Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La mort de la mort" : des perspectives incroyables

Le livre de Laurent Alexandre a été publié il y a 4 ans, mais l'actualité scientifique et politique lui donne un intérêt brûlant.

Atlanti-culture

Publié le - Mis à jour le 1 Juillet 2015
"La mort de la mort" : des perspectives incroyables

"La mort de la mort, comment la technomédecine va bouleverser l’humanité", de Laurent Alexandre, éditions JC Lattès. Crédit Reuters

L'auteur

Pour essayer de comprendre la portée et les enjeux de la manipulation du génome d'embryons humains par des scientifiques chinois en avril 2015, je me suis penché sur un livre de Laurent Alexandre, publié en 2011, à découvrir absolument. Laurent Alexandre est chirurgien de formation. Il est également diplômé de l’IEP, HEC et de l’ENA. Un parcours qui le conduira à devenir un véritable homme d’affaires dans le milieu de la santé : créateur de plusieurs sociétés, il est également le co-fondateur du site Doctissimo.

Laurent Alexandre est un expert des questions liées aux biotechnologies et au mouvement transhumaniste, ce qui lui vaut d’être interrogé régulièrement par les médias, et d’être chroniqueur au Huffigton Post ainsi qu’au journal Le Monde. Il est également l’auteur de plusieurs livres, dont Google Démocratie ou encore La défaite du cancer.

Thème

La mort de la mort est un essai documentaire sur la révolution biotechnologique qui est en passe de bouleverser l’humanité. Laurent Alexandre explique comment la convergence de ce qu’il est convenu d’appeler maintenant les "NBIC" (pour Nanotechnologies, Biologie, Informatique et sciences Cognitives) va profondément transformer la médecine dans un futur relativement proche, mais surtout notre rapport à la mort, donc à la vie. Ces nouvelles "biotechnologies", séquençage de l’ADN, thérapies géniques, nanotechnologies réparatrices, intelligence artificielle, vont en effet permettre selon lui, dès le XXIè siècle, de doubler l’espérance de vie, voire d’atteindre l’immortalité au siècle suivant, d’où le titre de son livre. Laurent Alexandre donne des pistes de réflexion pour nous préparer au mieux à ces changements profonds, non sans égratigner au passage la passivité de la classe politique qui apparaît comme complètement déconnectée des enjeux éthiques et économiques des trente prochaines années.

Points forts

La mise à portée du grand public des avancées scientifiques en cours et des débats qu’elles vont soulever. L’éveil du lecteur à cette révolution majeure et silencieuse : Laurent Alexandre nous fait prendre conscience que ce bouleversement biotechnologique est d’ores et déjà en marche, et que plus rien ne pourra l’arrêter; mieux vaut s’y préparer et commencer à réfléchir à la manière de l’accompagner pour ne pas la subir. Le livre est truffé de références culturelles, notamment aux livres et films de science-fiction, qui allègent la lecture parfois un peu ardue lorsqu’elle porte sur des aspects biologiques. La présentation du courant transhumaniste, dont l’importance et la vitalité sont assez étonnantes. "Mieux comprendre la mort"... le sous-chapitre qui fait voir la chose sous un autre angle : on ne meurt pas parce qu’on est malade. On meurt parce que c’est la fin logique de la vie, la maladie n’étant qu’une modalité ou un résultat, ce que Laurent Alexandre appelle le "suicide cellulaire".

Points faibles

Le chapitre sur l’évolution est un peu long et technique. On a parfois du mal à savoir si l’auteur est "bioconservateur" ou pro-transhumanisme : Laurent Alexandre se veut optimiste, mais passe son temps à énumérer tous les dangers qui nous guettent dès lors que nous auront basculé dans la "post-humanité".

En deux mots...

Un livre à la fois passionnant et effrayant: on oscille entre l’enthousiasme de vivre prochainement toutes ces découvertes et avancées, et le refus de les voir porter atteinte à notre humanité. Et on se pose la question à titre individuel : vivre assez longtemps pour voir toutes ces innovations formidables, ou mourir avant pour ne pas assister à la décadence de l’humanité ? C’est encore plus vertigineux quand on pense à nos enfants. On peut ne pas être d'accord avec l'auteur et trouver ses anticipations hasardeuses, il n'empêche que ce livre secoue le lecteur. Les enfants de nos enfants seront-ils des cyborgs ?

Une phrase

Laurent Alexandre annonce la couleur dès la page 20 : "le journaliste scientifique Hervé Kempf a une expression saisissante pour décrire ce tourbillon : par analogie avec le Paléolithique et le Néolithique, il parle de notre entrée de le Biolitihique. Car c’est bel et bien une nouvelle ère pour l’Humanité qui commence, aussi comparable dans ses bouleversements que celles qui ont suivi l’invention et la maîtrise du feu".

Recommandation

En prioritéEn priorité

Une grosse claque tant l’auteur arrive à nous faire accepter l’imminence et l’irréversibilité de transformations majeures : nos enfants verront peut-être les premières expérimentations d’humains hybrides, et leurs enfants seront peut-être des cyborgs !

Tweet Culture-Tops

Discutable, peut-être, mais plus que jamais d'actualité.

Suivre @culturetops sur Twitter.

Informations

"La mort de la mort, comment la technomédecine va bouleverser l’humanité", de Laurent Alexandre, éditions JC Lattès.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 30/06/2015 - 16:37 - Signaler un abus si ça peut se faire ça se fera en effet

    Si la Chine le fait , la concurrence voudra qu'on ne se laisse pas dépasser , quant à l'éthique elle sera jetée aux orties ! Il y aura évidemment post humanité de cyborgs et ce ne sera pas beau! Et pour mille ans de vie, à quel âge la retraite ?

  • Par Tianec - 30/06/2015 - 23:20 - Signaler un abus Attention danger !!!!!!!!!!!!

    Toutes ces manipulations génétiques devraient être interdites loin de tuer la mort, car nous serons toujours mortels, nous allons donner naissances a des êtres qui n'auront plus rien d'humains. ATTENTION DANGER.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Allamel pour Culture-Tops

Bertrand Allamel est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€