Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Montebourg sert-il encore à quelque chose au gouvernement ?

Le ministre du Redressement productif sera l'invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2 ce jeudi soir. Désavoué par le gouvernement sur le dossier Florange, il est pourtant la personnalité politique dont la popularité a enregistré en janvier la plus forte progression dans le baromètre mensuel TNS-Sofres.

Cancre

Publié le

Atlantico : Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, sera l'invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2. Droite et gauche confondues, il est la personnalité politique dont la popularité a enregistré en janvier la plus forte progression dans le baromètre mensuel TNS-Sofres. Comment expliquez-vous cette popularité ?

Thomas Guénolé : La première percée significative d'Arnaud Montebourg correspond à la primaire ouverte du Parti socialiste en 2011. Son plaidoyer pour le protectionnisme lui avait acquis un socle de popularité dans l'électorat correspondant à l'aile gauche du parti, ainsi qu'à l'électorat d'extrême gauche. À ce socle se sont ajoutées, une fois qu'il est devenu ministre, des franges de l'électorat qui, qu'elles soient de gauche, de droite, du centre ou des extrêmes, sont favorables au protectionnisme. 1 Français sur 2 étant protectionniste et aucun autre membre significatif du gouvernement n'exprimant sur cette ligne, il est assez logique qu'Arnaud Montebourg en recueille les fruits en termes de popularité.

Arnaud Montebourg a été désavoué début décembre dans le dossier Florange par le Premier ministre au sujet des nationalisations. Dans ce contexte sert-il encore à quelque chose au gouvernement ?

A l'époque du dossier Florange, aussi bien Arnaud Montebourg que Jean-Marc Ayrault ont été désavoués par François Hollande. Arnaud Montebourg l'a été sur le fond, puisque sa proposition de nationalisation temporaire n'a pas été retenue. Jean-Marc Ayrault l'a été sur sa propre autorité de chef du gouvernement, puisqu'ensuite Arnaud Montebourg, avec l'accord de François Hollande, est allé défendre sa proposition comme piste encore possible au 20-Heures de TF1.

Arnaud Montebourg n'est-il pas condamné à servir de caution de gauche à François Hollande ?

S'il y a condamnation, elle est mutuelle. Sans Arnaud Montebourg, pas de héraut du protectionnisme au gouvernement de François Hollande, alors qu'encore une fois, 1 Français sur 2 soutient cette ligne. Mais réciproquement sans François Hollande, pas de porte de sortie immédiate pour Arnaud Montebourg, qui n'a pas de courant "montebourgiste" structuré au Parti socialiste.

Le ministre du redressement productif a souvent été comparé à Jean-Pierre Chevènement qui au cours de sa carrière à souvent démissionné pour manifester son désaccord avec les différents gouvernement auxquels il a appartenu. Ce dernier a d'ailleurs popularisé la formule : "Un ministre, ça ferme sa gueule ou sa démissionne ! ". Après Florange, Arnaud Montebourg a pensé claquer la porte du gouvernement. A-t-il bien fait de rester en dépit de ses différents avec l'exécutif ?

J'avoue avoir toujours été en désaccord, comme politologue, avec cette position de Jean-Pierre Chevènement. Je ne vois pas bien quel intérêt il y a à claquer la porte d'un gouvernement dont on est membre, hormis un coup d'éclat que la lessiveuse médiatique fait partir aux oubliettes assez rapidement. Tenez, un exemple : le motif de la démission de Jean-Pierre Chevènement pendant le premier septennant de François Mitterrand, qui s'en souvient aujourd'hui ? Personne. S'il avait continué à porter le débat à l'intérieur du gouvernement, il aurait été plus efficace pour sa cause qu'en se retirant sur son Aventin.

Combien de temps peut-il tenir au gouvernement en défendant une ligne différente de celle de la majorité ?

Pas plus de cinq ans.

Dans ces conditions, le ministère du redressement productif ne risque-t-il pas de devenir le ministère de la parole ?

 

Cela dépend d'une autre question, en réalité : oui ou non, François Hollande compte-t-il, à l'occasion d'une prochaine délocalisation, valider une proposition protectionniste d'Arnaud Montebourg ? Si oui, alors ce ministère devient le ministère du protectionnisme. Si non, alors il devient le ministère de l'indignation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 24/01/2013 - 17:50 - Signaler un abus Drôle de question

    Parce qu'il a déjà servi à quelque chose?

  • Par TG - 24/01/2013 - 19:30 - Signaler un abus TG

    "Combien de temps peut-il tenir au gouvernement en défendant une ligne différente de celle de la majorité ? Pas plus de cinq ans." Le temps d'un quinquennat en somme; ca c'est de l'info ! En meme temps, vous ne nous l'auriez pas dit, que l'on s'en serais un peu douté quand meme...

  • Par troiscentsalheure - 24/01/2013 - 19:56 - Signaler un abus Aucune entreprise ne l'embaucherait

    Montebourg, c'est le type à qui Renault a offert une Zoé: - il a révisé le barème du bonus / malus trois mois avant la sortie de l'auto ce qui a profité à Toyota - la rallonge plug in sera disponible en 2014 contre 600 € - en l'essayant il s'est fait arrêter par la gendarmerie pour non port de la ceinture de sécurité - la Zoé n'a pas le label "Origine France garantie" - le mois où il annonce la construction d'une usine Renault en Algérie les ventes du constructeur chutent de 54 % en France - il annonce avant la direction de Renault que des Nissan seront assemblées dans les usines françaises de Renault alors que l'Etat ne détient que 15 % de Renault - le deal pour les salariés de Renault ce mois-ci est de savoir s'ils préfèrent des augmentations de salaire ou la fermeture de deux usines françaises

  • Par German - 24/01/2013 - 21:06 - Signaler un abus D'accord avec Atlante13

    Drôle de question qu'on peut l'appliquer à tout le gouvernement : Est-ce le gouvernement sert-il encore à quelque chose ????????

  • Par Salvatore Migondis - 24/01/2013 - 22:33 - Signaler un abus Comment expliquez-vous cette popularité ?

    Avouez quand même qu'au milieu de cette armée de laiderons et de vieux croûtons.. il est plutôt beau gosse.. non..? Le bon peuple se console comme il peut..

  • Par Dominique_Z - 25/01/2013 - 00:16 - Signaler un abus La réponse est dans la question !

    C'est ma foi vrai, pourquoi tuer un article (qui ne dit rien de plus] en inscrivant dans le titre une question aussi brillamment explicite ?

  • Par Yvan - 25/01/2013 - 09:33 - Signaler un abus Audience

    Combien de français l'ont écouté ?

  • Par Septentrionale - 25/01/2013 - 10:22 - Signaler un abus Pas plus pour Montebourg que les autres

    il n'a été question de compétence Les ministrés ne sont là que par clientélisme pour la tranquillité de Moiprésident l'imposteur et Salvatore Migondis à 22:33 le 24/01 a malheureusement raison

  • Par warren11 - 25/01/2013 - 10:35 - Signaler un abus Parfois il est drôle

    Mon titre dit tout.Encore hier soir ,personne n'a repris point par point ses propositions de campagne pour le contredire .Comme pour Marine le Pen, aucune critique n'est factuelle, c'est bien le problème des journalistes qui s'auto-congratulent de décryptage!!!!(=> je ne supporte plus ce mot décryptage surtout quand je vois une bimbo-basse pseudo journaliste à l'avant scène gonflée à l'Hélium prendre un ton compétent du moins l' imagine-t-elle pour nous parler de décryptage...) Revenons à Arnaud Montebourg,qui s'intéresse vraiment à ce qui se passe dans son Ministère .Quid des résultats de ses travaux qu'il a auto proclamé hier sur France 2 .Nada... personne n'en sait rien et personne n'en dira rien .Evitons donc de savoir si il est plus utile que M Hamon... transparent depuis qu'il est ministre

  • Par Vincennes - 25/01/2013 - 11:18 - Signaler un abus @Warren.......en effet, Montebourd fait du Montebourd

    et il est regrettable de constater, qu'hier soir, seule Sophie PEDDER (presse étrangère) a osé "mettre les points sur les i et les barres aux T devant un Giesber hilare et faux cul, comme d'habitude aux ordres de Moi/Je. J'espère que F.Télévision gardera Sophie PEDDER, car je la trouve très bonne, très percuttante Malheuresement, les médias sont complètement inféodés au PS. Il ne faut pas oublier qu'une loi a été votée (en catimini) sans que cela ne fasse la UNE des JT, attribuant une belle niche fiscale aux journalistes de 30% de déduction fiscale (vu leurs salaires, cela représente un bel avantage!!!) + 10% pour les audiovisuels pour frais esthétiques!!! alors qu'ils se font maquiller et coiffer pour passer à l'antenne!!! Bravo Hollande....+ l'aide qu'il a promis à la presse écrite.....avec quel argent??? le notre Mieux vaut lire la presse étrangère qui est objective que ces "torchons" français. On comprend qu'ils est des difficultés à les vendre .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Thomas Guénolé

Thomas Guénolé est politologue et maître de conférence à Sciences Po. Son dernier livre, Islamopsychose, est paru aux éditions Fayard. 

Pour en savoir plus, visitez son site Internet : thomas-guenole.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€