Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Michel Sapin : "Quel entrepreneur peut dire qu'embaucher ça fait mal ?"

Le Zap'Eco

Publié le
Michel Sapin : "Quel entrepreneur peut dire qu'embaucher ça fait mal ?"

Michel Sapin, ministre du Budget, au micro de BFM Business Crédit BFM Business

Le replay du jour : 

Michel Sapin était l’invité de BFM Business ce matin. Le ministre du Travail et de l'Emploi est intervenu pour défendre la politique économique du gouvernement et donner quelques repères aux récentes déclarations du président. Le ministre affirme que l’année 2014 serait principalement celle de l’observation de "l’effet du CICE, qui permettrait pour les entreprises de la marge, des capacités d’investir et donc d’embaucher". "A partir de 2015, c’est la réflexion et je n’aurais pas de réponse précise parce qu’on est dans la réflexion".

Concrètement, "lorsqu’il y a une feuille de paye, il y a une ligne qui s’appelle "cotisation patronale aux allocations familiale". Le président veut qu’elle soit effacée". La transition du CICE à l’allègement des cotisations familiales ne se répercutera pas sur les entreprises, affirme Michel Sapin : "Il peut y avoir un problème du coté de l’État". Objectif : que la "baisse globale du coût du travail soit plus élevée que le coût du CICE". Sur "la contrepartie que Monsieur Gattaz porte au coin de son veston", le ministre demande : "Embaucher ça me fait mal" : quel entrepreneur peut dire ça ?". Reculer ou stagner, c’est licencier, c’est ça la réalité de la France". lance Michel Sapin.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
  

Qui a dit ?

L'accélération des ventes de voitures électriques est inéluctable

Réponse : Carlos Ghosn, sur Europe 1 à propos de la stratégie de Renault qui privilégie les voitures électriques aux véhicules hybrides. Le PDG de Renault Nissan estime que "les conditions qui ont amené au lancement de ces voitures électriques ne font que s'affirmer". Pour autant, le PDG concède qu'il y a un besoin d'infrastructures adaptées en France pour confirmer l'essor de la vente d'automobiles électriques.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par la saucisse intello - 24/01/2014 - 10:25 - Signaler un abus Si monsieur sapin avait travaillé...........

    UNE FOIS dans sa vie dans le privé, il le saurait ! L'embauche en soi n'est pas douloureuse, par contre quand il faut se défaire d'un(e) bon(ne) à rien, là, c'est le cauchemar ! D'autant qu'actuellement aux prud'hommes, le "ticket de sortie" c'est 30.000 euros (tarif de base !). Alors vous m'excuserez si j'ai rendu le tablier ! Mais ça, on ne l'enseigne pas à l'ena. Ca, ça s'appelle "le monde du travail".

  • Par Septentrionale - 24/01/2014 - 10:30 - Signaler un abus Faut pas pousser, quand même !

    Bien au chaud dans le ventre de la pieuvre étatiK Qui oserait dire "pour la baisse d'impôts ça la ferait mal" Via Moiprésident l'imposteur, Sapin parle la langue officielle de la mafia socialiste "le perlimpinpin"

  • Par kiki08 - 24/01/2014 - 11:06 - Signaler un abus embauche

    quand on embauche ,on prend un risque .et c'est de pire en pire. beaucoup d'artisans préfèrent travailler seuls ou avec d'autres artisans.

  • Par Salaudepatron - 24/01/2014 - 11:46 - Signaler un abus C’est sûr que le petit père Sapin

    Il ne doit pas connaître les dures réalités des Prud’Hommes, qui pondent à la chaine des jugements ultra majoritairement défavorables aux employeurs. Si le marché du travail était plus fluide et si une entreprise pouvait se séparer plus facilement de ses salariés en sur-nombre, lorsque les commandes font défaut, il est évident que le taux de chômage serait bien plus faible. Entre un système à l’américaine, où vous êtes virés très rapidement et celui en vigueur chez nous, paradoxalement il y a beaucoup moins de chômeurs outre atlantique.... cherchez l’erreur ! Perdre son boulot quand on sait qu’on va en retrouver un nouveau dans la semaine suivante, c’est quand même moins traumatisant qu’en France, où on reste sur le carreau pendant des mois. ( Encore que celui qui veut vraiment bosser, il trouve, même chez nous ! ) A trop vouloir protéger les salariés, on a pondu un système qui produit les effets inverses et qui rend très frileux les entrepreneurs, qui redoutent le coût des licenciements et préfèrent donc s’abstenir. C’est typique de la « bien pensance » de gauche !!!

  • Par yavekapa - 24/01/2014 - 12:22 - Signaler un abus Ce ministre sot-cialo

    ne peut pas s'empêcher d'étaler sa connerie et son ignorance au grand jour. quand on pense que c'est ça qui nous dirige, ça fait froid dans le dos ! on peut même pas s'en servir pour mettre des guirlandes pour noël, ce serait trop laid.

  • Par vangog - 24/01/2014 - 14:14 - Signaler un abus Sapin: "quel entrepreneur peut dire qu'enc...ler

    ça fait mal?" Il aura bientôt la réponse, car le peuple de France va bientôt l'envoyer dans les prisons de Taubira, pour crime contre l'état...

  • Par ISABLEUE - 24/01/2014 - 16:53 - Signaler un abus Sont vraiment graves, quand même

    au PS, non ?????

  • Par gliocyte - 24/01/2014 - 17:53 - Signaler un abus Le Sapin sans boules..

    Quand l'Etat recule ou stagne face aux coupes budgétaires à réaliser, ça fait mal à la France. Un état sadique qui voudrait que les entreprises soient toutes masochistes..Voilà où nous en sommes.

  • Par la saucisse intello - 24/01/2014 - 18:49 - Signaler un abus Dites-vous bien qu'à ce jour................

    La PIRE fonction qui se puisse, occuper est celle qui consiste à gérer du personnel. Je m'en suis fait dispenser durant les quinze dernières années de ma carrière car je ne pouvais plus voir le personnel ni en nature ni en peinture. Quitte à y laisser (et encore !) un peu de monnaie, j'ai choisi la tranquilité. Je ne suis pas porté sur le social, encore moins sur l'humanitaire. Et notre fils qui travaille pour une grande entreprise à capitaux d'état vient de décliner une offre d'avancement conditionnée par une fonction management humain importante. Et ce sur mon conseil. Il perdra peut-être un an mais il conservera sa tranquilité. Et ça, ça n'a pas de prix. Précision : Cette offre a été faite à notre fils parce que d'autres plus anciens l'avaient refusée. Je les comprends. Et comme c'est parti, bientôt il y aura pénurie totale de cadres à des fonctions opérationnelles et/ou de terrain à cause des boulets sociaux qui s'accumulent dans le monde du travail. Puis l'enseignement suivra et pour les mêmes raisons : Génération(s) ingérables, fainéantise, aucune conscience professionnelle, honnêteté, ponctualité et assiduité nulles, réfractaires à toute discipline. Je sens qu'on va rire !

  • Par opera - 24/01/2014 - 19:06 - Signaler un abus Ignorence ou cynisme ?

    On ne crée pas des emplois d’un trait de plume, sauf les emplois subventionnés qui ne servent pas à créer des richesses mais à en croquer. Un entrepreneur créera un poste et embauchera s’il a besoin d’une personne de plus pour faire tourner son affaire et faire face aux commandes, mais pas pour toucher une aide d’état, sinon c’est que son entreprise est mal gérée et a peu d’avenir. Alors penser qu’on créera 1 M. d’emplois, (comment peut –on justifier ce chiffre ?)en allégeant les charges des entreprises c’est jouer aux chaises musicales. Qui va les payer ces charges, A moins qu’on ne supprime les allocations familiales ? Ça se pourrait bien . Nous prendraient ils tous pour des imbéciles ? Ça y ressemble

  • Par Atlante13 - 24/01/2014 - 19:49 - Signaler un abus S'il y a

    une connerie à dire ou à faire, Glandu est toujours là.

  • Par la saucisse intello - 24/01/2014 - 20:20 - Signaler un abus @ kiki08..........

    C'est vrai. Cet automne j'ai fait refaire le revêtement de ma piscine ainsi que les abords. L'artisan avec qui j'ai traité s'est fait aider par des confrères chacun spécialisé dans une branche. Je les regardais travailler de ma terrasse, un pur bonheur : Pas un geste inutile, pas de discours, pas de gaspillage de fourniture, nettoyage des outils à midi et le soir, un seul véhicule pour aller manger, le rendement à l'état pur ! Délais tenus, devis respecté (+deux ou trois bricoles faites en plus pour rien). Et chacun d'eux m'a expliqué que c'était la meilleure formule jamais exploitée par eux. Et à mon avis, il ne doit pas y avoir beaucoup de réclamations de la part de leurs clients. Et c'est leur meilleure publicité. Et là, dés qu'il fait beau, deux piscines les attendent. Deux membres de la chasse.

  • Par yavekapa - 24/01/2014 - 20:43 - Signaler un abus On voit que c'est un vrai fonctionnaire ce nul

    quand on leur dit d'embaucher ils embauchent des fonctionnaires; aucune question à se poser sur leur devenir: ils sont fonctionnaires, payés par nos impôts. Et ils croient que c'est la même chose dans le privé ces tordus. Ils ne règleront jamais les problèmes de la France, tant leur ignorance est crasse !

  • Par mich2pains - 24/01/2014 - 23:56 - Signaler un abus Rassure moi , DUCON !

    C'est pas vrai qu'on te paie ....?

  • Par mich2pains - 25/01/2014 - 00:38 - Signaler un abus Le SAPIN FAIT SON......"COMING- OUT " !

    A défaut de trouver "UNE chaussure à son pied " , ote SAPIN a été contraint de se rabattre sur ...Le Mariage-pour-presque-Tous " ! Ainsi a-t-il trouvé ..." UN chaussure à son pied" ! D'où il résulte , de sa toute première expérience , que ..." CA FAIT MAL "(sic) ! T'inquiète pas mon gros SAPIN , tu t' y feras ......!

  • Par Mani - 25/01/2014 - 00:47 - Signaler un abus Toujours cette croyance

    Toujours cette croyance absurde que le BUT d'une entreprise est d'embaucher ! Le but d'une entreprise est d'abord de faire des bénéfices. Embaucher n'est qu'un moyen dans ce but. . Malheureusement, nos hommes politiques, de droite comme de gauche, et à l'imitation de nos économistes, sont persuadés du contraire. Il n'est pourtant guère étonnant que les baisses de charges ne produisent que peu d'effets dans ce sens. . La seule chose véritablement à même de stimuler l'embauche, c'est de faciliter les licenciements. Qu'on se mette simplement à la place d'un chef d'entreprise. Embaucher quelqu'un en CDI, ça veut dire assumer son salaire, plus les charges, pour une durée indéterminée, donc très longue, et ce quelle que soit l'évolution du chiffre d'affaires de l'entreprise. Quand on évolue sur des marchés versatiles (cas fréquent), il est donc très logique qu'on hésite à embaucher alors qu'on sait qu'il sera impossible de revenir en arrière. . Je comprends bien sûr qu'on rechigne à faciliter les licenciements. Mais il faut simplement accepter les conséquences sur l'emploi, surtout en croissance molle, faible, nulle ou en récession...

  • Par Ilmryn - 25/01/2014 - 02:45 - Signaler un abus Comment un incapable pareil

    Est arrivé aussi haut c'est ahurissant. Le code du travail fait 3000 pages et a transformé l'employé en risque énorme pour les TPE/PME. . Ça et le fait que ce soit le carnet de commande qui dicte l'embauche et pas un aristocrate incompétent à l'idéologie quasi religieuse.

  • Par la saucisse intello - 25/01/2014 - 03:33 - Signaler un abus En U.R.S.S, le chômage n'existait pas.......

    En vertu de quoi les astronautes qui mirent le pied sur la Lune pouvaient voir à l'oeil nu trois constructions humaines sur Terre : La grande muraille de Chine, la retenue d'eau du barrage d'Itaipu sur le fleuve Parana...........et un stock de hérissons pour ramoner les cheminées sur le parc d'une usine à l'est de Novossibirsk !

  • Par Anguerrand - 25/01/2014 - 09:13 - Signaler un abus Ce type ne sait pas ce qu'est une entreprise

    Et se permet d'avoir un avis " définitif" 4% de diminution de charges ne vont pas du jour au lendemain faire que les entreprises vont massivement embaucher. Pour embaucher, il faut d'abord un carnet de commande. Combien ce fonctionnaire à crée d'emplois dans sa vie et il se permet d'ouvrir sa g......!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€