Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Journée mondiale des gauchers : faits scientifiques et idées reçues, voilà les vraies différences entre droitiers et gauchers

Lundi 13 août 2018, c'est la journée internationale des gauchers et une personne sur dix dans le monde est concernée (bonne fête à vous). L'occasion de revenir sur certaines théories et faits scientifiques sur la différence entre gauchers et droitiers.

Bonne fête !

Publié le
Journée mondiale des gauchers : faits scientifiques et idées reçues, voilà les vraies différences entre droitiers et gauchers

 Crédit DIARMID COURREGES / AFP

 

Atlantico : L'une des différences les plus importantes entre gauchers et droitiers se situe dans le cerveau. Un droitier utiliserait majoritairement l'hémisphère gauche et inversement pour un gaucher. Concrètement, qu'est-ce que cela signifie ? Quelle en est la conséquence ? 

André Nieoullon : L’organisation anatomique et fonctionnelle du cerveau humain est d’une complexité infinie et en dépit de progrès tout à fait considérables nous sommes encore loin de comprendre comment la pensée émerge des réseaux de neurones ou encore comment est-on à même de restituer avec une précision parfois hallucinante des souvenirs remontant à la plus petite enfance. Mais s’il est un fait avéré, c’est bien celui de la préférence manuelle, qui permet globalement de situer un individu donné dans le « clan » très majoritaire des « droitiers » ou de celui des « gauchers » et autres ambidextres représentant selon les études entre 10 et 13% des personnes, quelle que soit la population examinée.

En gommant ainsi les différences interculturelles, il s’avère de fait que c’est bien la commande cérébrale qui est en question et les connaissances que nous avons aujourd’hui de l’organisation anatomique du cerveau utilisant les outils d’investigation les plus modernes de l’imagerie cérébrale fonctionnelle, par exemple, vérifient que cette préférence manuelle est en rapport avec la « dominance » de l’un des deux hémisphères  cérébraux par rapport à l’autre. Ainsi, chez les droitiers c’est bien l’hémisphère gauche qui va préférentiellement diriger la main et le pied droits et permettre des habiletés fines de ces membres, et inversement chez les gauchers. Mais ce que nous savons de longue date, notamment en rapport avec l’observation de patients cérébro-lésés, c’est que les deux hémisphères cérébraux ne sont pas équivalents et qu’ils prennent en charge plus ou moins sélectivement des fonctions particulières et qu’en tout état de cause ils collaborent avant tout de façon très efficace. En d’autres termes, avec les deux hémisphères cérébraux c’est beaucoup mieux qu’avec un seul !

Ainsi les performances motrices et donc la préférence manuelle dans le domaine de la vie quotidienne mais aussi culturel, artistique ou encore sportif d’un individu, à titre d’illustrations, ne sont-elles que l’expression de facultés impliquant les deux lobes de notre cerveau, le « cerveau gauche » étant considéré comme plutôt en charge de la rationalité et le « cerveau droit » de la dimension émotionnelle qui colore nos comportements. Mais il existe bien d’autres facteurs de ces actions impliquant notamment la perception de l’environnement, en particulier par la détection des informations visuelles dans l’espace, ce que nous nommons les fonctions visuo-spatiales, qui permettent une grande réactivité et une adaptabilité instantanée de nos comportements. Considérant alors que la détection des informations visuelles et leur localisation dans l’espace est plutôt l’apanage de l’hémisphère droit, alors il est possible de comprendre pourquoi ce que l’on désigne par le « temps de réaction » lors de la détection d’un stimulus visuel à l’origine de notre réactivité, de l’ordre d’un tiers de seconde, se trouve statistiquement légèrement plus court chez les gauchers que chez les droitiers. Ceci est considéré comme leur confèrant un avantage dans les situations où la réactivité constitue un élément déterminant de la réussite, par exemple (mais pas seulement) dans de nombreuses épreuves sportives. Mc Enroe, Nadal et autres Griezmann, Maradona ou Messi, en sont des illustrations parmi les performeurs les plus connus, mais c’est surtout dans les sports les plus rapides comme l’escrime ou le ping-pong, par exemple, que les différences sont les plus significatives, même si les champions sont moins connus.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Marie-E - 13/08/2018 - 10:51 - Signaler un abus tres interessant

    evidemment je suis gauchere mais je peux ecrire de la main droite aussi. je me souviens qu'au college les cours de couture etaient un vrai supplice car l'enseignante m'expliquait comme pour les droitiers. De guerre lasse, je faisais mes devoirs a la maison et c'etaut maman qui travaillait a ma place. Par contre en tennis j'aimais bien car je pouvais anticiper les coups puisqu'en face de moi il n'y avait que des droitiers et j'avais donc un super entrainement alors que je destabilisais mes adversaires. Enfin je n'y peux rien....Bill Clinton et Barack Obama sont gauchers, euh Netanyahou aussi. Freud egalement.. Le seul truc embetant surtout en Asie c'est quand il ne fut pas utiliser la main gauche (en latin gauche se dit sinistra aussi) car pour certians c'est vraiment signe de malheur

  • Par Stéphane Gayet - 13/08/2018 - 13:41 - Signaler un abus Mise au point éclairante et fort utile

    J'ai apprécié cet article qui apporte des précisions récentes et à mon avis importantes à connaître pour les gauchers comme pour les droitiers. Nous avons toutes et tous des gauchers dans notre entourage au sens large et cette mise au point peut nous aider à les comprendre et ainsi à se rapprocher d'eux. Merci.

  • Par Anouman - 13/08/2018 - 23:38 - Signaler un abus Gauchers

    Si le gaucher exploite plus volontiers son hémisphère droit et le droitier le gauche il est clair que les jours d'élection, pour beaucoup, aucun des deux hémisphères ne semble fonctionner, juste une sorte de mouvement réflexe. Une explication scientifique là-dessus?

  • Par kelenborn - 15/08/2018 - 18:02 - Signaler un abus Pas de commentaire de

    Vangode....On parle des gauchers, pas des gauchistes il doit penser que c'est une faute de transcription! il va corriger tout ça pour dire que les socialauds sont des droitiers... non non...la je déconne...j'ai toujours été maladroit avec la main gauche

  • Par kelenborn - 15/08/2018 - 19:33 - Signaler un abus Maintenant que

    J'ai lu l'article, c'est clair: le langage, chez Vangode est géré par son hémisphère centre

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

André Nieoullon

André Nieoullon est professeur de neurosciences à l'université d'Aix-Marseille.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€