Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Médias : la méfiance grandit. À qui la faute ?

Depuis 2001, l’agence de communication et de gestion des relations publiques Edelman (une des plus grosses du monde) mène une enquête annuelle sur l’état de la confiance de l’opinion publique dans le monde.

perte de crédibilité

Publié le
Médias : la méfiance grandit. À qui la faute ?

Cet article a été initiallement publié sur le blog Hastable.

Depuis 2001, l’agence de communication et de gestion des relations publiques Edelman (une des plus grosses du monde) mène une enquête annuelle sur l’état de la confiance de l’opinion publique dans le monde. Les conclusions de son enquête pour 2015 sont à présent disponibles et sont intéressantes autant par les chiffres bruts que par leur évolution sur les dernières années, notamment lorsqu’on s’intéresse à la France. En substance, la population de l’Hexagone se montre de plus en plus méfiante vis-à-vis des médias et des politiciens …

Le premier point que soulève l’enquête réside dans la différence de comportement existant entre le public informé (il s’agit en gros des diplômés de 25 à 65 ans, dans le dernier quartile de revenus, et qui indiquent clairement se tenir informés) et le reste de la population : l’enquête montre que les premiers accordent plus facilement leur confiance aux « vecteurs » d’information (les médias et les politiciens), et cette différence est en France parmi les plus grandes observées.

Autrement dit, il y a un décalage important entre le public informé (ou qui se déclare tel) qui conserve un niveau de confiance élevé dans les informations qui lui sont délivrées, et le reste du peuple, qui n’y croit pas.

Pire : l’enquête montre en plus que cette confiance s’érode nettement d’année en année et que l’écart de comportement observé entre le public informé et le reste de la population s’accroît, plaçant même la France dans les pays où le décalage croît le plus.

edelman - accelerating disparity

Et lorsqu’on regarde la confiance accordée aux institutions gouvernementales ou aux sociétés commerciales, la population globale française montre là encore qu’elle n’accorde guère de crédit à ces dernières (48% de confiance, c’est peu), mais – et c’est encore plus important – que le chiffre s’établit à 24% pour le gouvernement. En somme, les Français ne font guère confiance à leurs entreprises, et font même preuve de défiance vis-à-vis de la parole gouvernementale officielle.

edelman - business vs govt

Enfin, lorsqu’on se penche sur la confiance accordée aux médias (et, par voie de conséquence, aux journalistes), on constate le même état d’esprit : là où le reste du monde tend à accorder une confiance croissante, la France se détache de plus en plus de ses médias.

edelman - media increases

Le constat est sans appel : alors que le reste du monde semble accorder un regard confiant envers ses institutions et ses médias, les Français, au contraire, montrent tous les jours plus de défiance vis-à-vis d’eux. Mais peut-on réellement les blâmer ?

Soyons clairs. Pour les politiciens, il est assez facile de comprendre la position du Français moyen : la promesse non tenue est devenue une marque de fabrique pour l’élu typique, et les mensonges les plus évidents et les plus décontractés sont même la caractéristique essentielle qui distingue le politicien du simple brigand puisque ce dernier, lorsqu’il vous vole, ne prétend au moins pas faire autre chose que ça. Dans ce cadre, les assauts de pipeautage farouche et débridé que nous avons subi ces derniers mois n’ont pu que renforcer la tendance…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lémire - 30/01/2016 - 12:43 - Signaler un abus C'est déjà terminé

    Les chaîne d'info et les journaux télévisés sont réputés, pour la population "informée", pour être plus du spectacle (médiocre) que de l'info (ah les radios trottoirs pour meubler...). Les journalistes politiques en quête d'un dérapage, coupant la parole, "poussant" un seul point de vue, celui de leur interlocuteur ou celui de ses adversaires (alors que la presse anglo-saxonne...) Les analystes qui collent au discours officiel sur la politique internationale (alors que la presse anglo-saxonne...) ou sur la "débilité" des jihadistes, incapables de voir qu'il existe d'autres références morales que les nôtres Les anciens trotskystes, maos, castristes qui annexent les mots "République", "républicain", "citoyen" et qui font systématiquement des amalgames sans être contredits (dernier en date, les barrières anti immigrants et le mur de Berlin) On s'étonne que les gens qui ont peu de temps préfèrent les réseaux sociaux et préfèrent croire le contraire de ce que raconte la presse "officielle". Merci à elle pour sa responsabilité dans la montée des extrémismes. Vu ses origines et la suffisance qui lui est enseignée, cette presse ne changera pas de comportement.

  • Par newworld666 - 30/01/2016 - 12:56 - Signaler un abus C'est une blague ?

    Des médias à 90% de gauche, des TV news axées à 100% sur le spectaculaire, le recherche de la haine permanente entre politiciens, les mêmes sujets, l'absence totale de recul et qui passent leur temps à faire passer les français pour des girouettes avec des sondages tous plus débiles les uns que les autres .. C'est pathétique.

  • Par Monkeyman - 30/01/2016 - 16:20 - Signaler un abus Des extraits du JDD du 30/04/11 plus une réplique de M. Sarkozy

    ... "C’est le petit stagiaire, ils lui faisaient porter le café et là il veut devenir patron, ça les rend fous!"... "Franchement, vous imaginez Hollande président de la République? On rêve." ... "Ce type qui ne travaille pas, qui tape dans le dos des journalistes et qui n’a jamais été ministre. Sa méthode, c’était à la va-comme-je-t’embrouille"... Aubry le juge "fainéant".... "Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé, il ne fout rien". ... "Monsieur petites blagues", "fraise des bois", "opposition caoutchouc"…: "Ce que n’aime pas Fabius chez Hollande, c’est le côté ficelle du mec, un homme de coups, la SFIO quoi." Ce "monsieur ni ni", ce "Guimauve le conquérant"... !) Ces personnes ne sont-elles pas maintenant LES COMPLICES d’un « INAPTE » ? ! V. a.Cahuzac, Thévenoud, etc. ! QUANT À LEURS ENFANTS ! ! ! V. a. M. Sarkozy, http://www.bvoltaire.fr/ 30/01/16 De la poésie V. : « Vous deux, il faut qu’on s’explique. Vous m’avez baisé aux régionales, petits merdeux. Moi, on ne m’encule pas, hein ! Moi, je ne me fais pas enculer, compris ? » Ne sont-ils/elles pas tous pareil(le)s ou presque ? ! Ne trinquent-ils/elles pas à la santé des "SANS-DENTS" ? !

  • Par Camtom - 30/01/2016 - 17:01 - Signaler un abus Monkeyman

    Comment savez vous tout cela? Certes, on a pu entendre certains propos directement de la bouche des amis de l'Audacieux mais Sarkozy vous l'avez entendu avec vos oreilles? Non? Parceque c'est dit dans "boulevard Voltaire" vous êtes sur que c'est vrai? BV peut aussi participer à la salissure de tout!

  • Par Eugénie - 30/01/2016 - 17:30 - Signaler un abus A force de mensonges !!

    Je lis sur internet les titres de nombreux journaux !! J'ai essayé LE POINT correct au début, mais rien ! Valeurs actuelles correspondait bien à mes idées avec Atlantico !! Atlantico a remporté mon abonnemet car dans mes idées et avec tarif dégressif pour l'année !! Nous nous rendons bien compte que ce qui se dit dans la presse aux ordres de la Hollandie que la vérité de l'actualité leur passe au dessus du bonnet !! Pour les migrants où plutôt les immigrés illégaux ( plus nombreux !) on nous cache des vérités qui sont elles bien annoncées sur les réseaux sociaux !!! Le vivre ensemble est incompatible avec des civilisations trop différentes comme celle de l'islam ! , mais tout le monde se borne à nous annocer le contraire !!! Comment acheter un journal qui ment ??? ras le bol de tous ces journaleux !!! On les paie déjà bien trop cher avec nos impôts !!!

  • Par Deudeuche - 30/01/2016 - 18:07 - Signaler un abus La presse

    Islamo gauchiste ou LGBT. Il n'y a plus rien à y trouver.

  • Par Lafayette 68 - 30/01/2016 - 18:27 - Signaler un abus Faiblesse culturelle généralisée

    Politiques et médias ont une faible assise en matière historique : faits peu ou pas remis dans leur contexte, simplisme des interprétations . Très vite , c'est Vichy , le fascisme , les phobies ...La parole aux grandes gueules qui n'ont rien "dans le cigare". Déficit culturel évident , facilité , prétention . On ne peut même plus dire : "à l'école " car c'est aussi la médiocrité pour tous (bac pour tous , master pour tous ...grandes écoles prétentieuses...) Quelques exceptions comme toujours , mais si rares ...

  • Par Texas - 30/01/2016 - 20:35 - Signaler un abus La Presse..

    ...peut désormais fourguer ses " Spin Doctors " et ses faiseurs d' opinions aux archives de l' Histoire , les manipulations des masses sont révolues .

  • Par Anguerrand - 30/01/2016 - 23:26 - Signaler un abus La presque totalité de medias soutiennent Hollande et la

    gauche, donc font tout pour ne pas transmettre des infos qui pourrait se retourner contre la gauche. Des " oublis " volontaire ( sur les profanations anti chrétiennes, distillent des sondages avec de tels distordions que l'on peut se poser des questions, les agressions sans nom sont systématiquement d'origine musulmane, etc ) seul des medias comme Atlantico, Valeurs Actuelles ou internet nous informent quand ils amènent des preuves bien-sûr

  • Par Leucate - 31/01/2016 - 01:10 - Signaler un abus samizdats

    Bien sur, la France n'est pas feu l'URSS et ses médias ne sont pas la Pravda (la Vérité) pas plus que le canard enchainé n'est Krokodil en moins amusant d'ailleurs. Pour se libérer du carcan, le peuple russe avait les samizdats, ces écrits dissidents manuscrits ou dactylographiés qui circulait dans "l'underground" hors de portée des sbires du régime et apportaient un correctif à la "Vérité" officielle. Même si notre situation n'est pas comparable, pour les raisons fort justes énumérées par H16, le public français a de plus en plus tendance à considérer sa presse comme les soviétique considéraient leur Pravda. Internet joue aujourd'hui et bien mieux le rôle que jouaient les samizdats dans feu la Patrie des Travailleurs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€