Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Moi, homophobe et raciste ?!" La réponse de Christian Millau à Guy Birenbaum qui n'a pas souhaité le croiser au micro d'Europe 1

Invité sur Europe 1 pour présenter son "Dictionnaire d'un peu tout et n'importe quoi", Christian Millau a été informé au dernier moment que sa présence n'était plus souhaitée. Motif : un des animateurs de l'émission "Des clics et des clacs", Guy Birenbaum, prétend avoir trouvé dans cet ouvrage des "propos homophobes et racistes".

Censure

Publié le

La censure, en général, est l’une des basses-oeuvres d’un pouvoir d’Etat. Plus rarement de ce que, faute d’une expression mieux appropriée, il me faut bien, dans ce cas précis, appeler un “journaliste”. Je remercie donc ce monsieur dont j’ignorais jusqu’à présent l’existence de me faire le cadeau de ce qui est pour moi une “ première “.

Il a raison sur toute la ligne.

Mon “Dictionnaire d’un peu tout et n’importe quoi” révèle en effet l’aspect caché d’un personnage immonde, c’est à dire moi. J’aurais même dit un nazi si une bonne partie de ma famille maternelle, russe et juive, n’avait pas anticipé sa retraite dans les camps de la mort allemands ou au goulag de la Mer Blanche.

Homophobe ? Mais comment donc ! Certes, je ne m’élève pas à la hauteur spirituelle de l’ayatollah Musava Anadasill qui, en 1998, à l’Université de Téhéran, prêchait ainsi la bonne parole : “Il faudra se saisir de la personne homosexuelle, la maintenir debout et , avec le tranchant d’une lame, la partager en deux “. Néanmoins, je le confesse, j’ y vais fort quand j’écris : “Sergio Coronado, député EELV a informé l’univers, passionné, qu’ ”il en est “ Et une  chose lui fait souci : seuls 3 parlementaires sur 900 ont osé. C’est sûr que le compte n’y est pas (…) Il faudra aussi que les députés et sénateurs abonnés aux partouzes se fassent connaître “. Vite, vite , le Mrap ! Vite, vite, les tribunaux ! Je ne l’aurais pas volé après avoir lâché des horreurs pareilles.

Honte à moi quand j’écris : ”Quel titre attribuera-t-on au compagnon du premier président de la République ouvertement gay ? Difficile de faire de lui une Première dame (…) Reste donc le “premier monsieur “. On ne s’embarassa pas de donner du “Monsieur “ au frère de Louis XIV qui était une drag queen de haute lignée “ ; Et voila qu’en plus, ce Millau insulte la monarchie !

Autre exemple de mon homophobie ignominieuse quand j’ose ceci : ”C’est à  n’y rien comprendre. Le mariage homosexuel “fait sociétal “de première importance mobilise les foules mais le divorce homosexuel : silence radio. Deux poids, deux mesures !” Ou, plus écoeurant encore, cette vanne : ”Un ministre de la Culture est gay. Un adjudant -chef de la Légion, un pédé".

Enfin, qui mérite carrément douze balles dans la peau : “Tout le monde a son avis sur le mariage gay. Sauf évidemment les enfants à venir. Ils seront, parait-il, enchantés de dire à leurs petits copains : ”Le monsieur, ici, c’est mon papa et le monsieur, là bas, c’est mon papa “ - “Et ta maman ? “ , Ben, j’sais pas. Ils m’ont pas dit qui fait quoi”.

Maintenant, le racisme…Alors, là, on a bien raison d‘empêcher cette ordure de Millau de s’exprimer au micro d’Europe 1 où, scandaleusement, on l’a laissé travailler pendant 27 ans de sa vie sans s’apercevoir de rien.

Voilà un type qui ose écrire en rigolant : ”Nègre : mot interdit qu’il est prudent de prononcer seulement dans le noir”. Puis de citer Pierre Desproges, le raciste hystérique bien connu  : ”Quand un Blanc dit qu’un Noir est con, on dit que le Blanc est raciste. Quand un Noir dit qu’un Blanc est con, on dit que le Blanc est con. “

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par le Gône - 26/01/2013 - 10:06 - Signaler un abus Bien vu...

    Mon pauvre Monsieur Millau, Europe 1 y'a longtemps qu'ils ont versé dans le fumier socialo..et sectaire, je ne les écoute plus...ils sont a vômir !! dailleurs regardez donc leur courbe d'audience on dirait celle de France Inter..(ce sont les même e pire)

  • Par Wagram - 26/01/2013 - 10:11 - Signaler un abus Europe 1

    Personne n'est obligé d'écouter la radio

  • Par Skagerrak - 26/01/2013 - 10:21 - Signaler un abus Perret censuré ?

    Est-il vrai que la chanson sur la burqua de Perret est censurée par les médias ?

  • Par Equilibre - 26/01/2013 - 10:28 - Signaler un abus Conclusion

    Guy Birenbaum est un totalitaire, nouveau chien de garde de la pensée totalitaire, un pauvre pitoyable z'ayrault qui a des gros problèmes avec ses 2 neurones restants.

  • Par Gengis - 26/01/2013 - 10:31 - Signaler un abus Je ne suis pas surpris

    Je ne suis pas surpris à vrai dire d'un Guy Birenbaum sévissant allègrement sans l'antichambre d'une radio qui depuis longtemps me fait songer aux courbettes d'une petite cour toute occupée à anticiper le bon vouloir d'un pouvoir qu'elle lèche sans vergogne. Il est d'autres radios périphériques, j'allais dire françaises.

  • Par pemmore - 26/01/2013 - 10:47 - Signaler un abus Ca ne rigole plus à notre époque,

    que ce sciècle est sinistre, pour la radio, je ne me prend plus la tête, 107.7, radio autoroutes, de la musique très diverse , des infos originales :«Attention un cerf se promène km 106!». Un zeste d'info nationales, et pas besoin de changer de radio en cours de route au risque de créer un accident. C'était quoi au fait Europe 1?

  • Par Gengis - 26/01/2013 - 10:49 - Signaler un abus Taisez-vous, Birenbaum !

    Le fin mot de ma pensée, je ne l'exprimerai pas.

  • Par FIGAROCB - 26/01/2013 - 11:05 - Signaler un abus Europe 1 : LA GROSSE PRESSE

    Il y a belle lurette que je n'écoute plus cette radio du politiquement correct, à vomir ! Oui M. MILLAU vous avez parfaitement raison, nous voici dans un monde où l'on ne plus s'exprimer pour passer pour un "facho' !C'est vraiment triste à mourir : heureusement il existe des sites d'information comme celui où je m'exprime qui nous rapporte l'actualité avec un peu plus d'objectivité. D'autres radios également, je ne ferai pas de "pub", dommage mais je n'en ai pas le droit, mais là, c'est la loi.

  • Par ciceron - 26/01/2013 - 11:24 - Signaler un abus Mr Millau

    Nous vivons sous la férule de la morale de gauche, plus insidieuse et sournoise que la morale de droite et non moins violente. Enfin mais quelle idée ! Homophobe, raciste, juif et russe ! Faites attention mon vieux ! Déclarez vous tout de suite homophile, anti raciste, palestinien et cubain ! La vie sera plus belle et vous serez invité partout avec des fleurs, des chants et des médailles, peut-être même serez vous convié à un dîner avec AnoMali 1er et la 1er salade.... Bon, en tout cas, une personne qui cite Pierre Desproges ne peut pas être mauvais ! Courage Mr Millau

  • Par Ravidelacreche - 26/01/2013 - 11:41 - Signaler un abus sa présence n'était plus souhaitée

    « Les esprits médiocres condamnent d'ordinaire tout ce qui passe à leur portée. » de François de La Rochefoucauld

  • Par Berengere Bonte - 26/01/2013 - 11:49 - Signaler un abus La réponse de DCDC à Christian Millau

    Monsieur, J'ignore pour quelle raison vous ciblez exclusivement et avec cette violence mon collègue et ami Guy Birenbaum. Vous imaginez bien que, étant responsable de cette émission, j'ai personnellement pris la décision d'annuler l'interview de jeudi concernant votre livre. Nous avons eu une discussion au sein de l'équipe qui nous a amenés à penser que cette interview ne correspondait pas à la ligne éditoriale de cette émission. Je partage pleinement et j'assume donc totalement les arguments qui ont été précisés à votre attaché de presse. Jusqu'à nouvel ordre, votre liberté demeure d'écrire ce que bon vous semble. La mienne est de vous donner ou non un micro pour diffuser ces idées. J'ai choisi de ne pas le faire. Toutefois cette décision vous a été transmise tardivement et sur ce dernier point, je peux comprendre votre amertume et vous prie de nous en excuser. Bien à vous Berengere Bonte

  • Par Karamba - 26/01/2013 - 12:02 - Signaler un abus @ Berengere Bonte

    Vous voulez parler de ligne éditoriale politique plutôt (la majorité écrasante de votre équipe militant à gauche)? Mais votre justification illustre les propos de M. Millau. Cette façon de faire taire (ou de ne pas accorder la parole) ceux qui pensent différemment de vous. Cette façon de croire que vous incarnez la seule vérité vraie. C'est avec de pareils ayatollahs qu'on sait que nous ne sommes plus en démocratie depuis mai 2012.

  • Par gabbrielle - 26/01/2013 - 12:02 - Signaler un abus C'est trop de Bonté, Bérengère,

    de nous faire l'honneur de vous inscrire il y a un instant, sur Atlantico, pour répondre à Monsieur Millau.. Je suis personnellement vraiment touchée. Et sinon, il sert à quoi, votre post? ;-)

  • Par troiscentsalheure - 26/01/2013 - 12:11 - Signaler un abus A Berengere Bonte

    Si vous êtes opposée au pluralisme c'est que vous êtes contre la liberté. Europe 1 est une radio partisane que je n'écoute jamais. J'espère que vos annonceurs me liront et que vous perdrez votre emploi.

  • Par ciceron - 26/01/2013 - 12:15 - Signaler un abus Rêve éveillé en URSS

    Bérengère déclare sans modestie : "Jusqu'à nouvel ordre, votre liberté demeure d'écrire ce que bon vous semble. La mienne est de vous donner ou non un micro pour diffuser ces idées. J'ai choisi de ne pas le faire."...........çà laisse rêveur Jusqu'à nouvel ordre..... J'ai choisi de ne pas le faire..... Cela s'appelle de la censure ! Aucune Bonté à attendre de la part de cette dame. La commissaire au peuple a parlé...Point Europe 1, la Pravda des ondes... vous intime jusqu'à nouvel ordre de penser et d'obéir à la ligne éditoriale. Elle aurait pu rajouter, sous peine de.......

  • Par Rebelotte - 26/01/2013 - 12:17 - Signaler un abus J'ose espérer...

    que le contribuable ne finance pas cette énième radio aux méthodes qui nous renvoient, selon les références communément admise par "l'intelligentsia française" aux heures les plus sombres de notre histoire. J'ai pourtant fort peu d'espoirs sur ce point... Je propose en attendant que Atlantico bannisse madame Berengere Bonte de ce site afin de rétablir une juste mesure.

  • Par Montalte - 26/01/2013 - 12:24 - Signaler un abus Ce mec (Birambaum) devrait être viré

    Pour grave manquement à la déontologie journalistique. Bérengère Bonte aussi.

  • Par Vertigo - 26/01/2013 - 12:26 - Signaler un abus Par Berengere Bonte - 26/01/2013 - 11:49

    Lorsque j'ai lu votre commentaire, je pensais dans dans un premier temps qu'il s'agissait d'ironie, puis j'ai ensuite réalisé qu'il s'agissait d'une réponse sérieuse et ça m'a fait peur. @Monsieur Millau Comme je peux comprendre votre désarroi, si cela peut vous rassurer, nul besoin d'avoir à passer sur les ondes pour réaliser la raclure blanche catholique raciste et homophobe que l'on peut être. D'un autre côté, si j'ai pris plaisir à vous lire malgré le caractère sinistre et malheureux de ce que vous rapportez, je n'aurai pas été en mesure de vous écouter car je n'allume plus mon autoradio depuis longtemps. Si je suis persuadé que vos devez avoir dans votre carnet d'adresse celles de clubs neo-nazi que vous vous voudrez bien partager avec nous.

  • Par troiscentsalheure - 26/01/2013 - 12:27 - Signaler un abus A Berengere Bonte

    La définition des mots racisme et race figure dans tous les dictionnaires. Le mot "antiracisme" n'existe pas, c'est une invention à but électoraliste destinée à culpabiliser les Français qui sont pourtant très accueillants. La ligne éditoriale de votre émission est extrémiste.

  • Par Equilibre - 26/01/2013 - 12:35 - Signaler un abus @ Berengere Bonte

    Donc vous assumez pleinement votre rôle de commissaire du peuple des idées, ou de pravda. Les sondages valent ce qu'ils valent, mais apparemment, de plus en plus de monde croient de moins en moins au "pluralisme des médias", à leur "neutralité" et apparaissent de plus en plus déconnectés. Il faut dire, que c'est de plus en plus gros. Par votre réponse, vous justifiez pleinement ces impressions. Je vous remercie néanmoins de nous le dire. C'est rare. Les autres se défendent de ce point, vous non. Et vive la liberté d'expression défunte.

  • Par marie - 26/01/2013 - 13:46 - Signaler un abus @beranger bonte la fille de qui ne peut qu'aller danss le sens d

    vous etes pathetique profiteur d'un pouvoir herite, tripatouillant pour etre toujours dans le sens du pouvoir bien penant, toute intelligence vou est enlevée reflechir , poser le probleme est igne de culture, de tolerance et d intelligence mais le journaleux baveux encarte mai bien renumeres bavent lamentable

  • Par Gengis - 26/01/2013 - 13:49 - Signaler un abus Bref, Europe 1 sur la sellette ...

    Convenons-en, la radio a gaffé, une bourde, pas bon mais enfin, lui reconnaitre le mérite de la sincérité : elle n'aura pas caché ce que tout le monde sait, à savoir qu'elle amuse à l'occasion mais que l'info est ailleurs. Désormais tout invité qui se respecte et qui sait ses propos peu à même d'alimenter la prairie des moutons façon bobo devront n'accepter d'invitation que dans les quelques autres médias encore disponible au pluralisme.

  • Par CN13 - 26/01/2013 - 13:51 - Signaler un abus C'est la mode sectaire de la gauche !

    depuis que Hollande est devenu "président", il n'est plus question de s'exprimer librement sans se faire cataloguer de tous les maux. Fatalement compréhensif : ce sont les maghrébiens africains qui représentaient les 51% des votes pour ce Hollande. Remarquez donc : les musulmans n'ont pas réagi sur la guerre au Mali mené par Hollande, alors qu'ils sont si prompt à réagir sur des dessins humoristiques, des dessins qui ne tuent pas, des dessins qui ne portent pas d'armes, juste un crayon gratté sur du papier.

  • Par vangog - 26/01/2013 - 13:57 - Signaler un abus depuis 8 mois de "normalisation médiatique"

    les médias français, qui n'étaient déjà pas, loin s"en faut, un exemple de pluralisme démocratique, sont tombés sous la coupe réglée des idéologues propagandistes du PS et du PC; Le résultat pour le simple quidam: des médias qui ont le triste visage de l'uniformité et une création audiovisuelle en berne, uniquement dirigée à l'édification idéologique des masses: Parler beaucoup des 40 millions de morts du nazisme et très peu des 110 millions de morts du Socialo-communisme (France 3 est passée maitre dans le traitement de ce "mensonge par omission"...) Pour le reste amalgame et caricature de tout ce qui n'est pas conforme à la norme gauchiste! Les français qui étaient des moutons bêlants avant les élections, risquent de devenir des loups hurlants lorsque le socialo-communisme aura fait, une nouvelle fois, la preuve de son échec! D'ailleurs, auraient-ils besoin de manipuler l'opinion, si leurs résultats étaient bons?...

  • Par Vertigo - 26/01/2013 - 14:02 - Signaler un abus Je n'en reviens qu'il puisse

    Je n'en reviens qu'il puisse avoir été répondu noir sur blanc (excusez l'expression idéologiquement tendancieuse) qu'il n'appartient plus à l'auditeur de juger des idées diffusées sur les ondes, mais qu'il appartient désormais aux ondes de décider ce que l'auditeur peut ou ne peut pas écouter!

  • Par Vertigo - 26/01/2013 - 14:10 - Signaler un abus Remarquez également

    que nous en sommes à devoir accepter les discours en faveur de l'Islam, le mariage homosexuel ou tout ce qui s'inscrit dans le sens de l'idéologie bien-pensante, et ce au titre de la liberté d'expression qui n'a plus rien de juste puisque que nous devrions nous taire lorsque l'on est contre au titre de la tolérance..... Aujourd'hui on est musulman ou muselé, homo ou phobe, socialo ou facho ....

  • Par G. Bailly - 26/01/2013 - 14:25 - Signaler un abus Rassurez-vous

    Rassurez-vous : à mon petit niveau, j'ai été confronté à ce Birenbaum. Habitué à asséner ses idées de manière péremptoire, sans souvent aucune connaissance du sujet, il refuse par contre la simple idée que la contradiction puisse s'exprimer. C'est, sans aucune doute, un homme de gauche.

  • Par carredas - 26/01/2013 - 14:25 - Signaler un abus @Berengere Bonte

    Vous prenez la peine de venir sur Atlantico porter réponse à M.Millau. J'espère que vous répondrez aussi aux interrogations des commentateurs. M.Millau a-t-il été invité par Europe 1 à participer à votre émission comme il le dit ? Si oui, par qui ? Lisez-vous les ouvrages des personnes que vous invitez ? N'invitez-vous que des auteurs dont vous partagez les idées ? Faut-il comprendre que vous avez découvert au dernier moment dans l'ouvrage de M.Millau des idées que vous ne partagez pas ? Si comme cela semble être le cas, votre équipe a commis une boulette en invitant un satiriste de droite, boulette heureusement réparée grâce à la vigilance citoyenne de M.Birenbaum, pourquoi n'avez-vous pas fait votre travail de journaliste, à savoir poser des questions y compris dérangeantes plutôt que de pratiquer la très stalinienne fermeture du micro ? Vous écrivez fièrement : "...votre liberté demeure d'écrire ce que bon vous semble. La mienne est de vous donner ou non un micro pour diffuser ces idées. J'ai choisi de ne pas le faire." Que pensez-vous de ce pouvoir exorbitant qui permet à un possesseur de micro de ne le tendre qu'à bon lui semble ? Liberté avez-vous dit... Bien à vous.

  • Par laurentso - 26/01/2013 - 14:27 - Signaler un abus Bof, Christian Millau, écrivaillon médiocre,

    hurle à la censure gauchiste pour mieux distiller son venin, dans le plus pur style des pamphlétaires d'avant-guerre. Citations sorties de leur contexte, attaques ad hominem, violences verbales gratuites. Chacun peut s'apercevoir sur Atlantico de la médiocrité de son style et de ses propos. Ceux d'un vieux con qui ne comprend rien au monde. Après tout c'est son droit, les réactionnaires ont aussi leur charme.

  • Par rudi11 - 26/01/2013 - 14:36 - Signaler un abus voilà qui est clair

    si ce n est pas europe 1 qui censure, ce sont donc les invités non catholiques; ce qu on savait depuis longtemps, quelle democratie moisie, comme ils disent couramment, en accusant les autres.

  • Par rudi11 - 26/01/2013 - 14:39 - Signaler un abus pour B. Bonte

    j espère que vous n avez aucune parenté avec P. Bonte, qui a enchhanté mes petits matins avec l emission "bonjour mr le maire" sinon, quel desastre pour ce sympathique reporter, d avoir une fille aussi grossiere..

  • Par carredas - 26/01/2013 - 14:43 - Signaler un abus @laurentso

    Comme d'habitude, rien sur le fond, juste une intervention visant à dénigrer la personne "écrivaillon médiocre" c'est une bonne formule qui fait toujours son effet... vieux con, c'est pas mal également comme argument de discussion. Rien sur la parole donnée ou confisquée, rien sur les idées à diffuser ou non selon qu'elles plaisent ou non à celui qui tient le micro. Il est vrai que n'est pas Voltaire qui veut...

  • Par troiscentsalheure - 26/01/2013 - 14:49 - Signaler un abus A laurentso

    La semaine dernière vous critiquiez l'auteur de "La France orange mécanique" sans avoir lu son livre, le livre de Millau, vous avez lu ?

  • Par mariecl29 - 26/01/2013 - 15:21 - Signaler un abus Que pense M.Birenbaum des propos d'un homosexuel ?

    Va-t-il inviter dans ses émissions un intervenant homosexuel de l'émission des GG sur RMC qui a déclaré à propos de N.Diallo: "Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire."? http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/dsk-et-nafissatou-diallo-sur-rmc-37703

  • Par Septentrionale - 26/01/2013 - 15:48 - Signaler un abus Bonté divine ! Bérengere

    stricte petit Kommissaire zélée du prêt-à-penser mérite un Gérard

  • Par vangog - 26/01/2013 - 15:53 - Signaler un abus Censure, propagande et désinformation...

    elle est belle la France des droits de l'homme! comme quoi, droitsdel'hommisme et droits de l'homme sont aussi étrangers que l'égalitarisme gauchiste de l’Égalité... Canada dry!

  • Par LECANDIDE - 26/01/2013 - 16:09 - Signaler un abus Est-ce une journaliste?

    Une personne (Berengere Bonte) qui écrit (ou est supposé avoir écrit): "votre liberté demeure d'écrire ce que bon vous semble. La mienne est de vous donner ou non un micro pour diffuser ces idées" serait une journaliste? C'est la 1ère fois que je vois un (une) journaliste manier les ciseaux d'Anastasie. Quand on songe au nombre de journalistes qui se sont fait tuer en luttant contre la censure, ça laisse rêveur.

  • Par anticip - 26/01/2013 - 16:25 - Signaler un abus c'est un honneur de ne pas être reçu

    sur europe 1 . mais qui écoute encore cette radio nulle? je viens ici soutenir monsieur christian millau honte aux censeurs de tous poils

  • Par ACL - 26/01/2013 - 16:29 - Signaler un abus @ Bérangère Bonte

    Est ce sous le coup de la colère ou pour couvrir un collègue que vous avez écrit ce lamentable message ? Si vous pensez sincèrement que votre rôle consiste à mettre en avant les idées et les personnes qui vous conviennent et interdire les autres, remontez le temps et installez vous en RDA ou URSS ; sinon la Corée du Nord est encore là pour un moment. Nous savons maintenant que ce qui se dit au micro de votre émission a passé votre censure et que vous approuvez. Et pourtant, on a pu en entendre des saloperies de la part de certains !

  • Par Imragen - 26/01/2013 - 16:41 - Signaler un abus Les divins crétins de la radio.

    Ils tonnent contre tout ce qui n'est pas de leur avis qu'ils diffusent avec assurance à longueur d'ondes. Et comme on leur a confié un micro, ils font du volume. Mais dans six mois, on se demandera qui ils étaient et quelle était la pensée qu'ils diffusaient : cette pensée pèse moins qu'un pet.

  • Par gegemalaga - 26/01/2013 - 16:49 - Signaler un abus liberté

    on peu se demander ce qu'il va en rester , de la Liberté dans ce qu'est entrain de devenir la France !! haro sur Depardieu boycottage de Millau et tous les " deglingages" de patrons fait par Monte-court c'a n'arrete pas !! cela ne peu que nous remémorer Mitterand avec J.Edern !! decidement , la gauche ? libertaire ? cela prend vite des relents Cubo/Nord-Coreen ... ( et heureusement que l'on a evité Sego. avec sa justice Chinoise ) continuez , Mr Millau ; je n'ai pas encore lu votre dictionnaire ..mais cela ne saurait tarder ..; en tous cas vous nous avez dejà ravis avec " Le Journal Impoli "; merci. gegemalaga

  • Par laurentso - 26/01/2013 - 16:56 - Signaler un abus @troiscentbêtisesdel'heure

    Où ais-je dit que j'avais lu le bouquin de CM ? Non, c'est pour cela que je ne l'ai pas critiqué, mais j'ai évoqué ce qu'il écrit ici, c'est déjà suffisant. Quant à Bérangère Bonte, elle invite qui elle veut dans son émission. Si on peut lui reprocher quelque chose, c'est de lancer des invitations sous la pression des attachés de presse, avant de s'apercevoir que les invités n'ont aucun intérêt. Phénomène hélas fréquent dans les médias, où ne viennent que ceux qui ont un truc à vendre.

  • Par eheime - 26/01/2013 - 17:19 - Signaler un abus un seul reflexe face à la censure

    ne plus ecouter. Et comme les radios vivent de l'audience, c'est le meilleur moyen d'agir. Grace a internet , il est encore possible de l'informer.

  • Par freddy - 26/01/2013 - 17:24 - Signaler un abus Soyez patient Mr Millau

    le piège se refermera tout seul sur eux, pauvres victimes de leur imbécilité cachée sous le politiquement correct.

  • Par kriptonic - 26/01/2013 - 17:31 - Signaler un abus Médiocrité

    Ce qui ca

  • Par eheime - 26/01/2013 - 17:34 - Signaler un abus Sur la reponse de Berangere Bonte

    Je pense qu'elle a raison. Nous sommes encore dans un pays libre et il est normal qu'elle ne soit pas obligée de diffuser un message. Un pays où un journaliste est contraint de parler de ceci ou cela s'appelle une dictature. Je déplore son attitude, car elle est peu professionnelle et concourt à l''absence de débats, et donc à la médiocrité, mais elle a raison sur ce point. Le fond du problème n'est pas sa réaction, mais le fait que tous ses ses collègues font la même chose car les medias sont presque tous de gauche, ou je dirais plutot "bien pensant" . Elle est donc bien dans son droit. A nous de nous tourner vers des medias qui font un bon usage de ce droit. Et je trouve qu'Atlantico est bien de ce point de vue. Puisqu'on voit souvent des idées divergentes. Le nombre important de reactions après les articles montre que toutes les sensibilités s'y expriment.

  • Par Vertigo - 26/01/2013 - 17:35 - Signaler un abus Pour la peine

    Je me suis dit que ce livre ne pouvait qu'être qu'intéressant, aussi je l'ai commandé, ainsi que "De l'urgence d'être réactionnaire" que j'ai découvert au passage.

  • Par LECANDIDE - 26/01/2013 - 17:36 - Signaler un abus @Laurentso

    Qui défend l'indéfendable: " Quant à Bérangère Bonte, elle invite qui elle veut dans son émission. Evidemment, elle est dans son droit. Mais voir un journaliste censurer un écrivain a quelque chose de stalinien. On peut tortiller le fait dans tous les sens, il n'en demeure pas moins que B. Bonte appartient à ce qu'il y a de pire dans le journalisme: le journalisme aux ordres, le journalisme qui refuse la pluralité d'opinion, le journalisme qui censure. La censure était réservée aux vieux cons pudibonds (rappelons-nous Baudelaire) ou aux régimes totalitaires et leurs commissaires du peuple. Voilà qu'elle arrive en France, et sous les traits d'une journaliste qui a abandonné toute éthique. Quelle déchéance...

  • Par kriptonic - 26/01/2013 - 17:44 - Signaler un abus Ce qui caractérise nos médias

    Ce qui caractérise nos médias en général et Europe 1 en particulier, c'est bien la médiocrité. Les animateurs d'Europe 1 (qui se font appeler journalistes), comme les autres,nous gonflent avec leurs analyses à deux balles. ils se sentent tellement supérieurs, imbus de leur personne, au travers de leurs convictions de détenir LA vérité, qu'ils ne sentent plus leurs chevilles gonfler dans leur pompes parisianistiques. J'ai abandonné cette radio (et les autres aussi d'ailleurs) maintenant je stream, du matin au soir, musique sans pub. Faites l'expérience, lorsque vous retournerez sur ces radios vous aurez un choc de médiocrité. On ne discute pas les paroles d'un journaliste , il a toujours raison, de toute manière c'est lui qui tient le micro, il a donc toujours le dernier mot, alors autant le laisser parler tout seul ! Au fait ces journaleux, ils ont toujours leur niche fiscale ?

  • Par Vertigo - 26/01/2013 - 17:45 - Signaler un abus Par eheime - 26/01/2013 - 17:34

    Effectivement, elle est libre de ne pas parler de ce qui ne lui plaît pas, en l’occurrence il ma semble que le reproche porte non pas sur ce qu'elle ne dit pas mais sur ce qu'elle ne laisse pas dire. Tel qu'indiqué dans un commentaire plus bas, beaucoup auraient préféré qu'elle fasse sont travail de journaliste en posant des questions, même dérangeante et non qu'elle se livre à la censure. La démocratie c'est que tout fasse l'objet d'un débat sans fin, Madame Bonte ne s'inscrit aucunement dans cette dynamique, elle semble préférer couper le sifflet que le débat d'opinion.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christian Millau

Grand reporter, critique littéraire notamment pour le journal Service Littéraire, satiriste, Christian Millau est aussi écrivain.

Parmi ses parutions les plus récentes : Au galop des hussards (Grand prix de l'Académie française de la biographie et prix Joseph-Kessel), Bons baisers du goulag et aux éditions du Rocher,  Le Petit Roman du vin, Journal impoli (prix du livre incorrect 2011), Journal d'un mauvais Français (21 avril 2012) et Dictionnaire d'un peu tout et n'importe quoi (Rocher, 2013)

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€