Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Laure de la Raudière : "Bruno Le Maire incarne aujourd'hui le créneau du renouveau"

Si Alain Juppé et Nicolas Sarkozy semblent se détacher dans la course à la primaire de la droite et du centre, Bruno Le Maire n'est pas en reste et pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes. Voulant incarner un vent de fraîcheur au sein de la droite républicaine, l'ancien ministre joue à fond la carte du renouvellement politique désiré par les Français.

Prendre parti

Publié le
Laure de la Raudière : "Bruno Le Maire incarne aujourd'hui le créneau du renouveau"

Atlantico : Quand on regarde les candidats à la primaire, on s'aperçoit que François Fillon parle de rupture et Alain Juppé de réforme... Et Bruno Le Maire, qu'incarne-t-il ?

Laure de la Raudière : Bruno Le Maire incarne le renouvellement des hommes et des pratiques politiques, attendu par les Français. Il a une pratique différente de la politique. Il refuse d'être dans la communication politique comme le fait le Gouvernement depuis trois ans, cela ne l'intéresse pas. Ce qui l'intéresse, c'est d’abord l'action et les résultats. Il s'applique à lui-même les décisions qu'il veut imposer en matière de renouvellement des pratiques. Les Français ont en assez des hommes politiques qui veulent tout changer sauf eux-mêmes.

Il sait que pour demander des changements aux Français, il faut que les politiques changent aussi. Il a ainsi été le premier à démissionner de la haute fonction publique. Pour plus de liberté vis-à-vis de son employeur, pour montrer l’exemple aussi d’une certaine prise de risque, comme peuvent connaître les élus venant du secteur privé. Il est aussi opposé au cumul des mandats et dit clairement qu’il ne souhaite pas revenir sur cette réforme.

Bruno Le Maire dit vouloir incarner le renouveau à droite, mais Alain Juppé cherche lui aussi à occuper ce créneau. Lequel est le plus crédible à ce niveau-là ?

Il faut demander aux Français ! Mais, n’oublions pas qu’Alain Juppé était déjà dans le paysage politique il y a 25 ans et premier Ministre en 1995, il y a 20 ans… C’est compliqué pour lui d’occuper le créneau du renouveau. Pour moi, c’est clair, c'est Bruno Le Maire qui incarne aujourd'hui ce créneau. C'est lui qui a analysé cette attente des Français, a mis en pratique pour lui-même cet esprit et a porté ce message en premier !

N'est-ce pas paradoxal de parler de renouvellement politique pour Alain Juppé, lui qui est l'un des plus anciens parmi les ténors du parti Les Républicains ?

Les candidats à la primaire, officiellement déclarés ou non, sont tous aussi anciens dans le paysage politique les uns que les autres... Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy étaient tous là en 1995. J'ai l'intime conviction que les Français ne veulent plus de ceux qui ont eu le pouvoir (à droite comme à gauche) et n'ont pas eu les résultats attendus. C’est une question de crédibilité… Ils veulent du changement, c’est ce qu’ils expriment à chaque élection intermédiaire depuis 2012. Ils veulent des résultats. Bruno Le Maire n'a pas été aux manettes avant, ni en tant que Premier ministre, ni en tant que Président. Bruno Le Maire est celui que je trouve le plus capable à droite de porter une vision pour la France, d’expliquer vers où il veut emmener les Français et aussi comment il va faire. Dans sa vie personnelle ou professionnelle, il fait ce qu’il dit. Il écoute, il mûrit ses décisions et les met en œuvre. Il est honnête, il aime la France profondément, il connaît Paris et la ruralité, il parle cinq langues et connaît bien la diplomatie.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patamoto - 16/02/2016 - 07:26 - Signaler un abus Il n'a qu'un seul vice: il

    Il n'a qu'un seul vice: il est membre du parti Les Républicains , cela suffit ,à mes yeux, à le discréditer.

  • Par Gilly - 16/02/2016 - 08:28 - Signaler un abus A une question sur l'islam

    Il a répondu : "Il n'y a pas de problème avec l'islam". Il est pour le port du voile à l'université, les repas de substitution.... Juppé avec 20 ans et l'expérience en moins.

  • Par Lafayette 68 - 16/02/2016 - 09:24 - Signaler un abus @Gilly

    Je l'attends aussi sur cette question .Si c'est ce que vous dites et ce que dit Laure de la Raudière ("humanisme".... béat) on aura compris: face aux nazis en 40 45 (on est en guerre contre des barbares) , on se fichait des humanistes ...

  • Par Septentrionale - 16/02/2016 - 11:25 - Signaler un abus Allez Bruno LeMaire. Au combat sans honte et sans reproche

    Enfilez votre peau de bête.

  • Par OLYTTEUS - 16/02/2016 - 12:08 - Signaler un abus Honnête?

    M. Le Maire salarie son épouse pour son travail parlementaire alors que celle ci,mère de famille nombreuse,n'est jamais vue à Paris. Enarque, comme tous les politiques actuels à peu d'exception près, il n'incarne le renouveau que pour ceux qui croient sur parole des politiciens habiles à incarner la nouveauté.

  • Par clint - 16/02/2016 - 15:18 - Signaler un abus @Gilly@Lafayette@Olytteus : c'est un enfant de la chiraquie !

    Maintenant je n'accepte plus que les positions clairement exprimées sur l'islam en dans la société française. On est trop mené en bateau depuis longtemps avec de grands discours suivis de très peu d'effets et d'excuses sur la nécessité e privilégier le vivre ensemble. On a parlé d'odeurs, de pains au chocolat, etc et puis rien n'a été fait !

  • Par essentimo - 17/02/2016 - 07:08 - Signaler un abus Encore plus mou

    que l'actuel !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laure de La Raudière

Laure de La Raudière est député de la 3eme circonscription d'Eure-et-Loir.

  • Membre du bureau politique des Républicains en mai 2015.
  • Secrétaire de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale
  • Membre titulaire de la Commission du dividende numérique

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€