Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marseille : pas besoin de l’armée, mais d’une véritable volonté du gouvernement de comprendre et d’agir

Recrudescence des règlements de comptes, trafic de drogue et d'armes en hausse... Marseille fait face à une insécurité grandissante. Outre la réunion d'un comité interministériel et l'annonce que Christiane Taubira videra les prisons, que fait le gouvernement pour lutter contre cette vague criminelle ?

Des mots contre les maux

Publié le

A (re)lire : Insécurité : Marseille est aujourd’hui bien plus gangrénée par les bandes de cité que par la mafia

Résumons : des bandes de cités passées au crime organisé, soutenues par un fan club de « sociologues » présentant immuablement ces gangsters comme « des victimes de l’exclusion et du racisme » ; une municipalité aveugle à la gravité de la menace (« Marseille n’est pas Chicago ! ») ; enfin, des policiers et magistrats coupés du milieu criminel local, comptant les cadavres et réagissant ensuite tant bien que mal. Voici maintenant la phase du traitement : quatre questions sur l’efficace et l’inefficace en matière de lutte anti-crime.

1 – Faut-il "envoyer l’armée" à Marseille ?

Pour être gentil, cette lubie locale relève de l’affolement ; plus sévèrement, du showbiz. Nulle part ni jamais, une armée n’est efficace contre des criminels noyés dans une population complice (l’économie souterraine) ou apeurée (la loi du silence). Il ne s’agit pas ici de la bataille d’Alger, mais de neutraliser de fort classiques bandes criminelles, face auxquelles une police vite et bien informée est efficace. Et qu’elle le soit est un problème politique, de gouvernement, puisqu’en France la police est nationale.

2 -  Et le "Comité interministériel" de M. Ayrault ?

La composition même du comité sent le spectacle. De façon ennuyeuse, la réalité marseillaise est incomprise par le gouvernement, qui réagit comme il le peut, en faisant de la com’.

Avant d’engager ces conciliabules, le Premier ministre et ses conseillers devraient se poser une question fondamentale, que voici. Et si, à Marseille et alentours, les tueries à l’arme de guerre n’étaient pas le mal lui même, mais le seul symptôme d’un drame plus profond ? Car, dans la région PACA, pourquoi cette paralysie de la police et de la justice face au banditisme ? En privé, des magistrats régionaux s’inquiètent : pourquoi n’y a-t-il plus de grosse saisie de cocaïne en PACA depuis deux ans ? Pourquoi, quand on veut arrêter de gros truands, des opérations secrètes de la police échouent-elles trop souvent ? Pourquoi des policiers font-ils irruption à l’aube dans des logis vides, pour n’y trouver qu’un lit encore chaud ? Répondre à ces dramatiques questions, c’est régler l’affaire au fond - plutôt que de s’obnubiler sur les Kalachnikov, simples objets en eux-mêmes inoffensifs, si nul bandit n’en use.

3 – Que devrait faire le gouvernement en matière de lutte contre les bandes criminelles ?

Ce que les services spéciaux et la police française font fort bien avec les islamistes : du renseignement ciblé. Or, notre police ne fait pas de renseignement criminel. Pour des raisons troubles, son ancien chef a toujours refusé d’engager la DCRI dans le renseignement criminel opérationnel. Le ministre de l’Intérieur et le nouveau chef de la DCRI devraient d’urgence agir en ce sens. Quand on saura, précisément et assez tôt, ce que prépare le milieu (ici, marseillais) ; quand on découvrira qui le protège et qui l’informe - ce qui est plus crucial encore - le problème sera bientôt résolu. Il faut commencer par le renseignement criminel. C’est décisif car comme le disait Platon : « Le commencement est la moitié du tout ».

4 – Et qu’a fait jusqu’à présent le gouvernement ?

On va de l’affligeant au catastrophique. Mme Taubira a clamé à sons de trompe qu’elle allait vider les prisons - imaginez le sentiment d’impunité - d’invincibilité même - qui enivre dès lors de jeunes brutes pas toujours très subtiles.

Mais il y a pire encore. En août, Mme Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, annule brutalement la création d’une nouvelle section de criminologie au Conseil National des Universités - alors qu’une vraie vague criminelle déferle sur la France. Ce consternant diktat rappelle les excès de 1794 : « La République n’a pas besoin de savants ». Une ministre de la Recherche décidant à la soviétique de ce qui est scientifique ou pas. L’irénisme et le lyssenkisme comme les deux mamelles sécuritaires du gouvernement. Le comité interministériel de M. Ayrault devrait être plutôt pittoresque…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 02/09/2012 - 09:05 - Signaler un abus Solutions

    Légaliser le cannabis, salles de shoot et distribution médicale des drogues dures, et... emplois jeunes !

  • Par ghislfa - 02/09/2012 - 09:31 - Signaler un abus Xavier Raufer

    ferait-il partie de le bande à Bauer? On peut se le demander lorsqu'il déplore l'annulation de la création d'une section de criminologie au conseil de l'université, sans en examiner les motivations. Et accuser le gouvernement actuel de n'avoir engagé aucune action depuis 60 jours alors qu'il impute l'inaction de la police à un chef de la DCRI nommé depuis plusieurs années, n'est-ce pas noyer le poisson et faire de la désinformation?

  • Par carredas - 02/09/2012 - 10:08 - Signaler un abus Bien sûr bien sûr ghislfa, un

    Bien sûr bien sûr ghislfa, un spécialiste en criminologie qui ne chante pas les louanges du gouvernement actuel, qui pointe l'énormité des déclarations de la Ministre de la Justice, qui met en cause de nombreux acteurs et évoque : " un fan club de « sociologues » présentant immuablement ces gangsters comme « des victimes de l’exclusion et du racisme » ; une municipalité aveugle à la gravité de la menace (« Marseille n’est pas Chicago ! enfin, des policiers et magistrats coupés du milieu criminel local " du point de vue du militant socialiste, ce spécialiste ne peut faire que de la désinformation...

  • Par le Gône - 02/09/2012 - 10:26 - Signaler un abus Grotesque..vous avez dit grotesques..

    C'est tout a fait ca ce gouvernement de branquignoles est grotesque et nuisble...présidé par couille molle 1er roi de la normalitude..c'est a pleurer !!...

  • Par Ravidelacreche - 02/09/2012 - 10:26 - Signaler un abus quand on découvrira qui le protège et qui l’informe

    Si on compte sur Médiapart c'est maintenant :o)))

  • Par NRV95 - 02/09/2012 - 10:52 - Signaler un abus Bien ce résumé de ce qu'il

    Bien ce résumé de ce qu'il doit être et de ce qui n'est pas fait. Comme de bien entendu les socialistes ne feront rien d'efficace par incompétence et idéologie, sinon de la com. La spirale va mécaniquement prendre de l'ampleur. A quand un gouvernement à poigne qui prendra les problèmes dans l'ordre et à bras le corps. J'espère bien avant 5 ans... voir l'article 68 de notre constitition, on y cours tout droit!

  • Par zen aztec - 02/09/2012 - 11:10 - Signaler un abus @Ganesha

    Distributeurs et coffres de banques grands ouverts,concessions Porche et Audi en libre service etc etc...je vous veux comme 1er ministre

  • Par langue de pivert - 02/09/2012 - 11:30 - Signaler un abus Que Marseille brûle !

    Que Marseille brûle !

  • Par laurentso - 02/09/2012 - 12:08 - Signaler un abus @ghislfa

    Pas mieux.

  • Par vangog - 02/09/2012 - 12:09 - Signaler un abus Par leur immigrationnisme électoraliste

    Et depuis qu'ils ont abrogé"stupidement" les lois Pasqua-Debre, les Socialo-écolo-cocos ont génère la ghettoïsation des quartiers. Il est logique qu'ils se confrontent , enfin, à un problème qu'ils ont largement contribué à développer. Mais, n'en ayant pas compris la cause, leurs solutions seront, comme toujours, inefficaces!

  • Par sheldon - 02/09/2012 - 12:23 - Signaler un abus Comme le "vrai" problème ne sera jamais abordé !

    Il y a collusion entre le grand banditisme qui a toujours existé à Marseille et le "pont" qui existe entre Alger et Marseille voyant un flux continuel d'algériens entre Alger et Marseille. Si ce sont les plus nombreux il y a aussi d'autres flux (Comores, etc ..) Mais la diversité est une richesse culturelle pour la France : circulez il n'y a rien à voir !

  • Par carredas - 02/09/2012 - 12:55 - Signaler un abus Lauentso

    est de retour de vacances... ! il va pouvoir appuyer ghislfa, un peu esseulé dans son difficile travail de soutien militant à un gouvernement et un président d'une normalité à pleurer qui s'enfoncent dans les sondages avec le moral des ménages...!

  • Par BOUM - 02/09/2012 - 13:10 - Signaler un abus Solution "en profondeur": changer de logiciel

    1/ Contrôler l'immigration malsaine: en réduisant le trop plein venu d' AFN et en bannissant tous ceux, non nationaux et bi-nationaux (car les droits doivent marcher dans les deux sens, n'est ce pas?) qui sont impliqués (condamnés) dans des crimes et délits graves. 3/ Refondre la police nationale par des restructurations (moins d'ilôtiers et de contrôles routiers contre plus de BAC, de policiers infiltrés) et de redéploiement d'effectifs (mais enfin que font les CRS en dehors des manifs ponctuelles? et les gendarmes, pour qui bossent-ils?). Pour cela, le ministère de l'INT feraient bien de développer des unités de renseignement et d'action dotées d' équipements du 21°siècle (mini-drônes, écoute à distance, moyens d'observation à J/N...) car le temps des gardiens de la paix et des ronds de cuir est fini. Il faut aussi installer des quartiers de police ou gendarmerie au sein de ces quartiers dits sensibles (comme les british l'ont fait en Iralnde du Nord). 3/ Traquer et punir sévèrement les fonctionnaires locaux de police corrompus (il y en a, c'est sûr) et changer ceux qui ne sont pas efficaces. Cela stimulera les remplaçants.

  • Par benj117 - 02/09/2012 - 13:10 - Signaler un abus je me demande quand méme pourquoi on laisse

    faire!! quel est l'interet de nos gouvenants à ne rien faire??

  • Par GBCKT - 02/09/2012 - 13:34 - Signaler un abus Connaître le millieu dans lequel on agit.

    Les gros flingues ne servent à rien. En ce qui concerne le commun, connaître l'environnement, qui vit de quoi, adapter la législation et les habitudes de travail des policiers et des magistrats, pour que le citoyen ait à justifier de son patrimoine et de ses revenus. En ce qui concerne la police connaissance de leurs personnels par l'encadrement.

  • Par vangog - 02/09/2012 - 13:51 - Signaler un abus @ carredas Laurentso n'était pas en vacances!

    Il était chargé de mission par le gouvernement pour relever le niveau sur les sites gauchistes, mais la tache était trop rude! Le voila donc de retour sur Atlantico...

  • Par saintpol - 02/09/2012 - 14:26 - Signaler un abus Molesse U.M.P.S et enfumage

    Marseille n'est qu'un point de départ car devant la molesse des différents gouvernements U.M.P.S le gangrène n'en finira pas de s'étendre...N'oublions pas tout de meme que Sarkosy est le principal responsable de cette dégradation et que ce n'est certainement pas un gouvernement " sots-cialos "irresponsable qui remettra de l'ordre ....Nous sommes très mal partis ! ! !

  • Par Style30 - 02/09/2012 - 15:13 - Signaler un abus Bien Mr Raufer,

    Si j' adhère à votre argumentation et vos propositions, j'aurais apprécié que vous précisiez dans le chapitre 2, les acteurs de ce énième Comité Interministériel (leurs noms quoi) ou bien un lien sur cette liste ou comment la trouver. Dans vos pourquoi, vous avez des idées de qui? (car vous auriez pu dire "qui fait que" non?) C'est vrai diffamation !... puis ces "pauvres magistrats" qui s'inquiètent, c'est grave! ils ne peuvent rien faire?, juste s'inquiéter :)! Un a été courageux à Marseille , ils feraient bien de le prendre en exemple... Comme pour la crise économique, tout le monde sait et on fait une commission... Au fait "Médiapart"isants, ils enquêtent sur vos questions et celles des magistrats marseillais?

  • Par slavkov - 02/09/2012 - 16:09 - Signaler un abus vigilance

    ... l'umps s'engager dans la substitution de notre population, qui est bien entamer - on peut l'aisément constaté ...

  • Par DEL - 02/09/2012 - 16:34 - Signaler un abus Faux-cul

    10 ans de poudre aux yeux des précédents gouvernements, qui ont perdu la guerre contre les trafiquants de drogue, volontairement ou pas, et voilà le résultat: on tire dans les rues, malgré les lois sur les armes, qui n'ennuient que les chasseurs, malgré les peines renforcées en tous genres, qui n'ont jamais puni qui que ce soit, non pas à cause des magistrats, mais parce que les prisons sont pleines et qu'on en a pas construit. Quelle réussite, malgré leur obsession sécuritaire! Ce monsieur peur hurler, c'est le résultat de la politique qu'il soutenait que l'on voit là!

  • Par troiscentsalheure - 02/09/2012 - 17:07 - Signaler un abus A BOUM

    Un peu compliqué et coûteux votre dispositif. A Singapour, ville où il est possible de se promener seul et sans risque à tout heure du jour et de la nuit, le tarif pour 47 grammes d'héroïne c'est la pendaison. Vous pensez gagner la guerre contre la drogue avec des fusils d'assaut, des drones (expérimentation en cours actuellement en France) et en construisant des prisons ? 40000 policiers sur les Champs-Elysées au moment des fêtes de fin d'année pour que les gens puissent admirer les vitrines de Noël ça vous semble pas être un peu déraisonnable ?

  • Par sheldon - 02/09/2012 - 18:52 - Signaler un abus @benj117 qui dit "je me demande quand méme pourquoi on laisse"

    Le pays est beaucoup trop peuplé pour ses entreprises tant industrielle que de services. On rajoute la dessus un problème de non mobilité (ce qui d'ailleurs est actuellement trop tard car tout le pays est sous industrialisé), et n'importe quel gouvernement se rend compte que l'économie légale est incapable de nourrie toutes les populations qui sont sur le territoire français : on laisse alors filer l'économie sous-terraine ! Et comme on n'a pas le courage de bloquer de manière drastique l'immigration, tant légale (plus de 200 000 par an me semble t'il), qu'illégale , qui n'existe d'ailleurs pas à Marseille car il y a pléthore de double nationalité, de trafic de papiers, de "prêts" de papiers à l’intérieur des mêmes (très grandes !) familles, on est dans l'impasse. La France se "tiers mondialise" car, d plus on reçoit des populations venant de cultures où le nombre d'enfants est très très importants, quand ce n'est pas la polygamie que l'on couvre. Une des solutions serait de bloquer toutes les aides : la France serait beaucoup moins attractive, y compris pou les Roms. Et si ça ne plait pas à Bruxelles, qu'ils répartissent les émigrés au pro rata de la population de chaque pays !

  • Par goug - 02/09/2012 - 20:03 - Signaler un abus énorme ! cet article !

    merci pour cet article ! tout est dit et nous sommes certain que rien ne sera fait ..... sauf des mosquées .....

  • Par l'enclume - 02/09/2012 - 22:37 - Signaler un abus ghislfa - 02/09/2012 09:31Pa

    ghislfa - 02/09/2012 09:31Pa

  • Par Alliance Nationale France - 02/09/2012 - 23:05 - Signaler un abus Tour de vis !

    Et si on mettait en place une police formée aux attaques modernes ? Et si on donnait des moyens de réponse face aux armes de guerre ? Et si on avait moins d'administratif pour accélérer les arrestations ? Et si on mettait en place les expulsions définitives au lieu de justice laxiste et de prison-hôtel ? * L'Alliance Nationale France - natallfrance *

  • Par vangog - 02/09/2012 - 23:29 - Signaler un abus La ghettoïsation des quartiers est la conséquence

    De l'immigration débridée qui a suivi l'abrogation des lois Pasqua-Debre quelques dizaines d'années auparavant. Après la désindustrialisation et les 35 heures socialistes, la droite à maintenu une croissance artificielle grâce à ces flux migratoires et à leur natalité. Grâce à l'Europe et à son "subventionnèrent des délocalisations", cette désindustrialisation empire et nous assisterons bientôt au "double effet kiss-cool" de l'immigration débridée: Chômage croissant en flèche et révoltes dans les quartiers ghetto à qui ne suffira pas l'industrie souterraine qui ne profite qu'à quelques caïds.

  • Par zelectron - 03/09/2012 - 00:20 - Signaler un abus A nous la légion !

    Ça m'étonnerais que l'armée soit incapable d'en venir à bout, la police certainement pas.

  • Par troiscentsalheure - 03/09/2012 - 00:20 - Signaler un abus A Alliance Nationale France

    La prison a pour but la réhabilitation. Vous avez déjà entendu parler de la surpopulation dans les prisons ? J'ai visité le site d'Alliance Nationale France. Les Martiniquais ne sont pas Français parce qu'ils ne sont pas "blancs" ? La France a un problème d' "espace vital", comme l'Allemagne durant une sombre période ? Vous devriez changer de logiciel.

  • Par CN13 - 03/09/2012 - 03:00 - Signaler un abus à sheldon :

    vous avez sans doute raison. Mais autant les médias de gauche (et ils sont très nombreux) que les associations "sos racisme" et autres, ils font des reportages qui ne montrent pas la réalité, donc ils font semblant de ne pas d'accord et crient au racisme dès qu'on touche à l'immigration, idem les syndicats. On voit bien, en France, qu'une petite minorité fait la loi et demande des droits mais surtout qu'on n'aille pas leur demander des devoirs. Alors, que faire ?

  • Par honduras - 03/09/2012 - 08:11 - Signaler un abus analyse

    aucune analyse ne peut être faite avec bon sens car en france l'interdit est partout, d'un point de vue éthnique et religieux il faudrait savoir qui sont ces criminels et se poser les vrais questions : - peut-on faire appliquer le droit sur un territoire qui n'a plus de frontière ? - comment concilier la liberté de tout faire et le respect de l'autre ? - la religion qui cultive la haine de l'occident est-elle compatible avec cette dernière ?

  • Par jerem - 03/09/2012 - 09:57 - Signaler un abus Vigipirate ? on a mal vu ?

    on a des problemes de vue ou ce sont bie ndes militaires armés qui patrouillent au nom de vigipirate encore aujourd'hui ? les exposés d'apathie pour expliquer le non-sens de la demande marseillaise est encore l'illustration que les raccourcis sont toujours de mise. c'est encore bon signe pour la rentrée des médias .... faire de l'indignation a bas prix.... (la minute trente avant la coupure publicitaire)

  • Par jerem - 03/09/2012 - 10:03 - Signaler un abus gaudin et la responsabilité unique de l'etat

    Gaudin aurait soudain des pudeurs avec sa police municipale. la securité est donc soudain redevenue le domaine strict de l'etat . Ah oui et les nombreux pouvoirs alloués au maire depuis un moment via les polices municipales et autres videosurveillance c'est pour qui ? on a pas compris ou Estrosi souhaitait la semaine derniere , apres son reseau surdensifie de videosurveillance faire de l'embauche privée pour accroitre une mission securitaire à Nice ? Gaudin, on se demandait ou il etait passé. on se demande s'il finalement il n'avait pas raison de se taire , vu les enormités de l'ex vice president de l'ump qui nous sert du discours de borgne quand enfin il se reveille . on moquait Barre pour un assoupissement ... Gaudin c'est l'image de l'absence par coma qui devrait être reprise.

  • Par jerem - 03/09/2012 - 10:05 - Signaler un abus l'armée pour les poubelles c'est nettement mieux

    ah oui on oubliait que marseille savait se rappeler de l'armée pour debloquer les semaines de conflits avec les service d'enlevements des ordures menageres ..... c'est sur apathie va surement nous refaire sa demonstration de l'intervention collective ..... c'est vrai pas besoin d'enquete pour soulever les immondismes

  • Par VeLiVoS - 03/09/2012 - 23:14 - Signaler un abus Rien qu'en lisant le titre et pour avoir discuté ici …

    avec des militants de la France qui nous gouverne, celle de gauche, je me dis qu'une chose …

  • Par VeLiVoS - 03/09/2012 - 23:16 - Signaler un abus Rien qu'en lisant le titre et pour avoir discuté ici …

    avec des militants de la France qui nous gouverne, celle de gauche, je me dis qu'une chose … :   "on n'est pas dans la merde ‼ ‼ ‼ ‼"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de Recherches sur les Menaces Criminelles Contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€