Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manuel Valls en position de rebattre les cartes après une 1ère mobilisation en demi teinte contre la loi El Khomri

Les manifestations n'ont pas obtenu le succès espéré par les leaders syndicaux ou redoutés par le gouvernement… Moralité, il va falloir avancer.

Atlantico Business

Publié le
Manuel Valls en position de rebattre les cartes après une 1ère mobilisation en demi teinte contre la loi El Khomri

La journée de mercredi peut permettre à Manuel Valls de rebattre les cartes. Le tsunami social promis par certains leaders de la gauche opposés à sa politique et par les syndicats qui réclament le retrait total du projet de loi El Khomri et si possible le départ du Premier ministre, ce tsunami qui devait ressembler à celui qui avait condamné le CPE présenté par Dominique de Villepin en 2006, ne s’est pas produit.

Les syndicats n’ont pas mobilisé comme ils l'espéraient, surtout ils n’ont pas mis la jeunesse de France dans la rue.

Alors le soufflé n‘est pas retombé. La grogne contre François Hollande, la colère d’avoir été trompé par rapport aux promesses de la campagne électorale, le découragement des élus de gauche, l’énervement des personnels des services publics, tout cela peut encore se coaguler et provoquer des vagues de fond qui pourraient tout remettre en cause, mais c’est assez peu probable.

Contrairement à ce que pensent les militants les plus anciens, le contexte actuel n’a rien à voir avec celui qui avait fait exploser la France en mai 1968. Contrairement à ce qu’auraient voulu les leaders syndicaux, on n’est pas en 2006…

Manuel Valls n’est pas Dominique de Villepin, le CPE n'avait rien à voir avec le projet de réforme du Code du travail et les conditions économiques ont tellement changé en dix ans.

On ne fait pas manifester des jeunes d’aujourd’hui comme des vieux d’il y a dix ans. Les conditions, les ambitions, les projets, les perspectives ont complètement changé.

La majorité des étudiants ont évidemment d’autres projets. La mobilisation n’a pas été à la hauteur des attentes de leurs organisateurs.

Cette affaire qui secoue la France et qui finit d’hypothéquer la fin du quinquennat de François Hollande a été gérée avec trop de malentendus et trop de contradictions, trop de flou dans la mécanique proposée. 

La première série d’incompréhensions porte sur le contenu même de la réforme. Tout le monde a compris que la loi El Khomri allait dans le bon sens. Il faut être de très mauvaise foi pour ne pas reconnaître que la complexité du Code du travail freine désormais la gestion du personnel dans les entreprises qui ont besoin de flexibilité.

On le sait depuis des années et personne n'avait oser le dépoussiérer. Et pourtant, la France est le pays en Europe où le chômage est le plus élevé, le pays où la durée du chômage est la plus longue et le pays où le chômage touche avec le plus de violence les jeunes. 

Tous les pays qui en Europe ont fait des réformes de flexibilité ont renversé leur courbe de chômage. L'Espagne et l’Italie ont créé 500 000 emplois en dix huit mois. Tous les pays qui en Europe ont mixé avec intelligence la flexibilité pour l'entreprise et la sécurité pour les salariés sont au plein emploi. L’Autriche, l'Allemagne, les pays scandinaves, la Grande-Bretagne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Yves3531 - 10/03/2016 - 09:54 - Signaler un abus Les mouvements syndicaux trotskistes et autres "staliniens"...

    ... ces mouvements peu représentatifs du pays réel, peu légitimes, qui de facto s'opposent à là représentation démocratique et s'opposent à l'initiative et à l'entreprise privée au point de la détruire sans vergogne au nom d'une idéologie collectiviste et finalement prospèrent personnellement sous couvert de celle-ci; ces mouvements ont ils leur place sous leur forme actuelle dans le jeu démocratique ? Un système peut il fonctionner avec en son sein des organisations dont le but final est de le détruire ? À quand des syndicats dont le slogan serait comme le disait Samuel Gompers fondateur du principal et grand syndicat américain: " IL FAUT TRAIRE LA VACHE, PAS LA TUER " !

  • Par vangog - 10/03/2016 - 10:24 - Signaler un abus La "manip pour tous" a fait pssshhhiiitt!

    Serait-ce la fin de la dernière dictature en Europe, celle des trotskystes internationalistes qui noyautent l'éducation (les Medias et la Justice), qui ne parviennent plus à faire passer leur ultra-minorité pour une majorité de pensée unique? Si c'est le cas, tant mieux! Cela fait quarante ans que les UMPSECOLOCOCOS caressent ces affreux dans le sens du poile, et quarante ans qu'ils manipulent la jeunesse et bloquent tout...ça suffit!

  • Par Ganesha - 10/03/2016 - 12:15 - Signaler un abus Cendrillon

    Merveilleux mr. Sylvestre ! Vous êtes là, dans votre chambrette, à ruminer de sombres projets de génocide des fonctionnaires, d'extermination de prolétaires et d'assistés sociaux… Et puis vous lisez votre désinformation quotidienne. D'un coup de baguette magique, vous voila transformés en ''Prince Charmant'', vêtu d'un bel uniforme qui vous fait ressembler au mari de Sissi impératrice. Et voici qu'arrive, dans son beau carrosse doré, portant une superbe robe de bal et des chaussures de verre (ou vair?), votre Cendrillon : le Capitalisme Libéral ! Vous pourrez boire du champagne et danser des valses de Strauss avec elle jusqu'à minuit… Mais attention, le réveil est parfois difficile !

  • Par zouk - 10/03/2016 - 14:37 - Signaler un abus J.M Sylvestre

    Louvoiements, indécisions, annonces mal préparées, faiblesses face aux syndicats rétrogrades (CGT et FO au premier rang ..). l'épitomé de la gestion Hollande. Quand donc ce crétin de Ganesha finira-t-il de nous assener ses conneries?

  • Par zouk - 10/03/2016 - 14:40 - Signaler un abus Loi travail

    Il va falloir avancer.... où? comment? Devant la débacle orchestrée par tant de louvoiement that is the question.

  • Par cloette - 10/03/2016 - 14:54 - Signaler un abus Toutes ces discussions

    sont stériles. Il faut avoir une vue globale de la situation de l'économie mondiale . Tout a fonctionné tant que la Chine exportait à moindre coût , cela va être de moins en moins le cas . Le système ne fonctionne actuellement que de façon artificielle , l'Allemagne croit résoudre son problème en faisant venir un million de migrants et se prend les pieds dans le tapis .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€