Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mariage réussi de Molière et Tarantino

Quand une bande de jeunes, très doués, s'empare des "Fourberies de Scapin", cela donne une farce noire et très actuelle.

Atlanti-culture

Publié le
Le mariage réussi de Molière et Tarantino

L'auteur

Molière écrit « Les Fourberies de Scapin » en 1671. Plus proche de la Commedia dell’arte que de la Grande comédie, la pièce ne remporte pas à sa création beaucoup de succès. Boileau la trouvera indigne de l’auteur du « Misanthrope ». Pourtant aujourd'hui, cette farce noire est devenue l'une des pièces les plus jouées du répertoire théâtral français et les plus étudiées dans les écoles.

Thème                                                                                                      

Deux garçons de bonne famille se sont engagés dans des histoires d’amour sans le consentement de leurs pères, partis en voyage.

A leur retour, les drames éclatent. Les deux fils s’en remettent alors à Scapin, un valet malin et peu recommandable, qui multipliant stratagèmes et fourberies les sortira de ce mauvais pas.

Points forts

1) Pour Molière, « la scène est à Naples » ; il s’agit de la seule indication qu’il donne pour le décor. Très souvent, les metteurs en scène situent l’action sur un quai ou sur un dock. Imad Assaf, lui, a choisi d’évoquer plus précisément un entrepôt d'aujourd'hui, avec des piles de palettes, des bidons et des tonneaux de plastique, des outils de déchargement… un univers rude où règne la force.

2) Molière raconte, une fois de plus, les aventures cruelles de jeunes gens qui tentent de se soustraire à la dictature de pères dépourvus de sentiment. Ici le metteur en scène insiste sur la violence des rapports : violence des fils qui veulent s’affranchir et épouser qui ils aiment; violence des pères qui ne songent qu’à leur honneur et à leur argent; violence de Scapin, individu sans foi ni loi, qui n’aime rien tant que provoquer, manigancer et dominer. Il y a du thriller dans l’air, une tension qui jamais n’élude le rire, et c’est très bien vu.

3) La troupe est constituée de jeunes comédiens, pour la plupart issus récemment du cours Florent. Ils sont excellents et jouent tous soudés, sans chercher à se distinguer par des numéros personnels. Ils font vivre physiquement leur personnage et dompte la langue de Molière, pourtant si loin de la nôtre aujourd’hui. Cette implication corporelle et ce grand respect du texte rendent particulièrement lisible la comédie.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Jousserand pour Culture-Tops

Est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€