Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marine Le Pen, personnalité politique la plus susceptible de défendre la cause des femmes lors de la présidentielle de 2017 aux yeux des Français

A l'occasion de la 3ème édition du Prix de la Femme d'Influence ce lundi, Atlantico révèle en exclusivité les résultats de l'enquête Génération Femmes d'Influence/Ifop sur les Français et les Français et la cause des femmes, dans la perspective de l'élection présidentielle.

Femme d'influence

Publié le
Marine Le Pen, personnalité politique la plus susceptible de défendre la cause des femmes lors de la présidentielle de 2017 aux yeux des Français

La gent féminine estime que les candidats à la prochaine élection présidentielle qui défendront le mieux les droits et la cause des femmes sont Marine Le Pen, Emmanuel Macron, et François Fillon. Crédit Reuters

Quels sont les candidats susceptibles de défendre la cause des femmes lors de la prochaine élection présidentielle ? 

Patricia Chapelotte : Le trio de tête qui ressort de ce sondage est clair. Pour les femmes, les candidats à la prochaine élection présidentielle qui défendront le mieux les droits et la cause des femmes sont Marine Le Pen, Emmanuel Macron, et François Fillon.

Leurs scores sont très serrés puisqu’il n’y a qu’un point d’écart entre Marine Le Pen (38%), et Emmanuel Macron et François Fillon (37%).

Les résultats chez les femmes se retrouvent aussi chez les hommes puisque l’on retrouve le même trio de tête et des scores également très serrés.

Emmanuel Macron crée la surprise en arrivant deuxième, à 37%, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. On peut supposer que c’est parce qu’il arrive à porter un discours de modernité et d’ouverture auprès des Français, ce qui les amène à penser qu’il sera en mesure de mieux défendre la cause des femmes.

On constate également que François Fillon, deuxième ex-aequo avec Emmanuel Macron auprès des femmes ne pâtit pas de ses positions sur l’IVG, récemment médiatisées.

Frédéric DabiL’écart de 4 points entre les femmes (38%) et les hommes (34%) concernant Marine Le Pen n’est pas assez significatif pour affirmer une tendance. D’autant plus qu’on peut imaginer que cette différence s’explique par une proximité identificatoire des femmes vis-à-vis d’une autre femme, seul choix féminin parmi les personnalités susceptibles de se présenter à l’élection présidentielle. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 05/12/2016 - 11:28 - Signaler un abus MLP défendrait les femmes mais

    Elle trouve l'islam donc la situation des femmes musulmanes compatible avec la république. Il faudrait qu'enfin elle clarifie sa position, mais elle laisse un flou sur ça et beaucoup d'autres choses ( droite ou gauche ?)

  • Par ikaris - 05/12/2016 - 11:36 - Signaler un abus Faillite du PS même auprès des féministes

    amusant ce sondage. Le PS et toutes ses lois à la con sur l'égalitarisme liberticide n'y font donc rien : les femmes font arriver dans le trio de tête 3 non socialos et qui de plus ne l'ouvrent pas à ma connaissance sur "la cause féminine". Peut être un léger retour de flemme : les femmes PS envoyées au charbon pour justifier des projets de loi indéfendable ? Les vieux pas beaux se servant de leur position pour biiiper la gente féminine (Hollande, Sapin, Baupin) ? Pour Marine c'est finalement logique car c'est la seule femme : elle n'a pas besoin dans parler elle est là ! Pour Macron c'est le côté jeune minet qui leur plait ? Pour Fillon le côté sobre et fidèle à sa femme ? Je comprends mieux pourquoi le PS nous ressort l'IVG : dernière tentative pour récupérer les femmes !

  • Par assougoudrel - 05/12/2016 - 12:03 - Signaler un abus Depuis Madame Simone Veil,

    aucune femmes n'a rien fait pour la femme, ni pour l'enfant d'ailleurs, car c'est indissociable. Peut-être madame Chirac avec les pièces jaunes, mais c'est peu et avec les sous des enfants.

  • Par Anguerrand - 05/12/2016 - 16:08 - Signaler un abus Mr Rayski

    Ou avez vous vu que Fillon était contre l'IVG c'est un mensonge colporté par les opposants, médias ou politiques, qui à force d'être répété devient une réalité. Il a affirmé qu'à titre personnel il était plutôt contre ( on a encore le droit de penser dans ce pays semi-democratique ?) mais qu'il ne reviendrait pas sur les lois pour l'IVG. Les coups bas et les mensonges , 5 MOIS avant l'élection pleuvent déjà. Ça va être gai ces MOIS jusqu'à les les élections.

  • Par Alain Proviste - 05/12/2016 - 22:05 - Signaler un abus Pas évident que ça fasse la une de Elle

    Ce genre de nouvelle doit bien défriser la bobo-nunuche de base.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Patricia Chapelotte

Patricia Chapelotte est l'ancienne conseillère en communication de Dominique Perben, ministre de la Justice, garde des Sceaux. Elle dirige Albera Conseil, une agence de communication, stratégie, influence et lobbying.

Spécialiste de la gestion de crise, elle a accompagné, entre autres, Jérôme Kerviel et Jean-Louis Gergorin. En 2012, elle crée "Génération Femmes d'Influence", un club de femmes chefs d'entreprise.

Voir la bio en entier

Frédéric Dabi

Frédéric Dabi est directeur général adjoint de l'Ifop et directeur du pôle Opinion et Stratégies d’entreprise.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€