Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le méthodique quadrillage de la société française par le FN

Racine, Marianne, et maintenant Audace : en moins d'un an, le FN a mis sur pieds 3 collectifs issus de la société civile. Un outil destiné principalement à faire pénétrer le FN dans tous les milieux de la société, notamment ceux peu enclins au vote FN traditionnellement. La structure vise aussi à préparer le programme électoral de Marine Le Pen pour 2017.

En mode attaque

Publié le
Le méthodique quadrillage de la société française par le FN

En moins d'un an, le FN a mis sur pieds 3 collectifs issus de la société civile.  Crédit Reuters

Atlantico : Le Front national vient de lancer le collectif Audace destiné aux "jeunes actifs" (25-35 ans) qui vient s'ajouter aux Collectifs FN Racine, constitué d'enseignants, et Marianne, qui comprend des étudiants. En quoi consistent précisément ces collectifs et quel est leur fonctionnement ? Dans quelle mesure contribuent-ils à la formation des idées politiques du parti, notamment en vue de l'élection présidentielle de 2017 ? 

Jean Philippe Moinet : Plusieurs remarques. D’abord, sur le choix des noms, qui sentent à plein nez le marketing politique, en l’occurrence assez bien vu, puisqu’il participe de la banalisation du FN versus Marine Le Pen.

Comme le label "Bleu marine" a permis de lisser l’image du FN et de ratisser plus large, les termes choisis pour investir la société civile – "Audace" pour les jeunes actifs, qui a priori apprécient l’initiative ; "Racine", pour les enseignants, qui a priori ont une culture classique ; "Marianne" pour les étudiants, qui a priori peuvent aimer l’emblème de la République et être lecteurs du magazine du même nom… - tout cela montre que le FN avance, non plus caché derrière des paravents, mais avec des étendards sémantiques très étudiés. Le parti d’extrême droite cherche ainsi à s’inscrire tranquillement dans un paysage normalisé avec sa présence.
 
Deuxièmement, oui, ces collectifs contribuent bien sûr à diffuser l’idéologie du FN, le parti lepéniste ne s’en cache pas d’ailleurs. On n’en est malheureusement plus au temps où le parti d’extrême droite, encore marginal électoralement, procédait, comme sa culture historique l’y invite, par des méthodes ou tentatives sous-terraines, par un entrisme dans divers milieux de la société dans lequel il cherchait à s’introduire, soit clandestinement, soit très discrètement, à pas de loup…
 
Crise (économique, sociale, politique et, pour partie, culturelle et civique) aidant, nous sommes entrés dans une phase où le parti lepéniste, dont la figure de proue est une femme, plutôt jeune et souriante, non seulement effarouche de moins en main, mais attire de plus en plus. En particulier, on le sait, les couches les plus populaires, ouvriers, chômeurs… où il tend à supplanter la gauche de la gauche et le PS. L’enjeu pour le FN est donc maintenant de poursuivre son ascension : vers les classes moyennes, voire dans les catégories socio-culturelles dîtes supérieures par les sociologues. Jeunes actifs, enseignants, étudiants, vous remarquerez que ces trois cibles sont celles de l’initiative et de la transmission du savoir. Pour le noyau dur du FN, ce n’est évidemment pas un hasard : ce parti cherche, dans ces trois milieux, des vecteurs démultiplicateurs de son idéologie, de sa propagande, désormais beaucoup mieux "habillée" que du temps du vieux Le Pen !
 
Même si ces trois milieux clés sont loin d’être acquis aux idées du FN, ils deviennent perméables, surtout du côté des jeunes et donc des étudiants ou jeunes actifs, sensibles au marketing "attrape tout" et soit disant "anti-système" ou "anticonformiste" du lepénisme mariniste de 2014. C’est le danger. Une partie de ces publics peuvent non seulement être dupés, en temps de crise, mais basculer dans un militantisme soft mais efficace au bénéfice de celle qui dit sur tous les tons qu’elle veut et peut prendre le pouvoir. 

D'autres partis politiques disposent-ils des mêmes structures ? Si oui, lesquels ?   

Je n’ai pas une connaissance précise de l’arsenal des autres partis, en ce qui concerne ces cibles de la société civile mais, oui, bien sûr, de l’UMP au PS, en passant par les écolos ou les centristes, il y a une volonté, plus ou moins organisée, d’avoir des relais dans la société civile, pour diffuser idées et projets. La différence en ce qui concerne les partis extrémistes - et n’en déplaise à Marine Le Pen, le FN relève historiquement, culturellement, et idéologiquement, de l’extrémisme xénophobe - c’est qu’ils agissent avec une méthodologie de type sectaire, avec des cadres plus que psychorigides qui, bien heureusement, finissent par éloigner les moins formatés ou les plus démocrates. C’est la limite de ces opérations : même si, pour la vitrine médiatique, le langage est bien « lissé » par les dirigeants mis en avant par le FN (Marine Le Pen, Floriant Philippot notamment), consubstantiellement, le naturel d’extrême droite revient souvent très vite au galop, des discours et des attitudes, dans les échelons intermédiaires du parti et sur le terrain. C’est pourquoi, considérant par ailleurs que beaucoup d’électeurs du FN ont apprécié aux dernières élections instrumentaliser leur vote pour donner sans risque un coup de pied dans la fourmilière politique, je ne pense pas, contrairement à ce qui est trop rapidement dit depuis quelques temps, que ce vote pour le FN relève d’une adhésion réelle au corpus idéologique de ce parti. Le vote protestataire, en France, a de beau jour devant lui ! Il a pris (provisoirement ?) le FN pour faire du bruit. 

"Nous revendiquons totalement le fait de vouloir entrer dans tous les milieux" affirme Floriant Philippot, le vice-président du FN. Quels sont précisément ces milieux directement visés par cette politique de quadrillage de la société française par le FN ? 

Par définition, ce quadrillage visent tous les milieux d’influence. Y compris celui des médias. Soit par des provocations répétées (et maîtrisées), qui permettent d’entretenir une certaine actualité autour du FN. Soit en entrant en sympathie avec certains journalistes, qui sont beaucoup nombreux aujourd’hui à parler hors micro de "Marine", qu’il y a quinze ans où très peu osaient parler de "Jean-Marie"… Même inconsciemment, et c’est pire, "Marine" tend à supplanter "Le Pen" ! L’intéressée a peut-être du talent mais il y a aussi une forme de complaisance qui progresse aussi dans les milieux médiatiques. Pour aider, il y a aussi quelques figures, à la fois démagos et médiatiques, reflets des temps actuels. Comme Zemmour, journaliste talentueux et modéré des années 90, transformé, d’étapes en étapes, en éditorialiste péremptoire qui provoque régulièrement, et volontairement – avec un certain sens du marketing de la xénophobie – une racialisation du débat public. L’une de ses dernières sorties xénophobes ayant été de dire que l’équipe allemande de football n’avait plus assez de grands blonds pour gagner la coupe du monde ! Manque de pot, comme chacun sait, cette équipe de la diversité a été la meilleure ! Mais les dégats sont commis : ces vecteurs médiatiques, sortes de petits télégraphistes, sont de très bons relais pour le FN. A côté de tels propos, Marine Le Pen apparaîtrait même comme trop retenue dans son langage… Merci Zemmour !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par superliberal - 12/09/2014 - 09:04 - Signaler un abus Y a bon marketing

    Si Marine est nulle en économie elle est plutôt douée en marketing...

  • Par Texas - 12/09/2014 - 10:09 - Signaler un abus Observatoire de l' Extremisme

    Le problème inhérent à tous les observatoires , c' est que l' on se trouve toujours trop haut pour voir l' infinité des détails

  • Par arcole 34 - 12/09/2014 - 10:43 - Signaler un abus C'EST UNE VIEILLE TECHNIQUE DITE DE SATELLISATION QU'UTILSENT

    Ou utilisèrent tous les partis qui est de créer voire infiltrer un tissu associatif , voire collectif y compris le FN en son temps par le biais de cercles allant des anciens combattants , à la défense du droit des animaux pour donner un ordre d'idée . Les partis de droite et de gauche firent de même à travers des associations apolitiques qui ne l'étaient pas vraiment du MIL pour le RPR en passant par le MODEF pour le PC et le planning Familial pour le PS. Cela permet indirectement de récupérer des voix aux élections de personnes refusant de s'encarter voire de s'engager ouvertement tout en s'impliquant par le biais associatif. Pour les anciens militants nous avons tous étaient des militants encartés dans nos partis respectifs mais aussi adhérents d'associations tenues par des militants voire des responsables politiques . Pour les personnes averties se sont des informations réchauffées pas besoin d'être membre d'un observatoire pour pondre de la copie sur un phénomène couramment répandu de par le passé et apparemment qui se continu toujours et le FN n'est pas le seul a pratiquer , les plus anciens comme moi nous connaissons . C'est bien pour la formation politique des plus jeunes

  • Par Ganesha - 12/09/2014 - 11:13 - Signaler un abus Poubelle

    Article lamentable et grotesque ! Sans doute retrouvé dans un sac poubelle déposé sur le trottoir, devant l'immeuble d'Atlantico ! Ramassis de toutes les âneries que l'on colporte sur ce parti. Témoignage de la panique des élites UMP-PS devant la colère du peuple de France qui a finalement décidé de mettre fin au fascisme des théories de Thatcher-Reagan qui gouvernent l'Occident depuis plus de trente ans et au carnage du Capitalisme Financier.

  • Par 2bout - 12/09/2014 - 11:44 - Signaler un abus Mr Moinet,

    Observer, pour analyser je suppose, et finalement démontrer que le FN aspire à consolider son assise électorale n'est en rien surprenant. Ce qui l'est un peu plus, c'est de considérer que ce phénomène pourrait être endiguer en révélant les méthodes mises en place pour y parvenir. Retournez la lorgnette dans l'autre sens, vous y gagnerez en vous observant. Mais je vous rejoins sur un point : le vote protestataire a choisi le FN pour faire du bruit. Détruisez les motifs de mécontentements, vous réduirez le vote protestataire.

  • Par Anguerrand - 12/09/2014 - 16:18 - Signaler un abus À ganesha

    Vous êtes un indécrottable gauchiste, je ne suis pas étonné que vous souteniez le FN bien conforme à vos convictions avec son programme anti- capitaliste et marxisant. Vous n'avez pas eu assez de socialisme en France? Alors oui votez MLP, cette traître à la cause de droite. Si elle est populaire c'est qu'elle a quand même gardé la lutte contre l'immigration, mais elle se sera pas la seule, durant la campagne électorale les français découvrirons que son programme est de gauche, il n'est pas sur qu'elle conserve sa popularité, on fait le pari? La majorité des sympatisants FN ne veulent pas du socialisme, même si il y a aussi d'autres ganesha au FN qui regrettent le mur de Berlin, et oui il y en a encore, on est en France et tout y est possible!

  • Par winnie - 12/09/2014 - 17:05 - Signaler un abus Ainsi donc ,

    le FN n'aurait pas le droit d'agir comme le font tous les autres partis en ayant des relais dans la société? bien sur au nom de cette pseudo démocratie ! En quoi le FN serait il anti républicain ? il est élu ,il ne fait pas de coups d'état ,il n'empêche pas les autres partis de tenir meeting,et je pense se comporte mieux que l'UMPS

  • Par Ganesha - 12/09/2014 - 17:22 - Signaler un abus Droite / Gauche

    Cher Anguerrand, ce qui m'interpelle, c'est l'insistance et la persistance avec lesquelles vous vous déclarez ''de droite'' dans chacuns de vos commentaires...sans jamais définir ce mot signifie pour vous. Pour moi, être ''de gauche'', c'est avoir une tendresse particulière pour le mot ''Fraternité'' dans le devise de notre République. C'est estimer que quand les pauvres sont malades, ils ont droit à la même qualité de soins que les riches. Que leurs enfants ont le droit de partir en vacances, d'aller à l'Université. Pour vous, être ''de droite'', c'est croire dans la ''Loi de la Jungle'', que ''L'homme est un loup pour l'homme'' ? Point pratique essentiel : considérez-vous que votre fille doit absolument épouser un homme appartenant à la même race et surtout à la même classe sociale que la vôtre ? Pensez vous vous que les fils de médecin devraient avoir priorité aux examens en fac de Médecine ? Sur ce point, un homme de droite, Alain Juppé, vous a trahi, avec son ''numerus clausus'' : désormais les médecins en France, sous-payés, viennent d'Afrique francophone et d'Europe de l'Est !

  • Par Anguerrand - 12/09/2014 - 18:53 - Signaler un abus À ganesha

    Je ne sais pas pourquoi vous faites de moi un admirateur de Juppé, c'est un centriste, il n'est pas du tout pas ma tasse de thé. Maintenant votre amour de l'égalité noble sur le fond à eu pour résultat une redistribution qu'aucun pays au monde ne fait à un tel niveau que le notre. C'est aussi un système qui crée des feignant, on peut " s'en sortir" avec de la volonté et du travail. Le problème c'est que les fonctionnaires sans avoir fait le moindre effort pour s'en sortir et sans prendre de risque sont des privilegies( aligner tous les critères sur le privé c'est 20 milliards gagnés) ou les RMIstes vivent correctement car ne paient presque plus rien. Avec ce système, l'effort est récompensé en étant écrasé d'impôts pour que certains se fassent une belle vie, normal? Comment progresser dans ce monde " égalitaire" que vous appelez de vos vœux. Vos théories nous ont menées la ou l'on en est, et regardez les pays libéraux, ils s'en sortent bien mieux que nous, alors l'idéologie se retourne contre vos beaux vœux.

  • Par vangog - 12/09/2014 - 23:34 - Signaler un abus Merci Monsieur Moinet!

    Votre article ressemble à s'y méprendre à un réquisitoire des tribunaux du peuple des ex-dictatures socialistes! En tant que membre de l'observatoire des extrémismes (un machin qui risque de ne pas passer le cap des élections de 2017...), vous semblez y avoir quelque affinité ...étonnant que je n'ai jamais lu de votre patte si fine et si littéraire ( Ce "entrer en sympathie avec les journalistes..." n'est pas sans trahir les médiocres stéréotypes de la novlangue gauchiste...) un tel réquisitoire contre l'extrême-gauche? Plutôt que de se nourrir de fantasmes, l'étude risquerait de rencontrer une certaine réalité...mieux vaut zapper l'extrême-gauche, vous avez raison!

  • Par vangog - 12/09/2014 - 23:39 - Signaler un abus 250000 électeurs supplémentaires pour le FN...Merci, Moinet!

    Les fantasmes sont une tarre moderne du journalisme d'opinion qui a remplacé le journalisme d'investigation après sa Filipettisation... Je note, en vrac: "Les banlieues sont l’un des terrains de chasse du FN "Le FN: toutes les idées reçues, y compris les plus fausses", "les idées qui peuvent fracturer le pacte républicain" ( tiens-tiens... ces fameux "pactes"...), "l’idéologie xénophobe frontiste", " le FN, complice du fondamentalisme islamique"...bon, j'arrête la pour vous remercier très sincèrement d'avoir fourni, en un seul article, 250000 électeurs supplémentaires au parti des patriotes. Encore merci...et à la prochaine fois! À propos, Mr Moinet, le FN n'a jamais" progressé, caché derrière des paravents" comme votre raccourci facile semble le suggérer. Nous sommes le seul parti qui a toujours annoncé ce qu'il ferait, lorsqu'il aura rendu son pouvoir au peuple, et qui n'en a pas varié, et qui exécutera fidèlement son programme...une grosse différence avec ceux de l'UMPS...non?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Philippe Moinet

Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique et directeur éditorial de l'Hôtel de l'Industrie/Société d'Encouragement pour l'industrie nationale. Son compte Twitter : @JP_Moinet.

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€