Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron face à Bourdin et Plenel : un président plus "puncher"... mais a-t-il vraiment convaincu les Français sur les sujets qui comptent ?

Dimanche soir, le chef de l'Etat s'est livré à un exercice plus pugnace que d'habitude. Mais certaines de ses réponses pourraient avoir déçu de nombreux téléspectateurs.

Dans l'arène

Publié le

Sur le fond, l'interview de dimanche était en effet plus politique, plus argumentée et plus serrée que celle de jeudi. Elle a aussi porté sur des sujets différents, plus fouillés, comme l'évasion fiscale. Elle était plus longue. Elle a permis de camper le Président en chef de guerre, ce qui plaît toujours et donne l'occasion d'une déclinaison classique et vertueuse sur la silhouette martiale de l'homme qui unit la nation derrière un drapeau. En revanche, elle a mieux dévoilé des côtés auxquels les Français sont rétifs, notamment sur la question du Président des riches.

Près d’une année après son élection, quels sont les traits marquants de ces interventions? Quels sont les décalages les plus notables en comparaison du candidat Macron à l’élection présidentielle?

Éric Verhaeghe : Deux traits me paraissent devoir être soulignés ici.

Le premier tient à la personnalité et à l'art de gouverner propre à Emmanuel Macron. Le personnage est beaucoup plus autoritaire, beaucoup plus solitaire et beaucoup moins bienveillant que l'image fabriquée de toute pièce durant la campagne électorale. Souvenez-vous du modèle quasi-collaboratif dont En Marche prétendait s'inspirer, du côté débat permanent que le Président prétendait porter. On est désormais loin de tout ça. L'exercice du pouvoir par Emmanuel Macron est beaucoup plus solitaire et vertical qu'il ne l'avait prétendu. On voit désormais un Président qui décide, qui tranche, et qui n'hésite pas à tacler les journalistes lorsqu'ils posent des questions qui lui déplaisent. On a ici en tête les remarques très directes contre Plenel, qui n'ont pas toutes été bienveillantes. Le changement est très marqué entre les deux visages présidentiels.

Le second tient à la capacité à moderniser le pays et à l'ampleur des réformes. Dans la pratique, Emmanuel Macron a perdu de son enthousiasme, de son envie de faire, et se recentre insensiblement mais sûrement, sur une espèce d'entre-deux un peu pâteux. Prenez la dépense publique. Macron n'a repris aucune promesse de modernisation de l'Etat ni de diminution de la dépense. On est déjà dans un discours de la prudence, alors que les dépenses publiques continuent à augmenter. On dira la même chose des banlieues, qui n'ont pas été évoquées hier. Macron semble en retrait sur ces sujets, de même que sur l'Europe où les grands projets du début de quinquennat semblent oubliés.

De ce point de vue, la contestation à laquelle le gouvernement se heurte fait déjà son œuvre. Elle assèche l'envie d'agir !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 16/04/2018 - 09:01 - Signaler un abus Le but n'était pas de

    Le but n'était pas de convaincre, mais qu'il avait des couilles !.......... Alors en choisissant les deux plus cons du PAF , Il était sûr de faire carton plein puisque tous les téléspectateurs ne venaient que pour voir Pleindehaine et Bourrepif se faire défoncer !

  • Par moneo - 16/04/2018 - 09:08 - Signaler un abus BOF

    Macron a joué au President didactique avec son défaut récurrent se noyer dans les détails Bourdin nous a fait ce qu'il fait tous les jours du populisme style et le prix des plates côtes vous pouvez nous dire quel est le prix des plates côtes? Plenel nous a fait du Trotskysme avec ses souvenirs larmoyant sur le larzac et ou la ZAD est un modèle d'avenir .Par moment en fonds sonore on pouvait entendre" Barcelone 1937" Vous parlez de fraude fiscale NON le President a bien fait la distinction entre la fraude qui est un délit (style planquer son fric en Suisse) et l'optimisation fiscale ..ça passe au dessus de la compréhension de nos concitoyens quant au résultat final.... s'il n' a pas été plus clair dans comment y remédier ?c'est tout simplement parce qu'il ne pouvait pas dire c'est la faute à la construction européenne à la veille d'élections européennes ou les anti européens ont le vent en poupe .... Pire, il ne pouvait pas dire notre modèle redistributif n'est pas accepté par nombre de pays de l' UE. On est dans l'impasse politique sortir de l'UE entrainerait le protectionnisme et une UE ne partageant pas nos idéaux est intenable...

  • Par vangog - 16/04/2018 - 09:15 - Signaler un abus Si Macron-la trouille fait l'aveu de l'enfer fiscal socialiste..

    (optimisation fiscale), alors pourquoi augmente-t-il impôts et taxes (et dettes) tous azimuts?...un Président contradictoire!

  • Par Ganesha - 16/04/2018 - 09:19 - Signaler un abus Replay ?

    Une question pratique : ce dimanche soir, j'ai préféré regarder le film de France 2, me disant que je regarderais la ''soirée Macron'', peut-être en intégralité, grâce au replay de ma Freebox. Pour l'instant, cet enregistrement ne semble pas disponible. Je sais que les abonnés d'Atlantico ont la détestable habitude de commenter des articles qu'ils n'ont pas lu, et, probablement même une émission qu'ils n'ont pas regardée, mais personnellement, j'attache de l'importance à l'éthique !

  • Par cloette - 16/04/2018 - 09:32 - Signaler un abus je n'ai regardé que 30 secondes

    les sons des voix m'écorchant les oreilles .

  • Par cloette - 16/04/2018 - 09:38 - Signaler un abus Il ne fera pas un second quinquennat

    pour la raison probable suivante : il ne sera pas réélu en cas de candidature à nouveau .

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 09:40 - Signaler un abus Ganesha

    Vous avez raison. Comme je n'ai pas regardé cet émission, je ne ne fais pas de commentaire. Par contre, j'ai entendu aux infos qu'il parle d'une autre journée de travail ou fériée sans être payé, tout en rajoutant qu'il n'y aura pas d'impôt; les français qui chanteront bientôt la complainte noire....https://www.youtube.com/watch?v=0l-Hc_z1sGc

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 09:41 - Signaler un abus Pardon

    cette émission

  • Par Deudeuche - 16/04/2018 - 09:43 - Signaler un abus @Ganesha

    5 je et un personnellement, en effet une éthique très narcisse-personnelle!

  • Par moneo - 16/04/2018 - 09:51 - Signaler un abus @vangog

    l'optimisation fiscale est hors de portée juridique de nore President ;il peut souhaiter ,prier, plaider auprès de nots partenaires européens pour une harmonisation fiscale c'est tout ce qu'il peut faire...et d'ailleurs nombre de pays lui ont dit"poliment' d'aller s'occuper de ses propres affaires il est d'autant mal venu à défendre le modèle français que ses résultats sont parmi les plus mauvais de l'UE... on est devenu un repoussoir pour les autres MAIS cela nous refusons de l'admettre ... il augmente les impôts mais parce que tout le monde lui demande de faire payer l'Etat.... hier Bourdin Combien de milliards l'Etat va prendre à sa charge pour soulager la SNCF,36? 50 ?milliards ça dépendra des négociations avec les syndicats ..une fois le chiffre arrêté ...comment payer ?diminuer la dépense publique? qui ?ou ?comment? ou créer nouveaux impôts?il y a des besoins partout .....comme en plus il ya des profiteurs du système qui ne veulent rien changer ,la seule solution est/ donnez nous plus c'est pourquoi nous avons une dette aussi énorme . car l'augmentation des impôts n'a pas suffit mais a détruit des revenus et des emplois

  • Par gerint - 16/04/2018 - 10:12 - Signaler un abus L’optimisation fiscale

    C’est une des pierres angulaires de ses amis et lui-même a optimisé je pense autant que faire se peut pour diminuer ses impôts. Quant à l’aspect couillu de cet enfant roi qui pense que les Français ont la nostalgie de l’Ancien Régime, il vient d’ être ridiculisé par sa participation à des frappes en Syrie sur cibles vides, sous le contrôle de Poutine qui a probablement défini les conditions

  • Par Septentrionale - 16/04/2018 - 10:24 - Signaler un abus Allez Monaco les gars

    J'ai regardé quelques minutes au début pour fuir avant la fin. §§§ Messieurs Mesdames les couturiers inventez un vêtement nouveau sans le col raide à cravate à ces rebelles [de salon] de la cravate pour leur éviter d'avoir l'air d'avoir un cou de poulet déplumé.

  • Par vangog - 16/04/2018 - 12:58 - Signaler un abus @Moneo Je peux vous apporter la réponse par avance...

    toute la dette de la SNCF sera transférée au con-tribuable Français, via une société tampon comme celle du Crédit Lyonnais, destinée à ne pas faire déraper la France gauchiste hors des clous de l’UE...le conflit SNCF coûtera au con-tribuable au total: 55 milliards pour la dette plus 200 milliards en hors-bilan pour financer les retraites non provisionnées...quant à l’harmonisation fiscale, elle est possible! Mais en harmonisant au niveau des pays qui ont une fiscalité raisonnable pour de bons services publics, et de bonnes fonction sur regaliennes ...ce ne sont pas les pays européens qui ne veulent pas harmoniser, mais c’est la France macroniste qu’il ne peut pas...

  • Par cloette - 16/04/2018 - 13:33 - Signaler un abus je précise mon post

    C'est MMLP qui gagnera .

  • Par 2bout - 16/04/2018 - 14:04 - Signaler un abus Tant qu'il y aura du monde au bistro,

    aux meetings de Mélenchon, entre Nantes et Redon, devant sa freebox ou sa télévision, il y aura toujours un con pour croire à la réincarnation.

  • Par gerint - 16/04/2018 - 14:20 - Signaler un abus Cloette

    MMLP a un cerveau. Elle n’ira pas dans cette merde

  • Par gerint - 16/04/2018 - 14:44 - Signaler un abus Cloette bis

    Seuls les psychopathes ont envie de devenir présidents d’ap Ce que je constate depuis déjà longtemps

  • Par cloette - 16/04/2018 - 14:51 - Signaler un abus Gerint

    On la poussera ...

  • Par Dorine - 16/04/2018 - 16:21 - Signaler un abus Les empereurs romains

    se faisaient trucider au bout d'un an. Ça n'empêchait pas qu'il y avait toujours des candidats à la pourpre.Ils ont essayer l'intégration des barbares ou leur expulsion, mais ils n'ont pas trouver la solution. Il y a de grandes chances de terminer comme l'empire romain. A moins qu'un nouvel Hitler obsédé par la pureté de la race ne se lève. Il y a des chances pour qu'il ou elle termine aussi au fond d'un bunker.....

  • Par LICOT - 16/04/2018 - 16:51 - Signaler un abus MON DIEU!!!!

    quel décor! digne du style napoléonien,décidément ,je n'arrive pas à accrocher ,si nous enlevons toute la com,les dorures,les photos et commentaires sur Macron ,tout ce luxe sous prétexte de montrer la beauté de la France ,mais qui n'ait en fait que le reflet d'un homme imbu de sa personne ,qui si nous le laissons faire finira par se couronner lui même ! je le trouve très cynique , et son équipe aussi! comment, peut-on en être arrivés là! et comment tout cela va t- il finir? les libertés individuelles fondent comme neige au soleil, et nous sommes obligés de faire attention à tout ce que nous disons, oui un nouveau monde s'installe mais pour ma part je le trouve bien sombre,il ne me reste plus que la confiance aux Français ,j'espère ne pas me tromper !.

  • Par pc85 - 16/04/2018 - 17:00 - Signaler un abus Faut quand même être un peu ''bizarre'' ...

    pour discuter avec ces deux bouffons.

  • Par pc85 - 16/04/2018 - 17:02 - Signaler un abus (suite)

    Ces deux bouffons qui ne représentent qu'à peine eux-mêmes.

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 17:09 - Signaler un abus @LICOT

    Comme vous avez raison. Le Grand Charles disait que "les français sont des veaux". Au bout de cinq ans sous Hollande et cinq autres sous Macron, j'espère qu'ils deviendront de beaux taureaux et de belles vaches enragées, sinon toute la basse-cour France va mourir de la la grippe aviaire.

  • Par gerint - 16/04/2018 - 17:21 - Signaler un abus @LICOT, pc85, Assougoudrel

    J’ai dit que je croyais que ceux qui veulent être présidents me paraissent psychopathes, je crois que Macron appartient à cette catégorie. Ce n’est d’ailleurs pas vrai qu’en France. Vouloir à ce point le pouvoir est pour moi anormal

  • Par Essen - 16/04/2018 - 17:37 - Signaler un abus Verticalité

    Je suis surpris par l'auteur car Macron a toujours dit et depuis longtemps qu'il avait une vision verticale du pouvoir et que la démocratie, en France, laissait trop de liberté au peuple. A l'époque, cela n'avait choqué personne et surtout pas la journaliste de BFM qu'il l'interrogeait à ce sujet

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 18:11 - Signaler un abus @gerint

    Vous avez mille fois raison, car personne de sensé ne veut prendre une embarcation qui prend l'eau de partout. Vouloir absolument devenir président de la République française est louche. Je crois que, pour un temps, on prend le poste, on s'en met plein les poche avec ses proches et ses amis et après, jusqu'à la mort, on vit de ses rapines. Je me demande combien de sacs de diamants, de pierres précieuses et d'or, qu'un a eu pour envoyer nos troupes en RCA qui a toutes ces richesses dans son sous-sol. Bangui Bijoux était très riche grâce aux militaires sur place, ainsi qu'à ceux du Gabon. J'étais en place pour le désengagement de la RCA (2000). Pour que les locaux ne soient pas pillés (comme à Bouar) , les militaires locaux étaient présents jusqu'à notre départ. Pourquoi sommes- nous revenus? Je voyais passer la valise diplomatique aux aéroports et je suis curieux de savoir ce qu'il y a dedans (pas uniquement des bouquins de cul). Il y a tout un tas de raisons qui laissent à penser que la descendance du président de la République est à l'abris de tout pendant des générations. C'est pour cette raison que ça se bat pour la place; ça ouvre des portes pour après.

  • Par jurgio - 16/04/2018 - 18:11 - Signaler un abus Probablement une astuce de Macron

    Je suis de l'avis de certains qui pensent qu'en choisissant pour interviewers deux cabots hargneux, plus occupés à mordre qu'à cerner sa politique, Macron allait passer facilement pour un souffre-douleur et s'exempter ainsi d'expliquer les raisons de son action.

  • Par gerint - 16/04/2018 - 22:14 - Signaler un abus @jurgio

    En effet au pays des aveugles les borgnes sont rois

  • Par gerint - 16/04/2018 - 22:16 - Signaler un abus Assougoudrel

    J’aime mieux être renseigné par un homme de terrain comme vous. Merci

  • Par assougoudrel - 16/04/2018 - 22:52 - Signaler un abus @Gerint

    J'avais un copain douanier, ancien militaire de carrière qui avait fait l'Indochine. Il m'a montré un petit livre rouge, la bible du douanier. Il y a un passage où on peut lire qu'il est interdit à ce dernier de contrôler les ministres, les députés, sénateurs et autres diplomates. C'est un monde à part où tout est permis. Les journalistes ne sont pas prêt de perdre leur 30% d'abattement, car il y a tant à cacher.

  • Par moneo - 17/04/2018 - 11:15 - Signaler un abus ça fait désordre pour nos journalistes moralisateurs

    http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2015/03/25/labattement-fiscal-des-journalistes/48940

  • Par moneo - 17/04/2018 - 11:36 - Signaler un abus Plenel a changé d'avis?

    http://www.valeursactuelles.com/societe/mediapart-plenel-sen-ira-en-2017-49533

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€