Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Loin des penseurs aux abois et des censeurs aboyeurs, la revue Éléments (re)met en circulation de nouvelles idées fortes”

Avec Michel Onfray et Patrick Buisson au menu de son nouveau numéro, la revue Éléments surfe sur les nouvelles lignes de force du débat intellectuel. Et si la droite avait (enfin) des idées ? Six questions à Pascal Eysseric, le rédacteur en chef d’un bimestriel d’idées fondé il y a quarante-deux ans…

Sans censure ni retenue

Publié le

Atlantico : Pourquoi ce changement de formule d’Éléments ?

Pascal Eysseric, rédacteur en chef d’Éléments : L’idéologie dominante est plus faible que jamais. Dans Le Monde, Nicolas Truong s'est alarmé : "La Nouvelle Droite est en train de gagner la bataille des idées". L'hégémonie culturelle de la gauche part en lambeaux. Elle ne pense plus. Son cœur est vide. Elle aboie comme les chiens qui ont peur mais la caravane passe ! L'aveu le plus stupéfiant est venu de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS : "Depuis dix ans, la gauche a perdu la bataille des idées". Quant à la droite, elle s'est habituée à vivre sous encéphalogramme plat depuis quarante ans minimum.

Chacun sent bien que les vieux clivages droite-gauche se fissurent et que des rapprochements inédits se font jour. Longtemps précurseur, Éléments se donne les moyens d'être au centre du reclassement idéologique en cours – grâce à une nouvelle formule magazine (90 p. en couleurs tous les deux mois, avec une grille rédactionnelle renouvelée).

Depuis plus de quarante ans, notre originalité réside dans une alliance inédite d'une communauté de journalistes, d'universitaires, d'écrivains, de cinéastes et de philosophes. C'était l'objectif de Jean-Claude Valla, le premier rédacteur en chef d'Éléments, et créateur par ailleurs du Figaro Magazine. Quelques mois avant que la maladie ne l'emporte, il m'avait fait promettre de remettre Éléments au cœur de l'actualité des idées – on l’oublie, mais Éléments a aussi été une formidable école d’écriture et de journalisme.

Est-ce que les lignes de front bougent tant que ça ?

Les lignes de front, non, mais des brèches s'ouvrent. Enfin ! Le politiquement correct se lézarde. La citadelle de la pensée unique est assiégée. Le magazine Éléments a donc plus que jamais sa place à tenir au cœur de cette fameuse bataille culturelle puisque le mot est devenu à la mode dans les états majors politiques. L'objectif d'Éléments est donc de construire un lieu unique de rencontres et de dialogues inédits, par-delà les chapelles politiques, où l'on peut croiser Michel Onfray et Patrick Buisson sans chercher à instrumentaliser ni l'un ni l'autre. Notre mission a toujours été et demeure encore aujourd'hui de chercher à comprendre et à faire comprendre la nature du moment historique dans lequel nos contemporains évoluent.

Peut-on parler d’une "nouvelle ligne" éditoriale ?

Ce n’est pas parce que nous lançons une nouvelle formule que nous remettons en cause notre ligne éditoriale ! La ligne d'Éléments est somme toute assez simple : chercher à penser le monde de demain plutôt qu’à se lamenter sur celui qui s’efface. Pour nous, l’avenir n’est pas au retour en arrière. L’avenir est aux démarches transversales, aux nouveaux clivages. Comme l'écrit Alain de Benoist dans son éditorial, les nouvelles lignes de fractures idéologiques sont à rechercher non plus entre la droite et la gauche, mais autour de l’identité, de l’individualisme et des communautés, du capitalisme libéral, des formes nouvelles d’aliénation sociale, des valeurs marchandes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par morsang - 04/11/2015 - 15:58 - Signaler un abus Et si après trois pages de

    Et si après trois pages de commentaires élogieux on nous donnait les références de la revue en question ce serait pas mal non plus

  • Par JG - 04/11/2015 - 16:48 - Signaler un abus @morsang

    En vente dans tous les kiosques de France et de Navarre. Excellente revue, dont les analyses sont faites sans tabou et en dehors du politiquement correct. En plus la nouvelle présentation est très "classe" comme on dit.... Mais c'était déjà une excellente revue avant. Bien sûr, comme quelques écrivains et journalistes "de droite" (est ce que cela a encore un sens de se dire de droite ou de gauche) y écrivent depuis longtemps, la presse "de gauche" va encore parler de "retour à l'ordre ancien", des "heures les plus sombres..." du "retour du fascisme..;' mais bon , on s'en fout non ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal Eysseric

Pascal Eysseric est rédacteur en chef de la revue Elements.

Voir la bio en entier

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€