Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 18 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage homo : la passion égalitaire, ou le projet fou d'abolir toutes formes de différences

Pour Tocqueville, l'égalité au sens où l'entend Christiane Taubira est une idéologie de la servitude, consistant à abolir tous les cadres sociaux indispensables à la construction d'une appartenance, d'une conscience de soi.

Indifférenciation mortifère

Publié le
Mariage homo : la passion égalitaire, ou le projet fou d'abolir toutes formes de différences

La loi sur le mariage pour tous est toujours débattue à l'Assemblée nationale. Crédit Reuters

Parlons de la question de l'égalité en général, puisque c'est au nom de l'égalité que les partisans du projet développent tous leurs arguments. De même que c'est au nom de l'égalité qu'on massacre les entreprises et les entrepreneurs. L'égalité est une idéologie de l'asservissement. Ce n'est pas la poursuite d'un projet politique tendant vers la justice. 

En fait derrière cette histoire il y a un projet dévastateur qui repose sur le projet proprement fou – presque faustien – de l'abolition de toute forme de différence. On a affaire à une histoire qui consiste à vouloir créer une société de l'indifférenciation.

Il n'y a pas de projet sauf celui qui consiste à tout casser de la Nation à la Famille. Il faut oser les majuscules ! Une fois que l'on a tout démoli, que l'individu est affranchi de toute contrainte, qu'obtient-on ? Rien, parce que c'est le rien qui est l'objectif. 

Comme en fiscalité, l'objectif n'est pas d'ouvrir de nouveaux droits – là aux homo, sinon on ferait l'union civile – mais c'est d'abolir l'idée que l'autre peut être différent – l'homme de la femme, le patron du salarié – le projet ne cherche pas à enrichir les salariés mais à anéantir la richesse du patron. Dans le cas du mariage homo, on ne cherche à créer de nouveaux droits ; on cherche à abolir ce sur quoi le mariage repose, qui est : la différence des sexes. 

Il y a au moins deux familles de pensée libérale. Celle de Hayek : toute contrainte autre que celle que l'individu se donne est illégitime. Ce n'est pas la mienne même si je partage certains accords avec Hayek. Mais c'était l'époque du keynésianisme triomphant. Il ne faut pas oublier que des penseurs comme Hayek ou Schumpeter ont proclamé leur libéralisme avec la conviction très forte que le socialisme allait gagner. 

De mon côté, j'appartiens davantage au libéralisme "classique" de Montesquieu et de Tocqueville à Raymond Aron. En économie, cela donne Smith Ricardo ou Walras. Cela signifie que la société fonctionne sur l'idée qu'il faut des limites et des forces de rappel, faute de quoi on fabrique de la tyrannie. Il peut y avoir aussi une tyrannie des marchés. Et Tocqueville a beaucoup souligné le despotisme doux des sociétés où l'individu est souverain sans limite. 

Revenons à la France mais restons dans cette problématique. Pour dire les choses à la manière de Tocqueville, les socialistes manière Hollande veulent forcer l'émergence d'une société d"individus "semblables et isolés". Pour Tocqueville comme pour moi – Hayek aussi – l'égalité manière Taubira, est une idéologie de la servitude. Elle consiste à abolir tout ce qui constitue les cadres sociaux qui sont indispensables à la construction d'une appartenance, d'une conscience de soi. Cela se forge dans des cadres sociaux forts – la Nation, la famille, l'entreprise. Tocqueville souligne le rôle fondamental de la religion – à partir de son enquête américaine – par sa capacité à produire une sorte d'antidote et d'encadrement de la passion égalitaire. Cela fonctionne encore aujourd'hui.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Le gorille - 06/02/2013 - 09:21 - Signaler un abus Liberté et responsabilité : deux mots incongrus

    Vous dîtes indifférenciation : pourquoi pas ! Je dirais plutôt : il est intolérable d'être différent, on n'est pas libre d'être différent. Car être libre d'être différent, c'est accepter aussi la responsabilité de la différence, et cela c'est proprement insupportable. Pour celui qui veut tout contrôler, et aujourd'hui l'Etat veut tout contrôler (cela a un nom bien connu) , c'est totalement inadmissible. La différence, il ne peut en accepter les conséquences. Il ne veut pas prendre la responsabilité de dire: "vous avez une responsabilité et vous l'assumez". D'où aujourd'hui les salles de drogues (au fait, qui paye ?). D'où les négociations pour les bandits... L'un entraînant l'autre, on en arrive à la perversion de l'esprit. Et tout y passe : homo, patrons... Mais pour les patrons, c'est aussi et toujours la même rengaine : "il est plus riche que moi... C'est pas juste... tuons-le !"

  • Par laurentso - 06/02/2013 - 09:29 - Signaler un abus Ouh là,... que d'erreurs et de raccourcis...

    Passons sur le fait que Smith n'était pas tant "libéral" que cela, ni sur le plan politique ou social (il serait à la droite de l'extrême-droite, aujourd'hui, si tant est que la comparaison à du sens!) qu'économique. Walras se définissait comme un socialiste révolutionnaire... Quant à Tocqueville, j'invite l'auteur à le relire un peu. Il redoutait "la passion pour l'égalité" (en termes de conditions sociales) qui rendait toute inégalité, même légère insupportable. Il redoutait également que la passion de l'égalité ne renferme les citoyens dans l'individualisme. Ce en quoi son analyse, en effet, est intéressante quand on constate le recul de la participation électorale, par exemple. Il soulignait le rôle des associations, des églises, de la presse. Y compris pour faire avancer sur certaines grandes questions de société. Sur le mariage homo, on connait mal sa position... Signifie-t-il abolition des différences ? Pas sûr.

  • Par Salvatore Migondis - 06/02/2013 - 09:48 - Signaler un abus Gauche.. droite.. gauche.. droite..

    Et cet imbécile heureux de nous coller le mot "raccourci" en exergue de son commentaire...

  • Par Equilibre - 06/02/2013 - 10:09 - Signaler un abus L'égalité est une idéologie de l'asservissement

    Presque exact. Le mot égalité a débordé, jusqu'à devenir un mot en isme, une idéologie à elle toute seule. Encore un mot dont le sens doit être changé, aux yeux de la loi. Tout le monde il est pareil, tout le monde il a les mêmes droits, le tout en détruisant un maximum de chose dite conservatrice. Il m'est d'avis que les forces de rappel de cette ineptie idéologique vont être terribles quand elles vont s'exprimer. Ou alors, nous y passerons tous. Ou les deux en même temps.

  • Par EOLE - 06/02/2013 - 10:10 - Signaler un abus TAUBIRA pyromane irresponsable (*)

    Vous avez bien compris les enjeux, les conséquences et de quoi il s'agit effectivement. (*) malheureusement, elle a fait de nombreuses émules dans le parti des bien-PenSants...

  • Par Jojojo - 06/02/2013 - 10:59 - Signaler un abus Nous nous payons.....

    @ Alein Fabre : Nous nous payons 5 ans de Sarkozysme, et d'application quasi à la lettre de vos idées.... Pour quel résultat ???

  • Par Nico Attal - 06/02/2013 - 11:02 - Signaler un abus Tromperie sur la marchandise

    Invoquer l'Egalité républicaine (avec une majuscule et des trémolos dans la voix) à propos du mariage homosexuel est une imposture. L'égalité revendiquée par les partisans du mariage "pour tous" ne porte pas sur l'égalité de citoyens mais sur l'égalité de 2 formes d'association humaines résultant d'un choix des individus.

  • Par Ravidelacreche - 06/02/2013 - 11:35 - Signaler un abus C'est une "maladie" :o))

    LLe syndrome de Procuste Le Syndrome de Procuste est un mal très répandu aujourd'hui qui frappe les personnalités qui proclament leur cartésianisme comme d'autres leurs conquêtes sexuelles. Il se caractérise par l'atrophie de l'imagination et de la créativité, par une incapacité à penser de manière analogique et par une tendance à vouloir tout "formater" selon leurs propres critères, sous couvert d'un prétendu rationalisme. La Raison, la Science et la Vérité sont souvent pris en otage par ces individus psychologiquement hyperrigides. Le syndrome de Procuste tire son nom de ce célèbre aubergiste de la mythologie grecque qui allongeait de force ceux parmi ses hôtes qui ne rentraient pas dans le lit qu'il leurs proposait, et qui coupait les membres de ceux qui en dépassait. Ce mythe illustre parfaitement cette tendance universelle à déformer (ou nier) des faits pour les faire concorder avec une orthodoxie rationnelle ou religieuse. © 2004 Nicholas Palffy

  • Par VeLiVoS - 06/02/2013 - 11:56 - Signaler un abus très bon article…

    bcp y est dit en seulement une page ½.

  • Par mado83@free.fr - 06/02/2013 - 12:02 - Signaler un abus égalité...

    La voie du bon sens.. il n'y a JAMAIS eu d'égalité en ce monde..C'est la diversité qui fait la richesse..Mais puisque nous vivons en Socièté, il faut des lois pour en définir les cadres et les limites que cela suppose.. les 10 commandements, peut-être??

  • Par guasilas - 06/02/2013 - 12:08 - Signaler un abus Liberte egalite

    on, madame Taubira est une bonne socialiste. Elle contribue a creer uin environnement ou l'etat peut et doit s'insere dans toutes les relations entre les individus. Si tout le monde est pareil, les individus ne peuvent plus decider de rien entre eux, et la loi, en fait l'etat devient arbitre de tout. Mais cela est bien socialiste. Il n'y a rien qu'ils detestent plus, en fait qui leur fasse plus peur, que la liberte individuelle.

  • Par agesilas - 06/02/2013 - 13:14 - Signaler un abus syndrome pol tot

    l'objectif est le même, égalité totale, par tous les moyens. Que fera t on pour l'intelligence? Faudra t il abrutir tout le monde? Comment? par des drogues, par génie génétique, par eugénisme négatif? A moins qu'on ne réserve l'intelligence à la nomenklatura?

  • Par loindevant - 06/02/2013 - 13:18 - Signaler un abus Le profil populaire se lisse, celui des puissants s'hérisse..

    Fusion des genres en marche, réalisée à l'encontre de la volonté populaire par des politiques "bien" conseillés : Assurément. Fusion des croyances par l'inculcation des principes laïcs des lumières, par la justification scientifique etc.. : Surement. Fusion salariale par pression des marchés, autres stigmates de la crise, déconsidérant le "talent" et valorisant la fonction attribuable au plus "adéquat" : certainement. Mais fusion sociale, surtout "en haute altitude", qui voudrait que quiconque puisse s'élever au plus haut rang social : clairement non. Les puissants : grands propriétaires d'hier, gestionnaires de fonds ou d'industries d'aujourd'hui, représentent une élite absolument inatteignable et fermée à toute fusion, entretenant bien au contraire des séparations strictes de genre (mariage d'intérêt), de religion (aux cultes plus que divergents), salariale (aucun haut poste n'est à pourvoir). S'appuyer sur notre réticence naturelle à laisser s'"égaliser" notre société jusqu'à devenir une mélasse humaine sans relief ni profondeur juste "acheteuse", ce pour défendre la position inaltérable et "justifiée" des puissants qui gèrent, profitent de ces achats est juste malhonnête

  • Par antiflambyste18 - 06/02/2013 - 13:50 - Signaler un abus BEN OUAIS

    Un socialiste passe plus de temps à s'admirer le nombril qu'à retenir TOCQUEVILLE ou NIETZSCHE. Inutiles et dangereux.

  • Par sianabog - 06/02/2013 - 14:17 - Signaler un abus Peut-être mais surtout

    Tocqueville comme Marx c'est du passé. La réalité c'est que pour perpétuer l'espèce, non seulement, il faut un apport mâle et un apport femelle, mais encore pour bien aider le fruit de la "rencontre" ou "fusion" des deux apports et de préférence de l'amour à s'auto-éduquer il est largement préférable que ce soit dans une ambiance aimante, entre les deux adultes déjà, et bi-séxuée. On ne changera jamais cette vieille réalité. Et quand on parle « de dizaines de milliers d'enfants »qui sont déjà dans ce cas, il faudrait avoir l'honnêteté de donner des nombres assez précis selon sept ou huit cas d'espèces et interroger – avoir interrogé ? - ces enfants quand ils auront , car ça ne relève aps déjà du passé, une trentaine d'années et élèveront eux-même des enfants au sein d'un vrai couple normal.

  • Par Hugo from Caracas - 06/02/2013 - 14:26 - Signaler un abus la catastrophe du mariage homo...

    Tremblez !! Tremblez !! Vous avez de bonnes raisons d'avoir peur http://www.legorafi.fr/2013/02/06/lump-met-en-garde-contre-le-mariage-pour-tous-qui-menera-au-clonage-a-la-teleportation-et-au-voyage-dans-le-temps/

  • Par Jean L'Aigle - 06/02/2013 - 14:36 - Signaler un abus Gauche coupable, certes, mais Droite innoncente ?

    Vous avez mille fois raison M. FABRE :"Ô Liberté (on peut avantageusement remplacer ce terme par "égalité"), que de crimes on commet en ton nom !" aurait proclamé, le 18 brumaire an II, Mme Manon ROLLAND au pied de l’échafaud. Cela étant dit, il ne faut pas faire preuve de cécité. Qui a fait disparaître la notion de Patrie si ce n’est M. Jacques CHIRAC en abandonnant de la sorte le service national ? Qui n’a jamais remis en cause les 35 heures ? Qui ne s’est jamais préoccupé de redresser l’école ? Etc. etc. Conclusion : la gauche n’est que la forme paroxysmique d’une droite qui n’en est plus une, tellement elle a peur d’une ombre qui n’est pas la sienne ! Quelle solution alors ? Voter à l’extrême droite ? Certainement pas, car leurs figures béates de contempteurs stériles m’insupporte.

  • Par vangog - 06/02/2013 - 15:57 - Signaler un abus Non, la Liberté ne remplace pas l'Egalité!

    Il s'agit de deux idéaux différents qui s'articulent avec les autres grands idéaux en fonction du temps. Aucun n'est à privilégier plus que l'autre et c'est le mouvement excessif vers l'idéal (le Libéralisme "sauvage" ou l’Égalitarisme lui aussi "sauvage") qui produit la rupture...

  • Par titine - 06/02/2013 - 16:52 - Signaler un abus Et bientôt

    "on" nous imposera la manière ou la posture idéale pour aller aux chiottes ???

  • Par John coeur de roy - 06/02/2013 - 17:01 - Signaler un abus Créons une nouvelle Société....

    Plus de droite ni de gauche ....Mais une société nouvelle avec ses différences, ses complémentarités, ses idées débattues par tous. Pourquoi n'entend-on jamais les petits les sans grades??? N'ont -ils pas eux aussi des choses à dire??? Des propositions à faire... Dans tous les milieux, ouvriers, agriculteurs, employés, artisans il y a des compétences à chercher et à unir pour redonner un nouveau souffle à ce pays qui en a bien besoin. Il faut des idées collectives provenant de tous les horizons et surtout ne pas laisser la place aux seules oligarchies qui contrôlent tout dans ce pays. Il faut lever cette foule dense et intelligente au détriment de ces quelques technocrates aux manettes depuis bien trop longtemps. Mais pouvons-nous encore croire aux miracles???. Il nous faut des créateurs, des manuels, des inventifs, nous avons tous ces potentiels... Alors qu'attendons-nous??..........

  • Par alsatian in oklahoma - 06/02/2013 - 17:16 - Signaler un abus ANTI-SOCIALISTE

    Primaire-secondaire et tertiaire je suis devenu!... Je les considere aussi dangereux que les communistes. Les fausses droites meme en Angleterre comme ils les ont maintenant sont a mettre dans le meme panier! ...Immigrationistes et anti-Chretiens, multiculturalistes destructeur d'occident. Facile de les stigmatiser car tout la merde civilisatrice 68arde est a l'oeuvre actuellement en avec les resultats demontrables.

  • Par Jean L'Aigle - 06/02/2013 - 17:26 - Signaler un abus à Vangog

    Mon cher Vangog, Ne me faites pas dire ce qui ne rentrait absolument pas dans mes intentions. Il est bien évident que ces deux termes – liberté et égalité – ne sont pas synonymes. Avec le « détournement » de cette citation, je ne cherchais qu’à effectuer un rapprochement avec l’un des thèmes abordés dans l’article et non à établir une parité. Je pensais naïvement être compris, mais je dois bien humblement confesser le contraire. Aussi, permettez-moi de corriger ma phrase. Veuillez donc lire : « on peut ici avantageusement remplacer … » Merci de pallier de la sorte mon manque de clarté.

  • Par De France et de plus loin - 06/02/2013 - 17:43 - Signaler un abus La gauche ne veut pas abolir

    La gauche ne veut pas abolir les différences, elle veut abolir les différences qui lui sembles injustifiées . Ce n'est pas pareil. La droite voit par ailleurs dans la société des tas de différences qui lui semblent injustifiées , par exemple en partie les statuts de la fonction publique . Il s'agit juste d'une différence de valeur , faut se calmer. Taubira ne ruinera pas les fondements de notre civilisation !

  • Par evans94 - 06/02/2013 - 17:44 - Signaler un abus recadrons le débat...

    article premier de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen : Tous les citoyens naissent EGAUX en DROITS.... Comme les homos sont (bien évidemment) des citoyens respectables, ils ont (ou doivent avoir) les mêmes droits que les autres... Notamment le droit de se marier selon le même processus... Alors, où est le débat ??? Je ne parle pas de l'adoption, car là, il s'agit du droit des enfants à avoir tous le même type de famille (!!) c'est à dire un père et une mère, égali(tarisme) oblige... Oui, mais les enfants sont-ils des citoyens...ou des objets d'envie.... Je vous laisse réagir.

  • Par walküre - 06/02/2013 - 20:22 - Signaler un abus Aucune loi

    n"est éternelle.

  • Par Freddie - 06/02/2013 - 20:45 - Signaler un abus A ceux qui veulent agir

    Allez sur le blog de Philippe Brillault, maire du Chesnay, pour télécharger, signer et envoyer deux pétitions, l'une pour demander la saisine du Conseil économique et social, et l'autre pour demander un référendum. Ce maire est un des membres actifs de la manif pour tous. Cette initiative, ignorée par les grands médias, a déjà réuni en quelques jours plus de 350 000 signatures. Il faut faire vite : plus que jusqu'au 12 février pour collecter 500 000 signatures. Alors faites signer vos proches, vos amis...bon courage à tous et, même si la loi passe, vous pourrez dire que vous avez agi.

  • Par Le gorille - 06/02/2013 - 20:57 - Signaler un abus Le droit de...

    @Evans94 : le mariage n'est pas un droit en soi. Ou alors j'ai le droit d'être pilote de B747, même si je ne suis qu'un analphabète. Il est vrai qu'analphabète, jamais je ne piloterais : j'aurais trop peur. Le mariage a un objectif : celui de procréer. Si l'on nie cet objectif, si l'on nie la puissance d'enfant, on nie la nature même du mariage. Il ne reste alors qu'une association, type loi 1901 ou commerciale, comme on veut. Dans ce cas de l'homosexualité, cette association pourrait supporter l'appellation d'appairage. Je vous l'accorde, ce terme a un relent péjoratif... . En pratique, la République et l'Occident détruisent la notion même de mariage, n'en gardant que la forme, le décorum, et en jetant sa raison d'être. Je crois pouvoir faire le lien avec l'actuelle chute de la natalité : l'absence de générosité des couples (un, voire deux enfants), qui conduit au non renouvellement des générations, n'est pas du tout neutre dans l'émergence de cette loi sur le mariage unisexe

  • Par Le gorille - 06/02/2013 - 21:17 - Signaler un abus Avoir la capacité

    @Evans94. Ma comparaison avec le pilotage, outrancière, appelle peut-être une explication. Je voulais illustrer que pour faire une chose, il ne suffit pas d'en "avoir le droit". Il faut en avoir la "capacité". L'intelligence ne pensera même pas à une loi pour dire à l'analphabète qu'il peut piloter. Pour le "mariage unisexe", l'intelligence a montré sa carence. Que je sache, les couples unisexe n'ont pas la capacité "naturelle" d'avoir des enfants. Le couple n'est alors pas légitime eu égard à l'objectif, qui est la raison d'être du mariage. Des unions unisexes : "institutionnalisées" avec solennité par l'autorité représentant la Société, ce sont plus que mascarades et formes sans fonds... . Le pas logique suivant, les "mariés unisexes" demanderont de donner à leur "mariage" sa pleine signification : la possibilité d'avoir des enfants "non naturellement". La logique est implacable. Le gouvernement dit "non" aujourd'hui, il sera tenu de dire "oui" demain au nom de la seule logique et "du droit de...". Evidemment, l'éthique s'y opposera, mais son avis sera tenu pour nul et non avenu.

  • Par roudoudou - 06/02/2013 - 21:50 - Signaler un abus Quelle horreur !

    Plus de différence ? Allons-nous donc tous être comme Mme Taubira : vieux, moches, haineux, racistes et c....? Quel cauchemar !

  • Par Apéro 64 - 06/02/2013 - 22:13 - Signaler un abus Tous a Paris le 24 mars

    Ce gouvernement autiste et méprisant nous pousse à se mobiliser, pour l avenir de milliers d enfants qui seront privés d un père ou d une mère et j en passe sur tous les autres problèmes, oui il faut rentrer en résistance et manifester puisque tous les médias sont pro mariage gay, il suffit de voir comment chaque émission est équilibrée en dirigée, on a même eu le droit à une soirée animée par Laurence ferrarri..... Tous a Paris pour le démarrage d un grand mouvement....

  • Par Eddy K - 06/02/2013 - 22:41 - Signaler un abus @Evans94 - Ok, je réagis

    Etes-vous réellement incapable de comprendre le vrai sens de l'article 1er de la DDH ? Ou la propagande de la mère Taubira vous a-t-elle gâté le cerveau ?? Art 1er: "Tous les citoyens naissent EGAUX en DROITS...." Cet article signifie clairement: Les citoyens ont les mêmes droits; à situation identique, droits identiques. On ne peut pas accorder à l'un ce qu'on refuse à un autre qui est dans le même cas. Et non comme vous essayez de le faire croire: les différences n'existent pas, tout le monde doit avoir la même chose. Avec votre interprétation qui relève de l'égalitarisme, on arrive à dire: il y a des intelligents, des idiots, des travailleurs et des paresseux, mais tout le monde a le droit d'avoir les mêmes revenus, le même niveau de vie. Si comme vous dites, "les homos ont le droit de se marier avec le même process", alors vous exigez le droit au mariage religieux gay ! Les curés, pasteurs, rabins et imams vont être ravis de votre sens de "l'égalité des droits"... Seule concession: vous admettez que le droit de l'enfant prime sur un "droit à l'enfant". Simple repli tactique à mon avis, avant de réclamer sous peu PMA et GPA, au nom de l'égalité des droits !

  • Par fms - 06/02/2013 - 22:44 - Signaler un abus mélanger mariage pour tous et ultra-libéralisme...?

    contrairement à ce que prétend l'auteur, le projet du PS n'est pas de transformer les individus, mais de juste prendre acte d'une évolution de la société. Nier l'existence de couples homosexuels avec enfants est d'une hypocrisie typiquement catholique et conservatrice, mais en plus accuser les socialistes d'être les promoteurs de l'idéologie ultra-libérale au niveau de l'individu relève du grand art et de l'enfumage le plus complet.

  • Par Apéro 64 - 06/02/2013 - 23:08 - Signaler un abus À fms et les enfants

    Bien sur que l égalité est importante mais l égalité pour tous y compris aux futurs enfants de pma et gpa qui je suis sur que vous en êtes conscient va venir dans quelques mois et l enfumage est bien la et on nous prends pour des c.... Je suis donc pour que des études réelles sans avoir de militants aux seins de ces études au même titre que l on étudie les OGM, au même titre que l on détourne une autoroute à cause d escargots ou de grenouilles. Si vous appelez cela du conservatisme, on ne sera pas d accord.... Je rappelle que l eugénisme qui se développe me rappelle de mauvais souvenirs.....

  • Par Eddy K - 06/02/2013 - 23:08 - Signaler un abus @fms - haine recuite !

    Visiblement, la haine anticatholique est une des vraies motivations de ce non sens qu'est le mariage homo, comme vous l'avouez: "...une hypocrisie typiquement catholique et conservatrice..." Traiter Frigide Barjot de conservatrice est comique. Qualifier les nombreux laïcs ou athées de la manif du 13/01 relève de la diabolisation stupide. Ce n'est pas en crachant une haine recuite anticatho que vous serez convainquant ! Le projet est de détruire la famille, en supprimant les notions de père et de mère, en anéantissant le lien générationnel. Combien d'homos veulent se marier ? Très peu, quand on voit que la majeure partie des PACs est signée par des hétéros... Depuis 40 ans le renouvellement des générations (2,1 enfant par femme) n'est plus assuré en France. L'obsession de nos dirigeants de droite ou de gauche devrait être une vraie politique familiale qui favorise les familles nombreuses stables. C'est l'inverse qui est fait ! OUI, ce projet vise à détruire, et non à acter je ne sais quel changement imperceptible, sauf pour les initiés et les militants comme vous. TOUS à la manif du 24/03 à Paris, et allez sur le blog de Philippe Brillault pour signer les 2 pétitions !

  • Par VeLiVoS - 07/02/2013 - 09:40 - Signaler un abus laurentso - 06/02/2013 - 09:29

    Concernant Tocqueville et sa définition de "l'égalité", vous cherchez peut-être à montrer votre culture mais je ne vois pas d'incohérence, entre vous et l'auteur. En effet, vous parlez de cette "égalité" vu par Tocqueville vis-à--vis de l'individu alors que M. Fabre la mentionne dans un projet de société, comme étant qq-chose qui créerait de la Tyrannie (ce que ne dit pas tout à fait Tocqueville quand il conceptualise plutôt bien notre époque, mais on peut dire que ça s'en rapproche).   → Je vois donc plutôt de votre côté le hors-sujet et les raccourcis...

  • Par Freddie - 07/02/2013 - 09:45 - Signaler un abus Egalité des droits

    @Evans94. Cher Evans, comme vous le dites vous-même, ce sont les CITOYENS qui sont égaux en droits. Or, avec cette nouvelle loi, on essaie de nous imposer que ce sont les COUPLES qui sont égaux en droits. Voyez-vous la nuance ? Chaque citoyen a toujours eu le droit de se marier. Ce droit consistait à s'unir avec une personne de l'autre sexe pour fonder une famille ou célébrer, sur un plan symbolique, la fécondité de l'union des deux sexes (même s'il n'y avait pas de fécondité physique). Evidemment, les homos, dans la plupart des cas (quoi que...) n'étaient pas intéressés par ce droit. Aujourd'hui, on veut nous imposer non pas que les citoyens sont égaux en droits, mais que les couples qu'ils forment sont équivalents, et que si ce n'est pas le cas, la loi va y remédier. Le mariage n'est plus destiné à célébrer la complémentarité des deux sexes, mais à affirmer l'équivalence de toutes les unions. Il s'agit désormais d'une nouvelle institution, radicalement redéfinie. Quant aux enfants, ils deviennent accessoires. Ce qui prime est le besoin de l'adulte. Si le couple est infécond par nature, pas grave, on fabriquera le gosse en éprouvette.

  • Par Freddie - 07/02/2013 - 09:51 - Signaler un abus Religion

    Je précise que, comme beaucoup de participants à la manif du 13 janvier, à celles du 2 février, et signataires des pétitions, je suis athée.

  • Par VeLiVoS - 07/02/2013 - 09:52 - Signaler un abus sianabog - J'approuve votre commentaire mais pas ce propos :

    “Tocqueville comme Marx c'est du passé.”   Des passages de la “Démocratie en Amérique” de Tocqueville par exemple sont édifiants pour s'apercevoir que ce qui nous arrive était prévisible et comment cela est appréhendé par un regard précis & extérieur au notre. Je comprends même que @Laurentso cherche à critiquer les propos de M. Fabre sur Tocqueville car, lire cet auteur, c'est percevoir combien le projet de loi pour le mariage des duos gays est d'une très grande perversité, et, on peut le dire, prévu de longue date, dans un grand projet de destruction des valeurs de la patrie & de la famille.   Ce n'est pas rien de comprendre ça notamment parce que cela se retourne contre ceux qui, pour nous faire taire, chercheraient à nous mettre le point godwin de la “théorie du complot”. Si une volonté globale de destruction de ces valeurs n'existe pas qu'ils nous expliquent donc : • comment Tocqueville avait été aussi précis dans ce qu'il craignait comme mode de régime politique futur, • comment se fait-il que tous les pays, en choeur, votent le même projet de loi ici les socialistes (France), là-bas les conservateurs (Angleterre, Cameron, contre son propre parti ‼)…

  • Par anubis - 07/02/2013 - 11:12 - Signaler un abus Prenons l'exemple

    Des nudistes ... Pourquoi au nom de l'égalité n'auraient-ils pas le droit d'aller nus partout ? On accusera le trouble à l'ordre public, la moralité ... Mais au nom de quoi n'auraient-ils pas les mêmes droits ? Ou alors devront nous faire une loi pour que tout le monde se mette nu ?

  • Par evans94 - 07/02/2013 - 11:58 - Signaler un abus Chers tous...

    Je ne m'attendais pas à tant de réactions et j'en suis fort satisfait.. Je voulais simplement démontrer l'impérieuse nécessité de redéfinir qu'est-ce qu'un droit du citoyen en notre belle démocratie, qui y a droit (!!) et à quelles conditions. Vu vos réactions, il ne vous a pas échappé qu'il se dit et se défend n'importe quoi... Par ailleurs, il serait tout aussi impérieux de repréciser fermement quels sont les DEVOIRS du citoyen en notre belle démocratie. merci à tous

  • Par Freddie - 07/02/2013 - 12:47 - Signaler un abus Filiation

    @Evans94. Vous avez raison. Il est évident que le couple homo marié n'aura pas du tout les mêmes devoirs que le couple hétéro. Il ne pourra fournir aux enfants qu'une éducation, mais pas une inscription dans une lignée réelle. Au contraire, il faudra casser la lignée réelle pour en fabriquer une juridique.

  • Par VeLiVoS - 07/02/2013 - 13:48 - Signaler un abus Merci @Eddy K,

      en répondant à @FMS, vous m'épargnez un post désobligeant à écrire.

  • Par Freddie - 07/02/2013 - 16:21 - Signaler un abus Droit des enfants

    @fms. Oui, bien sûr qu'il y a des enfants au sein de certains couples homosexuels. Mais le problème est que ce ne sont pas les enfants de ces couples. On ferait mieux de se battre pour que ces enfants aient le droit de connaître leurs vrais parents (et éventuellement d'en hériter). Il y en a qui disent que seul compte le lien nourricier. C'est ce dont veulent se persuader certains adoptants et certains homosexuels mais cela ne correspond pas aux besoins de l'enfant. Malheureusement, la fable du lien nourricier seul valable est une fiction qui a cours chez de nombreux psy. Quand on voit comment il y en a, dans les centres où on pratique le don de sperme, qui expliquent doctement aux donateurs que le fruit ne sera pas leur enfant ! Mais si, bien sûr, il l'est. Et dans les pays qui pratiquent le don anonyme depuis longtemps, il y de de plus en plus de contestation à ce sujet.

  • Par gabbrielle - 07/02/2013 - 18:05 - Signaler un abus L'avis du Conseil d'Etat enfin révélé!

    L'avis du Conseil d'Etat enfin révélé! . L'avis du Conseil d'Etat qui commençait à fuiter et que Mme Taubira refusait de communiquer, vient d'être publié par grands extraits sur La Vie et La Croix qui en ont obtenu le texte. Comme tout un chacun s'en doutait, cet avis est largement défavorable sur de nombreux points. Enfumage et mensonge par omission sont les 2 mamelles de ce gouvernement! . http://www.lavie.fr/actualite/societe/le-conseil-d-etat-n-est-pas-chaud-pour-le-mariage-pour-tous-07-02-2013-36150_7.php http://www.la-croix.com/Actualite/France/Mariage-pour-tous-les-reserves-du-Conseil-d-Etat-_NG_-2013-02-07-908619

  • Par evans94 - 07/02/2013 - 18:06 - Signaler un abus la science nous aveugle...

    Par certaines des conséquences de ces découvertes... Depuis 50 ans, nous sommes "éblouis" par les possibilités de la science dans des domaines très "sensibles", proches des sujets délicats qui concerne l'humanité : la procréation, aspect physique, son impact sur le psychisme des individus, la filiation et son importance sur la personnalité Nous avons allègrement tiré un trait sur des millénaires d'humanité qui nous ont forgé un psychisme très particulier avec des besoins fondamentaux : Avoir un père, avoir une mère, savoir d'où je viens, pourquoi, comment ? Ce qu'on appelle la "nature" humaine est profondément ancrée au plus profond de nous et va ressortir , un jour, avec quelles conséquences ??? L'être humain "mature" à un besoin profond de connaître ses origines génétiques, car il sait qu'il est construit d'un assemblage qui provient de deux individus et qu'il hérite les caractères de ceux-ci. Cela permet de se comprendre, cela est vital. les parents "nourrissiers, aimants sont utiles, sans plus.

  • Par gabbrielle - 07/02/2013 - 21:50 - Signaler un abus Inconstitutionnalité du projet selon 2 magistrats!

    Inconstitutionnalité du projet selon 2 magistrats! . Tribune à paraître dans La Croix demain matin, annoncé à l'instant à l'AN

  • Par gabbrielle - 07/02/2013 - 21:57 - Signaler un abus L'inconstitutionnalité du projet suite

    La tribune sur La Croix est en ligne . http://www.la-croix.com/Actualite/France/Mariage-pour-tous-le-risque-d-inconstitutionnalite-n-est-pas-ecarte-_NG_-2013-02-07-908724

  • Par Apéro 64 - 07/02/2013 - 23:08 - Signaler un abus Ce serait un rêve

    Si ce projet était retoqué par le conseil constitutionnel, ce serait un bien pour la démocratie vu la rapidité, l autisme et le manque de préparation qui entoure ce projet de loi pour quelques uns ( justice aussi pour tous ces enfants qui n auraient jamais connus leurs pères ou leurs mères car la pma et gpa seraient automatiquement stoppé également) mais je ne stopperai pas ma détermination à faire plier le gouvernement, et j irai donc moi et ma famille défiler le 24 à Paris et vous êtes tous invite.

  • Par gabbrielle - 07/02/2013 - 23:25 - Signaler un abus 400 000 signatures, bravo à nous

    On y est presque :-))))! Encore un petit effort! Les retardataires, bougez-vous et faîtes signer vos proches, amis, collègues. . http://www.lamanifpourtous.fr/400-000-en-route-vers-les-500-000

  • Par gabbrielle - 08/02/2013 - 07:37 - Signaler un abus 3 parents pour un enfant en Floride

    No comment Comme en France, les psy se frottent les mains . http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/08/97001-20130208FILWWW00280-trois-parents-pour-un-enfant-en-floride.php

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Fabre

Alain Fabre est Conseil indépendant en Fusions & Acquisitions. Il est aussi expert économique auprès de la Fondation Robert Schuman, de l'Institut de l'Entreprise et du mouvement ETHIC. 

Il a récemment publié Allemagne : miracle de l'emploi ou désastre social?, Institut de l'Entreprise, septembre 2013. 
 

Il a publié pour l'Institut de l'Entreprise L'Italie de Monti, la réforme au nom de l'Europe et Allemagne : miracle de l'emploi ou désastre social

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€