Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Livre : le monde des cadres, un monde féroce ?

Dans son premier roman, "Brillante", Stéphanie Dupays décrit avec justesse et ironie le monde des cadres. C'est vivant, actuel, mordant, passionnant.

Atlanti-culture

Publié le
Livre : le monde des cadres, un monde féroce ?

L'auteur

Stéphanie Dupays, que l’on découvre aujourd’hui dans le paysage littéraire, est haut fonctionnaire, inspectrice à l’Inspection générale des affaires sociales. «Brillante » est son premier roman.

Thème

Claire Vermont est une trentenaire pimpante, diplômée d’une prestigieuse école de commerce et cadre supérieur dans une grande entreprise du secteur agro-alimentaire. Elle vit avec Antonin, cadre supérieur également, avec lequel elle forme un couple solaire où l’émulation, l’image commune donnée à l’entourage et la réussite professionnelle jouent un rôle déterminant. Très à l’aise dans son métier, Claire est considérée par ses collègues comme un élément brillant. Mais son éclat suscite bientôt des jalousies et va lui être insidieusement reproché, jusqu’à devenir un lourd prix à payer.

Peu à peu, sa vie dans l’entreprise se dégrade, ce qui va rejaillir également sur sa relation avec son compagnon.

Points forts

- Un thème original et un univers entrepreneurial décrit avec une extrême justesse. Le lecteur plonge ici dans un monde pragmatique, technique, marchand qui, en soi, n’a rien d’onirique, mais qui parvient à devenir captivant grâce à la précision du texte et à sa trame ferme, vivante, très bien maîtrisée.

- Une satire mordante des employés qui laisse, par exemple, découvrir des personnages de jeunes cadres branchés amateurs de « purée de légumes oubliés » ainsi que des « salariés dysfonctionnels »à la dérive croqués avec une ironie délicieuse et un puissant sens du détail.

- Une écriture très agréable, nette, aussi plaisante dans ses formules lapidaires bien tournées que dans ses phrases longues et fluides qui servent les descriptions et les introspections du personnage principal.

Points faibles

Il est possible que le caractère très moderne du roman, ses peintures pragmatiques et son terrain singulier décontenancent au premier abord. Cependant, les dix premières pages passées, l’ambiance de l’histoire parvient à devenir accessible et le suspense minutieusement dosé qui la scande aide à surmonter bien des réticences.

En deux mots ...

Un texte vivant, actuel, écrit avec ironie et justesse, qui parvient à nous plonger dans le monde féroce des jeunes cadres aux dents longues pour notre plus grand bonheur. Une belle surprise. 

Une phrase

« Lorsque le monde de l’action s’éloigne, tout devient événement » (p 102).

Recommandation

ExcellentExcellent

Livre

Brillante de Stéphanie Dupays

Editions Mercure de France

185 pages

17 euros

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 25/03/2016 - 16:43 - Signaler un abus et ça continue, un roman qui se déroule à

    Paris!!!! Sinon, vive la France, le bidule hors du périph!

  • Par zouk - 26/03/2016 - 11:17 - Signaler un abus Le monde des cadres

    A la lecture du chapeau de cet article, je me suis demandé qui est cet auteur. Mon soupçon s'est immédiatement dévoilé: Inspectrice à la DG des Affaires Sociales. je ne reconnais pas le monde dans lequel j'ai vécu plus de 40 ans.

  • Par Deudeuche - 26/03/2016 - 20:59 - Signaler un abus @zouk

    et oui! hors du concours administratif, point de salut! Voltaire disait que la Prusse était une armée qui possédait un Etat. La France est un Etat qui possède une Nation. Nous sommes possédés quoi!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marine Baron pour Culture-Tops

Marine Baron est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€