Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le jour où Caracalla fit de tous les habitants de son Empire des citoyens romains

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, vous propose de poursuivre notre voyage au cœur du monde romain. Au cours de cette émission présentée par Christophe Dickès, Dimitri Tilloi d’Ambrosi, agrégé d’histoire et spécialiste de l’Antiquité, décrit ce document majeur de l’histoire antique qu’est l’édit de Caracalla.

Radio Atlantico

Publié le
Le jour où Caracalla fit de tous les habitants de son Empire des citoyens romains

“Citoyenneté et romanité” constitue la première série de nos cours d’Histoire antique. La série présente dans un premier volet la citoyenneté romaine, puis l’édit de Caracalla et enfin la romanité. Au cours de cette émission, Dimitri Tilloi d’Ambrosi décrit ce document majeur de l’histoire antique qu’est l’édit de Caracalla. Il répond aux questions suivantes:

·         Qui est l’empereur Caracalla ?

·         Quelle est la situation de l’Empire en 212 ?

·         Comment ce document nous est-il connu ?

·         Qui est concerné par ce texte et quelle est sa portée?

·         Pourquoi donner la citoyenneté à tous les hommes libres ?

Notre professeur d’Histoire: Agrégé d’histoire et spécialiste de l’Antiquité, Dimitri Tilloi-D’Ambrosi est chargé de cours à l’université Lyon III. Ses recherches portent sur l’alimentation, la diététique et la médecine à l’époque romaine. Il vient de publier aux éditions Arkhé: L’Empire romain par le menu.

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Pharamond - 01/05/2018 - 12:01 - Signaler un abus L'Histoire ressert les plats

    Relire Montesquieu et "les Considérations sur les causes et la grandeur des Romains et de leur décadence".L'Histoire ressert les plats. Qu'entraîna-entre autres- la décision de Caracalla?:"la Ville déchirée ne forma plus un tout ensemble; et comme on n'était citoyen que par une espèce de fiction...on ne vit plus Rome des mêmes yeux,on n'eut plus le même amour pour la patrie et les sentiments romains ne furent plus. Les ambitieux firent venir à Rome des villes et des nations entières pour troubler les suffrages,ou se les faire donner". De nos jours "être citoyen par une sorte de fiction..."c'est devenir français par le simple fait d'être né en France."On n'eut plus le même amour de la patrie..."c'est la Marseillaise copieusement sifflée par "des citoyens de fiction....."Les ambitieux firent venir à Rome...pour troubler les suffrages" c'est le PS et le projet Terra Nova 2012. On sait comment le puissant Empire Romain s'est dissous.

  • Par A M A - 01/05/2018 - 16:07 - Signaler un abus Et quelles furent les

    Et quelles furent les conséquences de ce fameux édit ? Rome ne fut plus dans Rome et sombra dans une décadence que Charlemagne et la papauté stopperont bien plus tard. Notre situation actuelle va dans ce sens à grande vitesse. Pas de repreneurs en vue, à ma connaissance...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 02/05/2018 - 14:51 - Signaler un abus @AMA

    Ce n'est même qu'au moment de la renaissance en Italie (15ème siècle) que la civilisation occidentale retrouva son niveau de connaissance antérieur aux grandes invasions du 5ième siècle......par contre le savoir de l'empire d'Orient fut mieux préservé et profita à l'henvahisseur arabe entre le 8ième et le 15ième siècle..... ils ne surent cependant jamais dépasser ce stade......

  • Par jurgio - 02/05/2018 - 15:00 - Signaler un abus Bien mal récompensé !

    Il accorda la citoyenneté mais aussi se porta garant du respect des différentes cultures des peuples soumis. Un empire qui n'eut bientôt plus que le nom. Ce militaire fantasque combattit partout et contre tous. Enfin, ce nouvel Alexandre (comme d'autres veulent être un nouveau Saladin) fut massacré par un « nouveau citoyen » venu d'Afrique du nord (toutes ressemblances sont à considérer comme fortuites)

  • Par Beredan - 03/05/2018 - 09:20 - Signaler un abus Réincarnation ....

    Chez nous , on a aussi un président qui caracole ..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Dickès

Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à la papauté (L’Héritage de Benoît XVI, Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde). Il est enfin le fondateur de la radio web Storiavoce consacrée uniquement à l’histoire et à son enseignement.

 

Voir la bio en entier

Storiavoce

Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont associées des grandes figures, ainsi que les grands courants intellectuels. Pour cela, elle donne la parole aux meilleurs spécialistes des sujets abordés. Storiavoce est une marque l’association Voxistoria fondée par Christophe Dickès

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€