Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 21 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron a des pellicules ! Et c'est Trump qui le lui a élégamment (?) fait remarquer…

Du jamais-vu. La rencontre entre les deux présidents a été marquée par un moment exceptionnel.

Ça alors

Publié le
Macron a des pellicules ! Et c'est Trump qui le lui a élégamment (?) fait remarquer…

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

Tout avait commencé mollement. Du convenu. Du classique. On a parlé de Washington et de Lafayette : un passage obligé. Macron a rappelé comment les Américains avaient libéré la France en 1944. Et Trump a remercié la France pour son action militaire en Syrie.

Les journalistes s'ennuyaient ferme. Ils se réveillèrent un peu quand, après que Macron eut dit que la France et les États-Unis avaient "une relation spéciale", Trump renchérit en en rajoutant : "une relation très spéciale". 

Ce "très spéciale" intrigua. Les journalistes furent vite édifiés. Trump s'approcha de Macron et l'embrassa. Puis l'embrassa encore. Puis le réembrassa. Et à plusieurs reprises, il le sera contre lui. 

Nous pensions que Trump était un gros amateur de jolies filles.

Maintenant nous en sommes moins sûrs... Mais le clou de la scène était à venir. Le président américain, quasiment collé au président français, épousseta de ses doigts l'épaule de Macron : "Je vais enlever ces pellicules. Nous devons le rendre parfait, il est parfait".

Une scène d'anthologie qui va certainement devenir culte. Une goujaterie affichée. Une condescendance méprisante assumée. Comment pouvait-on dire de façon plus humiliante à Macron : "Regarde qui est grand et qui est petit" ?

Des pellicules à l'accord sur le nucléaire iranien, il n'y a qu'un pas. Nous le franchissons sans problème et en toute logique. Avant de partir pour Washington, Macron avait dit : "Il n'y a pas de plan B pour cet accord". L'affrontement paraissait inévitable avec Trump, qui veut simplement le déchirer.

En regardant bien en face notre président, Trump lança : "C'est un accord très mauvais, c'est une honte, on n'aurait jamais dû signer un truc pareil !". On attendait une réponse virile et martiale de Macron. Elle vint sous la forme d'une acceptation d'un plan B rejeté dédaigneusement auparavant.

"Nous allons travailler avec le président américain à un nouvel accord". Puis, en substance : il va falloir s'occuper des missiles balistiques iraniens, de la présence iranienne en Syrie. "Nous devons contenir l'Iran", lâcha Macron. Et maintenant, qui a des pellicules ? Qui est petit ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 25/04/2018 - 16:42 - Signaler un abus Le gros problème

    est celui du nucléaire . Kim jong 1l'a, l'Iran non, qui y a droit, qui n'y a pas droit,? vaste question ...Il y a aussi des fous en Occident, Hitler en fut un ...et Nagasaki se souvient de ceux qui l'ont bombardée ....

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 25/04/2018 - 16:57 - Signaler un abus En fait les pellicules c

    En fait les pellicules c'était juste pour le cinoche ! Car le plus important était que Brigitte lui ait fait une belle raie......pour qu'il puisse se la faire beurrer par Donald........ Le risque majeur étant que Donald se Trump de raie.

  • Par assougoudrel - 25/04/2018 - 18:47 - Signaler un abus Avec tout l'argent dépensé en

    produit de beauté, il trouve le moyen d'avoir des pellicules. Lui qui parle de numérique, il est en plein dans l'argentique (36 poses), alors qu'il n'a pas de cheveux blancs. Heureusement que Donald n'a pas vu les chaussures de la "first enlaidie" qui ont aussi des pellicules, car le string n'arrête rien. Les invitations américaines ne réussissent pas à nos présidents. On a vu Hollande entre Obama et sa dame et un comique lui avait demandé "pourquoi un être aussi laid que lui, pouvait avoir de si jolies femmes". Il n'y a pas que Trump qui soit goujat.

  • Par Deudeuche - 25/04/2018 - 19:42 - Signaler un abus Moment mémorable

    Tout est sur la pellicule....comme quoi même à l’âge du numérique.

  • Par vangog - 25/04/2018 - 21:20 - Signaler un abus Heureusement que Donald n’a pas évoqué la différence

    des deux bilans USA et France, après un an de Présidence...sinon, c’était une éruption de psoriasis qu’il aurait filé à Macrouille...bjeeeeooooork!

  • Par patafanari - 26/04/2018 - 05:27 - Signaler un abus Toilettage de caniche

    Fais le beau ! Couché! Gentil chienchien...

  • Par ombelline - 26/04/2018 - 06:00 - Signaler un abus Histoire de tifs

    En revanche, les tifs de Mme Macron sont tout ce qu'il y a de plus in aux states: bien blonds oxygénés comme ceux de Trump et avec extensions of course... La coiffeuse a bien fait son boulot!

  • Par gerint - 26/04/2018 - 10:49 - Signaler un abus Voir les deux chefs d'Etat se peloter

    C'est pénible pour moi. Trump s'est moqué de Macron dans les grandes largeurs. Cela n'aurait pas dû arriver.

  • Par lili57 - 26/04/2018 - 11:10 - Signaler un abus belle photo

    on dirait papa tirant son petit garçon !!!!!!

  • Par Liberte5 - 26/04/2018 - 11:37 - Signaler un abus Remettre les chose en place....sur tous les plans.

    Une grande puissance qui retrouve après le désastre Obama , un grand président qui obtient des résultats et qui défend son pays et son peuple. A l'inverse un président Français socialiste, mondialiste , à la tête d'un pays sur le déclin et la décadence. Les images parlent d'elles-même.

  • Par cloette - 26/04/2018 - 14:46 - Signaler un abus @gerint

    Trump l'a fait exprès, il ne pelote personne d'autre de cette façon ....

  • Par Vincennes - 26/04/2018 - 16:32 - Signaler un abus Les "Laurel et Hardy" de la polique

    pas mieux côté dames où Mélania a marqué des points sur toute la ligne....... tellement la toute petite Mamy Macron faisait "mémère" !! aucune allure contrairement à ce que les journaleux essayent de nous "vendre"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€