Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Législatives : mon appel du 18 juin !

Ce jour est une journée historique. Je me devais de la célébrer.

Comme en 40…

Publié le
Législatives : mon appel du 18 juin !

La Bérézina, Waterloo, Reichshoffen, Dunkerque… Les lieux de défaites jalonnent et marquent notre Histoire. Vaincus, nous baissons la tête comme l'aigle napoléonien. Parfois, passée une période d'abattement, nous la relevons. Meurtris, blessés, mais de nouveau debout. 

Hier la France a perdu une bataille. Mais la France n'a pas perdu la guerre. Elle a été submergée par la force mécanique des panzers-divisons du général Macron. Une puissance supérieure et écrasante a eu raison de sa belle résistance. Pleure ô mon pays bien aimé ! 

La gauche n'est plus.

La droite agonise. Et moi-même je ne me sens pas très bien. Non, non et non je ne me prends pas pour De Gaulle. Seul Emmanuel Macron semble revendiquer cette appellation. Mais le concernant, shooté qu'il est par son triomphe, ce serait plutôt l'appel du 18 joint… 

S'il n'y a peut-être pas de De Gaulle,  les Pétain pullulent. Des socialistes, des Républicains, des centristes, sont allés, honteusement et la tête basse, porter, tels les bourgeois de Calais, les clefs de notre royaume au vainqueur. Non seulement ils ont accepté de se soumettre en échange de quelques prébendes, mais ils ont tenus à déclarer leur flamme à leur bourreau. C'est un bourreau bien-aimé…"Emmanuel on t'aime…". 

Tous pour autant ne sont pas des collabos. Ces derniers se pâment devant la beauté des guerriers de Macron. Ceux-ci sont corrects, propres sur eux, virils et séduisants. Bien élevés surtout. Pensez donc, dans le métro, ils se lèvent pour laisser la place aux dames… Les autres, dont la libido est nettement en berne, se contentent d'appeler à la pénitence. 

Oui nous avons péché, insouciants et légers, pendant des années… Oui il nous faut payer pour les fautes des gouvernants précédents… Oui nous devons expier pour les mensonges qui nous ont fait tant de mal… Eux ne lèchent pas les bottes du vainqueur. Mais ils leur arrivent de les cirer. 

Contre Macron, contre eux –et surtout contre eux- il nous faut résister. D'où notre appel du 18 juin. Oh, ce n'est certes pas très sérieux ! Et c'est avant tout destiné aux amateurs de second degré nombreux sur ce site. 

Mais résister avec qui ? En ces temps malheureux, une alliance avec le diable peut être envisagée. En 1941 les démocraties occidentales ont bien fait route ensemble contre leur ennemi juré en s'acoquinant avec un autre ennemi juré, l'affreux Staline. 

Après cinq ans de guerre et la victoire, elles se sont retournées contre le diable. Cinq ans c'est le temps qu'il nous reste à supporter Macron. Vous voulez savoir qui est le diable ? Un type très peu recommandable mais qui a baptisé son mouvement d'un nom prémonitoire : La France Insoumise. 

PS : Le 18 juin c'est aussi la fête des pères. Nous avons maintenant un père de la nation. J'aspire ardemment à être orphelin de lui. 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 19/06/2017 - 08:51 - Signaler un abus Rafraîchissant

    Comme toujours ! Merci !

  • Par HdH - 19/06/2017 - 09:42 - Signaler un abus À sucer ...

    ...avec gourmandise...comme toujours, oui.

  • Par JeanBart - 19/06/2017 - 09:51 - Signaler un abus La gauche n'est plus ?

    Pourtant, En Marche! (ou quelque soit son nom) est un parti social-démocrate assez pur. La gauche est majoritaire en France, et tous les tricotages intellectuels ne changeront pas ce fait.

  • Par Rayski - 19/06/2017 - 10:39 - Signaler un abus Vangog

    Maréchal nous voilà !

  • Par 2bout - 19/06/2017 - 11:28 - Signaler un abus Si de l'essence il en restait pour faire la route ...

    dans l'autre sens, pour autant faudrait-il se remettre à fumer de la Boyards maïs ou pire encore, voter communiste ? En Marche Benoît, En Marche forcée ! Dites-leur toutefois puisque parfois on vous écoute encore un peu, que de la proportionnelle dans une élection, c'est la prime aux militants politiques permanents, c'est le retour à cette ancienne façon de faire de la politique sanctionnée lors de ses élections. Sinon, je voulais rajouté : j'ai voté blanc et malgré les apparences ce bulletin blanc a eu une influence.

  • Par 2bout - 19/06/2017 - 11:30 - Signaler un abus ces ... rajouter ...

    ces ... rajouter ...

  • Par assougoudrel - 19/06/2017 - 11:31 - Signaler un abus Macron est un homme de Gauche

    entouré de réfugiés de Gauche, Centre gauche et de mendigots de Droite pour obtenir un os à ronger. Attendons et nous verront leur conduite à tenir quand il y aura des attentats, des manifestations et d'autres épreuves. Nous verrons les compétences ou pas des ministres. Nous assisterons et (ça commence) au train de vie du président et de Lady Centry. Ce sera pire que Hollande; pas la même clientèle comme invités, mais tout coulera à flot (moins de sperme que pour Hollande, mais plus de champagne et ceux qui auraient voté pour lui, ainsi que les autres, devront se serrer la ceinture pour finir par ressembler au chiffre "8". Personne n'aura voté pour lui comme pour le gros Nain. J'attends les sondages pour la cote de popularité.

  • Par Gordion - 19/06/2017 - 12:18 - Signaler un abus Oui Cloette..

    .. Toujours un plaisir de lire M. Rayski. Le symbole que représente le 18 juin l'a contraint à la retenue, mais ce n'est que partie remise, n'est-il pas ?

  • Par Liberte5 - 19/06/2017 - 12:51 - Signaler un abus B. Rayski reste toujours à un bon niveau pour le 2ème degrè.

    Il a vu mais ne le dit pas que les socialistes (les vrais) et les nouveaux socialistes qui sortent enfin de l'ex UMP ont fait alliance.Leur victoire est nette. Le plus dur commence. Je souhaite que sur les réformes économiques, le nouveau pouvoir aille vite et fasse avancer la France. Pour le reste c'est la continuité de Hollande et Sarkozy. Pour l'éducation nationale le nouveau ministre semble vouloir remettre les choses dans le bon ordre.

  • Par vangog - 19/06/2017 - 13:25 - Signaler un abus @Rayski Maréchal du communisme en marche...

    C'est parce que j'ai écrit que Marx était un rabbin juif que j'ai été censuré? Ou parce que j'ai écrit que le socialo-communisme avait tué autant de juifs que le national-socialisme?...

  • Par Rayski - 19/06/2017 - 14:08 - Signaler un abus Vangog

    Mais non ! Juste par ce qu vous êtes con....

  • Par clint - 19/06/2017 - 15:40 - Signaler un abus @assougoudrel : oui Macron est profondément de gauche !

    Et c'est un socialiste-libéral très centralisateur. De plus il doit être "tyran" dans le management de ses équipes et peu "humain" : les sorties contre les ouvrières illettrées, les buveurs des ouvriers du Nord, etc et toutes celles à venir le montrent. Sa seul qualité est d'être un bon acteur, jusqu'au jour où il n'aura pas appris le livret car l'auteur le dépasse !!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/06/2017 - 17:33 - Signaler un abus Qu'ils aillent au diable...!

    Désolé, mais il ne sera pas possible de s'entendre avec le diable cette fois...! Le vrai renouvellement (selon Houllebeque) aura lieu en2022. Mélanchouille et ses amis le préparent activement car ils ont tous été élus gràce aux voix des musulmans.................faut dire qu'ils n'ont pas choisi leur circonscriptions par hasard.... Hier, le diable(Staline)était l'ennemi d' Hitler. Aujourd'hui, le diable (Mélanchouille) chauffe la place pour les musulmans radicaux..... qu'ils aillent au diable...!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€