Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Monde a son bantoustan : Le Monde-Afrique…

En effet, il ne mélange pas les torchons (blancs) et les serviettes (noires). Mais le journal a quand même besoin de torchons.

Daniele Obono encore et toujours

Publié le - Mis à jour le 22 Octobre 2017
Le Monde a son bantoustan : Le Monde-Afrique…

Ce n'est pas dans Le Monde. Mais c'est tout près du Monde. Ce n'est pas intégré au Monde. Mais ça y est enclavé. Un peu comme le Bophuthatswana l'était du temps de l'apartheid. Les racistes sud-africains prêchaient le développement séparé des races. La direction du Monde plaide pour le développement séparé des talents.

Ca part d'un sentiment bienveillant. Un peu paternaliste quand même. Mais très discriminant à notre égard. Car nous autres, misérables babtous, pitoyables leucodermes, sommes privés d'informations capitales réservées aux populations africaines lisant le français… C'est pas juste!

Au prix d'un certain effort, on peut accéder au site Le Monde-Afrique. On y apprendra que la récolte du cacao a été faible en Côte d'Ivoire. Qu'il y a eu des émeutes au Togo. Et que Jacob Zulma, le numéro 1 sud-africain, va avoir des ennuis avec la justice de son pays. Et on y apprendra surtout que nous sommes tous racistes de naissance, que la France est raciste par essence. 

Le "on y apprendra" est juste une clause de style. Car nous savons bien sûr que nous sommes racistes. Le racisme c'est notre croix. 

D'ailleurs la langue française est-elle-même intrinsèquement raciste. Elle oppose le blanc, lumineux et virginal, au noir, synonyme de nuit et de deuil. On devrait sans doute supprimer de notre vocabulaire l'expression "la noirceur de son caractère" et la remplacer par "la blanchitude de son caractère"…

Si nous savons que nous sommes racistes, les populations africaines n'en sont pas bien informées. C'est chose faite maintenant avec un article du Monde-Afrique titré "Nul ne doit accepter le déferlement de haine raciste dont est victime Danièle Obono". D'après le texte, la députée de La France Insoumise "fait face à des agressions racistes quotidiennes". "Une campagne lâche et nauséabonde" écrit l'auteur de l'article, un certain Hamidou Anne. 

Le terme "nauséabond", estampillé made in bêtise, n'a plus vraiment cours chez nous : répété ad nauseam il a quitté la scène sémantique. Mais que peut-être que pour les Africains, il a le parfum de la nouveauté? L'auteur du texte concède que certaines des positions de Danièle Obono sont "discutables". Mais seul lui, et ceux qui ne sont pas leucodermes, ont le droit de les discuter. 

Mais pas nous les Blancs. Nous sommes choqués par la proximité de Danièle Obono avec Dieudonné? Nous sommes racistes! Nous ne supportons pas qu'elle "nique la France"? Nous sommes racistes! Nous sommes indignés de la voir se prosterner devant l'Islamisme? Nous sommes racistes! Il ne nous reste plus, pour éviter cette infamante accusation qu'à nous rabattre sur Clémentine Autain. Certes, elle n'arrive pas à la cheville de Danièle Obono. Mais dans le genre elle n'est pas trop mal non plus. Et surtout elle est Blanche.

L'auteur de l'article, M. Hamidou Anne, est manifestement énervé. Et pour fustiger "la violence symbolique infligée au corps noir", il balance une saillie de derrière les fagots : "Il ne reste qu'à ajouter qu'elle (Danièle Obono), garde des bébés blancs dans son réfrigérateur et qu'elle les consomme avec du couscous chaque vendredi soir". Nous nous gardons des morceaux de Danièle Obono dans notre frigo, et, une fois par an seulement, pour Noël, nous en agrémentons notre potée. Nous en mangeons en nous forçant. Car c'est pas bon!

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pasdesp - 21/10/2017 - 11:08 - Signaler un abus A toute la bien pensance

    je propose pour laver nos crimes un suicide collectif et surtout tant notre "noirceur" est intrinseque il purgerai le monde de toute notre racisme viscéral.

  • Par cloette - 21/10/2017 - 11:24 - Signaler un abus Je ne peux pas la saquer

    non à cause de sa couleur de peau mais de sa bêtise .Houria Bouteldja ( parti des indigènes dont D Obono est proche ) est son mentor sans doute , mais plus intelligente qu'elle et qui assume son racisme anti-blanc ( elle l'avait dit à la tv ) ,anti français, antisémite . Je me demande d'ailleurs pour quelle raison masochiste ces gens là vivent en France .Pour Houria Bouteldja, elle l'avait expliqué lors de cette émission ,mais D Obono, il faudrait qu'elle explique .

  • Par beg meil - 21/10/2017 - 11:25 - Signaler un abus Merci Monsieur Rayski !

    Merci Monsieur Rayski ! Un papier, DANS LA RUBRIQUE "AFRIQUE", qui nous parle d'une députée, FRANCAISE depuis SIX ans. A lire attentivement. Surtout la fin. . . . http://www.lemonde.fr/afrique/reactions/2017/10/18/daniele-obono-est-victime-de-la-france-raciste_5202754_3212.html

  • Par cloette - 21/10/2017 - 11:59 - Signaler un abus l'article du monde

    il est écrit "elle mérite qu'on lui oppose des arguments rigoureux" ! Il se trouve que je l'ai vue ( toujours à la tv ) dans un débat à deux où cela était tenté : Impossible , elle n'écoute rien ne fait que parler dans un monologue fleuve où on ne peut lui opposer aucun argument car il est incompréhensible .

  • Par BABOUCHENOIRE - 21/10/2017 - 12:07 - Signaler un abus Comment ne pas devenir des racistes?, tout petit on appren

    1 Blanche vaut 2 Noires, moi pour éviter cela j'ai interdit à mes enfants d'apprendre le solfége ils tappent seulement sur le tam tam

  • Par Bragance - 21/10/2017 - 12:12 - Signaler un abus Une solution

    serait d'ignorer totalement Mme Bonobo en éteignant la télé dès qu'elle paraît - on éviterait ainsi de l'entendre raconter des bêtises : double avantage. Plus de son, plus d'image. N'existant plus, elle ne pourrait prêter le flanc à aucune critique et ne pourrait donc se plaindre de racisme à son endroit. Je ne débordais pas de sympathie pour Mme Taubira mais c'était uniquement dû à sa politique : pas possible de la critiquer non plus, c'était mal vu. Donc une personne noire intelligente est d'abord intelligente. Une personne noire stupide est d'abord stupide. La couleur de peau est parfaitement secondaire.

  • Par vangog - 21/10/2017 - 13:04 - Signaler un abus La bande à O'Bono...

    c'est du beau, du bon, du bono (-bobo)!

  • Par assougoudrel - 21/10/2017 - 13:59 - Signaler un abus A quand une plainte pour

    harcèlement et agression sexuelle sur Obono? Avec tous ces blancs pervers et méchants qui regardent avec envie sa "boite à caca" (terme africain pour dire le derrière). "Ah! Vraiment"!... Un jour, en Côte d'Ivoire une femme qui vendait des masques africains m'a interpellé: "pardon, monsieur; ...il est où votre ami"?... "lequel"? ..."Le gros blanc qui est souvent avec vous"...C'est le langage courant dans toute l'Afrique. Imaginez un français qui dit à un africain: "le gros noir qui est souvent avec vous". Cloette se demande pourquoi restent-ils en France. Chez eux, ils ne sont rien, ils sont déconsidérés par l'ethnie qui est au pouvoir (80 en Cote d'Ivoire). Trois individus rassemblés et ils sont dispersés à coups de matraques. Les filles se prostituent pour un casse-croute. Celui qui va en prison crèvera de faim si sa famille ne lui porte pas à manger et une paillasse pour dormir. Arrivés en France c'est tout l'inverse et ils ont tous les droits et aucun devoir, même pas de reconnaissance. Ils sont "riches" et des imbéciles les placent avant les français de souche. Le merci est remplacé par le mépris, la médisance et une méchanceté noire.

  • Par Liberte5 - 21/10/2017 - 15:42 - Signaler un abus Ils sont masos ces Africains.....

    Venir en France, tous faire pour y rester, alors que les Français sont racistes? Qui peut croire cela? Ils viennent en France par ce que chez eux il n'y a pas grand chose à faire, à manger et puis c'est des pays de magouille, de combines, de guerre. Pour eux la France c'est le paradis. Ce qui les énerve? Sentir et savoir qu'ils ne servent à rien en France, que nous n'avons pas besoin d'eux, qu'ils sont un fardeau, qu'ils ne produisent rien, que du vent...et que s'ils repartent personne ne les regrettera.....

  • Par tapio - 21/10/2017 - 18:30 - Signaler un abus Un sâcré numéro, celle-là !

    D'ailleurs cà m'étonne, j'avais toujours entendu dire qu'il n'y a pas de gabonais au numéro demandé ...

  • Par bidibul - 22/10/2017 - 01:25 - Signaler un abus Mme Obono militante FN

    Oui c'est une des meilleures militantes du FN. En a-t-elle conscience ?

  • Par beg meil - 22/10/2017 - 01:57 - Signaler un abus Monsieur Hamidou Anne parle

    Monsieur Hamidou Anne parle du métissage . . . Voici un article du Monde paru le 11.07. 2017 http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/11/diaspora-africaine-recherche-don-d-ovocytes-desesperement_5159231_3212.html "Diaspora africaine : recherche dons d’ovocytes désespérément En France, le don est gratuit et anonyme, ce qui réduit drastiquement l’accès des couples d’origine africaine au phénotype noir." " . . . .Cela fait cinq ans que Didi, 26 ans, d’origine sénégalaise, attend une donneuse d’ovocytes de phénotype noir. Elle souhaite donner naissance à un enfant qui lui ressemble. . . . ." " . . . . Même si elles sont nées en France, elles ne sont pas coupées de leur pays d’origine. Elles subissent la pression sociale. En Afrique, une personne qui est stérile ne respecte pas le pacte social et se met dans une forme d’infraction envers la société », observe l’anthropologue Doris Bonnet. Du fait de leur « inutilité », certaines femmes ont été violentées par leur mari ou craignent d’être abandonnées par lui. Alors, quand les médecins leur proposent des donneuses d’ovocytes de type caucasien, plus accessibles, beaucoup refusent par peur du rejet. . ."

  • Par zen aztec - 22/10/2017 - 10:13 - Signaler un abus Et surtout elle est Blanche.

    Peut être,mais méfiance elle est "femme"

  • Par Pharamond - 22/10/2017 - 20:57 - Signaler un abus TPLG

    Houria Bouteldja est diplômée TPLG (Tout Pour La Geule). Dire ce qu'elle dit et rester en France, c'est se considérer,n'avoir aucun sens de l'honneur ni de dignité. Du vent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€