Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Leonarda : les manifestations lycéennes noyautées par la Fidl et le Front de gauche

Spontanée et populaire la mobilisation lycéenne ? Si l'empathie de nos étudiants peut en toucher certains, il est nécessaire de rappeler que leurs mouvements sont soigneusement orchestrés en coulisse.

Enrobage

Publié le
Leonarda : les manifestations lycéennes noyautées par la Fidl et le Front de gauche

Vendredi, des lycéens se sont mobilisés pour protester contre l'expulsion de Leonarda et de Khatchik. Crédit Reuters

Atlantico : Les lycéens se sont fortement mobilisés en opposition à l'expulsion de la jeune Leonarda, elle même collégienne. Peut-on dire de ce mouvement qu'il est véritablement spontané ?

Hubert Landier : Les jeunes, lycéens ou étudiants, se montrent volontiers généreux. Que des lycéens soient expulsés, ils ne peuvent y demeurer insensibles. Les syndicats, et notamment les syndicats d’enseignants, de leur côté, ont depuis longtemps manifesté leur solidarité avec les "sans papier", et donc contre les expulsions touchant leurs élèves. Des banderoles en ce sens ont pendant longtemps orné la façade de certains lycées parisiens.

Que deux lycéens aient été frappés, avec leur famille, d’une mesure d’expulsion, et arrêtés dans des conditions dont la presse a relaté, probablement en l’amplifiant, le caractère dramatique, il y avait là un fait divers qui heurtait la sensibilité des uns et le programme d’action des autres.  Voilà des malheureux, qui avaient trouvé refuge en France, terre d’accueil et de promotion des droits de l’homme, et celle-ci les rejette, les renvoie dans leur pays d’origine, où on ne sait trop – mais on imagine – quel sera leur avenir. Il y a là des sentiments respectables, même si on peut les juger déraisonnables.

Comment se sont constituées ces différentes manifestations ?

Elles se sont notamment constituées à travers la mobilisation de la FIDL, issue des comités d’action lycéens qui avaient fait parler d’eux en 1968, du RESF, réseau composé de collectifs, de mouvements associatifs, de mouvements syndicaux militant contre l'éloignement d'enfants étrangers scolarisés en France, et d’Educ’action, la fédération CGT de l’éducation nationale, d’ailleurs minoritaire dans la profession.

Mais c’est là que commence la manipulation. Les militants se recommandant de la gauche de la gauche, agissant en tant que tels ou sous couverts d’organisations syndicales ou associatives, fondent volontiers leur action sur l’émotion suscitée par tel ou tel évènement. Et ils en font un levier au service d’objectifs qui dépassent de très loin le cas d’espèce. Celui-ci se réduit alors à une bonne occasion de créer une mobilisation destinée à s’en prendre à la politique que l’on dénonce. En l’occurrence, celle de Manuel Valls.

L'objectif de ce mouvement reste donc purement politique ?

Derrière les manifestants, dont la sincérité ne fait aucun doute et dont les nobles principes qui les inspirent ne sont pas en cause, se cachent donc de activistes dont les préoccupations sont un peu différentes : il s’agit pour eux de dénoncer, au nom des valeurs de gauche, la politique menée par le gouvernement et par un ministre soucieux de réalisme. Et il s’agit de faire en sorte que cette dénonciation face un maximum de bruit. D’un fait divers, hélas d’une grande banalité, et d’un nombre de manifestants finalement peu élevé, il s’agit de faire un événement d’une portée nationale, obligeant le président de la République lui-même à se prononcer. Soit en désavouant Manuel Valls – ce qu’il ne fera pas, soit en le soutenant, mais en donnant prise à la critique selon laquelle il piétinerait les droits de l’homme. Ainsi convient-il de ne pas être dupe.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par danseur5945 - 19/10/2013 - 10:31 - Signaler un abus Leonarda

    Le lycée est-il un endroit pour apprendre à écrire et parler un bon Français ou un endroit ou l'on apprend à brailler au moindre prétexte

  • Par Anguerrand - 19/10/2013 - 10:33 - Signaler un abus Manif étudiants

    75% des français sont contre le retour de ces parasites qui ont vécu 5 ans sans rien faire. Avec le culot qui les caractérisent il viennent d'affirmer ce matin que accord ou pas du gouvernement ils reviendront tous. En France la soupe est trop bonne. Quand aux étudiants ça leur passera quand ils bosseront pour faire une belle vie à ces roms.

  • Par Daisy.A - 19/10/2013 - 10:45 - Signaler un abus Les études des lycéens qui se défoulent dans la rue ...

    ... coûtent aux contribuables français 10.000 euros par an et par tête. Ils devraient rembourser les jours où ils ne sont pas en classe pour étudier. On en a marre de payer pour fainéants. - A propos, QUI a payé les 30.000 euros au collège pour la fille rom?

  • Par gliocyte - 19/10/2013 - 11:32 - Signaler un abus Merci quand même

    Merci quand même Monsieur Landier, mais cette manipulation par les syndicats et mouvements associatifs, 80% des commentateurs d'Atlantico l'avaient dénoncée, il leur manquait juste les noms. Se pose alors la légitimité des associations "mères" qui militant pour les sans papiers, les immigrés clandestins prônent LE NON RESPECT DES LOIS et des jugements émis. Le Conseil Constitutionnel devrait les déclarer contraire à la Loi de la République et demander leur dissolution.

  • Par Septentrionale - 19/10/2013 - 11:32 - Signaler un abus Soutenons nos jeunes gens G.I pour un avenir ouvert

    Ils veulent maîtriser leur destin dans le travail avec une mise en responsabilité de l'individu contre l'assistanat d'un régime fonctionnarisé, étatiK , liberticide, baillonnant, oppressant, aliénant, déprimant pour que vive une société respirante, libre, ouverte et non assujettissante www.generation-identitaire.com/leonarda

  • Par Ravidelacreche - 19/10/2013 - 11:35 - Signaler un abus les manifestations lycéennes

    Comme pour Chuck Norris elles parlent braille!

  • Par Rolstone54 - 19/10/2013 - 11:47 - Signaler un abus Sanctuariser l'école

    Quand on apprend ce qui se produit dans les écoles, effectivement il faudrait sanctuariser l'école.

  • Par langue de pivert - 19/10/2013 - 11:49 - Signaler un abus Noyau de cerise sur le gâteau ! : 3 jours de cours en moins ! ☺

    Même pas besoin de les "noyauter" un bon chahut est plus drôle que de travailler dans une salle de classe ! On parie que l'indignation s'arrête avec le début des vacance de la Toussaint ?

  • Par ocean5 - 19/10/2013 - 12:40 - Signaler un abus De qui se moque-t-on ?

    10.000 lycéens qui manifestent !!!, vous appelez cela une forte mobilisation, j'ai connu Atlantico plus judicieux dans le choix des questions.

  • Par vangog - 19/10/2013 - 12:43 - Signaler un abus Les syndicats et les associations ultra-gauchistes

    se déconsidèrent, en créant des différentiels de traitements avec les salariés et assurés sociaux de notre pays, moins bien défendus, et possédant des droits inférieurs. L’inégalité ne doit pas devenir le mode de combat privilégié par ces subventionnés, pour tirer les droits vers le haut!

  • Par jean fume - 19/10/2013 - 14:18 - Signaler un abus Que les boutonneux lobotomisés,

    soient manipulés et instrumentalisés par la vermine d'extrême gauche, est une évidence pour beaucoup de monde.

  • Par smiti - 19/10/2013 - 16:57 - Signaler un abus Je suppose que, devant ce

    Je suppose que, devant ce spectacle pitoyable, certains enseignants (trop nombreux hélas) se réjouissent de leur travail sur notre jeunesse. La grève des contribuables devient urgente dans ce pays

  • Par Mimiche - 19/10/2013 - 17:39 - Signaler un abus Attention !

    Suite aux graves débordements des manifestations lycéennes organisées par la Fédération Indépendante (si,si) et Démocratique (si,si) Lycéenne, je trouve que la FIDL casse trop !

  • Par walküre - 19/10/2013 - 20:07 - Signaler un abus Les récupérateurs en pleine action

    mais vus les casseroles que traînent les expulsés, ça ne va pas durer longtemps, d'autant que 7 citoyens sur 10 approuvent cette expulsion. Au boulot bande de guignols !

  • Par helios - 19/10/2013 - 22:26 - Signaler un abus ce qu'il faudrait faire aussi

    c'est donner le nombre total de lycéens en France : environ 2,1 millions. Autrement dit, ces manifestations ont rassemblé au plus 1 millième des lycéens en France. Alors pourquoi en faire tout un plat ?

  • Par WebVortex - 20/10/2013 - 02:02 - Signaler un abus Ils cherchent un job !

    Ils cherchent un job, tout simplement ! Ils ont bien remarqué qu'il y a une possibilité de faire fainéant à vie en faisant prospérer son patrimoine de façon exponentielle... Il suffit de faire "porte parole" d'un mouvement d'étudiant "professionnel" pour ensuite être recruté comme cadre au PS ! Une vie peinarde, jamais travailler et de la thune en pagaille, Cf Bruno Juliard et bien d'autres...

  • Par my3cents - 20/10/2013 - 03:12 - Signaler un abus Melenchouinard

    Va finir en dessous de 10% et après rideau.

  • Par vangog - 20/10/2013 - 04:54 - Signaler un abus Si seulement un pouvait mourir dans les manifestations!

    ...cela relancerait la machine médiatique qui s'essouffle (mais qui a quand même réussi à dévier l'opinion Nationale des turpitudes de Samia Ghali à Marseille, pendant près d'une semaine: bien joué!) Mais il ne faut pas rêver, à moins d'une super-manipulation à la Meric, rien ne pourra dévier les patriotes de leur trajectoire...

  • Par chorizo - 21/10/2013 - 18:18 - Signaler un abus un job? dixit WebVortex

    Elle n'a jamais rien fait de ses 10 doigts, comme disait mon grand-père. Dame Delphine Batho est issue directement de la FIDL, puis de SOS Juju-Harlem, autres organisations que nous alimentons par nos impôts? Et nous en avons des dizaines comme çà dans tous les domaines, les DAL, ........sans frontière, les 2 ineffables comiques troupiers Besancenot-Mélenchon. Et le dénommé Poutou, il en est où, dans tout çà?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hubert Landier

Hubert Landier est expert indépendant, vice-président de l’Institut international de l’audit social et professeur émérite à l’Académie du travail et de relations sociales (Moscou).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€