Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

LVMH, le luxe vaut 100 Milliards et pourrait valoir plus

Avant d’évoquer le cours de bourse, il faut s’arrêter sur le développement de l’entreprise, son marché et ses perspectives…les « marchés » ont souvent la réputation d’être déconnectés de la réalité mais dans le cas de LVMH, les résultats tangibles de l’entreprise leur ont donné raison.

Crésus

Publié le
LVMH, le luxe vaut 100 Milliards et pourrait valoir plus

LVMH gagne des parts de marchés chaque année et même sans prendre en compte la partie « Vins et spiritueux », est le leader mondial incontestable du secteur avec une part de marché de 13% à l’échelle du globe… soit un doublement en moins de 12 ans. 

Contrairement à ce que l’on pouvait penser il y a quelques temps, les jeunes sont comme leurs ainés : ils adorent les marques prestigieuses dont l’image est très forte en particulier dans la maroquinerie et la mode. LVMH a, par ailleurs, largement su éviter la crise du secteur de l’horlogerie de luxe dans laquelle ses concurrents mondiaux sont englués depuis des années. Sa politique de croissance organique et externe a été particulièrement mieux menée que celle, là aussi, de ses concurrents qui ont parfois associé des marques trop disparates en les surpayant.

 LVMH a évité cet écueil, des acquisitions récentes comme Laura Piana ou Bulgari ont été très rapidement profitables. 

Le marché du luxe à  l’échelle mondiale devrait également connaître une évolution moins heurtée que dans la période 2010-2014, époque où même le leader avait souffert. L’économie mondiale va mieux et les pays émergents asiatiques, qui étaient largement responsables du ralentissement,  vont bien mieux aujourd’hui. 

LVMH s’appuie, au fil de ses acquisitions, sur un portefeuille de marques très diversifié unique par rapport à celui de ses concurrents. Cette diversification lui permet d’être moins sensible que ses concurrents aux cycles économiques… Le rattachement récent de Christian Dior sous pavillon LVMH va contribuer à renforcer la rentabilité de l’ensemble. Tout ceci rend LVMH plus solide et comme elle garde sa souplesse et sa réactivité, elle est en mesure de saisir très rapidement toutes les opportunités apparaissant parfois pour acheter une belle marque du secteur et enrichir encore son portefeuille. Le secteur des « montres » pourrait intéresser LVMH si la situation un peu morose de ce segment venait à perdurer et transformait quelques entreprises en belles proies…

A 227-228€ LVMH navigue à proximité de ses plus hauts et semble, malgré son potentiel, bien valorisée. C’est typiquement le style de valeur qui figure dans nos portefeuilles en gestion sous mandat : une bonne visibilité, une marque forte, un réel savoir-faire, une rentabilité supérieure à celle de ses concurrents… Nous conservons précieusement et n’hésiterons pas à nous renforcer en cas de faiblesse du titre. 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Pitous

Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).

Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de placement en actions.

Précédemment, il a été pendant 5 ans (2009-2014) Deputy CIO d’Amundi (850 Milliards d’Euro sous gestion) et gérant du fonds Amundi Patrimoine de 2012 à juillet 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€