Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mme Erdogan fait l’éloge du harem : le Président turc est certainement d’accord !

M. Erdogan a le cœur gros comme une maison : il y a donc de la place. C’est en tout cas ce que pense sa femme.

Les charmes du harem

Publié le
Mme Erdogan fait l’éloge du harem : le Président turc est certainement d’accord !

Le harem a tous les charmes des belles choses disparues. Le monde chrétien, et donc plus largement l’Occident, a toujours été incapable de comprendre la beauté sublime et intrinsèque de cette institution. Ce lieu de délices fut décrit par des Européens méchants et islamophobes (on ne les appelait pas comme ça à l’époque) comme une prison dorée pour des centaines de femmes esclaves (les chrétiennes étaient les plus prisées) enlevées lors de razzias, une activité spécifique aux tribus arabes. D’autres esclaves les surveillaient : des eunuques dont il est permis de douter qu’ils étaient volontaires pour subir la mutilation qu’on leur infligeait.

Et tout ça pour le plaisir d’un calife, d’un sultan, d’un émir ou d’un quelconque pacha.

Ainsi, pendant des siècles fut salie par les mécréants occidentaux une des plus charmantes conquêtes de la civilisation arabo-musulmane. Une caricature infâme et injuste si l’on en croit Mme Erdogan. L’épouse du Président turc a, en effet, lors d’une cérémonie célébrant le long règne des Ottomans, réhabilité avec vigueur le harem : “un lieu bénéfique et utile pour l’éducation des jeunes filles” a-t-elle déclaré. D’un certain point de vue, nous ne pouvons que lui donner raison...

Au harem les jeunes filles - ça commençait selon les cas à neuf ans parfois - étaient effectivement protégées de la concupiscence des mâles. Un seul avait le droit de les mettre dans sa couche. C'était quand même mieux que si elles étaient passées de bras en bras, non ? En plus, elles étaient nourries, habillées, très convenablement lavées, parfumées. Une vie de château quoi ! Une vie de rêve, selon Mme Erdogan. D’autant plus que les harems étaient spacieux : ils pouvaient abriter, selon le rang et la richesse du seigneur et maître, des centaines de femmes. Ces chiffres posent problème. Car la plupart des prédicateurs musulmans affirment aujourd’hui que le Coran autorise jusqu’à quatre épouses pour un homme. Alors des centaines ? Les souverains, très rigoristes d’Arabie Saoudite, ont souvent une progéniture de 50 ou 60 enfants : seraient-il “haram”, impies ? N’ayant pu joindre, ni Tariq Ramadan, ni Dalil Boubakeur, il nous a fallu, pour être éclairé, consulter quelques sites spécialisés.

Et là, d’après nombres d'exégètes, il apparaît que le Coran autorise un nombre illimité de femmes à condition que leur heureux propriétaire puisse décemment subvenir à leurs besoins vestimentaires et alimentaires. Tout pour les riches ! Rien pour les pauvres ! Voilà une oppression que Karl Marx n’a jamais dénoncée... Dans l’esprit de ses laudateurs, la polygamie et le harem sont un symbole de pureté qui s’oppose à la dépravation occidentale. Ainsi, Mme Erdogan préférerait qu’il y ait quelques jeunes épouses à côté d’elle, à domicile, plutôt que de voir le Président turc s’encanailler à l’extérieur avec des danseuses du ventre. 

Un livre connu - Les liaison dangereuses de Choderlos de Laclos - illustre à merveille la bassesse des mœurs européennes, et donc la supériorité des pratiques amoureuses ottomanes. La pauvre et toute jeune - 15 ans et des poussières - Cécile de Volanges est séduite par Valmont qui en fait sa chose. Enceinte, elle fait une fausse couche et finit tristement au couvent. Or, si elle avait vécu à Istanbul à cette époque, elle aurait bien avant 15 ans été placée au harem. Un sultan lui aurait fait ce que Valmont lui a fait. Mais ne l’aurait pas abandonnée. Elle serait restée au chaud dans le harem. Nous en déduisons que Mme Erdogan a certainement lu Les liaisons dangereuses

PS : Les propos de l'épouse du Président turc ne mériteraient pas autant de place si la Turquie n’était pas candidate à l’Union européenne. Cette dernière tergiverse, certes, mais n’a pas osé lui dire non et laisse sa porte entrouverte. La mythologie grecque nous dit que la déesse Europe fut violée par Zeus. C’est quand même mieux que par les Turcs... 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par plazbovo - 13/03/2016 - 10:42 - Signaler un abus j'aime bien la post-face

    et pour une fois, je n'ai pas vu beaucoup de fautes d'orthographe, juste le verbe croître mis pour le verbe croire (2ème parag.),

  • Par Eolian - 13/03/2016 - 11:19 - Signaler un abus @plazbovo

    faute d'orthographe - 2ème paragraphe avant la fin, elle est finiT au lieu de finiE au couvant!. Mais effectivement, pour une fois, Atlantico aurait fait des efforts......

  • Par Gordion - 13/03/2016 - 11:20 - Signaler un abus @plazbovo

    Je partage votre analyse. Si vous regardez bien, il y a une deuxième faute de conjugaison. Dans les caractères gras, finie au lieu de finit. Billet bien écrit par l'auteur ceci dit. On en redemandé !

  • Par Eolian - 13/03/2016 - 11:20 - Signaler un abus correction....

    et finit.... etc.....

  • Par valencia77 - 13/03/2016 - 13:13 - Signaler un abus commentaires

    Parlons de repousser les musulmans. Apres on discutera d'ortografe.

  • Par Outre-Vosges - 13/03/2016 - 13:16 - Signaler un abus Les fautes d’orthographe sont inévitables

    J’en sais quelque chose puisqu’on me confie des textes à vérifier. Le plus amusant, ce sont ces traductions à faire où l’original est bourré d’erreurs alors qu’on demande en regard un français impeccable. L’important sur le point qui nous occupe, c’est qu’Atlantico a procédé aux corrections nécessaires : tout le monde ne pratique pas ainsi le respect des lecteurs. L’important dans l’absolu, c’est qu’il s’agit d’un article fort intéressant que je m’apprête à envoyer à bon nombre de mes connaissances : il faut savoir quels sont ces gens que des inconscients ou des traitres veulent faire entrer dans l’Union européenne.

  • Par vangog - 13/03/2016 - 13:55 - Signaler un abus Europe doit prendre le taureau (blanc) par les cornes!

    Et cette frêle jeune-fille, à la beauté et à la grâce incontournables, excepté par la Grèce, doit décider si son destin est de chevaucher, sans fin, son Dieu grec, camouflé en taureau de Troie (moi-même, j'y perds mon latin...), ou si la belle Phénicienne affirmera avec force: "Bon, d'accord, ce salaud m'a violé une fois, mais il ne réitérera pas son geste malicieux!". Réponse? Ce soir, après la victoire de l'AFD! Sinon, à part ça, je suis favorable à la réhabilitation des harems, telle que la prône Rayski. Pour une fois, il m'a convaincu! Allez! Sans rancune et sans mépris, ni haine...

  • Par cloette - 13/03/2016 - 14:03 - Signaler un abus Perplexité

    Tous ces commentateurs qui font diversion avec leurs émois orthographiques, ne seraient ils pas des nostalgiques des harems ou des mille et une nuits ?

  • Par vangog - 13/03/2016 - 14:50 - Signaler un abus Oui, j'avoue@cloette!

    La langueur des nuits d'orient, le lourd parfum de l'encens, le délicieux babil du Coran...tout cela m'enchante fortement! Et je suis pour l'introduction ( re-introduction?) du Harem en Europe, et tant pis pour l'eau de Cologne...

  • Par cloette - 13/03/2016 - 15:38 - Signaler un abus en effet Van Gog

    et les voiles aussi niqab et burka sont destinés à déchaîner les fantasmes les plus fous bien d'avantages que ces teutonnes de Cologne qui s'approchaient trop prés paraît il des migrants !

  • Par Anguerrand - 13/03/2016 - 17:19 - Signaler un abus Qu' Hollande arrête de laisser l'impression à Erdogan

    que la Turquie pourrait un jour rentrer dans l'UE. Aucun européen n'en veut et quand on peut constater la difference de civilisation, on ce dit que ce pays le plus important de l'UE en nombre d'habitants, nous apporterait une masse énorme de musulmans plus ou moins lettrés. NS a promis que la Turquie ne rentrerait pas dans l'UE sans référendum en France, mais il n'est plus president et l'on a si peu de confiance en nos politiques. Àlors pourquoi continuer des négociations ? On peut se poser des questions.

  • Par kaprate - 13/03/2016 - 19:20 - Signaler un abus Evitement...

    Effectivement, ces commentaires, masculins me semble t il, sur l'orthographe du texte, font penser à une belle stratégie d évitement face à l ambivalence que ce sujet génère. (merci Freud). La tête dit quelque chose, la testostérone et l instinct autre chose... Avoir des centaines de femmes, jeunes, belles, parfumées à lui, à sa disposition, pour son plaisir roi, légitime et même honorable, sans sanction, sans instance morale, sans obligation de performance, sans risque, juste le choix absolu et exclusif, la pureté, l ivresse, la diversité et la nouveauté, une fontaine de jouvence et de délices quotidien qui ne se tarit pas... Même occidental, bien éduqué, et suffisamment fidèle, le harem ne peut rebuter aucun homme hétéro...

  • Par calinou - 13/03/2016 - 22:19 - Signaler un abus Vive le harem..

    Chic, on va bientôt avoir l'autorisation dans notre beau pays de disposer d'un harem avec l'arrivée de la turquie dans l'UE? Quand disent nos éminentes féministes....

  • Par calinou - 13/03/2016 - 22:25 - Signaler un abus Bravo Benoit

    Benoît, je lis tous les articles que vous écrivez sur Atlantico, une fois de plus vous visez juste et je ne me lasse pas de vous lire....

  • Par JG - 13/03/2016 - 23:24 - Signaler un abus En fait c'est épuisant un harem

    Parce qu'il faut quand même y aller de temps en temps et même régulièrement....Déjà avec une seule femme, on n'assure pas toujours, alors avec plusieurs voire des dizaines... C'est pour cela que je suis opposé au harem....ha ha ha !!!

  • Par Pourquoi-pas31 - 13/03/2016 - 23:49 - Signaler un abus Les députés européens vont s'empresser

    de nous créer une norme européenne pour les harems. Merci à l'auteur de cet excellent article de nous en mettre en lumière tous les bienfaits de cette institution. Pour JG, qu'il ne soit pas inquiet, l'appétit vient en mangeant et l'entrainement intensif aidera.

  • Par kaprate - 14/03/2016 - 00:26 - Signaler un abus Harem européen

    Appliqué à nos principes, j'imagine que les harems, une fois autorisés, pourraient se décliner au masculin... Des dizaines d'hommes, bien battis et en forme, parfumés, à notre disposition, pour notre seul plaisir, sans jugement ni partage, juste l'exclusivité et le choix, la pureté et les délices quotidiens... Oui, vu comme ça, je partage votre avis, ne fermons pas si catégoriquement l'entrée de l'Europe à la Turquie, cela pourrait produire quelques lois intéressantes..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€