Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le "jeunisme" de Brigitte, une démonstration que les 24 ans qui la séparent d'Emmanuel Macron ne gênent que "les autres"

Qui est Emmanuel Macron ? Les Français le savent-ils ? Le sait-il lui-même ? Il fallait Philippe Bilger pour oser, en toute liberté, ce monologue imaginaire où le nouveau président questionne et médite sa propre destinée. Passé, présent, avenir, grandes manœuvres et coups bas : voici, décryptés, les dessous et les non-dits d'une aventure qui se veut légende. Extrait de "Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..." de Philippe Bilger aux Editions du Cerf (2/2).

Bonnes feuilles

Publié le
Le "jeunisme" de Brigitte, une démonstration que les 24 ans qui la séparent d'Emmanuel Macron ne gênent que "les autres"

Pour rien au monde, nous ne consentirions à jeter notre dilection pour la frivolité et le divertissement, que d’aucuns qualifient de vulgaire, au profit de la seule gravité, d’un exclusif sérieux. Tout ensemble, c’est nous.

Est-ce à dire que tout me plaît chez elle par une approche positive qui me comblerait quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, de quelque manière qu’elle se montre. Évidemment non. Je la laisse vivre sa vie et par exemple s’habiller comme elle l’entend. Personne n’ose devant moi la critiquer mais il y a des rumeurs tellement entendues et des bruits si constants qu’ils ne sont plus des ragots qui m’informent suffisamment. Elle s’habillerait mal ou en tout cas trop court. Elle abuserait des tenues militaro-sportives, elle les adore, je peux en témoigner et cette dilection parfois m’étonne.

Mais je ne m’imagine pas lui faire le moindre reproche. En effet, ces apparences dont elle raffole renvoient à une netteté, presque à une rigidité du maintien alors que son caractère est tout de souplesse, de chaleur et de féminité. Je perçois là comme un désir de se maîtriser et d’offrir, grâce à l’habillement, une structure d’ordre, de cohérence et de discipline qui était sans doute familière à l’univers du très grand professeur qu’elle a été mais beaucoup moins à la femme de mon quotidien et de mon bonheur intime.

Comme elle a été heureuse quand Karl Lagerfeld qu’elle adore, avec une intuition et un savoir qui ne sont pas à dédaigner, a déclaré qu’elle avait les plus belles jambes de Paris ! Comme Vogue l’a comblée en la comparant avec Jane Fonda !

Et moi, comme je l’ai trouvée superbe dans son bustier et son jean, adaptés à Rihanna, quand nous avons reçu cette dernière à l’Élysée.

Je souscris évidemment à l’expression de ces admirations esthétiques et, aussi superficielles qu’elles soient, la joie qu’elles ont fait naître chez elle est révélatrice d’une angoisse sourde, superbement occultée. Suis‑je belle et séduisante, suis‑je encore belle et désirable, suis‑je toujours belle et pleine de grâce ?

N’est-on pas dans un registre similaire quand elle tente, autant qu’elle peut, de s’afficher dans un « jeunisme », par de légères entorses à la distinction et au bon goût – selon les critères de certains contempteurs – et que paradoxalement ainsi elle révèle ce qu’elle cherche non pas à effa‑ cer mais à atténuer ? Comme les talonnettes de Sarkozy rendaient ostensible sa petite taille dont tout le monde, je l’espère, se serait fichu sans leur présence, Brigitte s’abandonne, dans cet infime excès – c’est trop court trop nettement destiné à « faire jeune » –, à la démonstration que les vingt-quatre ans qui nous séparent la gênent non pas par rapport à moi – je suis amoureux d’elle, de son allure et de son corps comme au premier jour de notre première vraie rencontre – mais à l’égard des autres. Qui la jaugent, la jugent et s’étonnent de notre couple. Alors que je ne suis ému et séduit que par elle et qu’elle m’a lié à elle pour toujours.

Extrait de "Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..." de Philippe Bilger aux Editions du Cerf 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lazydoc - 24/09/2017 - 11:42 - Signaler un abus Beurk

    Cacher (et retoucher) ces plis que je saurais voir. Mamie Brigitte doit adopter une tenue correcte car dans 4 ans 1/2, ça ne sera pas très joli. Désolé j'ai du mal.

  • Par Lazydoc - 24/09/2017 - 11:43 - Signaler un abus Que je ne saurais voir

    Désolé

  • Par Lapalatine - 24/09/2017 - 13:55 - Signaler un abus C'est nul!

    Article débile!

  • Par Vincennes - 24/09/2017 - 15:47 - Signaler un abus Incryable que m° BILGER

    puisse déployer autant de diligence/de bienveillance.....allant même jusqu'à "penser complexe" pour ce "Président des RICHES" qu'il a tant critiqué chez son prédécesseur...... n'ayant pas obtenu le poste qu'il convoitait MAIS que celui ci ne lui a pas donné non plus!!!!!. Bienveillante justice qui ne cherche pas en savoir pus sur le "FLOU" qui entoure notre Président et dont on attend toujours le résultat de BYGMALION qui a tant nuit à Sarko et dont les cendres se sont éteintes de suite à la sortie "BIENVENUE place Beauvau" dans lequel est expliqué que des dossiers étaient prêts pour chaque candidat de droite qui aurait pu se présenter.......à commencer par Sarko Sarko avec un Kommando de 620.000 bons petits soldats PS pour l'empêcher d'accéder au second tour.

  • Par Marie-E - 24/09/2017 - 18:21 - Signaler un abus Brizitte

    plaît beaucoup ... à Bilger, à Sardou. Quel fantasme. C'est bien français cela.

  • Par Vincennes - 24/09/2017 - 18:43 - Signaler un abus Un "JEUNISME" qui plait à M° BILGER qui, LUI, passe outre

    le fait qu' E.MACRON impose aux Français de faire des économies alors que LUI et sa FEMME n'hésitent pas à dépenser 30.000€ en TROIS mois pour ce "JEUNISME" !!!..Madame voulant, par ailleurs, engager des travaux à l'Elysée + à la Lanterne qu'elle trouve trop petite pour sa grande progéniture. Est ce que M° Bilger aurait supporté ce genre de dépense de la part de N.Sarkozy? .......auquel il ne passait RIEN, toujours prêt à le critiquer à la moindre intervention.......raison pour laquelle il était invité sur tous les plateaux. Pour le JEUNISME, j'ai regardé un reportage fait durant la campagne présidentielle où on la voit dans un bureau à côté de lui ....... avec une différence évidente AVANT et maintenant (regardez ce documentaire......vraiment amusant) alors le JEUNISME !!!!! on peut en reparler

  • Par edac44 - 25/09/2017 - 07:33 - Signaler un abus Détournement de mineur ou jeux interdit ???

    Tout est dit ici ==> http://www.programme-tv.net/news/evenement/election-presidentielle-2017/115842-brigitte-macron-son-ex-mari-devaste-n-avait-rien-vu-venir-sur-sa-liaison/

  • Par Carl Van Eduine - 25/09/2017 - 13:43 - Signaler un abus Problème mineur de majeurs

    La différence d'âge entre adultes majeurs est d'une importance mineure

  • Par essentimo - 25/09/2017 - 15:55 - Signaler un abus La classe

    et l'élégance françaises ne sont pas mises en valeur par la sus-dite.

  • Par doray jacqueline - 25/09/2017 - 19:43 - Signaler un abus Cette photo ma rappelle

    une de mes photos prise avec mon fils, j'avais 60 ans et lui 40, je ne faisais pas du tout mon âge mais l'on voit quand même la différence car la photo n'est pas retouchée comme celles du couple présidentiel. la "Brigitomania" vient du fait de l'étonnement concernant l'écart d'âge du couple, les gens s'interrogent sur cette relation qui intrigue et interroge. Si le couple avait le même âge personne n'en parlerait.

  • Par ISABLEUE - 26/09/2017 - 09:32 - Signaler un abus Bilger avocat honoraire devrait être à la retraite

    et se taire, aller planter des poireaux !! Vous savez ce qu'elles vous disent, les talonnettes de Sarkozy ??? Pauvre type, va !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Bilger

Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en miettes (éditions Fayard). Il est également l'auteur de Ordre et Désordre (éditions Le Passeur, avril 2015).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€