Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

A un mois des élections, les démocrates suédois (extrême droite) aux portes du pouvoir grâce aux questions migratoires

Pour autant, rien ne dit qu'ils seront en mesure de gouverner du fait du jeu des coalitions.

Europe

Publié le
A un mois des élections, les démocrates suédois (extrême droite) aux portes du pouvoir grâce aux questions migratoires

 Crédit Reuters

Atlantico : Selon un sondage Yougov relayé le 13 août, les "Démocrates de Suède"  seraient en tête des intentions de vote des prochaines élections qui se tiendront en septembre prochain. Dans un pays ou le taux de chômage est inférieur à 6%, faut-il voir la thématique de l'immigration comme totalement structurante du débat politique suédois ?

Jean-Yves Camus : Les sondages donnent à minima les membres du parti populistes "Démocrates de Suède" bien au-delà de la barre des 20% et dans certains cas en tête des intentions de vote devant les socio-démocrates. Le scrutin est fait de telle façon qu'il faut regarder les projections en termes de coalition. D'un côté ce que ferait la coalition des socio-démocrates, des verts et du petit parti de gauche radicale, de l'autre les divers partis de droite et de centre droit et en troisième ce que feraient les démocrates suédois.

Il existe un consensus très large en Suède sur le fait qu'il n'y aura pas d'alliances avec ce parti. Ce qui fait qu'une des hypothèses si ces derniers arrivent au-dessus des 20 %, c'est que l'on ait un parlement qui soit bloqué et que l'on retourne assez rapidement aux urnes à moins qu'émerge une sorte de consensus national à minima que reposerait sur le refus de coopérer avec ces derniers. C'est donc un scrutin qui n'est pas joué.

Ensuite c'est bel et bien l'immigration et l'identité qui constituent la pierre angulaire du programme des "Démocrates de Suède" et de leur succès. En Suède comme dans les autres pays scandinaves, le chômage existe. La situation économique n'est plus aussi florissante qu'à l'époque. Mais même si ces pays sont en bonne santé économique,il y a quand même des formations de droite populiste anti-immigration qui soit sont au gouvernement (Norvège et Finlande) soit détiennent au Parlement un pouvoir de faiseurs de rois (Danemark) ou s'apprêtent à être dans cette situation. C'est bien que le problème ne se résume pas à la sphère économique (même si ces partis refusent les politiques néolibérales) mais englobe aussi l'identité. Identité face à la globalisation, face à l'Europe, mais aussi identité des Suédois face aux minorités du pays.

Quelles sont les racines de ce parti et quels ont été les moteurs de sa progression ? Quels sont les partis européens pouvant lui être assimilés ? 

Il y a une hétérogénéité dans les groupes populistes de droite scandinaves avec une spécificité suédoise. Le Parti du progrès norvégien, le Parti populaire danois, ou encore le parti Vrais Finlandais sont des formations qui sont issues de droites qui se sont radicalisés. Leurs dirigeants sont en fait des gens qui ont milité dans des formations conservatrices modérées et qui, à un moment donné sur la question de l'Europe, de l'immigration, de l'identité nationale se sont radicalisés pour monter leur propre parti.

En Suède, c'est un peu différent. Dans les années 90 les démocrates suédois étaient une formation qui admettait en son sein des individus qui appartenaient à l'extrême droite la plus "dure" qui, fin 90, sont carrément passés aux actions terroristes (attentats visant des policiers, des journalistes…). Ils ont été bannis du parti et ce dernier s'est ensuite focalisé sur ce qui commençait à émerger comme la contestation de la tradition d'accueil des réfugiés et des immigrés.

Quel pourrait être l'impact, au niveau européen d'une victoire des Démocrates de Suède ? 

Ce sera un nouvel électrochoc qui viendra continuer la série de ceux qui sont survenus à chaque victoire politique d'un mouvement populiste en Europe.

Le problème c'est qu'à partir du moment où il est probable que se dégagera au final un consensus pour laisser les Démocrates Suédois en dehors de toute formule de gouvernement, une fois de plus, il y aura la tentation de se rassurer à bon compte en pensant que la démocratie a gagné. Mais c'est un raisonnement à court terme. L'année prochaine nous avons des élections européennes et presque simultanément nous aurons beaucoup de scrutins nationaux à travers l'Union européenne. Cela risque d'être une année particulièrement compliquée. D'abord il y aura les élections en Suède, puis les législatives en Lettonie, en novembre les élections municipales en Pologne (avec l'objectif clairement annoncé du gouvernement de reprendre les grandes villes polonaises)... C'est une année à risque.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 16/08/2018 - 09:07 - Signaler un abus La lèpre suédoise ?

    Nationalisme = populisme = extrême-droite = racisme = anti-démocratie: voilà les présupposés de base, des axiomes qui n'ont donc pas à être démontrés, de tous les analystes politiques. Ça donne l'impression qu'ils ont tous fait leurs études dans des universités marxistes, et sont incapables de sortir de ces schémas.

  • Par kelenborn - 16/08/2018 - 10:46 - Signaler un abus Amusant

    Car les fillonistes invétérés ne manquent jamais d'opposer la piété des nordiques à la fornication paresseuse des "Pigs" avec le diable!!!...Au fait 6% de taux de chômage, c'est pas très compliqué si, comme aux Pays Bas, une partie importante de la population travaille à temps partiel ( et si les "handicapés" (concept très large incluant les alcoolos) ne sont pas coomptabilisés

  • Par Anouman - 16/08/2018 - 11:37 - Signaler un abus Année à risque

    Quel risque? Le plus gros risque reste que ces partis, malgré une représentation plus importante, n'arrivent pas à peser sur les politiques suicidaires de leurs pays et de l'UE. Les partis traditionnels ont perdu la tête depuis longtemps et n'arriveront pas à la retrouver dans le merdier qu'ils ont mis en place.

  • Par Klaus02 - 16/08/2018 - 11:38 - Signaler un abus C'est une année à risque...?

    Non, une année pleine d'espoirs...

  • Par GP13 - 16/08/2018 - 11:44 - Signaler un abus La démocratie contre l'expression populaire

    C'est ce que l'auteur prévoit en Suède. Et sa crainte est qu'en 2019 de nombreuses démocratie européennes soient obligées de se liguer contre une expression populaire capable de frôler la majorité!!!! Cela pourrait être drôle si ce n'était pas si dangereux et ridicule à la fois.

  • Par Olivier62 - 16/08/2018 - 12:00 - Signaler un abus Rien compris au problème !

    Notre "expert" auto-proclamé ne voit de risques que dans le parti des démocrates suédois, catalogués comme "extrême-droite" (peu importe qu'ils se présentent comme démocrates). Pas un mot sur les violences permanentes faites par les immigrés amenés en masse par la coalition de au pouvoir actuellement. Mais pour les bien-pensants c'est le remède qui est un risque, pas la maladie. Les peuples européens de souche sont censés se laisser remplacer, massacrer, violer docilement pour complaire aux projets déments des milieux progressistes et islamophiles.

  • Par kelenborn - 16/08/2018 - 14:15 - Signaler un abus Olivier62

    Soit t'as pas lu soit t'as rien compris....

  • Par Frangipanier123Paris - 16/08/2018 - 14:33 - Signaler un abus Bravo @ "Olivier 62": je seconde chaque mot ...

    ... et chaque virgule de votre commentaire. Quant aux élucubrations de "kelenborn", soyons indulgents ! Feu mon père avait coutume de dire: "Quand on ne peut rien dire de positif sur quelqu'un, abstenons-nous de tout commentaire" ... Néanmoins, "kelenborn" !, "Olivier 62" et VOUS n'avez probablement pas gardé les vaches ensemble, alors je VOUS autorise à le VOUVOYER.

  • Par lasenorita - 16/08/2018 - 15:46 - Signaler un abus Les migrants ne sont plus les bienvenus en Suède.

    En Suède:peu de musulmans s'y trouvaient avant la ''vague migratoire'' des migrants musulmans clandestins,donc les Suédois ne connaissaient pas l'islam pour ainsi dire..Les Suédois ont eu le tort d'obéir aux ordres de Merkel concernant les ''migrants'' et maintenant ils ''s'en mordent les doigts'' d'ou l'attirance actuelle des Suédois pour les partis d'extrême droite anti-immigrationnistes voir...https://www.breizh-info.com/2018/08/15/100882/suede-gangs-ethniques-voitures..la violence des ''gangs ethniques'' qui ont brûlé des voitures dans la nuit du 13 au 14 août...les Suédois sont plus intelligents que les islamos-collabos qui gouvernent la France à qui les ''vrais'' Français répètent qu'ils en ont marre des attentats commis par des musulmans,des ''zones de non-droit'',des ''quartiers sensibles'',des vols,des viols,des femmes ''voilées'',des prières dans les rues,etc..etc..et ces incompétents lécheurs de babouches,qui nous gouvernent,CONTINUENT de faire entrer des terroristes musulmans ''étrangers'' chez nous...ces gauchos-islamos-collabos qui voulaient ''jeter à la mer'' les ''Français'' non-musulmans,en 1962,ces Pieds-noirs honnêtes et travailleurs,chassés de leur pays natal...

  • Par Benvoyons - 16/08/2018 - 16:25 - Signaler un abus Pourquoi la non entente avec un parti qui aurait 20 ou 25%

    des votes ne serait pas Démocratique??? Le vote est clair pourtant. Il y a 310 députés pour 310 circonscriptions & 39 mandats qui sont répartis entre les partis sans élu. Donc aucune close n'impose à quiconque de s'entendre si la politique qu'il prône ne lui convient pas. C'est ça le Démocratie. Au Chili quand Alliende a été au pouvoir il a pu y être non pas par l’élection mais par une entente d'un autre parti qui ne partageait pas son projet & quand l'autre parti plus faible s'est fait rouler par Alliende qui a créé la Police Politique & bien les votants du petit parti se sont fait sodomiser par Alliende. En fait c'est un coup d’État de la Gauche Alliende sur l’Élection de l'époque. Donc en fait pour s'entendre avec des noyaux extrêmes cela est impossible. Comme la SA et les SS ......

  • Par Stargate53 - 16/08/2018 - 17:46 - Signaler un abus Cela étonne qui ?

    Aujourd'hui, la non gestion de l'immigration illégale et clandestine des politiques des pays européens, agace les populations et elles se défoulent en votant pour des candidats qui prétendent vouloir régler le problème. C'est simple et efficace ! La réalité sera surement différente mais ce qui compte c'est de promettre face aux attentes légitimes des populations puisque les promesses ne valent que pour ceux qui les écoutent ! A leur décharge, que font les autres partis de gouvernements à part de la communication et des remèdes sans effet ? Rien, il suffit de voir le triste spectacle de la recherche d'accueil des bateaux de soit disant associations immigrationnistes qui nous pollue les infos chaque jour ! Alors, soit de vraies solutions sont avancées pour réguler l'immigration soit l'ensemble des pays vont voir se développer des partis surfant sur ces venues de populations non désirées et dont l'intégration est problèmatique en raison de leurs racines, histoire, religion, coutumes, modes de vie, visions sociétales et qui en plus se dépêchent de les transplanter quand un pays leur offre l'hospitalité ! Notre Europe doit décider et vite !

  • Par lasenorita - 16/08/2018 - 18:06 - Signaler un abus Les musulmans en Suède (suite).

    En Suède,en 2017:40 jeunes filles ont porté plainte pour des violences sexuelles,imputées à des migrants,pendant le festival...Des agressions sexuelles, imputées à des migrants,ont été faites sur des Suédoises en marge des festivals de musique en 2014,2015...La majorité des migrants débarqués sur les côtes espagnoles seront,rapidement, dans l'hexagone voir https://www.epochtimes.fr/au-pays-basque-les-migrants-affluent-toujours-plus-nombreux-dans-lespoir-de-franchir-la-frontiere-entre-la-france-et-lespagne-451556.html..le roi du Maroc non content de nous inonder de tonnes de haschich,qui tuent nos enfants,nous envoie aussi des migrants voir http://www.europe-israel.org/2018/08/le-maroc-utilise-le-chantage-sur-leurope-en-lien-avec-limmigration-clandestine-et-sahara-occidental..il ne faut pas s'étonner si les citoyens se tournent vers les partis anti-immigrationnistes!....

  • Par vangog - 17/08/2018 - 00:56 - Signaler un abus Vive le populisme! Soyons tous populistes!

    C’est drôle, car la gauche a créé ce mot dans le but de faire peur (un pouvoir qui vient du peuple...Brrrrrr!) alors que les partis populistes attirent de plus en plus d’électeurs...encore un ratage de la gauche archaïque, et un échec à manipuler les gogos!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Yves Camus

Chercheur associé à l'Iris, Jean-Yves Camus est un spécialiste reconnu des questions liées aux nationalismes européens et de l'extrême-droite. Il est directeur de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.

Il a notamment co-publié Les droites extrêmes en Europe (2015, éditions du Seuil).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€