Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

LR : Laurent Wauquiez vient-il de (ré)ouvrir une voie à Nicolas Sarkozy ?

Après le déluge de condamnations et de déclarations embarrassées du week-end à propos du cours du "Professeur Wauquiez", la contre-offensive du Président de LR commence à s'organiser.

Par ici...

Publié le
LR : Laurent Wauquiez vient-il de (ré)ouvrir une voie à Nicolas Sarkozy ?

Après le déluge de condamnations et de déclarations embarrassées du week-end à propos du cours du "Professeur Wauquiez", la contre-offensive du Président de LR commence à s'organiser : les propos polémiques et complotistes de Laurent Wauquiez relèveraient d'une stratégie calculée, celle d'un leader "cash", droit dans ses bottes, qui se heurte à la bien-pensance ambiante. Comme le dit le vieil adage "lorsque les évènements nous échappent, feignons de les avoir organisés". Peut-être, mais Laurent Wauquiez, chef d'une droite "vraiment de droite" qui veut faire place nette de tous les mous dans son parti, risque de buter sur un obstacle : son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

En voulant "désarkozyser" la droite, le nouveau patron de LR prend le risque de réveiller l'ardeur de la bête politique en retraite forcée depuis son échec à la primaire de la Droite...

On imagine la fureur de l'Ex en apprenant que celui qui a été élu à la tête de LR, (qu'il n'a jamais vraiment porté dans son cœur), l'accusait d'espionner le portable de ses ministres lorsqu'ils entraient en Conseil des Ministres (Seulement au Conseil des Ministres?). Nicolas Sarkozy a fait démentir "formellement cette grotesque histoire d'écoutes" par son "entourage". Cité par Le Figaro, Brice Hortefeux, qui est le plus ancien collaborateur de l'ancien chef et l'Etat et qui continue de passer pour un proche tout en étant devenu  conseiller spécial de Laurent Wauquiez, a fait état d'un " vif mécontentement". Ceux qui connaissent Nicolas Sarkozy sauront traduire.

Et maintenant ? Nicolas Sarkozy va-t-il se contenter de rester les bras croisés et de "prendre note" des plates excuses proférées par Laurent Wauquiez au lendemain de la divulgation de ses propos  accusateurs? On a du mal à l'imaginer car Nicolas Sarkozy ne dort que d'un œil; il reste  populaire au sein du "peuple " de droite. Chaque  apparition publique, et notamment lorsqu'il assiste aux concerts de son épouse, Carla Bruni, lui donne l'occasion de la tester. Au moment où il pénètre dans la salle, pour prendre place dans les rangs du public, il est ovationné. En même temps, Nicolas Sarkozy s'est, depuis quelque temps, subrepticement lancé dans une opération de "relooking" de  son image personnelle, qu'il  tente d'adoucir. Pour montrer qu'il n'est pas seulement l'ami des patrons du PSG mais un "footeux comme les autres", il a participé à la 2000e émission de "l'Equipe du Soir", sur la chaine du journal sportif. Pour prouver qu'il n'est pas un politique inculte qui se moque de  littérature classique, il a accepté l'invitation de " Livres et Vous " sur Public Sénat ; l'occasion pour lui de clamer longuement sa "fascination" pour les romans du 19e siècle, et de préciser qu'il "ne se déplace jamais sans un livre, ne passe pas une journée sans lire"... Son engagement sincère et désintéressé  pour la campagne "Contre le Cancer de l'Enfant,", même s'il ne participe pas de cette stratégie, y contribue également. On a découvert un Nicolas Sarkozy empathique dans la populaire émission C'est à Vous sur France 5.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 19/02/2018 - 09:27 - Signaler un abus l'avenir nous le dira

    Un peu d'huile sur le feu par les temps qui courent ? Est ce bien de l'information ou du remplissage de feuilles pour alimenter et faire durer cette polémique ?

  • Par assougoudrel - 19/02/2018 - 09:45 - Signaler un abus Pour ma part, Sarkozy

    est fini. Il a été viré de la primaire avec les voix de la Gauche, sali et mis plus bas que terre et dès le résultat du 2ème tour, au lieu de la boucler, tout comme Fillon, il demandait à la Droite de voter Macron. Depuis, avec sa femme, il mange avec le couple Macron et il est très élogieux envers eux dans la presse. Dans quatre ans, il sera "vieux" et si il revenait, il sera à nouveau cloué au pilori. Lui aussi a trahit les siens.

  • Par Tande - 19/02/2018 - 11:54 - Signaler un abus Ne divaguons pas!

    Soyons sérieux: NS ne reviendra pas, la justice l'en empêchera. Il peut conserver quelques temps un rôle de juge de paix à droite, mais c'est tout. "Seulement en conseil des ministres"? On peut penser le contraire, si les faits sont exacts.

  • Par clint - 19/02/2018 - 13:14 - Signaler un abus Nicolas Sarkozy a été battu franchement à la primaire !

    Bien qu'ayant voté pour lui, je n'apprécie pas du tout son comportement depuis l'arrivée de Macron en mettant, entre autre, les bons rapports qu'il a avec lui ! LR ne lui appartient pas, d'autant plus que c'est un relook de l'UMP qui nous a conduit à une droite juppéisante molasse et centriste ! Sarkozy a aussi fait "fuiter" : Wauquiez ? il est plus facile d'avoir Macron que Wauquiez !

  • Par cloette - 19/02/2018 - 14:51 - Signaler un abus Quand c'est l'heure, c'est l

    Quand c'est l'heure, c'est l'heure, quand ce n'est plus l'heure, ce n'est plus l'heure et quand ce n'est pas l'heure ce n'est pas l'heure .

  • Par Pharamond - 19/02/2018 - 14:55 - Signaler un abus L'éternel retour?

    On a très généreusement prêté beaucoup de défauts à N.Sarkozy,jamais-y compris dans les franges les plus extrêmes-son manque d'intelligence. Au contraire. Son retour sur la scène politique? Pour quoi y faire? Il a bien compris que nous sommes entrés dans une autre époque. C'est vrai pour lui comme beaucoup de ceux/celles qui composaient "la classe politique"en vue.Ce n'est que pure spéculation journalistique.

  • Par zen-gzr-28 - 19/02/2018 - 19:41 - Signaler un abus c'est lui qui le dit

    On doit à Sarkosy cette assertion : MACRON est comme moi, en mieux. C'est pour le moins déroutant !

  • Par mahesa - 20/02/2018 - 19:52 - Signaler un abus Wauquier n'est pas Macron

    Et il ne marche pas avec les tatis Ruth et autres mamies qui l'ennuient. Ce soir, c'en est drôle et pathétique. Mettez des gens de sa génération et de son niveau en face, ça deviendra intéressant. Parce que là, mesdames, on s'en merde.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€