Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Limitation à 80km/h : ce qu’on sait vraiment des facteurs qui ont contribué à faire chuter la mortalité sur les routes françaises

Alors que le gouvernement réfléchit à abaisser la vitesse maximale à 80 km/h dans les zones à 90, il s'agit de regarder comment cela se passe ailleurs en Europe, et si la vitesse est bien la vraie responsable des accidents de la route.

La vitesse, les routes ou les voitures ?

Publié le
Limitation à 80km/h : ce qu’on sait vraiment des facteurs qui ont contribué à faire chuter la mortalité sur les routes françaises

Atlantico : Il y a déjà eu plusieurs expériences de baisse de la limite maximale autorisée. Quelles en ont été les conséquences sur les accidents et la pollution ?

 

Pierre Chasseray : Ça n'en a pas eu, ni sur la pollution, ni sur l'accidentalité. Ce n'est pas un scoop : on conduit davantage en fonction des conditions de circulation qu'en fonction d'un panneau sur la route.

De toute façon baisser la limitation de vitesse, ne peut pas, dans les faits, ni faire augmenter, ni faire baisser la mortalité, ça n'a pas de sens.

 

Baisser à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes départementales, ça ne sert à rien et c'est ridicule. Ça vient en contradiction avec ce que font tous nos voisins européens, où la règle du 90 km/h est plutôt établie. Je ne vois pas l'intérêt, surtout qu'il y a des contres-exemples : il n'y a que deux pays en Europe qui pratiquent des limiations de vitesse plus élevées que 90 km/h. En Angleterre c'est à 97 km/h – c'est les miles – et l'Allemagne c'est à 100 km/h. Dans les deux cas on observe des taux d'accidents plus faibles qu'en France. Attention, je ne dis pas qu'il faut monter la limitation en France, juste que la baisser n'a pas de sens.

 

 

Il s'agit donc de simplement faire respecter les limitations existantes ?

 

Évidemment ça passe par faire respecter les limitations de vitesse actuelles. Ce n'est pas parce qu'un urluberlu roule à 140 km/h sur une route de campagne qu'il faut abaisser les limitations de vitesse pour tous les autres. Il faut savoir trouver le juste équilibre, qui a d'ailleurs été trouvé puisque la mortalité a continué globalement de baisser ces dernières années.

 

Je ne pense pas que cette mesure de limitation va avoir une quelconque efficacité, si ce n'est que ça va flasher davantage. Et comme l'État est en train de privatiser les radars, ça va créer un jackpot pour certains.

 

Au-delà des limitations de vitesse, y a-t-il d'autres outils qui pourraient faire baisser le nombre d'accidents ?

 

Il n'y a pas besoin d'outils supplémentaires. Les problèmes principaux de sécurité au volant c'est l'utilisation du smartphone – pas du téléphone ! - au volant, l'éternel problème de l'alcoolémie, et les stupéfiants au volant, qui ne cessent de progresser, de 10 à 25%.

Il ne faut pas plus de contrôle : la sanction est toujours éphémère, la prévention est définitive. La sécurité routière, c'est de la communication. Cela devrait suffire.

 

On sait aussi que les routes sont de moins en moins bien entretenues. La sécurité routière c'est un tabouret avec trois pieds. Le premier pied c'est un automobiliste raisonnable et responsable. Le second c'est une voiture bien entretenue. Et le troisième, c'est une route bien entretenue. Et là, il faut avouer que dans certaines zones c'est pas terrible. Il y a des autoroutes non concédées qui sont dans un piteux état, des nationales très mal entretenues... D'après les chiffres du ministère, il n'y a que 45% des routes que l'on estime en bon état. Et l'objectif du gouvernement, c'est de monter à 75% de routes en bon état à l'horizon 2025. Là où aurait dû faire de l'entretien, on est obligé aujourd'hui de faire de la réparation, qui coûte beaucoup plus cher.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 10/12/2017 - 16:42 - Signaler un abus Solution de facilité

    Il y a forcément moins d'accidents à 80 qu'à 90 (si on les respecte), mais c'est encore mieux à 70, à 60, etc. Donc, si on veut supprimer 99% des accidents sur la route, il faut limiter à 10 km/h. Ou alors faire autre chose...

  • Par men747 - 10/12/2017 - 18:14 - Signaler un abus dogmatisme

    Il faudrait publier les statistiques des causes des accidents sur les nationaales et départementales et je suis sur que l'on verrait des vitesses nettement supérieures à 90km/h ou alors dus a d'autres raisons, alcool, telephone, inattention .. Cela ne sert à rien de baisser la limitation !!!!!!

  • Par DANIEL74000 - 11/12/2017 - 08:44 - Signaler un abus traiter les causes et non les conséquences

    a/ appliquer la loi notamment sur les stationnements gênants sur les trottoirs entre autres. b/ Taxer les parkings gratuits réservés aux fonctionnaires et élus comme le sont les parkings privés des autres citoyens c/ Limiter les pendulaires afin de favoriser les transports en commun qui doivent être comme tous les services publics, hors régaliens, privatisés. Le statut public ayant tué le service public d/ Supprimer le tout vient du haut, sauf pour tout ce qui concerne l'intérêt général notamment l'entretient des routes qui dépend de l'Europe, de la France et non des communes !!!

  • Par pb15 - 11/12/2017 - 10:34 - Signaler un abus sanctions sévères et appliquées

    mon fils ainé a été tué sur l'A4. il était au volant de son vl à l'arrêt derrière un camion en raison d'un accident. Son vl a été projeté sous ce camion par un camion dont le chauffeur utilisait son smartphone pour échanger des sms et video avec sa copine. Résultat 2 morts. Il aurait pu y en avoir plus. Le routier a été condamné à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis. En somme 9 mois pour chaque mort. Cette sanction est insuffisante d'autant que la condamnation étant inférieure à 2 ans il n'a certainement pas été incarcéré. Au tribunal, il ne comprenait pas puisque tout le monde fait la même chose!

  • Par assougoudrel - 11/12/2017 - 22:51 - Signaler un abus A quand les voitures des

    mormons et des amish?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray est délégué Général de l'association 40 Millions d'automobilistes.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€