Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mission impossible : pourquoi Manuel Valls n'arrivera pas à engager sa révolution libérale

Bientôt amené à prononcer son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, le nouveau Premier ministre devra composer avec les réticences de son propre camp.

Dur dur

Publié le
Mission impossible : pourquoi Manuel Valls n'arrivera pas à engager sa révolution libérale

L’ambition de Manuel Valls est intacte. Sortir le pays d’un modèle social anesthésiant et engager le parti socialiste sur la voie du libéralisme. Première étape : obtenir la confiance de l’Assemblée nationale. Deuxième étape : commencer à briser les tabous dont la gauche se délecte… et ça va être plus compliqué.

Le nouveau premier ministre n’a inscrit aucun déplacement, aucun rendez- vous à l’agenda avant le 8 avril. Il entend se consacrer au discours de politique générale sur lequel il  demandera un vote de confiance. Le discours de politique générale ne devrait faire aucune concession à son ambition de contribuer au changement  libéral sans pour autant heurter de front une partie de la gauche et des écologistes qui sont fondamentalement opposés aux  orientations  de la politique économique. Le président de la République, qui n’a pas d’autre choix que d’accepter tout moyen susceptible de générer des résultats, le laissera faire.

A l’Elysée, on est partagé entre la résignation et le cynisme : « Au point où nous en sommes dans les sondages d’opinion, on n’a plus grand-chose à perdre ».

Manuel Valls sait très bien, lui, que la majorité de gauche ne l’aime pas, mais il en a besoin pour gouverner. Il sait aussi que les députés de gauche sont sur des sièges éjectables. Or eux aussi tiennent à leur job. Ils sont donc comme à l’Élysée, résignés et cyniques.

François Hollande a donc pris des risques, les députés socialistes ou écolo vont en prendre aussi, mais ils n’ont pas d’autre choix. Manuel Valls les tient en otage.

Pour sauver les apparences, les susceptibilités et les ego, Manuel  Valls  va mettre les formes. Il sait faire, il est épaulé très fort par Alain Bauer - un personnage clef de la république -  et a retrouvé son ami Stéphane Fouks, qui va reprendre du service dans les palais de la République après en avoir été écarté pour cause de trop grande proximité avec Dominique Strauss-Kahn. 

Ce trio infernal prépare donc le discours avec deux objectifs qu'ils faut absolument concilier… Mais qui ciblent deux marchés de clientèle dont les ressorts sont parfois contradictoires à court terme.

Un, séduire le marché des chefs d’entreprise parce qu’ils tiennent la clef de la création de richesse. Le discours va donc réaffirmer des convictions libérales, mondialistes et modernistes. Avec une liste précise de moyens qui doivent libérer la capacité d’initiative des entreprises.

Deux, neutraliser la grogne et la rogne du marché politique de gauche. La gauche dans son ensemble attend certes des résultats, mais préfèrerait ne pas savoir par quel moyens.

Pour marier ces deux exigences, l’équipe des conseillers de Manuel Valls  va développer une pédagogie classique qui consistera à démontrer qu'on ne peut distribuer des revenus qu'après les avoir créés. Démontrer aussi qu'on ne peut protéger un modèle social, aussi généreux soit-il, que si et seulement si, il est correctement géré.

Concrètement  le premier ministre va jouer sa partition en mariant le pacte de responsabilité et un pacte de solidarité.

Le pacte de responsabilité va lister les 50 milliards d’économies qui ont été identifiées, mais gardées secrètes jusqu’au 8 avril.

Le pacte de solidarité, lui, est assez vide. Il devrait  aligner un certain nombre de vagues promesses  de redistributions et d’engagements possibles réalisables si, et seulement si le pacte de rééquilibrage budgétaire s’applique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Guzet31 - 05/04/2014 - 08:50 - Signaler un abus Tout ça va se terminer....

    Tout ça va se terminer par une dissolution, une cohabitation de Hollande avec la droite et la réélection de Hollande en 2017... a moins que les marchés et les taux d'intérêt ne sifflent la fin de la partie...

  • Par afirmin - 05/04/2014 - 09:17 - Signaler un abus Manque de temps !!!!

    Mr Valls exhibe sa dernière épouse . Il s'occupe de ses relations avec le show bise , les artistes les médias par le biais de son épouse qui avec ses amis peuvent apporter de l'aide à Mr Valls pour son image , donc première occupation ''' mon petit MOI '''

  • Par Nana de la falaise - 05/04/2014 - 09:29 - Signaler un abus Chantier prioritaire :

    La Com' Il a trouvé le temps d'aller assister au premier conseil municipal d'Evry. Et sans doute donné des instructions sur la tenue vestimentaire des ministres qui sont enfin sapés comme des ministres. Le diable se niche dans les détails.

  • Par groumpf - 05/04/2014 - 09:40 - Signaler un abus oui

    Si Vallss veut faire ce que vous dites, il n'est plus socialiste, la gauche française étant intimement associée au socialisme, ne serait-ce que par le nom, c'est impossible. Il faudrait la création d'un mouvement de gauche non socialiste et laisser le socialisme à l'extrême gauche. Pour cela, il faut que le PS explose et que les membres de ce parti rétrograde changent. Mais j'ai bien peur qu'ils en soient incapables. Ils sont à gauche par haine des autres et pour tout un tas de traumatismes psychologiques ayant ancré cette haine en eux. Pour évoluer, il leur faudrait renoncer à leurs haines et ne pas penser aux autres en terme d'ennemi. C'est là que la mission devient impossible.

  • Par Salaudepatron - 05/04/2014 - 09:43 - Signaler un abus Je vous trouve bien optimiste, Mr Sylvestre...

    Même si Valls a des idées moins gauchisante que la plupart de ses collègues au pouvoir, il n'en reste pas moins cadré par un Hollande qui cherchera à tout prix à éviter les vagues. Je doute fortement qu'il remette les entreprises au centre des débats, parce que l'immense majorité des députes considère l'entreprise comme une simple vache à lait, en faisant une totale abstraction du fait que la seule source de revenu de l'état provient justement de ces mêmes entreprises. Donc la grogne des chefs d'entreprises n'est pas prête à se terminer et même s'il lâche un peu de lest, Hollande a tellement augmenté les taxes depuis deux ans, que le bilan restera défavorable. Ne pas oublier que les 30 milliards du pacte de responsabilité, s'ils sont réellement versés un jour aux entreprises, ne feront guère qu'annuler les 30 milliards de nouvelles taxes imposées, depuis l'arrivée de Hollande. Donc il faudrait créer un million d'emplois, pour les "remercier" de nous annuler leur coup de massue fiscale ? C'est vraiment nous prendre pour des benêts ! En tout cas, tous mes collègues dirigeants que je rencontre sont encore très remontés contre ce brillant attelage bancale au pouvoir.

  • Par taramis - 05/04/2014 - 10:13 - Signaler un abus LALALALA TOUT VA BIEN

    Pourquoi se morfondre puisque nous sommes LE MODELE FRANCAIS !

  • Par serge08 - 05/04/2014 - 10:26 - Signaler un abus Je lui souhaite bon courage

    Avec comme amis des sectaires qui pensent qu'eux seuls connaissent la vérité, je pense que c'est mission impossible, je n'ai pas vu d'ouverture dans son gouvernement entre la parole et les actes il y a un fossé..

  • Par Gilles - 05/04/2014 - 10:38 - Signaler un abus Paris-Berlin

    En tout cas Sapin a été convoqué lundi à Berlin. Angela et Wolfgang vont lui expliquer ce qu'ils attendent du nouveau gouvernement. il n 'aura plus qu'à transmettre le message à son chef.

  • Par pierre325 - 05/04/2014 - 10:50 - Signaler un abus le premier a le voir se casser la gueule

    C'est Hollande donc pas simple de réussir dans ces conditions. Pour Hollande sont seul programme c'est que Ségolène et Valls se prennent un dossier pourrie dans la tronche en vue des présidentielle(quoi les français? c'est quoi?). Mais pas trop tôt cependant car si ça arrivait trop vite il se retrouverait en première ligne avec l'impossibilité de de rejouer sur un nouveau remaniement. Donc el president va commencer doucement en les obligeant a annoncer les mauvaise nouvelle, a aller en première ligne ou a ressortir des dossiers comme les écoutes de Taubira. Vall et ségolène sont pas con est le savent bien et lui en préparent quelque une ainsi qu'entre eux aussi. En clair ça va être pathétique.

  • Par boblecler - 05/04/2014 - 10:52 - Signaler un abus Suffit de regarder le programme de denis payre

    Le programme de denis payre est inspirée du MEDEF et il prévoit 200 milliards de réduction des dépenses soit 80 milliards de rsa alloc en moins car les allocations familiales sont versées au deuxième enfant, le RSA n'est pas versé à tout le monde, ce qui introduit le non respect de l'égalité selon les français et dans les 120 milliards d'aides aux entreprises prises dans la poche des PME pour les grosses entreprsies qui réalisent encore dans le CAC 60% de leur CA en FRANCE.

  • Par copélia - 05/04/2014 - 10:53 - Signaler un abus le dernier fandango à Paris ?

    Donnons-lui bonne chance! Buena suerte!

  • Par Ams - 05/04/2014 - 10:55 - Signaler un abus pourquoi PACTE de solidarite?

    Pacte de responsabilité, je peux comprendre, il y a la vague idée d'une contrepartie de la part des entreprises. En revanche pacte de solidarité cela me laisse perplexe. il y a quoi "en face" de la distribution de pouvoir d'achat? On attend quelque chose de la part des bénéficiaires?

  • Par boblecler - 05/04/2014 - 10:56 - Signaler un abus Valls ou pas Hollande fait la triangularisation des idées

    Dans l'article on montre bien que Valls avait déjà un étiquette de remise en cause des 35 heures avec des assouplissements, un soutien au blairisme. les Juppés, MINC, Madelin, les sarko boys, et l'ultra droite vont être en concurrence.... Alors la dissolution en 2017 de toute façon les prochaines élections à la députation sont prévues pour 2017 donc pas de dissolution avant.

  • Par pierre325 - 05/04/2014 - 11:06 - Signaler un abus en même temps

    Valls veut remettre ça avec Dieudonné, ça déclaration du 19 mars le confirme et de toute les manière possible (ils le précisent). Donc bon on va avoir droit certainement au chemise noir pardon les anti fa qui vont foutre la merde sous l'oeil attendrit du premier ministre qui étouffera affaire sur affaire.

  • Par jerem - 05/04/2014 - 11:11 - Signaler un abus Sylvestre : arretez de fumer la moquette

    "pourquoi Manuel Valls n'arrivera pas à engager sa révolution libérale" parce que l'UDI est le poisson pilote du parti liberal en france et qu'il va etre temps de demander a SARNEZ son bilan de votes au parlement européen pendant qu'elle nous fait son numero de social démocratie dans les teles et radios nationales

  • Par kanumera - 05/04/2014 - 11:11 - Signaler un abus Programme

    Cet article contient tout un programme de gouvernement. Le programme que j'attendais de la part de Sarkosy. Mais qu'il s'est bien gardé de mettre en oeuvre. Nous avons une droite honteuse qui, au pouvoir, singe la gauche - en pure perte car cela ne lui fait pas gagner un électeur - mais à sa décharge sait aussi que la mise en pratique d'un tel programme conduirait de suite à mettre les fonctionnaires et les corporations dans la rue, et au blocage du pays, comme on l'a vu dans le passé pour beaucoup moins. Alors, même si dans les faits la gauche est mieux placée que la droite (à supposer qu'il existe une vraie droite en France...) pour faire avaler leur chapeau aux syndicats, je ne suis pas optimiste sur les chances de succès de Manuel Valls qui, s'il prend cette direction, va se retrouver seul contre tout ce qui compte en politique. Mais il aura avec lui la France silencieuse, celle qui entreprend, qui travaille. Alors, si Manuel Valls se lance dans une telle politique, je dirai bravo et lui souhaiterai bon courage

  • Par la saucisse intello - 05/04/2014 - 11:17 - Signaler un abus "alain bauer...................

    personnage clé de la république"..............arrivé là, j'ai arrêté de lire. Je croyais que la reptation politico-médiatico-maçonnique était réservée à des j.j bourdin et autres merdes, je me trompais.

  • Par sbgf43 - 05/04/2014 - 11:27 - Signaler un abus Erreur de prévision

    Bientôt l'explosion du PS & de ses laquais /désolé pour Marine qui avait prévu celle de l'UMP

  • Par la saucisse intello - 05/04/2014 - 11:39 - Signaler un abus Il y a pourtant un moyen TRES simple....................

    D'inverser le cours des choses. Mais c'est faire trop d'honneur au petit honecker d'évry que de le penser apte à comprendre la démonstration. Je la garderai donc pour moi et attendrai tranquillement qu'il se viande.........de porc !!!.....de porc !!!!!..........Suis-je drôle, ce matin !

  • Par pave777 - 05/04/2014 - 11:54 - Signaler un abus Trés simple

    Les français qui ont voté pour le programme social de pépère, n'ont pas voté pour une révolution libérale sarkoziste ! C'est donc une escroquerie, que Walls doit mettre en musique. Gérant d'une imposture, il va donc exploser en vol, le shérif premier ministre ; après sont échec total à l'intérieur, ce sera parking politique et pour longtemps. Quand on a une licence d'histoire, on évite de se raconter des histoires, sinon on est licencié, par la vox populi !

  • Par ZOEDUBATO - 05/04/2014 - 11:56 - Signaler un abus Egalité, démocratie : le sens des mots de l’union à la turpitude

    Lorsque «égalité» concernait les droits (intégration) et les chances (ascenseur social) Le Président et l’exécutif devait respecter l’intérêt général de tous les Français (y compris les adversaires politiques) Puis l’égalité à servi au pouvoir pour affirmer des différences afin de diviser pour régner puis de faire du clientélisme idéologique et satisfaire ceux qui les ont élus La France a basculée de l’Etat de droit à l’Etat politisé imposant une pensée unique (socialiste, nationaliste, écologique, …) sans respect pour la liberté de pensée, la vie privée et l’indépendance des corps régaliens NS avait commencé à revenir à l’intérêt général en ouvrant des postes à l’opposition et en développant une U.E en arbitrage des conflits. Mais les partis d’opposition (PS, FN) et la nomenklatura enfermés dans leur clientélisme politique ont joués leurs intérêts particuliers plutôt que l’union contre la crise de 2008 En changeant le sens des mots (égalité mais aussi démocratie, solidarité, patriotisme) pour les utiliser dans la langue de bois du clientélisme idéologique les partis ont stérilisé les pensées et actions créatives et la France n’a plus dans son propre fond de quoi se régénérer

  • Par plume1520 - 05/04/2014 - 12:00 - Signaler un abus mythologie Valls

    mais arretez donc de prendre vos reves pour des realites !! valls est d'abord socialo il vient d'avaler le gouvernement de croquants socialo gaucho de hollande .que pensez vous qu il fera ? il se soumettra a la dogma socialo rien d'autre .I l n y a rien de bon a attendre de ce mini hidalgo aux dents qui rayent le parquet

  • Par la saucisse intello - 05/04/2014 - 12:00 - Signaler un abus @ pave777....................

    Voyons, voyons, un homme dont le sujet de thèse d'Histoire fut "la culture burgonde" ne peut être tout à fait mauvais !

  • Par pave777 - 05/04/2014 - 12:10 - Signaler un abus Nous sommes sauvés ? peut être !

    ZOEDUBATO dit Zoé pour les puristes, sera tête de liste aux élections européennes, ZOEDUBATO, c'est le pseudo de Nadine Morano, elle représentera Nicolas, Balkany, Tibéri, Chirac, les siamois Copé/Fillon, le papillon Pelletier, et les jeunes pops du XVI ème, le repris de justice Juppé, les LGBT, les pêcheurs à la ligne et les extraterrestres associés. Ne votez jamais pour elle ! sinon, comme pour la constitution européenne, votre vote sera confisqué pour faire l'inverse, de tout ce qui a été prévu ! Ne pas être cocu 2 fois ! ni s'en remettre une couche ! abstention ou vote FN, et nos vaches seront bien gardées ! bonne chance à tous ceux qui résistent à l'enfumage UMPS.

  • Par Sniper - 05/04/2014 - 12:11 - Signaler un abus @ guzet31

    dissolution de l'AN mais quand?? Surtout pas de cohabitation qui ferait le jeu de Copé et de la droite la plus stupide au monde. Au contraire il faut laisser le PS s'auto-dissoudre dans l'impossibilité à gouverner. Au point de non retour où nous sommes arrivés, c'est la meilleure des solutions

  • Par pave777 - 05/04/2014 - 12:11 - Signaler un abus @ la saucisse intello

    que le ciel t' entende ! prions ! bon WE.

  • Par Jean-Pierre - 05/04/2014 - 12:52 - Signaler un abus Il n'y a pas 2 questions, il n'y en a qu'une !

    . La seule question qui vaille : quand Valls ira-t-il avant se désolidariser de Hollande en le ringardisant au sein du PS ? . D'ici là, Valls gèrera courageusement les décisions ubuesques de Pépère, avec fidélité pour bien montrer que Hollande est seul vrai responsable. . Histoire de se refaire une virginité pour 2017. . Un certain Chirac a déjà fait cela, avec Giscard d'Estaing, et l'a fait tomber à défaut de prendre sa place. .

  • Par Leboulonnais - 05/04/2014 - 13:03 - Signaler un abus Le catalogue explosif de JM SILVESTRE...

    Le catalogue des choses à faire que Mr SILVESTRE prête à M VALLS relève de la méthode COUE. Si M VALLS avait eut l'intention de faire cette rupture idéologique, il aurait exigé une autre équipe ministérielle que les fidèle "hollandais" qui l'entourent... Mr SILVESTRE fait un rève et son réveil sera un cauchemar : Le 1er ministre VALLS va nous faire de la "com" comme à l'Intérieur et aucun sujet n' avancera. Rien de plus.

  • Par pierre325 - 05/04/2014 - 13:34 - Signaler un abus Valls Hollande et ségolène

    pensent très sérieusement au prochaine présidentielle. Ils n'est donc pas dans leur intéret de voir les autre marquer trop de point. Cette gouvernance tiens plus d'un match de catch qu'autre chose.

  • Par copélia - 05/04/2014 - 14:30 - Signaler un abus attention au double langage

    """salir bien"" signifie en espagnol, réussir un projet!

  • Par ignace - 05/04/2014 - 16:34 - Signaler un abus il est en forme mon pin Sylvestre

    3 pages.....tout ça pour nous prouver que haut Landes est aussi mauvais que l'etait Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy [ni.kɔ.la saʁ.kɔ.zi] et que le seraient les extremes A Chacun son pitre (comme a écrit) Pirandello

  • Par Hugues001001 - 05/04/2014 - 16:38 - Signaler un abus Il échouera

    M. Sylvestre, l'orthographe que diable ! Relisez-vous ! Sinon, trois choses: - si Valls veut faire passer ses réformes mais craint les syndicats, il est mort. S'il veut les faire passer, qu'il supprime d'abord le financement public desdits. Il est anormal que la Nation finance ces structures archaïques mafieuses et qui plombent l'économie. C'est une question de principe et, notamment, de neutralité. Une fois la gamelle vide, ces syndicats devraient revenir à la raison et être plus...coopératifs. - Il importe que la Commission, nos partenaires et la BCE soient inflexibles sur les délais. Nous en avons déjà eu deux, et absolument rien d'importance n'a été fait. Aucune réforme structurelle majeure. Accorder un nouveau délai ne fera que permettre à la France d'encore gagner du temps pour ne rien faire. Pourquoi ? C'est le troisième point: parce que Hollande est un menteur, qui dupe son monde à longueur de journée. Il préférera sacrifier Valls et l'intérêt du pays plutôt que de faire face à une fronde parlementaire. Il préférera accuser l'Union et la Commission plutôt que d'appuyer des réformes douloureuses mais nécessaire. C'est un pur politicien mû par son unique intérêt.

  • Par EOLE - 05/04/2014 - 17:06 - Signaler un abus Tout s'explique!

    "Françoise Hollande": je ne savais pas que la le) président(e) en était...

  • Par caribou - 05/04/2014 - 17:20 - Signaler un abus 50 milliards = 2,5% du pib. Il escompte vraiment que ça marche?

    Cela nous ramèneraient à l'équivalent de 55% du PIB de dépense publique annuel (1 180 - 50= 1 130 milliard). L'argent de poche quoi, et rien ne dit encore qu'il n'y aura pas des baisses de dépenses fiscale. À voir les réactions hystériques après le 2éme tour des municipales, j'imagine sans mal les gauchos-réactionnaires sortant du bois à la faveur des élections européennes (la gamel et le dogme). Nous arriverons MOLLEMENT... EUH pardon, NORMALEMENT en 2017 et là... Apothéose de stupidité/lâcheté/veulerie (d'un bloc, ou au choix avec -25% sur le 2ème et -50% sur le 3ème): ON L'AVEZ DIT!!! LES POLITIQUES NÉO LIBÉRALE DE BAISSE DE CHARGE (L'anti chambre de L'anti sémitisme pour les emplois fictifs... Euh encore, les intellectuel/spécialiste) ÇA NE MARCHE PAS.

  • Par pave777 - 05/04/2014 - 18:02 - Signaler un abus Scoop pipole

    Tom Cuistre, vient de refuser de doubler Manouel Gas, dans les scènes, comportant des risques majeurs, contorsionnisme à outrance, pour mettre la faillite sous le paillasson, cirage de pompes 24h sur 24, mensonge provoquant des algies faciales, sourires de circonstance débilitants, galipettes et exhibitionnisme, devant la presse pipole, succions contre nature . Il refuse également de se produire dans les temples maçonniques et dans les synagogues. Quand de surcroit, il a appris par Nicole, qu'on mangeait de la merde à l’Élysée, il a définitivement rompu, tout lien, avec la présidence française. Il aurait rajouté, que sous Sarkozy, il y avait autant de clowns, mais que l'enfumage était de meilleure qualité. Bravo cow boy, tu viens d'éviter une cata lente, qui aurait brisé ta carrière !

  • Par thomas34 - 05/04/2014 - 18:24 - Signaler un abus N'importe quoi !!! JMS prête

    N'importe quoi !!! JMS prête à l'enfumeur N°2 des qualités (ou des desseins) qu'il n'a pas. Effectivement si ce catalan (et non pas espagnol, excusez du peu mais il faudrait voir un peu en Espagne comment sont les rapports entre Barcelone et Madrid pour comprendre la différence de mentalité des catalans rétrogrades) avait eu les cojones de ce qu'il prétendait il y aurait eu un autre gouvernement ! Mais c'est bien Moudubide qui a imposé sa volonté puisqu'on retrouve la même équipe de gogos incapables et puants + l'incontournable dame du Poitou... où est la volonté de ce petit (tout petit) pantin ?

  • Par g de bouillon - 05/04/2014 - 20:03 - Signaler un abus le prof d'histoire par intérim

    le prof d'histoire n'est pas plus compétent que le prof d'allemand.ça va faire plus de 45 ans qu'on bouffe de l'énarque et maintenant du prof pour diriger un pays alors qu'ils n'ont jamais foutus un pied dans une entreprise... les comptes de la nation ne vont surement pas s'améliorer et il est grand temps que les marchés arrêtent de financer cette bande de clowns qui spolient les travailleurs du secteur privé depuis 50 ans.

  • Par prochain - 05/04/2014 - 21:25 - Signaler un abus Godefroy de B la poule aux oeufs en or ne pond plus...

    elle est morte d'épuisement, qui va nourrir l'ogre après la débâcle?

  • Par Liberte5 - 05/04/2014 - 23:04 - Signaler un abus Entre marteau et enclume....

    Soit il met le paquet sur les réformes incontournables pour retourner la situation et il s'oppose à une gauche archaïque qui va ruer dans les brancards, soit il louvoie en faisant peu et en essayant de concilier toutes les composantes de la gauche. J'hésite à dire ce qu'il va choisir. J'ai bien peur, toutefois, qu'il n'ose pas.

  • Par la saucisse intello - 06/04/2014 - 03:44 - Signaler un abus Valls n'a qu'une solution...................

    S'il veut éviter le pal : S'allier aux burgondes pour encercler Kaamelott. Parce qu'en louant la butte aux cerfs à Elias, ils pourront ainsi installer leurs catapultes en position haute et au plus prés des murailles. Un peu comme le fit le général romain Silva lors du siège de Massada en 72 aprés moi. Et quand ils auront pris le château, il leur restera à organiser un tour pour se taper Caradoc.....vous savez, Caradoc de Tulle, celui qui se tape une pêtasse, qui est gros, cradingue, tout con et qui pense qu'à bouffer !

  • Par perinp - 06/04/2014 - 05:10 - Signaler un abus cher Papa Noel

    voici ma liste de cadeaux 1- 30% de moins d'IR 2- 30% de moins sur les charges salariales 3- suppression des droits de succession 4- suppression de toutes les redevances péage et parking 5- avoir la même retraite que les fonctionnaires 6- avoir un bisou sur la joue des copines de nos Ministres qui ont l'air toutes très jeunes et jolies 7- avoir une capote dédicacee par notre très chère ministre du sexe Naja 8- que Mm Tobira demande aux gentils cambrioleurs d’arrêter de dévaliser ma maison 9- que les gentils gendarmes arrêtent de me mettre un PV car j'ai dépassé de 0,001 KM/H la vitesse prescrite. 10- que la France change de nom et soit renomme le Pays des Bisounours

  • Par kim yong zéro - 06/04/2014 - 07:31 - Signaler un abus remplacement

    Il faut remplacer en urgence Hollande par un technocrate du style Alain Minc ou Jacques Attali,faisons comme les italiens!

  • Par un_lecteur - 06/04/2014 - 07:46 - Signaler un abus N'importe quoi !

    Valls libéral ? N'importe quoi. Un socialiste ne peut pas être libéral. Les deux sont incompatibles.

  • Par Stefan - 06/04/2014 - 07:59 - Signaler un abus Le petit chaton

    Sur le trottoir en face de Matignon, une petit fille avait plusieurs chatons dans un panier. . Manuel attendri, voulût en adopter un. . Il demanda leur race à la demoiselle. . Ce sont des socialistes répondit-elle, mais revenez demain car ils ont encore les yeux clos. . Le lendemain, Manuel revient accompagné par la presse et les caméras de télévision pour filmer cette adoption en pensant faire un coup médiatique. Devant tous les micros tendus, ils demande à la fillette la race des ses chatons. . Elle répond : "ils sont UMP". . Manuel, interloqué et trompé lui demande une explication. . C'est simple répond la gamine, aujourd'hui ils ont ouvert les yeux ! .

  • Par pertuisane - 06/04/2014 - 08:07 - Signaler un abus coupe-feu....

    comme guzet31 , j'estime que Manolo est le dernier obstacle à une cohabitation imposée au Bouffi par les marchés, les Teutons, et une meute d'élus socialos terrifiés...dans cette perspective, une partie de la Droite ( Fillon ...) fonce tête baissée dans le piège...

  • Par cronos - 06/04/2014 - 08:08 - Signaler un abus Parce que...

    "PINOCCHIO" ne deviendra jamais un humain responsable..!

  • Par aviseur - 06/04/2014 - 08:33 - Signaler un abus et s'in ne servait

    qu'à annoncer la venue du sauveur providentiel auto-proclamé par lui même tel un Jean d'Arc (en ciel); qui se servirait de Manuel en sous-marinière (à la Montebourg qui se la fait pub). http://aviseurinternational.wordpress.com/2014/04/06/la-une-de-keg-du-06042014-le-titre-quand-larno-deborde-de-reputation-il-faut-savoir-diviser-pour-regner-sur-bercy-mais-si/

  • Par pave777 - 06/04/2014 - 08:42 - Signaler un abus @ un_lecteur

    vous avez raison, toutefois les partis d'aujourd'hui ont tous oublié leurs référents idéologiques, ils sont d'abord opportunistes, leurs dirigeants sont tous des carriéristes, servir et ne pas se servir, ils ne connaissent pas. Ils ont tué la vraie démocratie en écartant des urnes la moitié de électeurs, chez le Valls supposé faire l'unanimité et provoquer le sursaut salvateur, il y avait dans sa ville aux élections municipales 58 % d'abstention ! contre 36 au niveau national ! le libéralisme c'est le nouveau nom du capitalisme débridé, les socialos d'aujourd'hui ne sont plus ceux qui suivaient Jaurès. Tout cela risque de très mal se terminer, nous n'avons pas en stock le grand homme qui pourrait nous aider à sortir la France et les français du marasme, on ne peut que chercher à taton, des solutions alternatives en évitant l'UMPS, eux on connait leur bilan, et il n'est pas bon, il nous mène droit dans le mur. Cdlt

  • Par ZOEDUBATO - 06/04/2014 - 09:48 - Signaler un abus Egalité, démocratie : le danger du clientélisme idéologie

    L’égalité des droits et des chances obligeait Le Président et l’exécutif à respecter l’intérêt général (y/c les adversaires politiques) Puis l’égalité à servi au pouvoir pour affirmer des différences, diviser pour régner puis faire du clientélisme idéologique en récompensant leurs électeurs La France a basculée de l’Etat de droit à l’Etat politisé imposant une pensée unique et le juge et partie sans respect pour la liberté de pensée, la vie privée De créateur de richesse l’industrie devient pourvoyeur d’emploi cassant toutes relances économiques NS avait compris ces dangers et revenait à l’intérêt général (postes à l’opposition, U.E en arbitrage des conflits, chômage inférieur à la moyenne de l’U.E) malgré que PS, FN et nomenklatura aient priorisés leurs intérêts particuliers contre la France depuis la crise de 2008 La langue de bois du clientélisme idéologique (PS/FN et son vote FH) a stérilisé les pensées et actions créatives et ces partis n’ont plus dans leur propre fond de quoi régénérer la France Il faut revenir aux fondamentaux et au pragmatisme

  • Par MEPHISTO - 06/04/2014 - 11:52 - Signaler un abus La Révolution Socialiste... dès 2017 pour 2022 au plus tard

    A l ' intérieur du PS , M.VALLS devra d' abord être le chef incontesté d' un parti même éclaté, de s ' entourer de collaborateurs qui ont la même philosophie Sociale-Démocrate que lui , convertir les militants au Social-Libéralisme en matière d' économie , d' environnement ect...ect.... et partir de là , un nouveau projet sociétal pourra être établi et proposer à l ' électorat populaire... mais pour espérer réussir , il devra faire alliance ou composer avec des Centristes , donc se débarrasser des écologistes et de la gauche de la gauche dont il obtiendra jamais l ' adhésion . mais tout ce travail de " bouleversement idéologique " est plus aisé après des défaites électorales , dans une opposition en reconstruction , pas dans une majorité , dans cet état de crises que nous traversons successivement depuis 208 et surtout pas avec cette " Armée MEXICAINE " au pouvoir depuis 2012

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€