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 21/01/2018 - 13:16 - Signaler un abus Dans un futur (proche?)

    on pourra programmer des enfants surdoués ( modifications d'ADN du foetus possible un jour ?)

  • Par Stéphane Gayet - 21/01/2018 - 14:41 - Signaler un abus Les gènes de l'intelligence ?

    Nous n’avons pas identifié de gènes de l’intelligence à proprement parler. L’intelligence des enfants surdoués est sans doute le fruit de la conjonction fortuite de nombreux facteurs. Et puis les enfants surdoués ne sont pas souvent heureux. Ils ont habituellement des difficultés émotionnelles et sociales. Ils ont tendance à s’ennuyer. Parfois, ils évoluent vraiment mal.

  • Par cloette - 21/01/2018 - 15:46 - Signaler un abus C'est Laurent Alexandre

    qui en parlait dans une conférence à laquelle j'ai assisté il y a qq années . La science fiction de toute façon devient souvent un jour réalité ...

  • Par Anouman - 21/01/2018 - 16:01 - Signaler un abus Génies

    Imaginons qu'il n'y ait plus que des génies: quelle serait l'évolution du monde?

  • Par jurgio - 21/01/2018 - 16:56 - Signaler un abus On sait comment faire des soufflés

    mais quand on veut ouvrir la porte pour les sortir...

  • Par kelenborn - 21/01/2018 - 18:14 - Signaler un abus tiens

    par opposition au « syndrome du savant (congénital) » qui concerne des enfants ayant un don remarquable et même exceptionnel dans un domaine, contrastant avec des déficits neuropsychiques dans d’autres domaines Tiens c'est marrant: ça me rappelle quelqu'un qui s'est exprimé il y a quelques jours ici..un négationiste de la sinistre pour ceux qui ont fait du latin

  • Par J'accuse - 21/01/2018 - 18:37 - Signaler un abus Génie et intelligence sont deux choses différentes

    Un génie est un homme qui a des capacités exceptionnelles dans 1 ou 2 domaines, mais est peu doué pour tout le reste, voire franchement crétin; un homme intelligent est doué en tout ou presque. L'intelligence est ce qui permet de s'adapter à son environnement: un génie ne sait pas s'adapter du tout, et n'est donc pas intelligent.

  • Par emem - 21/01/2018 - 18:58 - Signaler un abus Cas personnel

    J'ai connu un gas peu cultivé,vendeur sur les marchés, qui, après un coma post-traumatique, s'est mis à faire des vers. Ce n’était pas Baudelaire mais ce n'était pas nul

  • Par kelenborn - 21/01/2018 - 20:35 - Signaler un abus oui emem

    Il y a l'inverse: Hawking, brillant psysicien britannique mais tordu sur une chaise roulante a prévu que les extra-terrestre allaient siphoner le carburant chez Total et Shell!

  • Par Wortstein - 22/01/2018 - 10:32 - Signaler un abus Le mystère des gens qui deviennent complètement cons

    est très intéressant aussi... L'énigme serait plus intéressante à résoudre que l'inverse pour l'humanité...

  • Par kelenborn - 22/01/2018 - 18:48 - Signaler un abus Wortstein

    Ben les gens qui deviennent completement cons .... ça court les rues: ceux qui ont élu Macron !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Stéphane Gayet

Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€