Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mais où est le bug dans le logiciel d’Emmanuel Macron ? Parce que ça cloche grave !

Des fonctionnaires dans la rue et des parlementaires assez désemparés, Emmanuel Macron est confronté à un climat qui affecte une opinion, qui a du mal à adhérer à sa politique.

Atlantico Business

Publié le
Mais où est le bug dans le logiciel d’Emmanuel Macron ? Parce que ça cloche grave !

Il y avait deux lectures possibles des manifestations des fonctionnaires hier.

D’abord, on pouvait considérer que cette manifestation devait porter des mécontentements et des revendications très réelles : sur le pouvoir d’achat, les conditions de travail… avec le projet de coaguler un mécontentement général et de basculer dans des mouvements plus vastes. Ça n’est sans doute pas ce qui s’est passé, même si certaines catégories de fonctionnaires suscitent la sympathie et le soutien de beaucoup. C’est le cas des hospitaliers ou des enseignants qui souffrent d’un vrai malaise.

Ensuite on pouvait aussi considérer que cette journée était celle où la CGT allait essayer de démontrer sa force, sa puissance de mobilisation, son efficacité.

Et tout ça dans la perspective des élections professionnelles qui auront lieu dans deux mois, à l’issue desquelles la CGT espère retrouver sa place de premier syndicat de France, qu’elle a perdue au profit de la CFDT. Cette journée n’a pas été celle de l'union syndicale parce que les autres centrales ne voulaient donner l'impression de participer à un mouvement plus politique que catégoriel.

Dans la rue, les verbatim étaient d’ailleurs très nuancés, très divers, très détachés aussi. « Il faut le laisser faire », « il faut lui donner du temps », « la France est un pays compliqué, susceptible… il faudrait savoir le séduire ». Voilà ce qu’on entendait le plus souvent chez « les vrais gens » dans la France profonde. Et d’ajouter souvent « de toute façon, a-t-on le choix ? ».

En fait, tout se passe comme si Emmanuel Macron provoquait désormais plus de résignation que d’adhésion à son programme. Et c’est là que se trouve le bug. Comme lorsqu’on achète un nouvel ordinateur, à la Fnac. Avec le vendeur, le logiciel fonctionne à merveille, et dès qu’on est rentré à la maison, il se met parfois (souvent) à boguer. Pendant la campagne présidentielle, le logiciel Macron tournait plutôt bien. Mais arrivé au pouvoir, il rame un peu, beaucoup. Alors qu’est ce qui bug dans le logiciel Macron ?

Pour les gens de gauche, Macron est de droite. Pour les militants de droite, il est de gauche. Normal, après tout, c’était son positionnement de départ. Mais encore ? Emmanuel Macron a gagné la présidentielle contre toute attente des vieux routiers de la politique qui n’auraient pas parié un euro sur ce « débutant ».

Le débutant a gagné pour trois raisons :

1° Parce qu’il a fait, d’abord un diagnostic très simple, partagé par l’immense majorité des français : la France ne marche pas, 10% de chômage, c’est une catastrophe historique. La France s’exclut toute seule ou presque de la compétition mondiale. La France est incapable de se moderniser…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/10/2017 - 08:16 - Signaler un abus Des changements cosmétiques compensés!

    Qu'est ce que ça va changer pour une entreprise de savoir que le licenciement d'un salarié cadre pour motifs économiques (c'est à dire pour sauver l'entreprise et les autres salariés) lui coûtera 39000 euros au lieu de 43000 euros (sans compter les frais juridiques)? Vous dites, Sylvestre, que "les entreprises en avaient besoin", alors que vous méconnaissez totalement les besoins des entreprises françaises! si Macron avait décidé de remplacer le code du travail Français par le code du travail Suisse, cela aurait été une vraie réforme! Mais les réformettes Macron sont des réformes de compensation. Ce vrai socialiste inversé est obligé de "compenser" auprès des professions privilégiées les réformes qu'il croit faire pour tous...c'est la parfaite continuité de la politique gauchiste de Hollandouille, dont, je vous rappelle, qu'il était Ministre de l'économie sacrifiée: résultat nul! Et la manifestation d'hier est une manifestation de ces professions privilégiées (ceux qui bossent n'ont pas le loisir de faire grève...) qui semblent dire au socialiste masqué: "surtout, n'oubliez pas de compenser pour nous, qui vous avons élu!"...

  • Par pale rider - 11/10/2017 - 08:41 - Signaler un abus Il est inutile de gloser à l'infini comme l'auteur le fait ici

    et le "la pédagogie des réformes n’a pas été faite" est grotesque. Ce terme "manque de pédagogie" usé jusqu'à la corde,c est l'excuse pratique qui semble justifier le manques de courage et surtout la manque de pouvoir de l'état sur les événements. La réalité est que l'état est un obèse prisonnier de sa propre graisse notre seul espoir est qu'il en crève.

  • Par MI-CHA - 11/10/2017 - 10:32 - Signaler un abus Le bricolage continue

    Où sont les grandes réformes : de la fiscalité ( progressivité vraie de l'impôt sue le revenu, révisions des niches fiscales etc...); de la politique du logement réservant les logements sociaux aux bas revenus et obligeant ceux dont les revenus ont augmentés à libérer la place;de la politique agricole permettant aux producteurs de vivre décemment...?

  • Par cloette - 11/10/2017 - 10:37 - Signaler un abus M Sylvestre

    part du principe que le peuple est bête et ne comprend pas bien , et aussi que le peuple n'aime pas les riches . C'est faux, d'une façon générale, il est loin d'être stupide et il est fasciné par les riches qu'il aime.

  • Par J'accuse - 11/10/2017 - 10:43 - Signaler un abus M. Sylvestre refuse toujours les évidences

    C'est le raisonnement de M. Sylvestre qui bogue: ses trois raisons de la victoire de Macron sont fantaisistes, et Macron se plante parce qu'il marche dans la choucroute; mini-réformes et maxi-déficits, ça ne peut pas marcher et encore moins convaincre. Et n'oublions pas que "pédagogie" veut dire "guider les enfants": non, les citoyens ne sont pas des enfants et ne veulent pas être guidés, mais que la France soit bien gérée. On en est loin.

  • Par Piwai - 11/10/2017 - 12:24 - Signaler un abus article nul

    Je viens de perdre mon temps a lire un article minable, qui enfonce des portes ouvertes, déblatérer des inepties ( juste un exemple: depenalise les capitaux n'est pas le seul moyen de les attirer, notre pays a fait le choix de les garantir partiellement pour rassurer les investisseurs: la depenalisation des capitaux est une idée de droite, pas une idee libérale..les liberaux preconisent de "simplifier" genre exit tax parce que naturellement cela coute moins cher et in fine permet de diminuer les impots pour l'ensemble de la societe...etc...). On peut etre un journaliste et "en même temps" assurer un niveau d'information minimale, un article en francais et sans faute ne suffi(rait)? Pas, mais même cela semble de plus en plus difficile.

  • Par jcl13 - 11/10/2017 - 16:10 - Signaler un abus article idiot

    M.Sylvestre a deux trains de retard,nous n'avons pas besoin de pédagogie pour comprendre que l'on nous enfume,on le comprend tout seul,le mot réforme va toujours dans le mauvais sens

  • Par kelenborn - 11/10/2017 - 16:34 - Signaler un abus Avec Sylvestre on baisse les bras

    Macron a été élu parce que , comme le disait très bien Gramsci, il y a crise quand le vieux ne veut pas mourir et que le nouveau n'arrive pas à naître: le nouveau n'était pas construit et le vieux, par dépit a élu Macroléon! Je doute que ce soit le libéralisme qui, en tant que tel, produit de la richesse et comprendre cela , tout le monde sait que ce n'est pas dans le logiciel de Sylvestre. Le libéralisme est la condition de fonctionnement de l'économie de marché , laquelle a démontré qu'elle était la moins mauvaise. Mais la production de richesse dépend du progrès technologique et l'exemple pitoyable de l'UE montre que le libéralisme est parfaitement compatible avec la mise sur orbite de sous-développement! Et puis, s'agissant du logiciel, Ferjou et Atlantico peuvent ils télécharger un programme pour mettre fin à l'incontinence de JMS? On en a jusqu'aux chevilles!

  • Par kelenborn - 11/10/2017 - 16:41 - Signaler un abus la....

    "M Sylvestre part du principe que le peuple est bête et ne comprend pas bien , et aussi que le peuple n'aime pas les riches . C'est faux, d'une façon générale, il est loin d'être stupide et il est fasciné par les riches qu'il aime." (cloette) Là j'ai du mal à suivre!!!! pas le début! Pour Sylvestre, le peuple a tort de ne pas écouter Sylvestre et c'est pour cela qu'il est dans la merde!!! Maintenant...si le peuple est fasciné par les riches qu'il aime. c'est qu'il doit lire Gala, Closer ( et je ne parle pas des "sans-dents" qui peuvent lire Louseur)et...dans ce cas...il est con!!!! La preuve!!! regardez quels sont les articles les plus lus ici!!!! et la proportion de cons qui commentent!

  • Par Vincennes - 11/10/2017 - 17:26 - Signaler un abus Le véritable BUG vient de qui ?????

    La BRUYERE avait eu ce mot crucifiant : « À quelques-uns l’arrogance tient lieu de grandeur ».....l’arrogance étant l’arme des incompétents, sa parole semble justifiée affublée de MINISTRES arrogants, comme lui qui croient en leur leurs magouilles/ leur enfumage constant et n'ose même pas donner leur avis (comme sur la situation en Espagne) de peur de dire des conneries !!!

  • Par Ganesha - 11/10/2017 - 18:20 - Signaler un abus Uberisation

    La société que nous propose Emmanuel Macron (et mr. Sylvestre !) est parfaitement illustrée par le succès économique grandissant de la livraison de repas : d'un côté, il y a des cadres stressés qui déjeunent au bureau, et le soir, les bourgeois paresseux... Pas toujours facile de réchauffer un plat sans le rendre immangeable, mais il semble exister une population croissante pour qui ''l'argent n'est pas un problème'' ! En face d'eux, des jeunes hommes qui risquent en permanence l'accident en pédalant sur leur vélo pour 5 euros de l'heure, sans aucune protection sociale (maladie, chômage, retraite). Il est bien évident que cette précarisation, cette ''Uberisation'' est inacceptable, et qu'elle conduira inévitablement à une révolte populaire. Ce qui la retarde, c'est le filet des ''aides sociales'', dont bénéficie encore une majorité de la population française, et qui l'a fait voter encore ''raisonnablement'' aux dernières élections. C'est pourtant cela qui permet à mr. Sylvestre de persévérer à nous écrire ses articles de propagande libérale, même si lui, et les retraités qui viennent pleurnicher sur Atlantico, se refusent à l'admettre !

  • Par cloette - 11/10/2017 - 18:43 - Signaler un abus j'aime beaucoup la citation

    "A quelques uns l'arrogance tient lieu de grandeur" ." Les Caractères " datent de 1688, et tout est d'actualité !

  • Par abracadarixelle - 11/10/2017 - 19:53 - Signaler un abus Le bug ??

    Mais Macron EST le bug ! Elu sur une imposture , il révèle son insuffisance , le creux vertigineux sous l'image d'Epinal . Gonflé à l'hélium des médias et des puissances de l'argent ( vouais!) , il ne peut restituer que ce qu'on lui a insufflé !

  • Par edac44 - 11/10/2017 - 20:45 - Signaler un abus Macron : un grand manipulateur ??? au service de qui ???

    Macron est un "pur" produit de la banque privée Rothschild, un surdoué de la finance (deal avec Nestlé), qui a gagné beaucoup d'argent en peu de temps, payé très peu d'impôt en contrepartie et s'est permis de dépensé un Smic par jour pendant 3 ans sans avoir à déclarer d'enrichissement personnel au fisc que ne l'a d'ailleurs pas inquiété non plus !... Trouver des fonds pour sa campagne en vue des présidentiels alors qu'il était encore ministre sous Hollande ne lui a pas posé de problème non plus !... Ce qui lui a permit de museler les médias et la presse à longueur d'antenne. Mais maintenant, il lui faut renvoyer l’ascenseur et d'abord à ceux qui l'ont soutenu sans casser cette superbe manipulation électorale : "ni droite, ni gauche" à tous les gogos qui y ont cru !... Pas facile de tenir des promesses contradictoires comme réduire la dette sans augmenter les impôts ou restreindre les services public quand ce n'est pas supprimer leurs serviteurs (les fonctionnaires). A des objectifs devenus flous au fil de la contestation, correspondent maintenant des conneries de plus en plus précises !... Mais l'empereur Macron, Top Gun à ses heures, se prend encore pour Bonaparte !...

  • Par edac44 - 11/10/2017 - 20:48 - Signaler un abus Macron : un grand manipulateur ??? correction

    Lire ...et s'est permis de dépenser un Smic ... merci

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€