Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron se révèle beaucoup plus proche de Valéry Giscard d'Estaing que de François Hollande. Heureusement !

Les hommes politiques qui continuent de se tordre les neurones à propos de Macron ne peuvent pas rester entre les deux chaises. Ou bien ils se rallient, ou ils optent pour une stratégie de groupe.

Ressemblances

Publié le
Macron se révèle beaucoup plus proche de Valéry Giscard d'Estaing que de François Hollande. Heureusement !

 

On prétend qu’un jour, Jacques Chirac, particulièrement agacé par une discussion au Conseil des ministres qui tournait en rond, a mis fin au débat en disant : "Messieurs, je crois qu’on va s’arrêter parce que je sens que les mouches vont avoir mal au c.…" Jacques Chirac manquait de finesse parfois, mais jamais de bienveillance, et pas seulement pour les mouches. Valéry Giscard d’Estaing, qui n’aimait guère son Premier ministre ne se serait jamais permis de parler aussi crûment, même s’il avait la même impatience devant les débats inutiles.

Le débat qui agite les professionnels de la politique depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron commence à tourner en rond. Alors les mouches n'ont encore rien dit, mais les électeurs ne supportent plus ces discussions sans fin pour savoir si le gouvernement est de droite ou de gauche, si le Premier ministre a trahi sa famille, et si Bruno Le Maire ne se retrouve pas en porte-à-faux par rapport à ses écrits ou ses idées précédentes.

Actuellement, ces questions sont complètement dépassées. L’actualité est dominée par la formidable notoriété que la France a retrouvée aux yeux des étrangers, qui recommencent à regarder le pays avec beaucoup d’intérêt, d'attention et d’envie. Ce pays qu’on croyait mort et asphyxié dans ses vieux principes et ses monuments historiques, s’est remis à respirer, à imaginer même un avenir.

Les questions de politiques politiciennes sont tombées dans un archaïsme rare. Le problème des professionnels de la politique maintenant est simple. Ou ils meurent sur pied ou ils s’adaptent et changent de logiciels, sinon ils seront définitivement déclassés et broyés.

Emmanuel Macron n‘a rien d’un génie. Il est simplement particulièrement compétent, intelligent pour comprendre ce qui se passe dans le monde (mais il y en a d’autres), mais il eu aussi la chance d’être au bon endroit (à la porte de l’Elysée) au bon moment (un changement de génération) et peut-être aussi, avait-il les codes pour lancer le nouveau logiciel. Le talent a besoin de chance parfois.

Il n'y a pas d’idéologie particulière dans l’équation. C’est exactement comme la révolution digitale qui déferle sur la planète toute entière, elle n’est ni de droite, ni de gauche. Elle est, simplement. Et mieux vaut la comprendre que l’ignorer.

Qu’on le veuille ou non, Emmanuel Macron incarne une forme de révolution que personne n’avait imaginée avant, un peu comme Valery Giscard d’Estaing qui avait été élu le 27 mai 1974 et qui avait apporté un renouveau assez spectaculaire, mais dont les effets ont été laminés plus tard, par la crise pétrolière qui a bouleversé tous les modèles.

VGE était jeune, il avait 48 ans, à l’époque c’était le plus jeune. Il avait été ministre du Général de Gaulle à 30 ans, il sortait de Polytechnique et de l’ENA et son ambition était de moderniser, d’adapter le pays à la réalité du monde qui s’ouvrait.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 20/05/2017 - 11:58 - Signaler un abus La modernisation n'a pas attendu Macron

    Elle a déjà été fortement impulsée sous De Gaulle et continue depuis dans la mesure où le pays est (était?) riche et pas seulement grâce à l'action publique mais aussi énormément grâce aux citoyens

  • Par Deneziere - 20/05/2017 - 14:57 - Signaler un abus Giscron et Macard... Vous en oubliez, JMS !!!

    Il y en a plein d'autres des points communs. Tenez : l'islamisation rampante (et ce qui va avec : mœurs rétrogrades, délinquance, terrorisme), elle non plus, n'est ni de droite ni de gauche. Macron redemande de l'immigration, tandis que nous devons à Giscard le regroupement familial qui est un accélérateur du phénomène. Tenez, un autre : Macron et Giscard ont tous deux cette suffisance louis-philipparde vis à vis du bas peuple (càd nous) et la méconnaissance de ce dernier. Une petite différence : Giscard était plus dédaigneux, mais je pense que Macron sera plus agressif.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/05/2017 - 15:19 - Signaler un abus Il n'y a plus qu'à espérer qu

    Il n'y a plus qu'à espérer qu'il soit plus proche d'Hollande donc de la fin..... Car Giscard a été le premier président de gauche après Pompidou. Et depuis nous n'avons jamais réussi ä nous débarrasser de cette facheuse tendance à promettre que demain on rasera gratis...... Le pire c'est qu'il y a des cons pour y croire.....

  • Par pierre de robion - 20/05/2017 - 19:04 - Signaler un abus Le rêve passe!

    Comme C. Nay, vous êtes tombé en pamoison devant notre bel éphèbe. Bien sûr, on peut toujours rêver et espérer que les fruits tiendront les promesses des fleurs, mais "Denézière" nous rappelle aussi à la dure réalité! Enfin qui vivra verra, mais n'oubliez pas, plus haut on est monté, plus dure et douloureuse sera la chute. Croisons les doigts et prions Ste Rita!

  • Par OLYTTEUS - 21/05/2017 - 09:02 - Signaler un abus Macron~Cicéron?

    J'invite les lecteurs à lire sur le Figaro du 18/05 un remarquable article de Stéphane Ratti qui revient sur l'état déplorable de l'Empire Romain quand Cicéron surgit,rafla le pouvoir,institua ungouvernement des modérés des deux camps violemment opposés,et redressa la situation. "Pourquoi Macron doit lire Cicéron". Ceux qui ne voit pas plus loin que le bout de leur nez oublient le pauvre état de la France. Ne boudons pas notre plaisir de voir notre pays régardé positivement à l'étranger.....

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 21/05/2017 - 10:01 - Signaler un abus Macroléon premier....!

    Il a très vite compris ce que les Français attendaient après 43 ans de chienlit sociale. Depuis Pompidou ce n'est que surenchère pour un assistanat maximum ....Les Français en ont marre... Ils veulent travailler.. ..peut -etre pas tous !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€