Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 29 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La mère de Satan", l'explosif de l'Etat islamique… Très simple à utiliser et dont les ingrédients sont en vente libre

Il suffit de mélanger de l'acétone, de l'eau oxygénée et de l'acide. Et ce sont tous des produits facilement trouvables dans le commerce.

No problem

Publié le
"La mère de Satan", l'explosif de l'Etat islamique… Très simple à utiliser et dont les ingrédients sont en vente libre

Les enquêteurs belges commencent, peu à peu, à comprendre comment les kamikazes de l'Etat islamique ont réussi à fabriquer trois bombes faisant au moins 31 morts et 270 blessés à Bruxelles, une ville en état d'alerte depuis les attentats de Paris.

La police a trouvé un explosif à base de peroxyde d'acétone, en anglais le triacetone triperoxide, ou TATP, dans l'appartement de l'un des djihadistes. Cette poudre blanche, surnommée « la mère de Satan », est discrète, facile à fabriquer et évidement mortelle.

Un explosif artisanal, facile à obtenir

« Quinze kilos d'explosif de type TATP, 150 litres d'acétone, 30 litres d'eau oxygénée, des détonateurs, une valise remplie de clous et de vis » ont été trouvés dans un appartement des kamikazes de Bruxelles, a révélé mercredi le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw. Découvert à la fin du XIXème siècle par un chimiste allemand, le peroxyde d'acétone est un explosif artisanal obtenu en mélangeant, dans des proportions précises, de l'acétone, de l'eau oxygénée et un acide (sulfurique, chlorhydrique ou nitrique). L'acide sulfurique se trouve, par exemple, dans les produits pour déboucher les canalisations. En somme, des produits en vente libre, très faciles à trouver dans le commerce, explique le Washington Post.

Après mélange, on obtient une poudre constituée de cristaux blancs, ressemblant à du sucre grossier, et il suffit d'un simple détonateur pour le faire exploser, dans une déflagration produisant un terrible dégagement de gaz brûlants.

Des détonateurs achetés dans un magasin de feux d'artifice

Ces dernières années, en Irak et en Syrie, les laboratoires, d'abord sommaires puis quasi-industriels, de TATP et d'autres matières explosives artisanales se sont multipliés. La partie la plus délicate est l'ajout d'acide au mélange d'acétone et d'eau oxygénée, qui dégage de la chaleur, de fortes émanations et peut s'enflammer, mais une personne soigneuse et attentive, protégée par un simple masque, peut y parvenir sans peine. Pour provoquer l'explosion du TATP, un détonateur est nécessaire. Il peut être fabriqué, à l'aide d'un fin tube métallique rempli de pâte et relié à deux fils électriques qui, mis en contact, vont provoquer un arc électrique puis une flamme. Plus simplement, ils peuvent être achetés dans le commerce. C'est ce qu'a fait Salah Abdelslam, l'un des djihadistes du 13 novembre, arrêté le 18 mars à Bruxelles : après avoir vu photocopier son permis de conduire, il avait acheté une dizaine de détonateurs pyrotechniques chez un vendeur de matériel pour feux d'artifice de la région parisienne, sans éveiller le moindre soupçon.

Les ventes d'eau oxygénées sont surveillées

« Le principal problème que nous pose le TATP », confie un membre des services français antiterroristes, qui demande à rester anonyme, « c'est la disponibilité des ingrédients. On peut surveiller les ventes d'eau oxygénée, d'ailleurs on le fait bien sûr, mais si les gars sont assez malins pour faire vingt pharmacies et acheter de petites quantités, ça passe. Pareil pour l'acétone et l'acide... », explique-t-il dans Sud Ouest. « Lors d'un stage, on a passé l'après-midi à fabriquer des explosifs artisanaux, notamment du TATP, ensuite testés. C'est d'une facilité déconcertante. Uniquement avec des produits achetés dans des magasins de bricolage. En une demi-heure, on avait fabriqué l'explosif, une demi-heure après on le faisait péter. Et ça a pété fort », dit-il.

Un simple tutoriel sur Internet ne suffit pas

« Contrairement à ce qu'on dit parfois, regarder un tutoriel sur Internet ne suffit pas », assure à l'AFP Eric, un ancien officier du Génie, spécialiste des explosifs, qui demande à ne pas être davantage identifié. « Il faut quand même que quelqu'un vous ait montré une fois. Mais des instructeurs, les gars de l'Etat islamique n'en manquent pas, en Syrie et en Irak. Puis ça se diffuse de cours pratique en cours pratique. Quand on vous a montré, vous pouvez effectivement le faire dans votre cuisine ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 24/03/2016 - 16:25 - Signaler un abus Je suppose que cet article n'est pas illégal

    Je suppose que cet article n'est pas illégal, puisqu'il ne précise pas les quantités. Mais il réduit tout simplement à néant tous les articles et les innombrables commentaires haineux qui voient une solution dans un renforcement des contrôles policiers pour la lutte anti-terroriste. A la rigueur, si un ami ou un voisin du futur kamikaze le dénonce à la police : ou sinon, n'importe qui peut réaliser tranquillement sa bombe dans le confort douillet de son appartement. Si vous voulez vraiment arrêter les attentats, la solution est sociale et politique. Intégration et plein emploi pour les français d'origine musulmane. Pas la peine d'insister sur l'arrêt de l'immigration et la décision de renoncer à faire de la France le ''Gendarme du Monde Musulman''. Cela coule de source, mais qu'il est difficile de renoncer à cinquante ans de lavage de cerveau PS-Ripoublicains. Devinez-donc le nom de la seule femme politique capable de mettre en œuvre ce programme ?

  • Par Kaliste - 24/03/2016 - 17:57 - Signaler un abus Utilité ?

    C'est utile de donner la recette d'explosifs dans la presse ?? Je trouve ça choquant ! Je me demande même si je ne vais pas annuler mon abonnement. Non mais franchement ! Irresponsables !

  • Par Semper Fi - 24/03/2016 - 19:48 - Signaler un abus @ Kaliste

    Arrêtez de vous enflammer.... tapez TATP sur wikipédia et vous aurez la réponse. Pb : le TATP est un explosif assez instable, il y a quand même de se faire péter la g.... en le fabriquant ou en le transportant. Autre possibilité : AN/FO (ammionitrate / fuel oil), fabriqué à base d'engrais nitratés et de gasoil... (toujours source wikipedia). Devinez-donc comment (entre autres) on pistait les filières de fabrication d'explosifs artisanaux en Afghanistan ? En repérant les ONG qui importaient bcp d'engrais !!!!

  • Par JG - 24/03/2016 - 22:37 - Signaler un abus @ganesha

    Je suis d'accord avec vous : seule l'assimilation des musulmans est à terme la solution possible. Et que ceux qui pensent que renvoyer 6 millions de musulmans (dont les 3/4 sont français : on les renvoie où ??) est facile : faites un petit calcul. A la louche, 10 000 par jour, cela fait déjà 50 avions de 200 personnes (sans compter le personnel de surveillance militaire à bord car il faudra être un peu coercitif....pour les forcer à rester calme au moment d'embarquer) ou 20 gros paquebots de 500 personnes (même contraintes). 10 000 par jour, cela fait 2 ans à temps plein - en prenant deux mois de repos pour les innombrables policiers et militaires (toute l'armée et la police en gros...) mobilisés pour la tache....les voyous vont pouvoir bosser tranquille.... Et si on en renvoie que 2000 par jour, ben il faut 10 ans..... Et n'oubliez pas que tout cela aura un coût payé par vos impôts... Soyons réalistes : ASSIMILATION de ceux qui sont là et français (cours de français et d'instruction civique obligatoires si nécessaire), obligation de choix de la nationalité, expulsion des récalcitrants (quelques uns quand même) et arrêt total de toute immigration musulmane

  • Par vangog - 25/03/2016 - 00:27 - Signaler un abus @oui à moitié d'accord avec JG et ganesha

    Par contre, ils ne disent pas comment? Et c'est bien là le problème! Comment assimiler et combler les rêves d'une population d'origine mudsulmane, qui a certes les qualités, mais à qui la gauche a soigneusement refusé tout moyen de combler ses rêves d'accéder au niveau de vie occidental...et puis, par dessus tout, pourquoi diminuer le niveau de vie de nos retraités, de nos sans abris, pour que cette population quémandeuse et caressée par la gauche puisse atteindre ses rêves?...oui, pourquoi?

  • Par essentimo - 25/03/2016 - 08:04 - Signaler un abus Vous ne

    pouvez pas assimiler ceux qui ne veulent pas s'intégrer : faire de la religion dans son coeur et son appartement et pas sur son lieu de travail, se conformer aux lois de la république et de la laïcité (pas de voile, ni niqab, ni je ne sais quoi) etc....

  • Par zouk - 25/03/2016 - 09:29 - Signaler un abus Explosif de cuisine

    Espérons que ce n'est pas aussi simple, et que la procédure de mélange des ingrédients soit à la vérité plus délicate qu'il n'est écrit. Les nihilistes du début du XX° siècle ont souvent réussi à se faire sauter dans leur cuisine en tentant de fabriquer de la nitroglycérine. Par ailleurs, bien d'accord avec vangog. Ce n'est pas avec notre gouvernement aussi simpliste dans ses idées d'un autre siècle que nous pourrons réussir à apaiser nos relations avec nos concitoyens musulmans. Que n'écoutons nous G. Kepel, les frères Benscheikh, les imams ou recteurs des mosquées de Bordeaux, Lyon, Vlileurbanne...., ils ont de vraies idées à faire valoir et pas seulement des slogans simplistes

  • Par A M A - 25/03/2016 - 11:14 - Signaler un abus Il est étonnant que les

    Il est étonnant que les "terroristes", des pieds-nickelés la plupart du temps, ne se soient jamais fait sauter la figure dans leurs planques avec la manipulation de ces ingrédients si faciles à obtenir. De vrais explosifs, de bons détonateurs, efficaces et sûrs, d'un transport facile , il y a de bons fabriquants, et dans une Europe sans frontières, et ailleurs.

  • Par langue de pivert - 25/03/2016 - 17:35 - Signaler un abus

    Le dingo qui s'est fait éclater dans sa bagnole en Allemagne n'avait pas bien étudier les fractions et les unités de mesure à l'école !

  • Par jurgio - 26/03/2016 - 00:49 - Signaler un abus Ne rêvons pas debout !

    On ne peut plus assimiler aujourd'hui, par rétroaction, et surtout sous les actuels auspices gouvernementaux, des milliers, voire des millions de personnes adultes qui ont pleine autorité sur leur progéniture et qui y ont échappé. C'est trop tard. On assimile peu à peu, lentement, dès la maternelle, et à la condition que les parents fraîchement immigrés et qui ont décidé de devenir rapidement des "citoyens à part entière" (plus significatif que la trop simple "intégration") s'accordent sur l'éducation que l'État dispense. Ce qui se faisait encore il y a quelques décennies. Cela implique raisonnablement qu'ils soient libres de tout « assujettissement religieux » comme force supérieure à l'esprit public.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€