Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron va retirer sa Légion d'honneur à Bachar el-Assad ! C'est Chirac qui va pas être content…

Le président de la République fait mumuse. Il en a le pouvoir.

Petits objets décoratifs

Publié le
Macron va retirer sa Légion d'honneur à Bachar el-Assad ! C'est Chirac qui va pas être content…

 Crédit JACK GUEZ / AFP

Dans la plupart des cas (excepté pour les faits de guerre) la Légion d'honneur ne se mérite pas. Elle s'obtient. Elle se demande. Et on l'octroie. Le président de la République dispose de son lot de breloques. Ses ministres aussi. Et ils les distribuent généreusement. Ils ne sont pas parcimonieux. 

Ils ont également le pouvoir de la retirer à ceux qu'ils avaient honoré. Brûlons ce que nous avons adoré… Macron va donc priver Bachar el-Assad de son bidule. Il vient en effet de découvrir que le numéro un syrien était méchant. 

L'ex-méritant Bachar avait été fait grand-croix de la Légion d'honneur en 2001 par Jacques Chirac.

Le brave homme avait pourtant, et déjà, plusieurs milliers de morts sur la conscience. Le mot conscience est ici une simple formule de style… 

Jacques Chirac était l'héritier fidèle de la politique arabe gaullo-pompidolienne. On aimait le monde arabe. Son pétrole. Ses pétrodollars. Bachar était un ami. Saddam Hussein aussi. Et l'on faisait moult génuflexions à Kadhafi. Copains et coquins… 

Dans les années 70, sous Pompidou, la France construisit en Syrie un centre de recherche militaire. Militaire, pas médical. C'était sous le règne Hafez el-Assad. Un grand assassin. En Syrie, on est assassin de père en fils. 

Puis vingt ans plus tard nous arrêtâmes notre collaboration. On s'était avisé, penauds, que le gaz produit dans ce centre n'était pas du gaz hilarant. Amusant non ? 

Et c'est ce centre-là que nos avions viennent de bombarder. De plus en plus amusant non ? Revenons à nos moutons, c’est-à-dire à la Légion d'honneur. Bachar el-Assad ne pourra plus la porter. Grâce à Macron, il la donnera à ses enfants qui joueront avec ! 

La Légion d'honneur, comme nous l'avons dit, peut se retirer. Parmi les cas les plus récents de ceux qui ont été sanctionnés, il y a le couturier John Galliano et le producteur Harvey Weinstein. Un antisémite et un Juif. La conversation entre eux et Bachar el-Assad promet d'être passionnante. 

Au temps de la conquête coloniale quand nos bateaux partaient explorer des rivages inconnus marins, missionnaires et colonisateurs n'arrivaient pas les mains vides. Ils amenaient avec eux colifichets et verroteries. C'était distribué aux bons sauvages émerveillés et reconnaissants. Les choses n'ont pas bien changé depuis ! Sauf qu'on avait alors la politesse de ne pas reprendre la verroterie si les sauvages se conduisaient mal…

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par RAPP - 20/04/2018 - 09:16 - Signaler un abus encore un camouflet !

    Bachar a rendu par anticipation sa LH. Décidément toujours un temps de retard pour nos technocrates dépassés par l'Orient compliqué.

  • Par ISABLEUE - 20/04/2018 - 10:00 - Signaler un abus Tu parles, Charles !!

    Assad l'a rendu de lui-même... Un camouflet oui pour le jeunot de l'élysée qui parle pour ne rien dire ...

  • Par ISABLEUE - 20/04/2018 - 10:01 - Signaler un abus Mouarf..

    je viens de lire qu'il rend la légion d'honneur "à l'esclave des Etats Unis"... Ambiance.....

  • Par cloette - 20/04/2018 - 10:25 - Signaler un abus De Gaulle disait

    "Vers l'Orient compliqué je m'envolais avec des idées simples", Macron a-t-il des idées simples, ou des idées compliquées ? Vu son phrasé, je subodore qu'elles sont compliquées !

  • Par legall - 20/04/2018 - 10:35 - Signaler un abus Les méchants et les gentils

    Les gentils dans la Gouta étaient représentés par Jaych al-Islam (l'armée de l'Islam). Ils ont foutu le camp en exécutant les prisonniers de la prison de Douma et en brûlant leurs papiers d'identité. Leur programme : l'éradication des mécréants à Damas. Leurs subsides étaient fournis par les US et l'Arabie Saoudite, on a les amis qu'on peut.

  • Par wwmat - 20/04/2018 - 11:13 - Signaler un abus Decidement,

    Apres la honte que nous a foutu Hollande pendant son quinquennat, lui et son ministre des AE "le responsable mais pas coupable Laurent Fabius", voilà le jeune coq avide de reconnaissance qui sans aucune consultation et après une mise en scène scandaleuse a déterre la hache de guerre et ce en opposition totale avec la charte de l'ONU. Il serait président de la Serbie par exemple, il serait déferré au tribunal de La Haye pour crime contre l’humanité.

  • Par Atlante13 - 20/04/2018 - 11:29 - Signaler un abus "... je m'envolais avec des idées smlpes"

    c'est vrai qu'il a toujours eu des idées simples, disons à sa portée. Mentir et trahir. En 39 déjà, devant la débâcle des armées françaises et de ses propres unités, il était allé en Angleterre demander l'appui des anglais, en acceptant la condition de Churchill, que la France revienne sous la Couronne Anglaise. Ses "Mémoire" ont été ré-écrites à chaque édition, remettant ses "pensées" au gout du jour. Son histoire entremêle de "simplicitées".

  • Par cloette - 20/04/2018 - 11:56 - Signaler un abus @atlante 13

    Nostalgique de l’Algérie Française ?

  • Par MIMINE 95 - 20/04/2018 - 15:28 - Signaler un abus et paf

    Assad a dit :"Il n'est point d'honneur pour le Président Assad de porter une décoration attribuée par un régime esclave (…) des États-Unis qui soutient les terroristes»"...... . "M'enfin", la France pourra toujours recycler la breloque en la décernant à titre posthume à Zahran Allouche un inestimable démocrate humaniste de la Ghouta ...d'avant .

  • Par assougoudrel - 20/04/2018 - 16:02 - Signaler un abus Pour moi, cette Légion d'Honneur

    n'est pas plus sale que l'argent reçue pour la dernière campagne présidentielle, venant de..."pé djôl ou". (ferme ta gueule), me dit une petite voix.

  • Par Beredan - 20/04/2018 - 17:46 - Signaler un abus À côté de la plaque .....

    Que Macron commence en ce domaine à faire le ménage chez nous : qu:il fasse effacer de toute urgence de l’Arc de Triomphe le nom de 2. Généraux qui déshonorent notre Pays : Turreau , chef des Einsatzgruppen de la Convention ou ‘ Brigades infernales’ en Vendée , et le sinistre Amey , dont la spécialité consistait à faire brûler les femmes dans les fours des villages suspects .... qu’en pense à ce sujet notre bon Benoît ?

  • Par Rayski - 20/04/2018 - 18:54 - Signaler un abus @Beredan

    A priori et à posteriori je ne suis pas votre bon...Mais merci de m'avoir appris qu'Hitler avait étudié les guerres de Vendée pour s'en inspirer !

  • Par Anouman - 20/04/2018 - 19:50 - Signaler un abus Légion d'honneur

    Macron veut lui reprendre et Assad veut lui rendre. Voilà au moins la preuve qu'ils peuvent arriver à s'entendre ponctuellement. C'est encourageant pour l'avenir. Ce qui m'étonne c'est que Macron n'ait pas repris celle de Poutine, elle aussi donnée par Chirac (ou alors j'ai raté un épisode).

  • Par lexxis - 21/04/2018 - 06:56 - Signaler un abus DOUBLE DÉSHONNEUR

    Il y a eu d'abord le déshonneur de conférer la plus haute distinction républicaine à quelqu'un qui ne la méritait pas. On vient d'avoir maintenant le déshonneur de réclamer à un tyran sanguinaire une breloque(car c'est bien à ce rang que notre politique a ravalé cette grand croix) qu'il nous rend par avance en agrémentant sa restitution d'un couplet qui, pour ne pas être agréable, n'est pas entièrement faux.Mais qu'on ne vienne plus maintenant nous rebattre les oreilles avec les prétendues valeurs de la République quand, au sommet de l'État, on les a traînées dans la boue.

  • Par kelenborn - 21/04/2018 - 09:40 - Signaler un abus Beredan +Rayski

    S'agissant du premier méfiez vous de l'alphabet!!! Après B il y a C et au bon Rayski pourrait succéder le Con Bérédan et en poussant jusqu'à E on peut aussi obtenir Beredane! ( Brighelli fournit les oreilles en prime), vous êtes gâtés! A moins que compte-tenu de vos obsessions vous ne soyez gâteux ! S'agissant de mon Ben ( pas de mon ben), il faut quand même rappeler que Bachar n'a pas de chance: car Papon , le sinistre qui n'avait sous la main que les personnels de la préfecture de la Gironde, et qui a réussi a envoyer au club Med pas mal de gens doit jouer dans sa tombe avec sa légion d'horreur! Comme pas mal de préfets collabos!!! Car...il y a, dans chaque chef-lieu UNE place Jean Moulins . Les préfets résistants c'est seulement après le 6 juin 44 !!

  • Par kelenborn - 21/04/2018 - 09:46 - Signaler un abus de mémoire

    D'ailleurs, à un connard du Canard Enchainé faisant l'objet de quolibets de la part de ses collègues car il avait eu la légion d'honneur, il déclara "je ne l'ai pas demandée" et on lui répondit "Fallait pas la mériter" ! C'est à cela que l'on reconnait, au mieux les cons, au pire les canailles: C'est pas Ladret de mes Burnes, propriétaire de la Revue des deux Mondes qui a "embauché" Pénélope pour 90 000 euros pour obtenir le hochet ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€