Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce mythe de la mixité sociale qui nous empêche de voir le défi
de la mixité ethnique

Dans un rapport publié mardi, la Cour de comptes épingle dix ans de politique de la ville. Dix ans de dispositifs divers qui n'ont pas réussi à réduire les fractures au sein des quartiers...

La France des ghettos

Publié le

Atlantico : Dans un entretien publié par le Point.fr, le sociologue Renaud Epstein réagit au rapport de la Cour de comptes de ce mardi, qui dresse un constat d'échec de dix ans de politique de la ville. Selon lui, "la mixité sociale n’existe pas" et quand on parle de la rétablir dans les quartiers, "c'est de mixité ethnoraciale qu'il est avant tout question". Partagez-vous ce point de vue ?

Michèle Tribalat : On parle aujourd’hui de mixité sociale comme d’un paradis perdu, paradis qui n’a pourtant jamais vraiment existé. Le terme mixité sociale est  devenu la manière politiquement correcte d’évoquer la mixité ethnique.

Prenons l'exemple de la Seine-Saint-Denis : ce département n’a pas connu de grand bouleversement social alors que sa composition ethnique , elle, a considérablement changé : 19 % des moins de 18 ans étaient d’origine étrangère en 1968, ils étaient 57 % en 2005 et probablement encore plus aujourd’hui. En 2010, seuls 35 % des enfants nés en Seine-Saint-Denis avaient leurs deux parents nés en France. Les enfants d’ouvriers voisinaient, à la fin des années 1960, avec des enfants d’ouvriers et d’employés. Se sont ajoutés aujourd’hui des enfants dont les parents n’ont jamais travaillé. Mais ces enfants sont très majoritairement d’origine étrangère.

Il y a quelques années l’actuel ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui était alors maire d'Evry avait déclaré vouloir plus de "Blancs, de white, de blancos" sur le marché de sa ville. Manuel Valls avait rappelé qu’en tant qu’élu de banlieue il se "battait  contre la ségrégation territoriale, sociale, ethnique". "Appelons un chat un chat : il ne faut pas avoir peur des mots mais dire les choses telles qu’elles correspondent à la réalité" avait-il déclaré. Est-on aujourd’hui encore dans le déni de réalité ?

Oui. Face aux concentrations ethniques, qui se sont exacerbées dans les grandes unités urbaines, notamment en Ile-de-France, on souhaiterait réintroduire des natifs au carré (nés en France de deux parents nés en France). On ajoute encore à la difficulté en souhaitant que ce soient les classes moyennes ou supérieures qui acceptent d’aller dans des lieux qu’évitent soigneusement, lorsqu’ils le peuvent, les natifs au carré des catégories populaires.

Hugues Lagrange avait proposé que l’on incite les personnes d’origine étrangère qui avaient réussi socialement à rester sur les lieux, alors qu’elles s’empressent généralement de les quitter parce qu’elles partagent le souhait des natifs au carré d’éviter les quartiers violents où leurs enfants auront moins de chance de réussir. Pourquoi devraient-elles, elles en particulier, se sacrifier sur l’autel de la mixité sociale ? On a du mal à garder les natifs au carré des catégories populaires, mais cela ne nous empêche pas de songer à ce que des cadres et catégories intermédiaires réinvestissent les lieux. On rêve en couleur comme diraient les Québécois.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Bara - 20/07/2012 - 07:06 - Signaler un abus Tout est dit

    "D’autant que la pression et les exigences qui s’expriment côté musulman dans une société prêchant la tolérance et l’ouverture aux autres ont toutes les chances de finir par s’imposer là où ils forment une minorité conséquente." Mme Tribalat est certes plus intelligente et courageuse que la moyenne, mais comment se fait-il qu'elle soit la seule à proclamer ce qui va de soi ? Devra-t-on guillotiner nos élus coupables d'avoir livré des pans entiers de notre territoire au totalitarisme religieux ?

  • Par jirem - 20/07/2012 - 07:46 - Signaler un abus @Bara

    + 1

  • Par parisienne - 20/07/2012 - 08:33 - Signaler un abus Je conseille...

    Je conseille à ceux qui sont les grands prêcheurs de la mixité sociale, d'y goûter durant 6 mois au minimum, pour en avoir fait l'expérience dans le 19ième arrt de Paris, nous avons été obigés de "fuir" le terme n'est pas trop fort... U n appartement de 5 pièces , fenêtres sur jardin, tout pour être heureux, sans compter sur un environnement hostile, agressif, des transports en commun sales et dégradés, des insultes verbales, les véhicules dégradés ou volés dans les parkings privés et j'en passe!!! je rajouterai, que notre loyer était élevé et que nous étions salariés mon M ari et Moi, et contribuables depuis la fin de nos études! Je rajouterai que la majorité des locataires, n'ont eu comme seul recours que la fuite, je laisse aux grands donneurs de leçons, la possibilité de nous remplacer dans des arrondissements tels que celui dont je parle, avec enthousiasme, "EUX" qui ne sont pas de vilains racistes, vont pouvoir gôuter aux joies et délices du "BIEN VIVRE ENSEMBLE"

  • Par Chris 62 - 20/07/2012 - 08:34 - Signaler un abus On a le droit de le dire ?

    "...des enfants dont les parents n’ont jamais travaillé. Mais ces enfants sont très majoritairement d’origine étrangère." Qu'est ce que c'est bien la France...

  • Par sam75 - 20/07/2012 - 09:02 - Signaler un abus Allez y dans la mixite

    J’apprécie le commentaire de parisienne qui résume bien les bienfaits de la mixité sociale prêchée par les bobos qui ne la pratiquent pas.

  • Par ISABLEUE - 20/07/2012 - 09:49 - Signaler un abus Parisienne : tout à fait raison .

    J'aime bien la question : "ne risque t-on pas de tomber dans le communautarisme " ??? c'est une blague : cela fait plus de 30 ans qu'on y est !!!

  • Par boblecler - 20/07/2012 - 09:50 - Signaler un abus Pour éviter ces désagréments,

    Pour éviter ces désagréments, il faut se désendetter et arrêter de demander du pognon aux gens du golf!

  • Par Ravidelacreche - 20/07/2012 - 09:53 - Signaler un abus On veut le beurre et l’argent du beurre

    Ou l'inverse ?

  • Par Electron Libre - 20/07/2012 - 10:16 - Signaler un abus La Vivre Ensemble™ une idéologie fumeuse

    Il n y aura aucun défi on va droit vers un choc des civilisation. Et ce n'est pas avec l'immigration de peuplement que cela va arranger les choses.

  • Par XwB - 20/07/2012 - 10:24 - Signaler un abus Parisienne a tout...

    ...résumé. Les bobos sont généreux avec l'argent et le patrimoine des autres. Allez, on leur propose d'héberger une famille de 40 réfugiés chez eux et de les nourrir pendant 1 an je serais curieux de voir leurs tronches se décomposer. Sinon le terme de "mixité sociale" est une illusion de novlangue, comme toujours, un délinquant est aussi un " jeune", un tueur " un forcené", un psychopathe "un homme en difficulté sociale". Bon article qui met fin à tout débat par des chiffres, en provenance de quelqu'un du milieux de la statistique professionnelle et non pas d'un énième " sociologue" apprêté pour l'occasion.

  • Par Elgeographe - 20/07/2012 - 11:37 - Signaler un abus Une ségrégation volontaire

    Il existe deux explications de la ségrégation. La première d'inspiration marxiste, et à l'origine de la politique de la ville, insiste sur la mise à l'écart des populations laborieuses et pauvres par des méchants, souvent riches. La seconde, dite théorie scientifique de Shelling, démontre que qui se ressemble s'assemble. Le regroupement, autrefois d'Italiens, dans divers quartiers, les Little Italy, et aujourd'hui de Marocains ou de toute autre population étrangère, est volontaire, et d'origine culturelle. La politique de la ville, visant à mélanger des personnes qui ne le souhaitent pas sera toujours coûteuse, un échec et inutile.

  • Par troiscentsalheure - 20/07/2012 - 12:29 - Signaler un abus Libanisation

    L'assimilation se faisait par l'école, le service militaire, le travail et un attachement à des valeurs communes La politique de la ville est une politique clientéliste et les 200000 naturalisations annuelles ne feront qu'aggraver le problème: http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202180657959-les-musulmans-votent-tres-massivement-a-gauche-345657.php

  • Par freddy - 20/07/2012 - 12:57 - Signaler un abus Très bonne conclusion

    la dernière phrase résume tout.Bonne analyse générale de l'auteur.

  • Par Equilibre - 20/07/2012 - 13:47 - Signaler un abus Assimilation?

    C'est quoi ce mot?. Ah oui, c'est le truc qui a fait que les portugais, italiens, espagnols et tous les autres avant sont devenus français à part entière, sans discussion possible, ceux n'ayant réussi étant majoritairement rentré chez eux. On l'oublie, mais ce n'a pas toujours été sans mal, même pour une immigration européenne. C'est ce qui a marché, ce qui a fait que notre pays est devenu ce qu'il a été. A ETE mais n'est plus depuis longtemps. Mais ce mot est banni et a rajouté aux cimetières des mots. C'est raciste, discriminant, fasciste, etc... A l'heure ou l'exaltation de l'autre et de ses "valeurs", "culture", qui n'ont pas forcément grands choses à voir avec les nôtres, ce mot est devenu une insulte. Mon rêve: faire que les conseilleurs deviennent les payeurs et qu'ils osent enfin subir ce qu'ils infligent aux autres, eux et leurs familles. Il doit bien rester quelques logements vacants dans ces magnifiques banlieues pleine d'énergie et de richesse. Après, on en reparle.

  • Par Mimi Defrance - 20/07/2012 - 14:48 - Signaler un abus La mixité n'est pas pour demain

    Une anecdote : En allant découvrir la ville de Lille avec des amis chtis, un guide spécifiait que l'on pouvait aller flâner pour le plaisir sur le plus grand marché Européen dans une banlieue proche. Le dimanche, dès notre arrivée sur ce marché, installé autour de l'Eglise, ce qui fait sourire, nous nous sommes trouvés en pays étranger. 100% magrhébin, musique religieuse, appel à la prière, femmes voilées et hommes en djellabahs, produits 100 % musulmans. Nous étions les seuls français d'origine et regardés avec méfiance vu qu'aucun Lillois ne s'y aventuraient sans doute jamais. Un territoire entièrement occupé, une enclave musulmane. Pourtant cette situation n'est pas unique ni dans les grandes agglomérations ni aux urgences des grands hôpitaux, etc.... Lorsque le Maire de Paris organise une soirée Ramadan, il crée une ségrégation qui divise plus qu'elle ne rassemble allant à l'encontre des règles élémentaires de la laïcité...seuls les bobos croient à la mixité par angélisme bénêt, les autres français y voient une néo-colonisation rampante...la mixité ce n'est pas maintenant.

  • Par XwB - 20/07/2012 - 15:03 - Signaler un abus @ Mimi Defrance.

    Votre commentaire est stigmatisant. Merci de bien prendre en compte que dans une République Citoyenne et Solidaire il faut agir Citoyen Républicain et Responsable.

  • Par Le Cors@ire - 20/07/2012 - 15:06 - Signaler un abus Je n'ai plus envie de rire

    Ceux qui réclament la mixité sont exactement les mêmes qui revendiquent le droit à la différence ! Schizophrénie des politiques et sociologies français !

  • Par ZOEDUBATO - 20/07/2012 - 15:30 - Signaler un abus @Mimi De france

    Bonne contribution au bon niveau et qui n'est pas stigmatisante comme les commentaires effarants de violences intellectuelles du Chef de clan et de son grouillot chargé de coloniser l'Industrie privé C'est vraiment sur votre ton qu'il faut organiser des débats de fond en France et pas sur une idéologie qui, à la base, refuse toutes différences de pensées

  • Par ACL - 20/07/2012 - 15:30 - Signaler un abus Merci de nous donner des éléments de réflexion

    Soumis au bourrage de crâne et à la désinformation des bien pensants manipulateurs, un peu d'air ne peut pas faire de mal. Si Flamby voulait vraiment de la concertation, c'est à des personnes de cette qualité qu'il devrait s'adresser pour avancer.

  • Par Ercole - 20/07/2012 - 17:44 - Signaler un abus D'accord avec parisienne...

    4 ans à Barbès, 7 ans dans le XIIIeme à Marseille m'ont dégouté à jamais des Africains... Censurez moi si vous voulez mais mon avis est définitif...

  • Par ladyactu - 20/07/2012 - 18:04 - Signaler un abus Des discours encore et encore

    Le chantier est vaste,à chaque changement de politique,un budget est consacré à la rénovation urbaine,politique de la ville,toujours plus de fonds est nécessaire,,petite avancée,il faudra du temps et de l'argent pour réussir!-N'oublions pas la crise!

  • Par a340 - 20/07/2012 - 18:59 - Signaler un abus intégration

    l'objectif de la sociale démocratie, de "droite"ou socialo communiste, alliée aux maîtres du monde protégés par leurs immenses fortunes est de faire disparaitre une grande partie de la race blanche en faisant la promotion de la mixité. En décomplexant nos jeunes les poussant à cette perverse mixité et à cet horrible mélange de races on obtient un autre genre humain, ajoutée à cela les multiples crises économiques générées par les mêmes afin de rendre plus rapide l'arrivée de la paupérisation totale et donc le but final: des gens imbéciles, sans culture, ne sachant plus lire, économiquement serviles. Bientôt vous verrez il n'y aura plus de délocalisations, ce phénomène est passager. Les maîtres du monde compte beaucoup sur la démographie, et ce sont eux qui manipulent nos ploutocrates de politiciens pour repeupler notre continent ayant déjà calculé la disparition programmée des gens de souche. Ils sont en contrepartie responsable également de la situation, en 1980 il ne fallait pas avoir d'enfants car ça fait des taches sur la moquette.

  • Par lorrain - 20/07/2012 - 20:35 - Signaler un abus histoire de rigoler

    un truc drôle, histoire de savoir vraiment ce qui se passe, autorisons les statistiques ethniques sur la justice et la délinquance et comptabilisons aussi tous les actes racistes, quand un maghrébin agresse un "gaulois" par exemple. mais là, malheureusement, il ne faut surtout pas dire la vérité au bon peuple, il risquerait de mal le prendre et de mal voter aux prochaines élections

  • Par Nana de la falaise - 21/07/2012 - 10:32 - Signaler un abus Bien dit

    Bien argumenté l'article, comme d'habitude avec Mme Tribalat. Grâce à son talent mais aussi je pense car ce qui est vrai s'exprime clairement et trouve immédiatement un écho chez le lecteur. Car ce qui est exposé ici TOUT LE MONDE LE SAIT. C'est bien de le répéter mais la question, lancinante, est celle-ci : pourquoi les acteurs politiques, de DROITE ne le reprennent-ils pas ? La connaissance inutile quoi...

  • Par Jeansansterre - 21/07/2012 - 12:52 - Signaler un abus Au fond tout le monde est d'acoord.

    Que ce soit l’électeur FN ou le bobos, personne ne veut de l'immigration ou de la "diversité". Tout le monde y voit un synonyme de délinquance généralisée, de régression culturelle et de chute de qualité de vie. La différence c'est que le bobo est un bourgeois qui a les moyens de fuir ce paradis, de ne jamais s'y confronter, ce qui permet de l'idéaliser. L'électeur FN est un pauvre qui prend le paradis en pleine poire et en appel au sursaut de la Nation pour y échapper, donc qui vote FN.

  • Par ANKOU - 21/07/2012 - 13:15 - Signaler un abus @Ecclesiaste :

    Ce sont les bourgs beaufs qui devraient montrer l'exemple en allant y habiter et mettre leurs enfants dans les écoles, nous verrons bien s'ils ont toujours le même avis sur ses pauvres immigrés ! Ils nous donnent des leçons alors que bien souvent ils habitent dans des villes bien tranquilles. C'est comme le dicton : faites ce que je vous dis, pas ce que je fais. Appliquons à ceux qui se disent musulmans la charia ! Obligeons tous les magasins à vendre de la nourriture pour tous, pas simplement pour une religion, car ne l'oublions pas, le hallal se paie aux religieux pour validation. Lorsqu'ils mangeront comme nous, je mangerais comme eux.. Peut-être.

  • Par la licorne - 21/07/2012 - 18:44 - Signaler un abus Respect à madame Tribalat

    Quand on considère la pression exercée sur les personnes en charge de responsabilités afin qu'ils cautionnent les thèses politiquement correctes et les représailles sournoises dont sont victimes ceux qui on le courage de rester honnêtes, on ne peut que nourrir le plus profond respect pour madame Tribalat. Si un jour les Français arrivent à jeter tous les décideurs qui nous ont mis dans la m...( est-il permis de rêver), espérons que cette dame recevra tous les honneurs qui lui sont dûs. En attendant, rien qu'au nombre des réactions on peut constater qu'elle intéresse beaucoup plus de monde que ses détracteurs, le perroquets du système pourri actuel.

  • Par la licorne - 21/07/2012 - 19:03 - Signaler un abus @ a340, le 20/07/2012 à 18h59

    Je prends un pari sur la censure de votre com dès qu'un glandu de la milice de la pensée unique l'aura lu.... En attendant moi je rêve à une petite ville allemande connue pour un procès retentissant en 1945...... Nu, Nu, ah oui Nuremberg ! Cette fois pour juger tous les traîtres. Et comme je suis contre la peine de mort (bien que très à droite) je rêve - si un jour les Français finissent par se rebeller contre les manipulations électorales qui les privent de l'accession du FN au pouvoir- si donc les Français reprennent le pouvoir, je suggère qu'on garde quelques banlieux sensibles où on relèguera tous les traîtres et leurs familles avec interdiction d'en sortir, une seule famille de traîtres par immeuble avec risques de tournantes pour leurs filles, insultes pour leurs femmes, d'agressions pour leurs fils, et bien sûr lycées pourris pour leurs enfants. Après saisie de tous leurs bien et boulot pénible pour payer leur loyer dans leur HLM.....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michèle Tribalat

Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Son dernier livre, Assimilation : la fin du modèle françaisa été publié aux éditions du Toucan (2013)

Elle s'intéresse aussi à l'Islam.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€