Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Arno Klarsfeld :
"Construire un mur entre la Grèce
et la Turquie n'a rien de fasciste !"

Le président de l'Office français de l'immigration explique pourquoi il soutient le projet de mur que souhaite construire la Grèce pour limiter les flux de migration clandestine venue de Turquie.

Face à l'immigration clandestine

Publié le

Atlantico : Vous avez évoqué lundi l’idée de construire un mur entre la Grèce et la Turquie, afin de limiter les flux de migration clandestine. Pouvez-vous expliquer précisément en quoi cela consisterait ?

Arno Klarsfeld : Ce n’est pas une proposition que je formule mais une initiative qui a été prise par la Grèce il y a déjà un an. Non pas sur 130 kilomètres comme l’a rapporté la dépêche mal rédigée de l’AFP mais sur les 12,5 kilomètres qui séparent les deux pays, la majorité de la frontière entre la Grèce et la Turquie étant fluviale.

Le ministre grec chargé de l’immigration a lancé un projet de barrière, de clôture, de mur, on peut l’appeler comme on veut, sur la partie terrestre de la frontière.

Les Grecs mettent ainsi l’accent sur la réalité de la migration clandestine. Chaque jour, près de 300 personnes passent la frontière à cet endroit précis. A l’endroit où le fleuve Maritsa joue le rôle de séparation naturelle entre les deux pays. Pourtant, l’arrivée de clandestins en provenance de la Turquie a augmenté de 400% en un an. D’où l’idée de construire une clôture sur les 12,5 kilomètres de frontière terrestre qu’il reste.

C’est une initiative grecque : la clôture se trouverait sur le territoire grec. C’est une décision prise par la Grèce souverainement. Un bloc de fil barbelé a déjà été déposé symboliquement en attendant que les travaux ne commencent à la fin du mois de mars. Une société a déjà été missionnée pour une durée des travaux estimée à cinq mois. Le site est également équipé de caméras de surveillance.

La France s’est déclarée favorable à cette initiative. Certains, à la Commission européenne, sont contre. Mais la plupart des Etats de l’Union européenne sont pour. Il y a une porte qui est entrebâillée, il est donc normal de vouloir la fermer. Cette démarche n’a rien à voir avec le mur de Berlin : là où ce dernier empêchait les gens de sortir, la clôture grecque empêchera les gens de rentrer.

Le Front national s’est d’ailleurs déclaré contre. Cela montre bien que le Front est dans la gesticulation et pas dans la recherche de solutions au problème. Le FN continue de vouloir expulser de France des gens qui ont toutes leurs attaches ici alors que le problème est en réalité d’empêcher d’autres gens de rentrer en Europe.

Est-ce que cela veut dire qu’il va falloir construire des murs et des clôtures le long de toutes les frontières européennes pour empêcher le passage de migrants illégaux ?

Qu’est-ce que c’est qu’un mur ? Il peut aussi bien être transparent. Bientôt, il n’y aura plus de murs au sens propres du terme mais des rayons qui permettront d’empêcher les gens de rentrer. Il s’agit de regarder à l’horizon, dans cinquante ans, on ne parlera plus de clôtures comme aujourd’hui.

La proposition est parfaitement raisonnable. Il n’y a rien de méchant ou de mauvais là-dedans. Il y a une espèce de cabale bien-pensante de gauche, un regard très parisien qui crie au fascisme. La Grèce a entamé cette démarche parce qu’il y a chaque année entre 60 000 et 70 000 personnes qui passent illégalement vers l’Europe chaque année. Ces gens sont en situation irrégulière. Les mêmes qui crient aujourd’hui au fascisme sont les mêmes qui construisent de grandes barrières pour protéger leur maison de vacances de leurs propres voisins.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par fms - 13/03/2012 - 17:55 - Signaler un abus maîtriser sa frontière n'a rien de fasciste...

    par contre rendre les immigrés clandestins responsables de tous les maux de la france - insécurité et augmentation de la criminalité, baisse des salaires et chômage, trou de la sécurité sociale et fraude fiscale, etc... relève d'une pratique populiste, haineuse et dangereuse, qui pourrait bien s'apparenter à du fascisme si on y regardait de plus près !

  • Par laurentso - 13/03/2012 - 18:00 - Signaler un abus Puis dans une optique de soutien à l'économie

    c'est pas bête de demander aux Grecs, aux Italiens, aux Espagnols, et aux Français, de construire des murs. Puis de les démolir, puis de les construire... On dit que les politiques keynésiennes sont impossibles hors frontières, ben autant en construire ! Après la crise, on démolira quelques murs, comme à Berlin. Faire et défaire...

  • Par A2lbd - 13/03/2012 - 18:20 - Signaler un abus Va te faire voir chez les grecs

    A visiblement un sens fort différent sur la rive asiatique du Bosphore.... Bon ceci dit en passant petit message à @deux poids deux mesures et ceux qui trainent partout sur le net pour faire part de leur fixation : Vous gavez un nombre considérable d'internautes à laisser des messages sur Israël Gazza la Cisjordanie et tout le tintouin. Honnêtement nous sommes nombreux à savoir que la résolution du conflit entre ces deux peuples aura lieu là bas et pas en France alors, vos messages et pisser dans un violon = kif kif.

  • Par Deux poids deux mesures - 13/03/2012 - 18:46 - Signaler un abus De briques et de…

    Oh, A2lbd ! Quel bonheur se serait si "tout le tintoin" se passait dans l'indifférence générale. Je vous comprends parfaitement. Le problème, c'est que les bonnes vieilles méthodes de la guettoïsation qui n'ont jamais marché nulle part – et qui ne sont pas à l'honneur de ceux qui les pratiquent – ont une fâcheuse tendance à se propager. Je doute que M. K., malgré sa glorieuse hérédité, soit le mieux placé pour régler les problèmes de frontière. Ses prises de position irrespectueuses du droit international dans le tintoin ne plaident pas en sa faveur.

  • Par castrofidel - 13/03/2012 - 18:49 - Signaler un abus Allez Klarsfeld, re-petite leçon de math

    Pourquoi renégocier Schengen ? La solution la voici, la voilà : Prix du Barbelé militaire, la bobine de 60 m Ø 2,7 mm : 16.00 € HT (sans crampillions, ces petits clous qui piquent quand on s'y pique). Calculons, pour arrêter l'immigration : 16,00 euros les 60 mètres ; Frontières maritimes et terrestres de la France : environ 5 600 km, soit 5 600 000 mètres. Coût en barbelés : 93 333 rouleaux de 60 mètres, soit 93 333 X 16 euros = 1,49 millions d'Euros. Sachant que l'immigré est capable de cisailler le barbelé, il faut 1 (un) gendarme tous les trente mètres, soit 189 666 gendarmes. Salaire moyen d'un gendarme au mois : 2 000 euros Coût d'un gendarme à l'année : 24 000 euros (hors cotisations sociales et primes) Comme il faut trois gendarmes par jour (il font les 3x8), coût total des gendarmes pour empêcher les immigrés de cisailler les barbelés : 13 655 952 000. Coût total pour arrêter l'immigration : 13 655 952 000 + 1 490 000 = 13 657 442 000. Un peu plus de 13,6 milliards d'euros. C'est pas cher et ça vaut le coup et même le coût.

  • Par Deux poids deux mesures - 13/03/2012 - 19:14 - Signaler un abus Offre commerciale pour relancer l'économie

    A vendre : – 95 000 bobines de barbelés, origine ex.RDA, qualité extra. – 100 000 000 de parpaings blindés. – 800 000 sacs de ciment réfractaire (au tintoin) – Miradors entièrement équipés – Systèmes de détection ultra-sensibles (300 000 caméras numériques !) Urgent : Recherche personnel immigré pour installer le tout. Salaire indécent, logement insalubre.

  • Par golvan - 13/03/2012 - 19:43 - Signaler un abus Bah moi je me demande

    Bah moi je me demande pourquoi les Turcs veulent venir en Europe parce que je croyais que c'était bien chez eux.

  • Par decheval - 13/03/2012 - 20:30 - Signaler un abus voui

    « Nous avons bien vu les nombreux problèmes qu’a posé l’entrée de la Roumanie » Oui, l'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen a même été approuvé par la France récemment. Alors, double discours de Sarkozy ?

  • Par cappucino - 13/03/2012 - 21:43 - Signaler un abus La Turquie emploie les mêmes méthodes que kadhafi.

    l'idée du mur fait suite au harcèlement de la Grèce par la Turquie avec l'envoi massif de clandestins. Il est assez stupéfiant du silence de l'Europe sur le sujet. La Turquie ne rentrera pas dans l'UE, c'est sur, et sabote en premier l'économie Grecque. On ne parle pas de Chypre, ni du gaz dans les eaux Chypriote qui mobilise la flotte militaire d'Erdogan. Ni des Kurdes, ou du Génocide Arménien.

  • Par caod4444 - 13/03/2012 - 22:46 - Signaler un abus En quoi Klarsfeld est habilité à dire ce qui est fasciste ou pas

    ?? Encore un donneur de leçon qui ne veut pas de FN mais pas trop de musulmans qui n'aiment pas trop ceux de sa confession ? Le FN dans la gesticulation ? Espèrons surtout qu'il aura des moyens d'action ! Quant à cette idée de mur encore un beau projet européen qui ne servira à rien sauf à faire comme nos maîtres : les américains et les israéliens ! Ah !!! mais c'estça en fait il ne peut pas dire le contraire de peur de nuire à ses maîtres à Tel Aviv ....

  • Par ezpzvi - 13/03/2012 - 23:59 - Signaler un abus Hypocrites!

    Quand l'Amerique qui souhaite proteger ses frontieres, notamment avec le Mexique, vous criez scandale. Quand les Israelis se protegent, vous criez scandale! Quand les turcs ne veulent plus de grecs, vous etes d'accord.

  • Par cappucino - 14/03/2012 - 00:11 - Signaler un abus De toute façon quand le Bâtiment va tout va

    Faire des murs, défaire des murs c'est bon pour l'activité.

  • Par Cap2006 - 14/03/2012 - 08:38 - Signaler un abus la grandeur d'ame n'est pas héréditaire

    Et pourquoi ne propose t il pas une ligne maginot autour des banlieues ?

  • Par ISABLEUE - 14/03/2012 - 10:23 - Signaler un abus Liste des murs de séparation.....

    - muraille au Maroc : 2720 km.(Algérie. polisario etc.) - Corée du Sud (Core du Nord) - Inde : 3.300 KM (se protéger du Pakistan) - Botswana (Zimbabwe) - Arabie Saoudite (Yemen) (Irak) - Irlande - Thaïlande (projet Malaisie) - Israel - Pakistan (actuellement 2.400 km frontière avec Afghanistan) - Ouzbékistan (Tadjikistan) - Emirats A U (Oman) - Koweit (215 km Irak) - Espagne (Ceuta et Melilla) Ca aura le mérite d'apprendre à certains la géographie.....

  • Par iznogoud - 14/03/2012 - 10:30 - Signaler un abus La solution est dans les aides !

    Supprimons TOUTES les aides que viennent chercher les immigrants illégaux. Quand la seule source de revenus possible sera le travail, le flux se tarira de lui même.... et les migrants ne seront plus considérés comme une menace ou une charge !

  • Par ISABLEUE - 14/03/2012 - 10:41 - Signaler un abus Suite liste des murs

    - Nicosie - Usa (mexique) - Bagdad ( pour séparer quartiers chites et sunnites) - Inde (Cachemire) - Géorgie (Abkhazie) - Egypte (Gaza).

  • Par New - 14/03/2012 - 12:55 - Signaler un abus Les murs c'est bien mais il existe aussi un moyen très simple

    de lutter contre l'immigration clandestine : rendre obligatoire par tous la détention de cartes d'identité ou de séjours individuelles et infalsifiables (carte à puce, photo, empreintes digitales et génétiques), couplées à des cartes vitales elles aussi infalsifiables et individuelles, qui seront exigées pour tous les actes importants : accès aux soins, demandes d'allocation, ouverture de compte bancaire, location de logement, inscription d'enfants à l'école, obtention d'un contrat de travail, etc.... Avec des sanctions très lourdes pour les contrevenants, par exemple prison pour les employeurs ne respectant pas la règle. Et des croisements entre les différents fichiers nationaux (sociaux, fiscaux, identité). En d'autres termes, rendre impossible séjour d'étrangers illégaux plus de quelques jours sur notre territoire. Mesures simples, efficaces et qui peuvent être rapidement mises en places. On réduirait ainsi drastiquement le nombre d'étrangers illégaux (qui vivent aujourd'hui en toute impunité sur notre territoire puisqu'ils peuvent par exemple inscrire leurs enfants à l'école) et la fraude fiscale et sociale. Qu'attend-t-on ? En réalité il ne manque que la volonté politique.

  • Par New - 14/03/2012 - 12:59 - Signaler un abus Les murs c'est bien mais - suite

    Je pose la question à Arno Klarsfeld : qu'attend-t-on pour mettre en oeuvre les mesures que je décris ci-dessous ? Les murs ne seront jamais suffisants. En revanche dans des pays modernes il est tout à fait possible par ces mesures parfaitement démocratiques de contrôler la régularité du droit de séjour de ceux qui s'y trouvent, ce n'est qu'une question de volonté politique.

  • Par New - 14/03/2012 - 13:10 - Signaler un abus Suite et fin

    enfin, après la mise en place de ces mesures simples et de bon sens, une étape supplémentaire pourrait être de réserver aux citoyens Français le bénéfice des allocations sociales (Sarkozy a parlé du RSA et du minimum vieillesse mais il y en a d'autres, notamment les allocations familiales qu'il est scandaleux de verser à des étrangers fusant-ils légaux), de leur réserver les logements sociaux et de leur donner la priorité pour l'emploi.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arno Klarsfeld

Arno Klarsfeld est avocat. Il a été entre septembre 2011 et janvier 2013 président du Conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€