Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Laïcité à la Macron : quelques arguments pour s’en inquiéter

Cette année a été marquée par un niveau sans précédent d’attaques contre la laïcité, qui apportent indirectement une clarification. Nous avons vu de façon de plus en plus évidente converger des forces qui, peu ou prou, participent de la ruiner, via son remplacement par le multiculturalisme.

Multiculturalisme

Publié le

Voilà le contexte dans lequel Gérard Collomb, ministre de l'intérieur, a annoncé installer auprès de lui « une instance dite « informelle » « de dialogue et de concorde entre les autorités des principaux cultes ». Ceci, sous la prétention  d’accompagner la structuration de « l’islam de France ». Ce mélange, entre l’Etat et les religions, contraire à nos institutions, qui donne des gages à l’organisation de l’islam par les pouvoirs publics, ne peut qu'inquiéter.

Précisément, les voeux du Président sont de la même veine, et font le pari dangereux de confier aux Eglises un rôle moral d'encadrement, en affirmant vouloir les consulter systématiquement sur les grandes questions de société, tout en prétendant les maintenir loin de "colorer la vie politique de la nation". Leur rôle est ailleurs, auprès de leurs croyants qui sont garantis dans leur liberté de culte, aux limites de ne pas contester les choix politiques qui orientent notre société, et de porter atteinte aux autres libertés.

Voir les choses autrement est pour le moins aventureux, et encore plus relativement à des populations qui ont pour origine et souvent première référence encore aujourd’hui, un pays où la religion est dans l'Etat et le politique sous son emprise. Ce qui est tout le contraire de l'Etat de droit dont la condition est qu'il soit lui-même soumis à la loi, la loi commune, celle qui émane expressément des hommes, c’est-à-dire d’un peuple souverain. Mais jusqu'où est-on prêt à aller comme mélange des genres avec les religions, pour faire face aux revendications de l'islam communautariste dans l'espoir que cette religion veuille bien prendre une place tempérée au milieu des autres? Le danger est grand dans ce jeu du retour du sacré comme instrument d'affrontement avec la liberté.

Liberté, égalité, fraternité, laïcité!

La protection de notre liberté tient dans cette laïcité républicaine au bras ferme, à la conscience haute, qui ne voit que des égaux, des citoyens, et favorise l’union, le rassemblement de tous autour de l’intérêt général, le mélange au lieu de diviser, de séparer. La réponse aujourd’hui comme hier est dans cet humanisme républicain qui voit la chose publique comme un bien commun au-dessus des différences rejetant toute prédestination de condition sociale, de couleur, de religion, d’origine, de sexe, pour savoir toujours pourquoi ensemble, nous faisons société. Ce qui n’implique nullement de nier les différences, mais d’interdire qu’une autorité quelconque puisse les figer en les sacralisant, pour remplacer l’individu libre de ses choix par des assignations à différences mortifères. Rien de mieux décidément que "Liberté, Egalité, Fraternité !".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 12/01/2018 - 11:18 - Signaler un abus Vers un islam gallicanisé ?

    La laïcité radicale est, par nature, islamophobe, parce que l'Islam est un code civil. L'islam ne devrait pas avoir droit de cité en France. Aucun politique n'envisage d'assumer une telle décision. Alors c'est la tentation du gallicanisme qui refait surface. Les politiques, autrefois, avaient voulu contrôler l'église catholique, sans résultat d'ailleurs. Ils remettent cela, aujourd'hui, avec l'Islam, en souhaitant des accommodements raisonnables, tant des pouvoirs publics que des musulmans........ pour avoir un islam de France soi disant compatible avec la laïcité. Mais personne ne veut voir que ce qui a été possible pour l’Église catholique, force spirituelle, depuis toujours en dehors des pouvoirs qui eux, n'ont pas manqué d'efforts pour l'instrumentaliser, n'est pas possible pour l'Islam. La loi de 1905 n'est pas une loi de séparation des pouvoirs, mais une loi d'ignorance délibérée d'une force spirituelle de la part de l’État, ce qui n'a pas nui au catholicisme, mais atteindrait l'islam en son cœur parce qu'il participe, par nature, au pouvoir séculier.

  • Par Deudeuche - 13/01/2018 - 08:39 - Signaler un abus @GP13

    Oui et l’article montre clairement où l’on va, la communautarisation de la société comme dans beaucoup de pays; les blancs post modernes urbains (seuls, consuméristes, LGBT) les villages à tradition judéo-chrétienne mais néanmoins déchristianisés, périphériques, les banlieues califat soit turque soit maghrébines, les autres groupes ethniques à forte structure familiale ou religieuse (africains musulmans ou chrétiens, asiatiques boudhistes ou chrétiens) etc...

  • Par lasenorita - 13/01/2018 - 11:23 - Signaler un abus La ''laïcité'' de Macron!

    La ''laïcité'' de Macron est christianophobe..Il accorde aux musulmans (terroristes et d'origine étrangère) ce qu'il refuse aux ''vrais'' Français non-musulmans. .Il a fait ''la repentance'' de la France au sujet de ''la colonisation''...,j'aurais aimé que le F.L.N. fasse aussi sa ''repentance'' pour les égorgements, les enlèvements, les bombes,etc..et ainsi que les gauchistes qui ont ''aidé'' les musulmans dans leur triste besogne!...

  • Par Michel THYS - 15/01/2018 - 13:05 - Signaler un abus Guylain CHEVRIER a tout compris !

    Je n'imagine même pas qu'un Baubérot, un Bianco, un Macron, etc., même après vous avoir lu, ce qui est douteux, puissent vous donner raison et donc reconnaître qu'ils se sont trompés ! Orgueil oblige ... Je propose une explication psycho-neurophysiologique à cette incapacité, comparable (mutatis mutandis) à celle de la persistance de la foi : http://originedelafoi.eklablog.com-a126973612

  • Par Cassandre41 - 16/02/2018 - 13:19 - Signaler un abus en complément

    sur son blog Mézétulle Catherine Kintzler, nouvellement nommée au conseil des sages sur la laïcité auprès du ministre de l'Éducation nationale propose des pistes de réflexion dans un article intitulé "Les propos sur la laïcité attribués au président Macron sont mal ficelés"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€