Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Lactalis : Emmanuel Besnier, coupable idéal de tous ceux qui cherchent à faire oublier qu’ils ont eux-aussi des responsabilités

Lactalis, incroyable affaire où on risque la catastrophe chaque jour. On n’imagine même pas la gravité du tsunami si un seul des bébés malades était mort.Un drame national capable de déstabiliser notre système économique et social.

Atlantico Business

Publié le
Lactalis : Emmanuel Besnier, coupable idéal de tous ceux qui cherchent à faire oublier qu’ils ont eux-aussi des responsabilités

Nous sommes passés à côté d’un tel drame, mais ces derniers jours beaucoup ont pensé que cela pouvait se passer, à commencer par tous les parents qui ont des enfants en bas-âge. Du coup, la machine politique et médiatique s’est emballée cette semaine, alors que cette affaire a démarré il y a presque six mois.

Depuis six mois donc, le producteur Lactalis s’interroge sur la qualité de son lait, il enquête discrètement, hésite.

Depuis six mois, les organisations de contrôles dépêchées normalement par l’administration, enquêtant de leur côté, les avertissent. Du côté des distributeurs, on compte les lots, puis on en retire, et on recompte et on en élimine encore et encore. L’usine de Craon s’arrête, puis repart, puis s’arrête à nouveau et tire son rideau de fer.

Pendant ce temps-là, aux quatre coins de la France, quelques dizaines de bébés souffrent de contamination à la salmonelle et sont transportés à l’hôpital.

Depuis une semaine, la machine gouvernementale est sortie de sa réserve, l'administration s’est remuée, la grande distribution a tout fait pour se dédouaner. Sauf l’entreprise à l’origine du scandale est restée muette. Ce qui a fait de ses dirigeants des coupables non seulement très utiles, mais vaincus par la vindicte populaire.

L’entreprise est évidemment responsable du dysfonctionnement et son Président est devenu un coupable évident dans la mesure où il est resté absent et silencieux. Mais ce silence n’a-t-il pas rendu service à tous ceux qui n’étaient pas innocents et qui n’ont pas cessé depuis dix jours de se dédouaner ?

« Ce n’est pas nous madame, c’est la faute de Lactalis, ce n’est pas nous ... » Bien sur, ce n’est personne puisque le coupable désigné se cache dans son manoir de Mayenne. « S’il se cache, c’est qu’il a évidemment beaucoup de choses à se reprocher ».

1ère erreur, le silence d’Emmanuel Besnier. Mais ça n‘est pas une erreur, c’est dans son ADN.Dans sa culture. Emmanuel Besnier ne parle pas, sauf à sa famille, qui détient l’entreprise et à ses proches collaborateurs. Il ne parle pas parce qu’il considère qu’un chef d’entreprise n’a pas à parler. Emmanuel Besnier est à la tête du groupe Lactalis depuis dix-huit ans. Il a transformé ce groupe familial en numéro un mondial du lait, mais personne ne le connaît. Or, Lactalis compte quelques 75 000 salariés dans 85 pays, dont 15 000 en France. Mais rares sont ceux qui l'ont déjà vu. Les milliers de producteurs qui alimentent cette gigantesque machine ne le connaissent pas davantage. « Son grand-père, qui a fondé l'entreprise en 1933, allait dans chaque ferme, saluer chaque producteur, dit-on. Mais lui, personne ne le voit jamais ! Moi, en vingt ans de responsabilité agricole dans le département, je ne l'ai jamais rencontré » dit Philippe Jehan, président du syndicat agricole FNSEA de Mayenne, le berceau de Lactalis dont le siège est à Laval. L’ancien ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll qui est du Mans, la ville voisine, a toujours dit qu’il ne le connaissait pas et n’a même pas son numéro de portable. Il a été ministre cinq ans.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 13/01/2018 - 10:55 - Signaler un abus Merci Mr Sylvestre,

    de remettre un peu les pendules à l'heure. Mais nous savons tous que les hommes politiques, les fonctionnaires et les syndicats ne sont jamais responsables, ou alors, s'ils le sont, ne sont jamais coupables. Quant aux médias, mieux vaut ne pas en parler.

  • Par kelenborn - 13/01/2018 - 17:59 - Signaler un abus Oui

    Sylvestre est très bien renseigné sur la personnalité d'Emmanuel Besnier. Quelques détails quand même: quand la route (N162) qui doit être élargie pour être mise à deux fois deux voies ( il s'agit de rejoindre Laval à Angers et pas à Pontmain, projet qui a plus les faveurs de Jean Arthuis), Besnier explique alors aux fonctionnaires qu'il ne souhaite pas que ses impôt servent à démanteler sa propriété! On déplacera la voie sur la droite et tant pis pour les poiriers de Kevin Ducon qui a des arguments plus modeste car EB explique que sans cela , il délocalisera le siège à Rennes!!! D'Aubert , maire de Laval n'aura même pas à faire dans son froc ! Cela , c'était pour éclairer les lanternes de notre JMS préféré: EB n'est pas un saint non plus qu'avec son personnel! Mais il a créé des emplois , de la richesse et on ne peut en dire autant des écolos de merde et hypocondriaques d'opérette dont la seule préoccupation est de faire chier ceux qui bossent tant eux même ne savent même pas qui les paie et évidemment encore moins pourquoi ils sont payés. Ah au fait! en 1944 Mayenne est bombardée : 400 morts en une nuit! Ils ne sont pas morts de salmonellose: On aura compris que je suis du coin

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€