Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Migrants : le nouveau fardeau de l'homme blanc…

Des mensonges et encore des mensonges. C'est l'Europe qu'on assassine. Et les migrants qu'on tue.

Arrêtons le massacre !

Publié le
Migrants : le nouveau fardeau de l'homme blanc…

"Le fardeau de l'homme blanc" n'est pas de Nadine Morano, quelles que soient les qualités de la dame. C'est le titre d'un célèbre poème de Rudyard Kipling, prophète de l'impérialisme britannique et de la "mission civilisatrice" des Européens. Avec quelques dizaines de milliers d'hommes seulement, la Grande-Bretagne gouverna le gigantesque empire des Indes. Et les troupes coloniales françaises, qui contrôlaient une grande partie de l'Afrique noire, n'étaient guère plus nombreuses.

De quoi convaincre les contemporains de Kipling de l'intrinsèque supériorité de l'homme blanc, qui colonisa ou domina sans trop de mal une grande partie de la planète.

Aujourd'hui, par un étrange retournement de l'Histoire, ce sont les anciens dominés, les ex-colonisés, qui débarquent en force chez nous. Pas pour nous coloniser. Pour demander l'aumône.

Ils sont nombreux, très nombreux. Et ceux qui les incitent à venir, qui les manipulent et les instrumentalisent sont des menteurs doublés de criminels. Kipling a écrit "Le livre de la jungle". On s'en servira pour une transition (certes un peu facile) concernant la jungle de Calais. Il n'y a là-bas ni Mowgli, ni Baloo. Juste des milliers de malheureux et de misérables à qui l'on a fait croire qu'ils pourraient se rendre en Grande-Bretagne. Des "No borders" violents leur montrent comment jeter des pierres sur les CRS. Des juristes bénévoles, des cinéastes et des militants engagés s'affairent autour d'eux.

Une façon de se donner bonne conscience à bon compte. Ne croyez pas que ces gens-là aiment les migrants : ils détestent simplement les sociétés occidentales. S'ils aimaient les migrants, ils leur diraient la vérité : les Anglais ne veulent d'eux pour rien au monde. On n'a pas encore trouvé le moyen d'assécher le canal de la Manche. Si le mot honnêteté avait pour eux un sens, ce n'est pas à Calais qu'ils s'agiteraient, mais à Londres en bloquant les accès au 10 Downing Street, la résidence de David Cameron.

Dans cette affaire, tout le monde ment. Et c'est à cause de ces mensonges que des migrants meurent en mer ou sur les routes gelées des Balkans. L'Union européenne n'a pas le courage de dire la vérité, de dire qu'Angela Merkel a fait une folie en disant vouloir accueillir un million de migrants. L'Union européenne s'honorerait en s'adressant à la Ligue arabe ou à la Conférence islamique : "Que faites-vous pour vos frères ?". "Vous appartenez quand même au même peuple et vous pratiquez la même religion !".

Le fardeau de l'homme arabe, si l'on y réfléchit, ne serait pas si lourd à porter. Des milliards dorment dans les banques du Qatar, du Koweït, de Bahreïn et d'Arabie saoudite. Avec ces milliards, rien de plus facile que de construire des dizaines de milliers de logements préfabriqués pour les migrants. Dans le désert, il y a de la place. Et le terrain ne coûte rien. Climatiser ces logements serait un jeu d'enfants. Le gigantesque stade construit par le Qatar pour le Mondial 2022 bénéficiera d'une climatisation totale ! Alors oui, que messieurs les émirs se bougent enfin !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 02/03/2016 - 10:36 - Signaler un abus Ces gentils et pacifiques immigrants

    n'hésitent pas à attaquer les particuliers, les forces de l'ordre, les camions, à coups de barres de fer. Ou dans le monde, sans papiers ni autorisations, oserions nous attaquer les autorités et pire exiger des faveurs ? En tout as pas dans leurs pays, il faut dire qu'ils sont incités par des OGM payées par nos impôts. Tous ces jeunes devraient être enrôlés de force pour combattre Daech. ( proposition polonaise)

  • Par Texas - 02/03/2016 - 11:06 - Signaler un abus Mon cher Benoît

    Il n' y aurait même pas besoin de construire quoique ce soit : une ville entière existe déjà à Mina , 5 kms de La Mecque . Capacité d' accueil climatisé : 3 Millions de personnes , pour le Hadj dit-on . Nombre de réfugiés : 0 . Ce que nos Humanistes ignorent , c' est qu'ils imposent un péril mortel aux Démocraties .

  • Par cloette - 02/03/2016 - 14:32 - Signaler un abus L'Arabie Saoudite

    n'en veut pas car elle craint le terrorisme ( ! ) et le Qatar n'en veut pas car il a déjà 80% de sa population immigrée employée en main d'œuvre . Le Koweït non plus pour les mêmes raison ( ils n'ont pas besoin de main d'œuvre ) ( l'idée d'un accueil humanitaire ne les effleure même pas ) . Mais je suis suspicieuse et me pose des questions sur ces soudaines masses migrantes chassées parce que les bombes ne viennent pas à bout de 30 000 personnes ( effectif de Daesh ) , et ce depuis plusieurs années ! ( 20 millions d'h en Syrie , 12 millions de partis et en route )

  • Par langue de pivert - 02/03/2016 - 18:37 - Signaler un abus Foutez moi tout ça dehors ! ☺

    Les 3/4 de ces envahisseurs sont des musulmans envers qui nous n'avons aucun devoir ! Que l'on s'occupe du quart qui fuient les persécutions mahométanes. Les musulmans qui viennent en Europe sont des déserteurs qui fuient leurs pays la queue entre les pattes ! Des moutons au bled des lions contre la population civile européenne (habitants, camionneurs, etc) et les forces de l'ordre bridées par leur hiérarchie et l'exécutif de merde qui dirige la France. Au mieux ils viennent en parasite se mettre au vert en profitant du système qu'ils méprisent depuis toujours, au pire en prédateurs actifs et sournois pour déstabiliser une civilisation qu'ils vomissent depuis leur enfance.

  • Par adroitetoutemaintenant - 02/03/2016 - 19:44 - Signaler un abus Mon cher Benoît vous êtes un plagiaire

    Notre sauveur Trump en a déjà parlé !

  • Par G.L. - 02/03/2016 - 20:02 - Signaler un abus Combien de nos concitoyens

    Combien de nos concitoyens connaissent eux aussi la misère ? Combien de SDF vont mourir de froid ? Combien de familles mal logées? Combien de chômeurs ? Très bonne analyse, ces gens là détestent notre société sinon ils se preoccuperaient d'abord de leurs prochains.

  • Par clint - 02/03/2016 - 21:23 - Signaler un abus @langue de pivert : nous avons tjs des devoirs envers les autres

    on a la chance d'avoir une civilisation reposant sur l'amour des autres, c'est ce qui la valorise !

  • Par Gré - 02/03/2016 - 22:45 - Signaler un abus @ clint

    "L'amour des autres" ne doit pas aller jusqu'à introduire, dans sa maison, des personnes qui mettent en danger votre famille. On peut aider les autres sans les faire entrer chez soi. Il faudra bien qu'un jour les eurocrates admettent l'idée. Ou ce sera la révolution.

  • Par de20 - 02/03/2016 - 22:59 - Signaler un abus Les hommes qui voulurent être

    Les hommes qui voulurent être rois sont à nos portes. Les inciter á migrer en terres d islam déjá conquises c est prĕcher dans le désert.

  • Par Septentrionale - 06/03/2016 - 07:23 - Signaler un abus @clint attention vous vous exposez à un danger

    L'amour est salubre voire énergisant. Se perdre dans l'autre est un suicide. Langue de pivert est entré dans la phase de l'instinct de conservation, saine réaction que la situation a imposé.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€