Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

LR : y-a t-il encore quelqu’un ayant le courage ET le sens politique pour empêcher la dérive anti libérale du parti ?

Après l'éviction de Virginie Calmels et les déclarations de Guillaume Peltier sur l'augmentation du SMIC, une confusion générale semble régner sur les sujets économiques. Qui pourrait donc avoir l'autorité et le sens politique nécessaires au sein du parti pour clarifier la ligne économique ?

Pilote dans l'avion

Publié le
LR : y-a t-il encore quelqu’un ayant le courage ET le sens politique pour empêcher la dérive anti libérale du parti ?

 Crédit ERIC FEFERBERG / AFP

Atlantico : Entre l'éviction de Virginie Calmels et les déclarations de Guillaume Peltier sur l'augmentation du SMIC jusqu'à 20%, on a le sentiment d'une confusion générale sur les sujets économiques et d'un certain rejet du libéralisme. Qui pourrait selon vous, avoir l'autorité et le sens politique nécessaires au sein du parti pour clarifier la ligne économique ?

 
Erwan Le Noan : Depuis 2007, quand Nicolas Sarkozy avait été élu sur un projet de « rupture », la droite évoluait, non sans hésitation et difficultés, autour d’un projet visant à essiner un équilibre économique et social susceptible de prendre le relai de l’Etat-Providence en faillite. Ce processus n’était probablement pas parfaitement conscient, mais alors que la gauche avait un discours de préservation et de renforcement de ce modèle coûteux, la droite était plutôt sur l’esquisse d’une autre vision, appuyée sur une baisse des dépenses publiques et la promotion de l’économie de marché.
 
Depuis qu’il est Président de LR, Laurent Wauquiez semble avoir adopté une ligne radicalement inverse : il a d’abord dénoncé la concurrence pendant sa campagne (à Strasbourg), il a ensuite dénoncé sur France 2 les baisses d’impôt au prétexte qu’elles serviraient « les riches » (le nouvel ennemi de la droite, visiblement…), etc. Voilà maintenant que son vice-président prône l’augmentation du SMIC de 20% et reprend la rhétorique des extrêmes (s’indignant des « cadeaux » fiscaux aux « puissants », etc.) ! Même le PS n’oserait pas. En somme, toute une partie de son discours consiste à revenir sur les propositions d’inspiration libérale de la droite. Or, c’est spontanément lui qui devrait être en charge de définir la ligne…
 
Pour consolider leur doctrine, Les Républicains pourraient s’inspirer de ce que font leurs homologues ou concurrents, en France et à l’étranger : consulter les militants, les sympathisants, les citoyens. Pas uniquement dans un sondage factice, mais en reconstruisant un parti politique par la base plutôt que par le haut. Ce serait à ces sympathisants / militants / citoyens intéressés de définir la ligne. Il n’est pas certain qu’elle soit celle que définissent actuellement Laurent Wauquiez et Guillaume Peltier.
 
Guillaume Tabard : On observe une double tension sur le ligne économique des LR. La première est historique et a toujours été partagée entre une sensibilité libérale assumée, et une ligne plus étatiste et méfiante envers le libéralisme pur. Au fil des années, la vision libérale a pris le dessus, la droite a défendu la liberté d'entreprendre, l'assouplissement des réglementations et la baisse de la pression fiscale sur les entreprises. Même si dans les faits, les mesures adoptées par la droite quand elle était au gouvernement ont été plus timorées que dans les discours.
 
Le deuxième tension concerne la politique menée par Emmanuel Macron. C'est une politique libérale sur laquelle les LR ont des difficultés à s'opposer puisque le gouvernement applique des mesures prônées par la droite elle-même lors des présidentielles. C'est un vrai défi pour elle, d'où la tentation d'aller chercher des arguments non- libéraux.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 21/06/2018 - 08:53 - Signaler un abus Ca alors, ćest la meilleure

    Ca alors, ćest la meilleure de l'année ! Il faudrait expliquer, à quel moment, l'UNR, RPR, UMP,LR a été un parti pronant une économie libérale. Ce parti, a toujours été le chantre du dirigisme économique, avec sa cohorte de dirigeants issus de la fonction publique. A part la timide apparition d´un Sarko qui avait un discours un peu plus libéral, mais vite démenti par les faits.....!

  • Par tubixray - 21/06/2018 - 09:03 - Signaler un abus Paulquiroule l'a dit

    J'allais poster un commentaire à peu près similaire .... Que oui, les VGE Chirac Juppé et consorts ont été élus par les citoyens de droite et ont mené une politique de centre gauche !... Chirac sur un plan idéologique était considéré plus à gauche que Tony Blair .....J'aurais su j'aurais pas venu (la guerre des boutons) .....

  • Par Septentrionale - 21/06/2018 - 13:53 - Signaler un abus Jamais le pouvoir politiK français n'a été libéral

    La Droite étatiK autocratique des grands monopôles d'état ( y compris les Cac40) avait octroyé aux coco & co la structure de l'Etat qui a été gérée dans une opacité marxiste, mafieuse avec des privilèges abusifs pour un secteur publique pléthorique au détriment d'un secteur privé méprisé, d'une libre entreprise dénigrée, asphyxiée discréditée pour mieux assujettir, ponctionner, escroquer. §§§ Ces escroqueurs hurlent encore au libéralisme pour protéger des privilèges indus. Cf le comportement actuel de la CGT bras armé des cocos et de Sudrail. §§§ Ils ont harcelé et brailler contre Nicolas Sarkozy ( avec in fine un perlinpinpin socialo à la clef ) pour tuer toute velléité libérale pouvant mettre en danger leur statut de nantis. On va voir la suite.

  • Par Benvoyons - 21/06/2018 - 16:56 - Signaler un abus Enfin des Français font une analyse juste, la France n'est pas

    Libéral. En fait elle utilise que 20% de libéral & 80% en Tout Étatique avec profusion de Marx. Les solutions Étatiques de fonctionnement sur l'ensemble de la société Française ont été établies après la guerre alors que les Socialistes Communistes pesaient 25% avec les Partis Politiques Syndicats & l'ensemble des Philosophes & Profs qui ne voyaient la France que Socialiste Marxiste. Même 1958 n'y a rien fait même a augmenté la prise de pouvoir total par les Fonctionnaires Gauchistes qui ont été des élus alors que cela était totalement interdit en Allemagne,en UK etc..Donc nous sommes toujours sur ce schéma de fonctionnement bien repris par l'ensemble des partis même le Rn ex FN le LR, FI,EM,. En fait tout le monde en parle même ils vont jusqu'à parler avec beaucoup de conviction mais surtout avec beaucoup de mensonges d'Ultra-Libéralisme (sans rire). La France avec fierté s’enorgueillit d'être le pays ayant le plus d'Associations car elles permettent de cacher que les employés de ces Associations sont financées par État&Collectivités pour fonctionner & donc cacher des Fonctionnaires en plus des 5,6millions. https://www.associatheque.fr/fr/guides/creer/etat_secteur_associatif.html

  • Par raslacoiffe - 21/06/2018 - 17:46 - Signaler un abus Encore du pro macron!

    La politique économique libérale c'est Philippe et Macron qui la mènent actuellement. Pécresse et Bertrand l'ont bien compris c'est pour cela qu'ils préfèrent rester dans leur région. Ils savent bien qu'ils n'ont aucun espace sur cette ligne. Me Calmels n'a qu'un pas à faire pour aller rejoindre Philippe et consorts, à moins qu'on ne veuille pas d'elle ( forte probabilité) et qu'on finisse de lui donner la légitimité qu'elle n'a pas . Wauquiez sans tomber dans le populisme béat peut renouer avec des lignes plus anciennes de la droite gaullienne en prenant un peu de distance avec cette mondialisation effrénée Il peut rassembler non pas les élites politiques mais les électeurs. Macron l'a compris d'où le pilonnage permanent des macron's compatibles et des médias subventionnés.

  • Par ajm - 21/06/2018 - 22:24 - Signaler un abus Baisse d'impôts de Macron

    ELN évoque des baisses d'impôts de Macron. En fait de baisse d'impôts de Macron, pour l'instant, il y a la suppression de l'ISF remplacé par un impôt sur l'immobilier qui frappe les petits riches de l'ISF et un jeu de bonneteau entre actifs et retraités où les premiers enregistrent une toute petite baisse de leurs charges sociales financée par un prélèvement net de 1.8% sur 8 millions de retraités. S'agissant de la taxe d'habitation, on est parti pour faire financer sa suppression partielle par une hausse de la taxe foncière. Pour les épargnants, la "flat tax" n'est interessante, compte tenu de la suppression des abattements, que pour un très petit nombre de contribuables ayant un gros patrimoine boursier . Il ne faut pas oublier non plus la hausse massive des taxes sur le carburant ( surtout diesel) , des taxes ecolo en tout genre....

  • Par Liberte5 - 21/06/2018 - 22:26 - Signaler un abus La France dont on disait que c'était le seul pays communiste

    qui avait réussi, n'a jamais été un pays pro entreprise. C'est un pays gouverné par la haute fonction publique et qui est a un point très avancé dans le socialisme. Le niveau de prélèvements obligatoires est le plus élevé du monde, les règlements, normes, codes sont de véritables carcans pour la vie économique. Mais l'état providence prend l'eau et le déclin accompagné de la décadence ne peuvent plus être cachés. D'où le nombre important de Français qui préfèrent quitter le pays. Quant à L. Wauquiez il a pris un parti qui n'était qu'une coquille vide, sans contenu, ni corpus idéologique.Les élus n'avaient aucune conviction, seule la réélection les intéressait. Rebâtir un parti sans âme ne va être facile.

  • Par theodorum - 22/06/2018 - 18:16 - Signaler un abus Lettre au Président du 9 Décembre 2017

    Mr le Président de la République Palais de l’ Élysée Paris – 16 éme Monsieur le Président, Une décision doit être prise , ces prochains jours, au sujet de l’ aéroport de Notre Dame des Landes en remplacement de l’aéroport de Nantes. Une décision positive irait à l’encontre de la nécessité de combattre le réchauffement climatique d’autant plus que le transport aérien pollue beaucoup et que le développement des compagnies aériennes low-cost se poursuit . C’est d’autant plus douloureux que le succès d’Airbus conforte la balance commerciale. Ça l’est moins quand on a compris qu’exporter nous oblige aussi à importer des produits qui ruinent nos emplois et l’ ÉTAT, de cotisants beaucoup de chômeurs devenant à charge, vu la concurrence déloyale car issue de l’exploitation de masses sous-développées et sans charges sociales très lourdes, notre malheureuse exception ! http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html

  • Par theodorum - 22/06/2018 - 18:21 - Signaler un abus Suite...

    http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html Il est plus que temps de taxer le kérosène de façon à pénaliser ce type de transport polluant, quitte à en redistribuer une partie de la taxe pour rendre le transport aérien possible pour les revenus moyens , de temps en temps. Cette lettre rappelait la précédente du 6 Juin 1975 avec la même suggestion. C’est vrai que Mr Giscard d’Estaing était marié avec une Jeumont-Schneider constructeur de cuves nucléaires . Cela a donné une autre exception Français : le choix préférentiel du nucléaire qui va nous coûter très cher à l’avenir avec le démantèlement de centrales vieillissantes. Il serait dommage de rater le train encore une fois. D’autant plus que ma lettre du 22 Août 1976 contenait d’autres suggestions toujours valables, même si à contre-courant de la pensée unique, que Maurice Allais qualifiait de crise de l’intelligence. Dans l’espoir d’être entendu, veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations les plus distinguées.

  • Par theodorum - 22/06/2018 - 18:27 - Signaler un abus Le plus important !

    http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html

  • Par Benvoyons - 23/06/2018 - 11:05 - Signaler un abus En lisant theodorum je me demande pourquoi

    il ne demande pas à ceux qui veulent venir chez nous de rester chez eux dans des conditions conformes à l'écologie qu'il décrit avec passion. & Pourquoi tous ces écolos d’Afrique refusent de rester chez eux pour en profiter.:)::))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Guillaume Tabard

Guillaume Tabard est rédacteur en chef et éditorialiste au Figaro. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€