Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ma lettre au Père Noël (2/5) - Augustin Paluel-Marmont, Michel et Augustin : "Exclusif, le discours des vœux de François Hollande du 31 décembre 2013"

Retrouvez chaque jour, durant les fêtes de fin d'année, la lettre au Père-Noël d'un dirigeant d'entreprise. Aujourd'hui, la lettre d'Augustin Paluel-Marmont, cofondateur de Michel et Augustin.

Série de Noël

Publié le - Mis à jour le 31 Décembre 2013
Ma lettre au Père Noël (2/5) - Augustin Paluel-Marmont, Michel et Augustin : "Exclusif, le discours des vœux de François Hollande du 31 décembre 2013"

Cher Père Noël,

Je suis père de famille, entrepreneur et citoyen français. J’aime profondément mon pays. Je suis apolitique. Je rêve d’un cadeau pour la France. Je rêve que notre Président de la République François Hollande prononce le discours suivant lors de sa présentation des vœux aux Français le 31 décembre 2013 à 20h. Monsieur le Père Noël, déposez s’il vous plait ce cadeau au pied du sapin de tous les français. C’est très TRES important.

Merci. Je crois à la magie de Noël.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE ÉDITION ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
 

 

"Mes chers compatriotes, de métropole, d’outre-mer et de l’étranger,

Depuis plusieurs années, nous traversons une crise profonde, aggravée par la situation économique internationale : dette record, taux de chômage historiquement haut, pression fiscale insupportable… La raison est simple.Personne, moi compris, n’a jamais eu le courage d’entreprendre les réformes nécessaires pour adapter notre modèle français à la nouvelle donne mondiale. Et donner à notre pays, les atouts pour retrouver durablement le chemin de la croissance et de la prospérité.

Le dernier budget à l’équilibre de l’Etat date de… 1974 ! Depuis près de 40 ans, nous dépensons plus d’argent que nous en avons !
L’année prochaine, le déficit du budget 2014 atteindra 82 Mds d'€, soit un déficit de 28%. Aujourd’hui, la dette publique est de 2 000 Mds d'€. L’année prochaine, 47 Mds iront directement au remboursement des intérêts de cette dette. Rendez-vous compte, la charge de la dette représente aujourd'hui le deuxième poste budgétaire de l'Etat, pratiquement à égalité avec l'Education nationale.

Nous sommes au bord du précipice. Nous sommes paralysés par la complexité et la lourdeur de notre administration, nous sommes embourbés dans nos acquis sociaux, incapables d’aborder sereinement et de manière constructive des sujets devenus totalement tabous : le coût du travail, le dialogue social, l'égalité devant l'impôt, le nombre de fonctionnaires, l’immigration, l’assistanat, les 35 heures, l’ISF…

Et pourtant, nous avons en France des atouts et des talents exceptionnels : une démographie dynamique, une situation géographique idéale, des infrastructures de grande qualité, une vitalité des grands groupes, des Français qui ont une grande capacité de travail, une maitrise de la complexité, l’esprit de synthèse et une créativité reconnue, un leadership majeur dans les sciences de la vie, les transports, le nucléaire, la gastronomie, la restauration, le tourisme, la culture, l’art de vivre et le luxe.

Nous avons tout pour rayonner dans le monde. Nous, élites politiques, de droite comme de gauche, avons failli. Notre énergie et nos talents ont été concentrés quasi exclusivement sur la conquête et la conservation du pouvoir. Nous avons été incapables de vous dire la vérité de peur d’être sanctionnés dans les urnes. Nous avons été incapables de  bâtir un vrai et ambitieux projet pour notre pays. Aujourd’hui, nous vous devons la vérité. Il n’est plus possible d’attendre.

Si des pays ont réussi à se réformer comme la Suède, les Pays-Bas, le Canada, nous le pouvons aussi. Il n’y a pas de fatalité. De nombreux rapports ont été écrits : Gallois, Attali, Camdessus, Cour des Comptes... Nous savons tous ce qu'il faut faire, il suffit juste de le faire. Mon mandat court jusqu’en mai 2017. Soit encore 3 ans et demi. J’ai décidé d’engager dès maintenant un profond mouvement de réformes sans précédent articulé autour de 3 axes :

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerem - 30/12/2013 - 10:38 - Signaler un abus ah oui la note de bas de page meritait sa place

    là voisin vraiment une belle lettre au pere noel . encore une lettre apres la date . penser a ce que tous les candidats pour 2017 se rassemblent : ils n'arrivent deja pas a le faire dans leurs propres partis . mais le proposition lagarde (la dame du velo pour resoudre la hausse de l'essence) et l'homme de l'omc dont on oublie dans un silence de mort de faire le bilan de ses 10 ans de présidence qui aboutissent a des accordsbilatearus en douce comme l'accord UE et le canada et l'autre en cours ue et usa dont personne le parle plus pendant que barosso continue ses manoeuvres efficace pour une europe de croissance et de la connaissance .... ou l'austérité et le cout des etudes flambe partout en europe.... sinon quand on rappelera que le poids des dépenses publiques ce n'est pas le cout des fonctionnaires en alpha et oméga mais les soins de santé et le poids des retraites .....on verra si les niches fiscales et les subventions en tout genre ne sont pas de l'assistanat en tout genre pour des gens qui hurlent à la hausse d'impot quand soudain font l'avantage de la niche

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Augustin Paluel-Marmont

Augustin Paluel-Marmont est cofondateur et dirigeant de la marque alimentaire Michel et Augustin. En 2003, avec son ami Michel de Rovira, il fonde Michel et Augustin. Depuis, la marque est distribuée aux États-Unis, en Belgique, Suisse, Russie, Japon et à Singapour. Artémis, la holding de la famille Pinault est monté à 70 % du capital à l’été 2013.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€