Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Montrer ses fesses est-il vraiment devenu le seul moyen de changer le monde ?

C'est bien connu, la nudité est toujours utile pour faire parler de soi ou d'une cause qui nous est chère. Qu'il s'agisse de lutter contre l'homophobie, le chalutage en eau profonde, le président ukrainien ou d'encourager la recherche contre le cancer, ce type d'opération com' a le vent en poupe, au risque ne plus réellement avoir de signification.

Mictions publiques et calendriers nus

Publié le
Montrer ses fesses est-il vraiment devenu le seul moyen de changer le monde ?

Des militants pour les droits des animaux manifestent à Barcelone.  Crédit Reuters

Cet article a également été publié sur le blog Koztoujours.

En une seule semaine :

Des étudiantes anglaises d'un club d'aviron posent nues pour sensibiliser à la recherche contre le cancer.

Leurs camarades rameurs posent nus pour sensibiliser à l'homophobie et au harcèlement.

Gillian Anderson pose nue, parée d'une murène, pour lutter contre le chalutage profond.

Les Femen s'accroupissent en public et urinent sur la photo du président ukrainien.

Thierry Ardisson demande à Laurent Wauquiez s'il fréquente youporn. Laurent Wauquiez lui répond, autre chose que "mais ta gueule" ou un plus délicat "je ne vous répondrai pas". Mais non. Il fréquente youporn, "comme tout le monde".

En une seule semaine.

Le savoir-vivre, les convenances, voudraient que je proteste ici de ma bonne foi, à l'instar de Laurent Wauquiez : "j'aime le sexe". Mais, la ferme, nous nous l'épargnerons. Et toi, le monde, je t'emmerde.

Le site programme.tv ne se veut certainement pas le fer de lance de l'analyse sociale ou médiatique française mais il pose la bonne question, qu'il n'est pas seul à se poser : "quoi de mieux que de poser nue pour faire parler d'une cause ?".

La question mérite d'être posée. Combien de causes ont-elles ainsi sombré dans l'oubli et le mépris, faute d'engagement personnel de leurs promoteurs ? La lutte contre la faim, contre la pauvreté, pour la paix dans le monde ou pour un logement décent : toutes ces causes pour lesquelles les militants timorés rechignent à se foutre à poil. Moi-même, quel que soit mon amour filial pour l'Eglise, je dois bien concéder que je n'ai jamais songé à montrer mes fesses pour elle. Alors que Dieu vomit les tièdes (Apocalypse, 3:16).

Alors, je me suis interrogé, très pragmatiquement.

Après avoir été exposé à chacune de ces actions militantes, qu'est-ce qui a changé en moi ? Quelle remise en question ces culs nuls ont-ils provoqué ? Qu'est-ce qui a bougé ? Quelle corde a vibré ?

J'étais contre le cancer - et toutes les saloperies. Le suis-je davantage après avoir vu les fesses pommelées des petites anglaises ? Je suis un salaud. Mais suis-je plus ou moins homophobe après avoir vu des fesses de rameurs ? Le sort des murènes me tracasse. Ma tracasserie a-t-elle franchi un palier depuis que j'ai vu des bouts de Gillian Anderson ? En ce qui concerne les Femen, il faut dire les choses telles qu'elles sont : je suis un mauvais exemple de réceptivité aux actions des Ukrainiennes ineptes. Mais ma fidélité à l'Eglise a-t-elle été mise à l'épreuve depuis qu'elles existent ? Suis-je plus ou moins hostile à Viktor Ianoukovitch depuis leur miction publique ?

Non.

Mais je sais qu'il existe un club d'aviron dans une ville anglaise du nom de Warwick. Je sais qu'ils ont des grands avirons.

Je sais que Gillian Anderson est toujours vivante. Je sais qu'elle aimerait bien travailler.

Je peux citer le nom d'une Ukrainienne hystérique.

Nous avons progressé ensemble et, ensemble, nous pouvons dire qu'il n'y a rien de mieux pour faire parler de soi que de poser à poil. Mais qu'il est plus convenable de trouver une cause pour ce faire.  Nos poseurs nus sont aussi en pleine comédie médiatique : ils posent nus pour eux et nous matons leurs fesses sous prétexte d'une cause noble. Et les médias font de l'audience, les sites font du clic. On reconnaît l'inanité de leur action, mais le pipi des Femen a fait la semaine en home de L'Express.

Alors, finalement, nous pouvons répondre, empiriquement, à la question de programme.tv : si, il doit y avoir mieux, pour faire parler d'une cause, que de poser nu.

Je vais encore faire vieux jeu, mais j'assume. Bref, il fut un temps pas si éloigné où l'on utilisait pour ce faire un outil intéressant : le propos argumenté. Auquel on peut recourir habillés.

On dit que cela marcherait mais la question de la pêche en eaux profondes est un parfait contre-exemple. Pénélope Bagieux ne s'est pas desapée. Elle a pris le parti de l'humour et produit une bande dessinée qui, contrairement aux starlettes nues, n'a pas renoncé au propos argumenté, et c'est bien sa BD qui a provoqué les réponses des pêcheurs (ici ou ), pas les bouts de Gillian.

D'où vient donc que l'on en soit passé au cul ostensible, à l'expulsion de l'intime ? Dieu sait - et pour en savoir moins, je m'en doute un peu tout de même, - que nos aïeux n'étaient pas moins portés que nous sur l'andouillette mais il existait un souci de l'intimité, en même temps que cette notion délicieuse qui fleure le printemps et les premiers émois : la pudeur.

N'y a-t-il pas lieu de lever un sourcil lorsque l'on constate que dans la fureur médiatique et le bruit ambiant, il soit venu à l'idée de tant de personnes qu'aujourd'hui il n'y aurait plus rien de mieux que de poser nu pour faire parler d'une cause ? Faut-il donc que nous en soyons arrivés à une démission intellectuelle collective ? Et les Femen montrent la voie : poser nu, montrer ses seins, c'est en voie de dévaluation. Il faut passer la marche scato et peut-être préparent-elles déjà l'étape d'après.

Votre cul prend trop de place. Il devient une référence, notre dénominateur commun, l'expérience partagée  dans laquelle communier. Même dans ce très beau reportage, et même si l'image n'est pas nouvelle, pour donner une image de l'intensité de son amour pour le Christ, il a fallu que la sœur le compare à un orgasme. Parce que nous trop cons, nous pas pouvoir bien comprendre sentiment puissant si pas cul dedans. Wauquiez... Il aurait pu éviter cette invitation, il aurait du refuser l'exercice imposé. De droite et contre la loi Taubira, il lui fallait donner les gages nécessaires, être quelqu'un de bien, pas coincé, et proche de vous avec un cucul comme tout le monde. Mais sa réponse est a minima. En revanche, pourquoi ces quatre mots - comme / tout / le / monde - ont-ils fait le tour de tous les sites d'infos, sinon parce qu'il y a du cul et donc des clics dedans ?

L'omniprésence du sexe donne une idée de la vacuité de cette société, qui s'abîme dans tout ce qui la divertit pour ne pas se colleter au sens. En tout cas, là, me dégoûte cette convention de laisser passer du sexe pour être un gars bien. Envie de devenir asexuel de la gueule, ce qui va représenter un vrai boulot. Et puis après, j'arrête les gros mots.

Quant à poser nu pour faire la promo de mon blog - pardon, d'une cause...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ヒナゲシ - 11/12/2013 - 06:32 - Signaler un abus La force de la prière… Je ne vois plus que ça !

    Koz : « il doit y avoir mieux, pour faire parler d'une cause, que de poser nu. […] il fut un temps pas si éloigné où l'on utilisait pour ce faire un outil intéressant : le propos argumenté. Auquel on peut recourir habillés. »   Étant donné le résultat (risible !) auquel sont arrivés Koz & ses amis — après s'être opposés à la loi Taubira — on reste perplexe… Ils n'ont à aucun moment ni posé à poil, ni recouru au « propos argumenté ». Sans doute ont-ils raté le coche car trop concentrés à se « colleter au sens » (impayable formulation, qu'on ne trouve jamais que chez curés et les sentencieux de toutes obédiences). ☔

  • Par gliocyte - 11/12/2013 - 07:35 - Signaler un abus Amusant

    Un militant LBGT y va de son commentaire, bien caché sous les jupes de ce lobbying qui le protège, il plastronne. Il sait bien que sans cette protection, un seul bouh le ferait valdinguer. De quel courage peut-il se prévaloir? Bouffer du curé à longueur de journée.. Cannibalisme, denier recours lorsque sans argument, la tête est si vide que c'est au corps qu'elle confie le soin de "résoudre le problème" en le bouffant. Retour au stade animal. Et oui les cathos sont méprisés, ridiculisés, rejetés, haïs. C'est si facile quand on ne risque rien et qu'on a l'aval du Pouvoir. Ce refus de toute spiritualité qui risquerait de leur faire perdre le pouvoir est pathétique. Au fond, ils sont à plaindre. Les cathos sont pour eux des "culs bénis" Qu'ont-ils fait en réponse? ils sont passés du sens figuré au sens propre, en imposant "le cul béni". Et dire que cela les rend fiers...

  • Par CaptainObvious - 11/12/2013 - 08:34 - Signaler un abus CaptainObvious pour vous servir...

    Du temps où l'homme vivait dans les cavernes il n'y avait que trois choses qui comptaient: le sexe; la bouffe; la sécurité. Puis se rendant compte que cela ne pouvait le conduire au bonheur il inventa la spiritualité (Attention je ne parle pas de religion mais de valeur comme la morale, le bien, l'altruisme, l'humanisme...). Dans la société de consommation d'aujourd'hui tous ceux qui veulent nous vendre des trucs utilisent les trois besoins primaires de l'homme: de la bouffe pour vendre de la bouffe (oui ça, c'est triché); du sexe pour vendre du gel douche, des voitures, des assurances...; et de la sécurité pour vendre des politiques d’extrême droite(LePen, Sarko, Valls...). Puis les gens qui avaient de vrai cause moral (lutte contre le cancer, contre le racisme, pour la liberté...) n'ont fait qu'utiliser les mêmes procédés que les experts en refourgage de trucs inutiles mais indispensables (comme cette table sur laquelle vous lisez Atlantico). Le perte de valeur est le fléau de notre société, d'où un retour en force des spiritualités prêt à pensés, prémâchés, prédigérés: les religions. (l'islam pour les pauvres, le catholicisme pour les riches). CaptainObvious pour vous servir...

  • Par LeditGaga - 11/12/2013 - 08:49 - Signaler un abus @Gliocyte

    Ben dit mais le coquelicot est tenace, qui n'a au demeurant pas compris que vos propos le visaient ! A l'instar de ses nombreux congénères comme isga ou l'enclume, il y a gros à parier qu'il tape sur son clavier d'une main la plupart du temps... bel article pour ses fantasmes !

  • Par Ravidelacreche - 11/12/2013 - 10:28 - Signaler un abus Il y a un moyen pour tout arrêter

    Il faudrait que le gouvernement pose nu pour protester.

  • Par ohlala - 11/12/2013 - 10:57 - Signaler un abus le complexe du corps?

    signe d'une société malade, les conséquences sur les jeunes sont dramatiques! des jeunes filles trop grosses ou trop maigres et complexées se cachent sous des vêtements laids et unisexe, le gout pour l'élégance et la beauté aurait-il disparu?

  • Par rmgl - 11/12/2013 - 10:58 - Signaler un abus cet article existait il y a

    cet article existait il y a quelques années. Article 330 du code pénal : il prévoit et puni l'outrage public à la pudeur.

  • Par wolfgangamadp - 11/12/2013 - 12:29 - Signaler un abus Vous avez oublié Mendela qui

    Vous avez oublié Mendela qui se fait enterré à Kunu, son village natal ! Toutes ces histoires de fesses en public peuvent facilement se terminer : ça relève du code pénal tout simplement. Mais encore faudrait-il qu'il soit appliqué...

  • Par fentreti - 11/12/2013 - 12:42 - Signaler un abus Le cul ça fait les comptes rond (léo férré)

    Je préféré voir un cul nu , qu'une burka , ou un niqab .

  • Par Aude Wessel - 11/12/2013 - 13:41 - Signaler un abus C'est le propre de toutes les manifestations

    à chaque fois, on peut se demander si ça a changé quelque chose. Manifester contre le mariage pour tous n'a pas empêché que cette loi soit promulguée, manifester pour que la retraite reste à 60 ans n'a pas empêché que l'âge de la retraite et le nombre d'années de cotisation soient relevés etc. Le but des manifestations est de faire parler de la cause qu'on veut défendre, ou montrer son opposition à une mesure. Qu'ajoute la nudité? Elle n'ajoute pas, elle multiplie, et pas qu'un peu! Des études du bruit médiatique ont montré que la nudité multipliait en moyenne par 100 l'impact médiatique, vous excuserez du peu. A savoir qu'on parlera autant de 5 personnes nues (et même semi-nues comme les Femen) que si elles étaient 500, autant de 1000 cyclistes nus que s'ils étaient 100 000. Et après? Après, on en revient à la question de l'effet des manifestations. Pour les calendriers nus, c'est autre chose: ça rapporte pas mal pour une dépense minime.

  • Par Aude Wessel - 11/12/2013 - 13:48 - Signaler un abus Réponse à ヒナゲシ

    (vive le copier-coller, car pour moi, c'est du chinois!) Oui, c'est très bien le propos argumenté, encore faut-il qu'on vous donne la parole et que les autres soient prêts à vous écouter. Quant à avoir des "manifestations pour tous" nues, j'ai quelque mal à imaginer Charles-Edouard et Marie-Chantal défiler dans leur plus simple appareil, les paroisses affréter des cars de manifestants et manifestantes dénudés. Quand on voit que les Homen essaient de singer les Femen, c'est vraiment une pâle copie: être torse nu pour des hommes n'est en rien l'équivalent des seins nus. Qu'ils manifestent en nudité complète, là oui ça pourrait se comparer. Oserai-je dire qu'un lieu de débat où le propos argumenté a sa place existe, où on dispose d'un temps de parole et où un seul orateur parle tour à tour existe? Il s'agit du Parlement. La loi (Taubira comme les autres) a été débattue à l'Assemblée Nationale et au Sénat.

  • Par jean fume - 11/12/2013 - 13:52 - Signaler un abus Cher Koz,

    ""nous pouvons dire qu'il n'y a rien de mieux pour faire parler de soi que de poser à poil""... à voir. S'il ne leur reste plus que ça pour faire parler d'eux, la véritable question qui suit est : Est-ce qu'ils ont vraiment quelque chose d'intéressant à dire , s'il ne leur reste plus que cet artifice pour attirer l'attention ? Traduit en termes marketing : Quand on a plus que l'emballage à vendre, c'est que le produit ne vaut pas grand chose !

  • Par Aude Wessel - 11/12/2013 - 13:53 - Signaler un abus Réponse à mgl

    L'article 330 réprimant l'outrage public à la pudeur existait en effet, il y a plus de 20 ans, dans l'ancien Code Pénal. Cela fait maintenant 20 ans qu'il a été aboli. Le nouveau Code Pénal parle désormais d'exhibition sexuelle. Est-ce que la nudité est de l'exhibition sexuelle: eh bien, tant qu'il n'y a pas d'actes ni d'attitudes sexuels (comme se masturber, ou clairement montrer son sexe comme celui qui ouvre son manteau), le simple fait d'être nu n'est pas suffisant. On peut toujours interpeller les Femen, mais face à un tribunal la relaxe serait plus que probable, et ceux qui les auraient poursuivies devraient en manger leur chapeau.

  • Par Aude Wessel - 11/12/2013 - 13:58 - Signaler un abus Et réponse à Gliocyte

    "Et oui les cathos sont méprisés, ridiculisés, rejetés, haïs. Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/montrer-fesses-est-vraiment-devenu-seul-moyen-changer-monde-koz-922810.html#8tFfKQspms7Foy5s.99" Mais si les catholiques étaient restés dans leurs églises, il n'y aurait pas eu de problèmes. Chacun a le droit de croire en ce qu'il veut, Jésus Christ ou numérologie, astrologie ou Père Noël, les croyances sont libres (bon, je sais, certains vont me dire que l'astrologie ou la numérologie ne sont pas des croyances mais des sciences...) Là où il y a problème, c'est quand les religions entendent imposer leurs croyances ou leur morale à l'ensemble de la société. Que les catholiques disent que le mariage homosexuel est diabolique, c'est leur droit. Que c'est aller contre l'Eglise que se marier entre hommes et femmes, c'est leur droit. Mais nul n'est tenu de suivre les commandements de l'Eglise, pas même les croyants, qui restent citoyens libres pouvant agir selon leur conscience.

  • Par mich2pains - 11/12/2013 - 14:04 - Signaler un abus MES COPINES AUSSI , MONTRAIENT LEURS FESSES .....

    Elles y étaient habituées depuis de nombreuses années . Certes , "elles" ne le faisaient pas pour alerter le Cosmos sur un éventuel danger , ni-même avaient-elles cette prétention propre aux " Bien-logés -bien-nourris" , de vouloir " ...changer notre planète " . Non , tout simplement , "elles montraient leurs fesses " parce que ç'était jusque là , leur ..." OUTIL de TRAVAIL " , leur ..." gagne pain quotidien Jusqu'à une date très récente où des FASCISTES ont décidé de matraquer leurs clients en votant une loi prévoyant une amende de 1500 euros d'amende ....pour leur client ! Dans le même temps , d'autres continuent de montrer leurs fesses en toute impunité fiscale et / ou juridique car , subir ou se prêter volontiers à " la promo-canapé , ç'est autre chose de plus respectable " ....(sic) ! En attendant , mes " copines " s'inquiètent à juste titre de ces dérives quotidiennes et fascisantes de ce gouvernement ! Devront-elles bientôt pointer à Popol-emploi et faire la " queue" aux Restos de Coluche ? Fesses à l'air ou couvertes ?

  • Par Aude Wessel - 11/12/2013 - 14:08 - Signaler un abus Et un dernier pour gliocyte ou Passparla

    Gliocyte: " Ce refus de toute spiritualité qui risquerait de leur faire perdre le pouvoir est pathétique. Au fond, ils sont à plaindre. Les cathos sont pour eux des "culs bénis" Qu'ont-ils fait en réponse? ils sont passés du sens figuré au sens propre, en imposant "le cul béni". Le jeu de mot est joli, je vais dire que c'est spirituel. Mais après? Je n'ai jamais trouvé que croire puisse être considéré comme spirituel. Ce qui est faire preuve d'esprit, c'est de s'en servir, pour étudier, réfléchir, raisonner, mais pas pour croire, qui est l'abdication de la raison. Permettez-moi de faire preuve de pédantisme en citant Aristote: "le sot croit, l'intelligent doute, le sage étudie". Les croyances sont sottises, toutes les croyances, car c'est l'acte même de croire qui est sot. Au lieu de croire, nous ferions mieux de réfléchir. Et aussi cesser de ressasser cette ânerie que ceux qui ne croient pas ne s'intéressent qu'aux biens matériels, à bouffer et avoir une belle bagnole. Ah oui, ceux qui vont à la messe seraient plus spirituels que ceux qui passent leurs semaines à réfléchir sur l'histoire, la philosophie, les sciences? Vous voulez rire ou quoi?

  • Par CaptainObvious - 11/12/2013 - 14:28 - Signaler un abus @Aude Wessel

    Amen!

  • Par gliocyte - 11/12/2013 - 17:01 - Signaler un abus @Aude Wessel

    J'espère que c'est un pseudo, aucun parent ne pourrait accoler un tel prénom à un nom. Le destin final de l'eau de vaisselle est de finir dans les égouts, j'espère que ce n'est pas votre souhait ultime. Pour être plus sérieux, il serait intéressant que vous replaciez mon post dans son contexte, il faisait réponse à celui de @coquelicot. Artistote a écrit" Le sot croit, l'intelligent doute, le sage étudie" Voulez-vous dire qu'un croyant est un sot parce qu'il croit? Sachez qu'un homme ne voit que s'il croit et non l'inverse. Le cerveau tourne en boucle, il n'est jamais au repos et seules les informations compatibles avec sa représentation du monde passent la barrière. Plus sa représentation sera large plus il sera ouvert et plus il s'enrichira. Que le doute soit une preuve d'intelligence, je suis d'accord, d'ailleurs beaucoup de croyants doutent ce qui fait leur faiblesse et leur richesse. Enfin vous n''êtes pas christianophobe, c'est appréciable. Que vous placiez la Loi des hommes au dessus de tout me pose problème. N'est-ce pas d'abord ll'intérêt de ceux qui les promulguent qui est recherché? Ce qui ne se fait généralement qu'au détriment de tous les autres qui sont majoritaires

  • Par gliocyte - 11/12/2013 - 17:15 - Signaler un abus @Aude Wessel

    Votre ouverture d'esprit me semble incompatible avec votre souhait de voir les catholiques enfermés dans leurs Eglises. Si vous prônez les ghettos, comme pouvez-vous vous dire ouverte? Vous entrebâillez pour mieux claquer la porte après. Vous en avez parfaitement le droit, chacun est libre mais alors votre pseudo élévation d'esprit n'est plus crédible, ce n'est que du trompe l'oeil, du faux scintillant qui n'est que du vulgaire toc. Enfin tout le monde a le droit d'aimer les bijoux fantaisie mais pas de les faire passer pour des pierres précieuses car cela s'appelle de l'escroquerie.

  • Par mich2pains - 11/12/2013 - 18:10 - Signaler un abus TROP DE " SOTS " SUR TERRE ?

    @ " Aude Vaisselle " de 14h08 Certains pensent que : " plus on est de sots , plus on rit " ! (sic ) ... D'autres pensent exactement le contraire !....(Nul n'est parfait ) tandis des " sages " cherchent encore comment les orthographier : Exemple de sottise , parmi d'autres : ....Un SOT part à la ville . ....Ce SOT tient dans une main , le SCEAU qu'il porte au roi , et dans l'autre main , un SEAU rempli d'eau fraîche . Chemin faisant ( comme disent les instruits ...) , le SOT trébuche et voila que les 3 " SOTS " (?) tombent à terre ! Bref , y parait que même ARISTOTE chercherait toujours la bonne orthographe de ce pluriel encombrant ..... Une petite idée de réponse à nous proposer " Aude " ?...... ....

  • Par pascalou2 - 11/12/2013 - 18:33 - Signaler un abus bonjour

    a cette question que vous avez reprie ""quoi de mieux que de poser nue pour faire parler d'une cause ?". on pourrai repondre , c est la seul chose qui demasque les religieux de tous bord et puritain qui en decoule fusse t il politiquement beni...lol ça parle directement au peuple , qui lui conprend bien le message , en courcircuitant lepolitiquement correct ...cqfd apres ,tous les gout et les couleur vous avez les votre , d autre en auront d autre , apres c estune question de valeur et de circulation des information pascalou

  • Par Anemone - 11/12/2013 - 19:53 - Signaler un abus J'adore

    j'adore l' illustration de l'article. . J'ai des souvenirs des chants de mon bréviaire des carabins...

  • Par Glop Glop - 11/12/2013 - 21:20 - Signaler un abus Il y a une large...

    ... différence entre être nu et uriner sur quelque chose (femen).

  • Par Glop Glop - 11/12/2013 - 21:40 - Signaler un abus @ CaptainObvious - 11/12/2013 - 08:34

    Ouf ouf ouf... de l'insécurité pour nous vendre 3du Le Pen, du Sarko et du Valls3. Et bien vous pouvez dire que vous utilisez les faits réels en les minimisant pour faire mettre le bulletin à gauche, vos maîtres à penser.

  • Par brad - 12/12/2013 - 03:47 - Signaler un abus tous à poil...

    ...bientôt on le sera à force de se faire piquer notre fric par ces politicards.

  • Par ヒナゲシ - 12/12/2013 - 05:19 - Signaler un abus Ouiiiiiiiiin, on nous opprime !

    Aude Wessel : « c'est très bien le propos argumenté, encore faut-il qu'on vous donne la parole et que les autres soient prêts à vous écouter. »   La parole, les opposants à la loi Taubira l'ont prise ; et beaucoup leur ont aussi fourni toutes les tribunes possibles : ici-même bien sûr, mais à peu près toute la presse – dont, *toujours à sens unique*, le Figaro, Valeurs Actuelles, Minute, La Vie, et quelques autres – y compris l'audiovisuel (radios & télés n'ont parlé que de ça pendant des mois…). Le Net s'est déchaîné et les blogs et sites divers ont fleuri, qui ont défendu leurs positions avec vigueur, et même outrance. Les parlementaires ont fait à des homophobes l'insigne faveur de les inviter à exposer leur point de vue (je pense, bien sûr, aux religieux — un comble dans une république laïque ! — mais encore divers juristes, des représentants d'associations « familiales », etc.).   ⚙ ⚙   ⚙

  • Par ヒナゲシ - 12/12/2013 - 05:19 - Signaler un abus On nous prive de « débats »

    Et ces gros malins n'ont été foutus que de sortir des « propos argumentés » — comme dit l'autre — tous plus irrationnels, et suant la bondieuserie inavouée ou l'homophobie sournoise, les uns que les autres ! Il suffit de voir comment, avec son analyse sèche et limpide, le CC a douché les illusions & errances juridico-philosophico-anthropo-psy-etc. de tous ces pieds nickelés.   (☞ 11/12 ; 13 h 58 ⊕ 14 h 08 ☜ rien à redire !)     gliocyte (avec une aigreur non dissimulée) : « Un militant LBGT y va de son commentaire, bien caché sous les jupes de ce lobbying qui le protège, il plastronne. Il sait bien que sans cette protection, un seul bouh le ferait valdinguer. » Pas clair votre histoire… En quoi les « jupes » du « lobbying » — et par quel truchement ? — sont-elles protectrices ? Et, si c'est de moi que vous causez, sachez que je ne suis nullement militant LGBT ; juste incommodé par la bêtise et le droit à écrire n'importe quoi au prétexte qu'on possède des doigts & un clavier. Mais je comprends que, pour vous, la distinction soit difficile à faire.

  • Par copélia - 12/12/2013 - 12:22 - Signaler un abus des croyants du réchauffement climatique et fans de Pierrot

    """"L´autre jour à la banque en retirant un peu d´osier J´radiographiais une p´tite biche qui avait des ch´veux jusqu´aux miches Y avait derrière nous deux vieilles autruches en tablier Qui bavaient sur les hippies et la jeunesse d´aujourd´hui : "On d´vrait leur couper les tifs, les passer à tabac" Enrageaient-elles tout bas en tortillant leur cabas C´est à c´moment-là que les gangsters sont arrivés Et le tire-jus sur le pif d´un air vachard ils ont gueulé : {Refrain:} "A poil, tout le monde à poil! Les petits les grands Les bons les méchants!" On a largué nos caleçons Nos fanfreluches en nylon Nos frocs en accordéon Nos sandwiches au saucisson Nos pistolets à bouchon Et nos complexes bidon Comme une bagnole qui perd ses boulons""""""

  • Par CaptainObvious - 12/12/2013 - 15:29 - Signaler un abus @Glop Glop - 11/12/2013 - 21:20

    Il faut pourtant être aveugle pour ne pas voir que certains politiques utilisent la peur pour faire leur beur (sans mauvais jeu de mot).

  • Par copélia - 13/12/2013 - 16:30 - Signaler un abus la recette des nouveaux fesses-food

    pour clôturer le ban

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Koz

Koz est le pseudonyme d'Erwan Le Morhedec, avocat à la Cour. Il tient le blog koztoujours.fr depuis 2005, sur lequel il partage ses analyses sur l'actualité politique et religieuse

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€