Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron 2017 : le pari fou repose sur trois scénarios…

Emmanuel Macron a commencé à dévoiler son plan de conquête et ça se vend. Du moins dans la presse.

Atlantico Business

Publié le
Macron 2017 : le pari fou repose sur trois scénarios…

Emmanuel Macron ne cache plus son ambition de faire cavalier seul. Comme un petit poucet du gouvernement, il jette des petits cailloux les uns après les autres pour indiquer le chemin qu’il prend. Et comme la presse s’en empare, elle lui offre des "unes" de magazines comme elle en offre parfois à des rock stars.

Emmanuel Macron rock star de la politique, c’est une position qui lui va bien. Sauf que tous ceux qui le fréquentent savent qu’il a désormais une ambition et un projet. Il ne s'en cache pratiquement plus.

L'ambition c’est de jouer un rôle sur le marché politique.

Il sait (et il a raison) que le discours des hommes des partis traditionnels à droite comme à gauche est démonétisé. Tous les évènements qui ont touché la société française montrent que les responsables politiques ne répondent plus à la demande de l'opinion. Ils sont hors cadre. Leurs analyses ne correspondent pas à la réalité, leurs prévisions et leurs prescriptions sont à côté de la plaque.

C’est particulièrement vrai sur le terrain de l'économie. Les dirigeants politiques n'ont pas eu le courage de prendre la mesure des mutations en cours et d'en tirer les conséquences au niveau de l'action.

Sur la mondialisation, personne n’a pris du temps pour expliquer à l'opinion les avantages que la mondialisation apportait et surtout personne n’a expliqué les efforts qu’il fallait accepter, les changements qu’il fallait assumer pour profiter de ces échanges internationaux.

Sur l’Europe, personne n’a osé expliquer à l'opinion qu’il fallait plus de solidarité et que c’était toujours meilleur que le repli sur soi.

Seulement voilà, pour profiter de cette solidarité renforcée il fallait aussi faire un pas vers plus de fédéralisme. La crise a crispé les positions de chacun derrière ses frontières, alors que les frontières n'existent plus.

Sur le progrès technologique, personne n'a expliqué ce que cela impliquait comme changement dans l'organisation du travail.

A gauche, François Hollande avait bien sûr l'intuition qu’il fallait prendre un virage. Mais coincé par ses engagements électoraux, il a pris ce virage très tard en étant obligé de violer son électorat. Manuel Valls était en phase avec ses convictions pour négocier ce virage. Cependant, il lui fallait aussi un moteur majoritaire et ce moteur lui a fait défaut. Résultat : il tourne en rond sur toutes les réformes de modernisation qu’il a entreprises.

A la veille d'une mobilisation des jeunes et des syndicats, la situation du Premier ministre est devenue très critique.

A droite, la perspective n'est pas meilleure. Aucun des grands candidats n’a véritablement pris la mesure des changements à venir. Les campagnes présidentielles qui se préparent apparaissent très classiques et fondées sur des promesses que les dirigeants ne pourront pas tenir. Ceux qui ont plus travailler que d'autres, comme François Fillon, ont du mal à se faire entendre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par de20 - 09/03/2016 - 09:42 - Signaler un abus Une majorité d Arabes en

    Une majorité d Arabes en France qui ne veulent pas s intégrer et on veut fermer le robinet de l invasion ; en language Mondialiste c est un replis sur soi. Le reste de l article procède de cette même bonne foi. Au train ou vont les choses il y a fort à parier que ce soit un general ou un caporal qui emerge de la nasse dans laquelle nous nous trouvons.

  • Par J'accuse - 09/03/2016 - 10:51 - Signaler un abus Macron est peut-être le seul gaulliste

    Le premier scénario est idiot : Macron à Matignon serait aussi bloqué que Valls, voire davantage, avec la même majorité sectaire et divisée; si Valls démissionne, Macron doit refuser de le remplacer, pour ne pas accompagner Hollande dans les profondeurs abyssales. Macron doit partir, quoi qu'il arrive. La Ve république (qui est encore là malgré l'acharnement de tous à la détruire) lui offre les conditions idéales : le suffrage universel direct uninominal. S'il est élu, personne ne peut douter que les soutiens ne manqueront pas pour participer au pouvoir, avec une majorité présidentielle opportuniste, redevenue gaulliste par la grâce de la volonté du peuple. La seule question est : a-t-il les épaules ?

  • Par zouk - 09/03/2016 - 11:19 - Signaler un abus E. MACRON

    Il aura du mal à se débarrasser de l'image de créature de Fr.Hollande qui l'a appelé en politique. S'il y réussit, il pourra peut être apporter des propositions différentes de celles de nos partis moribonds et fractionnés en tant de tendances portées par trop de candidats,peut être...En tous cas, si Valls démissionne, il ne pourrait que refuser de lui succéder sous peine de devenir définitivement un atout (?) du seul PS.

  • Par Liberdom - 09/03/2016 - 12:22 - Signaler un abus Boniments

    Arrêter de nous vendre Macron; je refuse d'acheter cet énarque à l'ego hypertrophié qui n'entend modifier le système qu'à la marge pourvu que sa carrière soit fulgurante.

  • Par foxlynn - 09/03/2016 - 13:54 - Signaler un abus encore un menteur ....

    Macron est très doué .... il cause libéral et il applique ce que lui même critique ! c'est très fort ... exemple , la loi Macron concernant les professions reglementées qui sont maintenant soumise à 3 ministères ... celui de Bercy, celui de Urvoas et celui de l'autorité de la concurrence (les copains de Macron !) ... dire dans l'Express que les jeunes doivent être libres de leur engagement et de leur action ... que l'initiative doit être remise en oeuvre ... que le dialogue doit être prioritaire ... et que .... et que ..... quand vous lisez la loi Macron c'est l'autoritarisme sectaire sur des professions de plus en plus reglementées et administrées .... c'est des idées imbéciles comme la fusion huissier-commissaire priseurs (à quand la fusion medecin-vétérinaire pendant qu'on y est !!) .... imposer un tarif qui change tous les 2 ans à des gens qui s'engagent dans des crédits à long terme (faut quand même être abruti pour ne pas comprendre qu'on met les gens dans une situation instable) .... et quant au dialogue (de sourd ) , monsieur Macron est un autiste de premier plan .... (aucune des propositions intelligentes de la profession n'a "par principe" été retenues ! merci qui ????)

  • Par foxlynn - 09/03/2016 - 13:59 - Signaler un abus suite et fin

    mais, il est séduisant , un peu rebelle le gosse .... et ça plait à droite comme à gauche car tout le monde en a plus que marre de tous ces politiques qui nous causent et radotent à longueur de temps des trucs archi faux .... alors, un beau mec qui n'est pas encarté, qui cause libéral tout en vérouillant ... c'est magnifique !!! mais , ne vous y trompez pas , ce que les français souhaitent vraiment ... moins d'élus , équité entre le public et le privé, moins de gachis dans les administrations, et un discours moins menteur , ce ne sera surement pas le "programme" Macron ! ....

  • Par Liberte5 - 09/03/2016 - 14:44 - Signaler un abus Macron par ci ,Macron par là!!!!!

    Pour le moment les résultats sont minces.De sa 1ère loi il n'en reste presque rien , sauf l'autorisation d'ouvrir des lignes d'autocar.C'est peu. Quand à ses idées en économie, il est plutôt avare de précisions. Nous attendons des positions sur la libéralisation de l'économie, le statut des fonctionnaires, le périmètre de l’État, la fin du droit de grève pour les services publics en situation de monopole, la fin de la carte scolaire , la fin du RSI, , l'installation de la Flat tax, la fin des 35 h, la diminution des charges et taxes pour les entreprises, la diminution des dépenses publiques etc, etc;, Quand cela aura été précisé alors nous verrons. Quant à la mondialisation si elle est inéluctable, cela passe vraiment par des réformes structurelles lourdes. Revoir le problème de la formation qui est actuellement un vrai scandale , pour donner des formations solides aux jeunes, mais aussi aux chômeurs et à tous ceux dont l’emploi est menacé.

  • Par Liberte5 - 09/03/2016 - 14:52 - Signaler un abus Suite et fin

    sans des réformes structurelles lourdes, qui vont mettre en cause les secteurs protégés et les rentes indues, affronter la mondialisation c'est envoyer les Français du secteur exposé à l'abattoir. Laisser s'installer une immigration massive qui coûte plus qu'elle ne rapporte, et islamisation radicale , tout cela est porteur de guerre civile. Faire l'impasse sur cela c'est criminel et c'est renforcer le F.N.En étant aussi superficiel, J.M Sylvestre vous devenez l'allié objectif du FN.

  • Par john mac lane - 09/03/2016 - 18:19 - Signaler un abus Super choix de caste fonctionnarisé pour les prochaines election

    Bon on va avoir le choix entre entre un Enarque fonctionnaire de droite contre un Enarque fonctionnaire de gauche, et une gauchiste de droite et son colistier Enarque fonctionnaire comme maître à penser.....Ca c'est certain, l'état, le Keynésianisme, l'entre soi, les régimes spéciaux et la dette vont encore bien se porter pendant des années.......

  • Par vangog - 09/03/2016 - 19:40 - Signaler un abus J'ai essayé de connaître le programme de Macron...

    j'ai été voir son site...des vœux pieusement gauchistes, soit rien de différent par rapport à la gauche archaïque. Les moyens? Aucune précision, rien de rien!... J'ai lu Sylvestre ( en grande diagonale), rien non plus de ce côté-là... En désespoir de cause, j'ai lu les commentaires des internautes: toujours rien! Le vide programmatique... Macron serait-il un fantasme? Un mirage? Une bulle de savon?'..ah si! Quelque chose de concret: c'est sous son ministère de l'économie que l'état PS a atteint son record de dépenses publiques, 57,5% du PIB, ainsi que son record de dettes ( Rotschild adore...), sinon, à part ça? Ben rien!...

  • Par kaprate - 10/03/2016 - 01:00 - Signaler un abus @vangog

    ...et un record d'augmentations et de créations de taxes et d'impôts qu'il a très personnellement chuchoté à l'oreille de l'Ane en tant que secrétaire général adjoint en 2012 : 90 milliards.

  • Par kaprate - 10/03/2016 - 01:11 - Signaler un abus Voir son programme...

    Pas la peine de chercher, un micron est invisible à l'œil nu, même pour les initiés... Et pas la peine non plus de regarder dans la même direction que les disciples pour mieux voir, la Foi n'a besoin d'aucune justification.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€