Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les jeunes Français et le cannabis : l'ampleur du désastre que la génération bobo ne veut pas voir

20 % des jeunes Français affirment consommer du cannabis, selon une étude réalisée par l'Unicef. Une proportion importante qui interpelle en comparaison des autres pays européens, et qui pousse a se poser la question du danger de plus en plus avéré de cette "drogue douce". Retour sur un enfumage hérité de la logique soixante-huitarde.

Hallucinant

Publié le

En quoi le cannabis que consomment les jeunes aujourd'hui est différent de celui consommé à l'époque ?

Le cannabis, mais surtout sa concentration en produit actif - le Delta 9 THC - ont beaucoup augmenté depuis quelques années. Dans les années 70 la concentration en THC avoisinait les 4 à 8%, pour trouver aujourd'hui des concentrations allant jusqu'à 28-32%. De même, ont trouve souvent différents produits de coupe (allant du pneu et l'argile, à l'henné, voire des cocktails médicamenteux - mélange avec de l'atropine sous le nom de Crystal il y a quelques années). L'existence de cultures quasi transgéniques, en serre ou milieu liquide font que les concentrations sont très augmentées.

Quels risques la consommation de cette substance fait-elle peser sur la santé ?

Il faut remettre les choses à leurs places. Chez un sujet à personnalité structurée, les effets d'un usage à faibles doses restent circonscrits et les risques sont peu marqués tant sur le plan physique que psychique. Il n'en va pas de même chez certains sujets à personnalité fragile ou immature : on peut voir survenir des accidents psychiatriques parfois suffisamment graves pour imposer une hospitalisation. Le danger vient de ce que le THC tend à s'accumuler dans le cerveau, les glandes sexuelles et les autres tissus du corps. Ce phénomène s'expliquer par la présence de deux types de récepteurs CB1 – neuronaux et CB2 – dans le système lymphatique et par un phénomène de relargage).

Parmi les effets indésirables on cite des troubles de la vigilance (accidents du travail, de la route), des levées des inhibitions, des passages à l'acte suivant la personnalité du sujet (agressivité, panique). On décrit aussi, rarement, la survenue d’une pharmacopsychose (bouffée délirante aiguë), mais les auteurs s’accordent sur le fait que l’apparition de celle-ci serait imputable dans la majorité des cas à une personnalités et à un terrain prédisposant.

Les effets du cannabis fumé sont rapides, correspondant à la classique « ivresse cannabique ». L'ivresse cannabique se déroule classiquement selon quatre phases :

  • phase de bien-être euphorique
  • phase d'hyperesthésie sensorielle avec désorientation spatio-temporelle et euphorie = raptus anxieux
  • phase extatique
  • phase de sommeil et réveil

Le cannabis entraîne une modification des perceptions avec immersion dans l'expérience immédiate, allongement du temps vécu, embellissement des sensations auditives, et à forte dose transformation des perceptions visuelles et corporelles. La plupart du temps, ces changements sont assortis d'un état d'euphorie suivi d'une sédation qui débouche sur un sommeil de bonne qualité. Selon les sujets, il favorise la relation aux autres ou majore une attitude d'introversion. Véritable anxiolytique, il induit néanmoins chez certains, de par le sentiment d'étrangeté de l'expérience, des états d'angoisse transitoires avec somatisations cardio-vasculaires possibles. Sa toxicité organique, dans l'état actuel de la science est considérée comme bénigne.

Au niveau psychologique, il ne peut être considéré comme induisant, en soi, l'escalade aux autres drogues. Son emploi permet à certains sujets, par la sédation de l'angoisse et la facilitation de la relation aux autres, un étayage transitoire de leur personnalité. Chez d'autres, par contre, son usage exacerbe le repli et la mise à distance de la réalité, enrayant la possibilité d'une évolution positive. Ce n'est que dans certains cas que le cannabis peut aussi présenter des vertus thérapeutiques comme les nausée associée à la chimiothérapie des cancers, la stimulation de l’appétit ou le syndrome Gilles de la Tourette (maladie des tics).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sebv05 - 11/04/2013 - 06:26 - Signaler un abus Populisme

    Les politiques français ont choisi la solution de facilité en divisant le peuple par un populisme primaire qui fonctionne à merveille depuis 1958. La législation sur le cannabis est, de ce fait, "condamnée" à ne pas évoluer...Tant que l'opinion publique ne se rendra pas compte que pour amoindrir le fléau du cannabis, il faut le régulariser et le réguler, la situation est vouée à empirer...L'avenir de la france n'est pas rose...Un chypre économique et un mexique narcotique...Avec cette tribune de "cumulards" évoluant dans un environnement "cahuzien", c'est foutu...

  • Par jlbaty - 11/04/2013 - 06:59 - Signaler un abus et ca coûte moins chère que le tabac

    Et 10 fois plus efficace

  • Par guigou - 11/04/2013 - 07:02 - Signaler un abus un produit comme un autre

    L'auteur confirme ce que l'on sait déjà : le cannabis n'est mauvais que pour des gens ayant des prédispositions, comme les vaccins, l'alimentation, l'air que l'on respire, les ondes électro magnétiques... Doit-on pour autant interdire toutes ce qui nous entoure car une personne sur 50 en souffrirait ? Le cannabis est le seul à subir ce bannissement depuis 40 ans...

  • Par Glop Glop - 11/04/2013 - 07:40 - Signaler un abus Débilisme et pouvoir...

    ... le cannabis est un excellent moyen de contrôle de la population. Exactement ce que l'on peut découvrir et apprendre avec le kh^^at à Djibouti où la population est particulèrement contrôlée (et orientée) grâce à l'arrivée du khât qui les rend idiots en permanence et agressifs quand besoin est par manque.

  • Par zelectron - 11/04/2013 - 08:55 - Signaler un abus C'est tout nouveau, ça vient de sortir

    Le socialo-canabisme vous le vaut bien

  • Par laïcité - 11/04/2013 - 09:54 - Signaler un abus il ne faut pas une fois de plus avoir la mémoire courte !

    je me souviens d'une époque où Guy Bedos, l'idole de toute la gauche-bobo, était l'invité sur une des chaînes publiques à une heure de grande écoute et sur le ton ironique envers les premiers "ringards" qui osaient dénonçer la dangerosité du cannabis!...Et bien ce Mr Bedos, en donneur de leçon habituel, affirmait qu'il fallait dépénaliser l'usage du cannabis car celui-ci avait un effet tout à fait anodin !!!

  • Par aubagne - 11/04/2013 - 10:02 - Signaler un abus sebv05

    Vous résumez l evidence.Mais le manque de courage de nos politiques ne fera jamais avancer le problème,Legaliser le cannabis,bien sur,et l argent rentrerait dans les caisses.Mais je pense aussi que tous ces "bobos", pourraient aussi réfléchir a leur avenir de retraités???

  • Par ISABLEUE - 11/04/2013 - 10:06 - Signaler un abus Parce que le bobo ne prend pas les transports en commun

    avec les djeuns allumés qui ont déjà perdu pas mal de neurones... Voilà pourquoi ils ne sont pas inquiets. dans leur bulle.....

  • Par unpèreencolère - 11/04/2013 - 10:22 - Signaler un abus les bobos ont bon dos !!

    Un peu restrictif de limiter la négligence de cet empoisonnement aux seuls bobos. Ou bien cet article néglige-t-il d'autres analyses par omission ? Ce sont les bobos qui vont s'approvisionner par tonnes hors frontières ? Ce sont les bobos qui amassent les milliards de revenus engendrés par le trafic de drogue ? Les agents de l'ordre peu scrupuleux sont-ils des "bobos" ? Après que mes enfants aient choisi le clan de la drogue et de la rue, après l'impuissance que j'ai ressenti, après que ma famille ait été détruite, je n'ai plus voulu me taire, et après m'être regardé en face, après avoir reconnu mes propres négligences aussi, négligences de père, pas excès de confiance, j'ai voulu regarder en face aussi cette société qui dit nous guider...et j'ai voulu publier mon cri de colère en venant régulièrement apporter mes avis sur les médias, en sortant un bouquin,...en ne me taisant plus ! Parents, ne doit-on pas prendre le risque de rompre le silence pour sortir nos enfants des griffes de cette incohérence et de ses ravages ?

  • Par tubixray - 11/04/2013 - 10:44 - Signaler un abus au fait d'ou vient l'argent

    Comment ces 20 % de jeunes (lycéens, étudiants, salariés ou autres) se procurent ils l'argent nécessaire à l'achat de cannabis ??? Savent ils qu'ils sont de fait responsables des conditions déplorables d'existence de locataires des cités HLM victimes du traffic ?

  • Par esurlo - 11/04/2013 - 11:07 - Signaler un abus Lorsqu'on ne veut pas lutter...............................

    ..........................contre un fléau , on s'en prévaut , et on l' "optimise" . La majorité des évolutions sociétales récentes , ne sont que contraintes par des pratiques que l'on refuse de controler . ..........................Comme toutes les pentes savonneuses qu'il est plus facile, et gratifiant de descendre , que de remonter ................ .........................Laisser proliférer un problème lui donne ensuite des droits nouveaux .....................

  • Par Joséphine - 11/04/2013 - 11:16 - Signaler un abus aveux de Yacine Sid devant la cour d'assises de Vesoul le 8 avri

    ce garçon qui a tué son l'emprise du cannabis son "meilleur ami" parce que celui-ci refusait de l'aider à financer sa consommation: "Yacine Sid : Oui. Il faut à peu près deux minutes pour monter la petite pente. C'était très sale, on décide de ne pas s'asseoir par terre. On s'asseoit sur une pierre. Je commence à rouler mon joint, je l'allume. Pierre ne savait pas rouler. Il a cassé une cigarette, mais il attendait sur moi pour rouler. A partir de ce moment là,, on a commencé à parler. [... ] Le président : fumiez-vous régulièrement ? Yacine Sid : quotidiennement Le président : les quantités totales ? Yacine Sid : à peu près une savonnette détaillée en barettes [...] Le président : est-ce que vous pouvez nous expliquer comment vous en venez à des coups ? Yacine Sid : honnêtement, je ne peux pas l'expliquer. Moi-même je ne me suis pas reconnu. A un moment je me suis énervé. A quel moment ? Je ne sais pas. Je n'étais plus moi-même, j'avais des flash dans les yeux. [... ] Le président : vous pouvez expliquer comment il s'est retrouvé dans la casemate ? Yacine Sid : c'était pendant la bagarre. Ca s'est passé tellement vite. Même mes yeux, j'avais des flashs blancs. [..]"

  • Par Bleubleu - 11/04/2013 - 11:34 - Signaler un abus Bin voyons

    Premier degré de la paresse intellectuelle: constater un problème, et l'attribuer, sans un début de réflexion "aux bobos et à l'idéologie soixante-huitarde"... Bon, un élément factuel qui ne cadre pas avec cette fable : la France a une des législations les plus répressives d'Europe en matière de drogues (puisque, contrairement à ce qui est inisinué ici, la notion de "drogue douce" n'a aucune existence légale). Cette législation répressive est un échec total (dans tous les pays où elle existe), mais évidemment il est plus facile d'accuser des adversaires fantasmés (les bobos avec le couteaux entre le dents) que de se poser les vraies questions. Moi j'étais aux lycée avec des petits bourgeois type "manif pour tous", où les plus gros dealers étaient des fils de bonne famille.

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 11:37 - Signaler un abus @sebv05

    Bien sûr que non ! Légaliser le cannabis revient pour moi à capituler devant le désastre, plutôt que de se battre ! L'article le dit, et pour moi qui vit en Seine-Saint-Denis, je l'ai vu: le laxisme de la justice vis-à-vis des dealers crève les yeux. On m'a en déjà proposé 2 fois en bas de chez moi, en plein jour, par quelqu'un que je n'avais jamais vu. C'est bien le signe qu'ils ne risquent pas grand chose... Quant à croire que la légalisation entraînerait une baisse de la consommation, je ne suis pas convaincu du tout... Enfin, pensez-vous vraiment que des dealers qui n'ont jamais travaillé et ne savent rien faire se rangeraient du jour au lendemain et chercheraient un travail ?

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 11:41 - Signaler un abus Désolé pour les fautes !

    Mon commentaire a été écrit un peu vite... Je rajoute à l'attention de BleuBleu que dire que la législation est très répressive en France est un énorme mensonge. En effet, dans les faits, les dealers et fumeurs ne sont jamais condamnés à quoi que ce soit. L'impunité règne en maître, vous le savez très bien (et ça ne concerne pas que la drogue, loin de là).

  • Par Alex de M. - 11/04/2013 - 11:45 - Signaler un abus Dommage collatéral !

    La vente de drogues participe du finacement de l'immigration sauvage. Tous ces jeunes qui en meurent, ces personnes agées agressées, ces lycées à l'enseignement vidé de substance, ces formidables mais insuffisantes dépenses de sécurité publiques, ces prisons surpeuplées, tout celà oui tout celà n'est qu'une conséquences de l'immigration massive voulue par le P.S. et financée par nos impôts. Aujourd'hui celui qui paie ses impôts participe à tuer ces jeunes qui mourront de drogues, et ces petites vielles assasinées pour une dose de plus.

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 11:49 - Signaler un abus @esurlo

    "Laisser proliférer un problème lui donne ensuite des droits nouveaux" Très juste !

  • Par issartier - 11/04/2013 - 12:27 - Signaler un abus enfin

    C'est le ministre du redressement de l'école par le cannabis qui doit ête content du résultat atteint

  • Par Bleubleu - 11/04/2013 - 12:36 - Signaler un abus @ musaraigne

    Si la législation n'est pas appliquée, c'est par je ne sais quelle idéologie ou tout simplement parce qu'elle est inadaptée? Que faudrait-il faire selon vous? Mettre 2 millions de fumeurs en prison? Demander aux juges et policiers de ne faire plus que ça de leurs journées? Il faudrait peut-être être sérieux 5 minutes et faire une politique qui marche sur 2 jambes: politique de prévention crédible et scientifique (donc éviter tout discours diabolisant, qui sape la crédibilité tout autant que l'angélisme) et politique de répression raisonnable (un système d'amende immédiate qui est une sanction proportionnée à la faute et évite d'engorger les tribunaux). Le problème c'est que chaque fois que quelqu'un propose d'aller vers ce système raisonnable, les politiques s'en emparent pour se jeter des anathèmes à la figure, les uns sur le thème du "laxisme bobo", les autres sur le thème du "répressif réac". Rien de très constructif là-dedans.

  • Par SteakKnife - 11/04/2013 - 12:45 - Signaler un abus @ Bleubleu

    Merci pour ces commentaires intelligents, ça change de ce qu'on peut lire ici d'habitude...Interdire n'a jamais servi à rien, tant qu'il y aura des gens, il y aura de l'alcool, de la drogue, des clopes et des putes. Alors autant faire en sorte que tout ça soit encadré (comme l'alcool, comparaison qui n'a rien de démagogique, mais qui est au contraire pleine de sens), au lieu d'avoir des zones de non-droit et des trafics.

  • Par Titan75 - 11/04/2013 - 13:04 - Signaler un abus Le PS malgré toute sa démagogie ne légalisera JAMAIS

    car les banlieues ne vivent que grâce à ce trafic (et aux allocations en tout genre) qui n'est rentable que grâce à l'interdiction de cette substance. Avec des populations inaptes à un travail normal dans un pays développé, qui souvent ne savent faire que cela. Triste réalité.

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 13:10 - Signaler un abus @BleuBleu

    Revenir à ''une politique de prévention crédible et scientifique''. Scientifiquement, on sait que le cannabis est une drogue qui fait des ravages sur l'organisme, la concentration, etc... La légaliser consiste à nier les faits ou faire preuve d'inconscience pure et dure. Le système d'amende est je le crois aussi, la seule solution. Toucher les gens au portefeuille a toujours été le plus efficace, on le voit pour la sécurité routière. Mais l'idéologie gauchiste reprend le dessus à grand renfort de contre-vérités (''c'est pas pire que l'alcool'', ''j'en fume et ça ne me fait rien'', etc...) par simple plaisir de ne pas faire comme tout le monde, braver les interdits, et montrer qu'on ne se laisse pas faire. Ainsi, ayant profité d'un laxisme à tout-va, les nouveaux droits du fumeur de joints sont en train d'émerger. Et tôt ou tard, l'opinion publique se découvrira scandalisée par le fait qu'on les prive de ''droits'', et demandera le cannabis pour tous...

  • Par Cap2006 - 11/04/2013 - 13:15 - Signaler un abus Heureusement la démagogie et le ridicule ne tuent pas !!!

    Ce toubib pose clairement la question du mal être d'une partie de la société, de plus en plus fragile vis à vis des conduites addictives et/ou à risques.. Que dire des gamins gavés de produits dopants avant le moindre examen ? jeune consommateur de psychotropes, de somnifère, etc... ? avec la bénédiction des toubib ... et au frais des assurés sociaux. Quand à un désastre... c'est vraiment du grand n'importe quoi... que dire des dégats de l'alcolisme traditionnel, du tabagisme... Il faudrait plutot s’intéresser au mal être d'une partie de la jeunesse... avant de vouloir INTERDIRE et REPRIMER... seules réponses depuis trop longtemps maintenant.

  • Par Stef41 - 11/04/2013 - 13:41 - Signaler un abus Prohibition=trafic (1)

    Je n'arrive toujours pas à comprendre l'impasse dans laquelle le discours politique s'est fourré. Aujourd'hui, on accuse les bobos... La belle affaire ! Cet article est un tissus de conneries, non pas dans les ravages cités qui sont parfaitement véridiques, mais dans le traitement de sa causalité. Pour des raisons morales, la France, depuis 50 ans, a la politique la plus répressive d'Europe. 30 à 50% de nos prisons sont remplies de condamnés liés peu pu prou au trafic de drogues ou à son utilisation. Le CA du trafic de cannabis s'élève à 1ou 2 M€/an, il gangrène des dizaines de cités ou les flics ne veulent plus mettre les pieds. Les douanes estiment elles même que les prises ne correspondent qu'à 5 à 10% du trafic. Ca ne vous rappelle rien ? Avec un tel CA, nous créons un pouvoir financier mafieux. La leçon de la prohibition de l'alcool aux USA dans les années 30 est que la prohibition ne fait qu'enrichir les trafics, et plus la prohibition est réprimée, plus les marges sont élevées. Que l'on explique pourquoi la légalisation via un réseau type Seita serait plus dommageable pour la société que la situation actuelle....

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 13:54 - Signaler un abus @stef41

    Ce n'est pas parce que l'Etat aujourd'hui a démissionné qu'il faut en prendre acte et légaliser la drogue parce que, de toute façon, beaucoup de gens en fume. Pourquoi ne pas aussi légaliser le trafic d'armes, puisque de toute façon elles sont légions en banlieue ? D'ailleurs, pourquoi s'en tenir au cannabis ? Et les autres drogues, pourquoi ne pas les légaliser ? Nous lutterions contre tous les trafics...

  • Par sna-hyper - 11/04/2013 - 13:58 - Signaler un abus plus dangereux que l'alcool

    pas mal de mes potes se sont défoncés à l'alcool. tous sont à peu près insérés - travail , famille. Mon neveu lui a choisi le cannabis. résultat: hopital psychiatrique , et c'est à vie.

  • Par Stef41 - 11/04/2013 - 13:59 - Signaler un abus Prohibition=trafic (2)

    Les addictions sont toujours un problème. Le sexe (DSK), l'alcool, (pas de chiffre mais surement 20 à 30% de la population). Moi, je serais trafiquant, je n'aimerai pas qu'on légalise.... Alors comment régler cette situation? Il suffit de regarder ce que font les autres pays d'Europe. Que cela soit l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Hollande, la Belgique, tous ne répriment pas à ce point et dont le taux d'utilisateurs est très inférieur. Parce que le trafic dérive vers des drogues plus dures qui sont moins acceptées par la population. Je suis donc favorable à la vente dans des établissements sous contrôle public aux majeurs pour tuer ce trafic, ne serait ce que parce que les masses d'argent sont dangereuses pour notre démocratie. On vient de le voir, l'argent achète tout. Et ce n'est pas les putes qui manquent, c'est le pognon. CF Cahuzac.

  • Par Duffy - 11/04/2013 - 14:04 - Signaler un abus Il faut abolir la prohibition.

    Qui n'a pour effet (pour but?) que de multiplier les prix par 10.

  • Par cedriksi - 11/04/2013 - 14:12 - Signaler un abus Quel désastre ?

    Je fume régulièrement du cannabis depuis trente cinq ans, j'ai un petit QI de 134, une maison, une piscine, un bateau, j'habite au bord de la mer, mes enfants font des études supérieures, je pratique le surf et la plongée sous marine assidument, j’exerce un métier CSP+ rémunérateur et plutôt envié... Je suis consterné par toutes les âneries que l'on professe au sujet du cannabis alors même qu'une majorité des 30/40 ans actifs se lâche sur la picole le vendredi soir à la première occasion festive venue... Hypocrisie collective... syndrome Quatari ?

  • Par FXMLIM - 11/04/2013 - 14:12 - Signaler un abus La fermeté contre le laxisme

    Pensons à tous ces enfants qui après avoir usé de ce produit développent une schizophrénie qu'ils n'auraient jamais développée .Combien de vies foutues pour un produit que l'on dit sans danger. Certains peuvent consommer ce produit sans aucune addiction mais d'autres peuvent tomber dans une spirale infernale et tragique. La répression est elle le seul moyen? une chose et sure si demain on exécutait tous les trafiquants sur le territoire, le trafic chuterait. Méthode un peu radicale mais efficace. Ces gens craignent qu'une chose la confiscation de leur marchandise , la confiscation de l'argent , et la mort. La prison ils s'en moquent, ils peuvent continuer de gérer leurs affaires donc cela ne règle rien. Mais comme la majorité des français sont biens pensants; ils cherchent à contourner ce problème au lieu de l'affronter et de le régler avec fermeté. Ils préfèrent laisser la vie à un de ses minables, et se donner bonne conscience en laissant leurs propres enfants détruire leur vie .

  • Par SteakKnife - 11/04/2013 - 14:30 - Signaler un abus @FXMLIM

    Le canabis agit comme déclencheur d'une prédisposition à la schizophrénie. Il ne rend pas les gens schizophrènes. Un peu comme l'alcool qui ne rend pas tout le monde violent, mais qui pousse les gens violents à l'être.

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 14:31 - Signaler un abus @cedriksi

    Vous avez oublié de nous parler de votre limousine, votre Rollex et votre collection de grands vins.

  • Par Stef41 - 11/04/2013 - 14:40 - Signaler un abus Prohibition=trafic (3)

    A tous ceux qui sortent un cas de ravage du au cannabis, je veux dire que si le cannabis était effectivement inexistant (par miracle ?) de notre société, ils se seraient reportés sur l'alcool, l'adrénaline de la vitesse au volant, ou d'autres situations à risque. Le cannabis n'est qu'un moyen et si ses ravages sont avérés, c'est parce qu'il est facile de s'en procurer malgré une répression ancienne et féroce et qui a fait la preuve de son inefficacité. Combien de morts par l'alcool en sortie de boite de nuit ? Quant à la répression, je ne suis pas d'accord avec les contributeurs qui dénoncent le laxisme de la justice. Dans la région Centre, ça morfle dur : 6 mois de tôle pour 50 g.de shit., sans sursis. Et c'est avec ça que l'on fait une politique publique ? Combien cette répression coûte à l'Etat ? Quel bénéfice, puisque loin de s'endiguer, la consommation augmente? Il y a un moment ou il faut ouvrir les yeux et décider de faire autrement. Encore fut il avoir le courage de le faire et c'est cela qui manque le plus. Dernière chose: pour les crétins qui aiment bien les définitions abstraites, je suis peut-être bobo, mais je prends les transports en commun !

  • Par RestonsHonnetes - 11/04/2013 - 14:43 - Signaler un abus Les Autruches

    La prohibition du cannabis, qui est nee il y a 40ans, est un ECHEC flagrant en tous points. - la PREVENTION et la reduction des risques sont INEXISTANTEs aupres des consommateurs => 4 millions de Francais en ont consommes en 2012 et les jeunes Francais sont les champions d'Europe de la fumette. - les DEPENSES ENORMES en force de police qui reste INNEFFICACE => 150,000 garde a vue qui debouche sur 30,000 poursuites - les GAINS DU GRAND BANDITISME des cites => Ils empochent 2 Milliards d'EUR par an (M. Valls), parler "d'acheter la paix sociale" ne marche plus aujourd'hui. Bref, la societe ne gagne rien avec la prohibition. PROHIBITION = PIEGE A CONS Nous soignons la peste mais on refuse completement de voir le cholera qui se propage. Et oui la France est le pays du vin et de la secu, plus grand consommateur d'antidepresseurs. Les forces en vigueur protegent leur budget et/ ou leur marche. Lisez cette petition, publiee hier, elle est interessante: http://www.avaaz.org/en/petition/Stop_a_la_prohibition_du_cannabis_en_France/ Dans les medias on aime traiter de la schizophrenie devoilee par le Cannabis. Combien de cas sur les 4 millions de consommateurs l'an passe?

  • Par Stef41 - 11/04/2013 - 14:50 - Signaler un abus @musaraigne

    "beaucoup de gens en fume." Vous constatez donc un échec et plutôt que d'en tirer les conséquences, vous vous arqueboutez sur les raisons mêmes de l'échec. Vous auriez 0 en Iso 9001.... Je ne suis pas heureux de cette situation mais je trouve dangereux que l'on engraisse des groupes mafieux pour des raisons idéologiques. Voyez l'Espagne, la Hollande, l'Allemagne, la Suisse ! Et dites moi pourquoi la consommation de drogues est nettement inférieure. Je fais appel à votre intelligence et suis sur que vous ne me décevrez pas.

  • Par Stef41 - 11/04/2013 - 14:57 - Signaler un abus @titan75

    Le pire, c'est que je suis d'accord avec vous. Arrêter le trafic dans les cités, c'est mettre au chômage (travail au noir & qui plus est illégal) pas mal de gens. mais il faut le faire, et vite, avant que ces zones de non droit déjà incontrôlables, ne deviennent des républiques pirates (au sens de la piraterie du XVII eme). C'est comme les caries, plus on attends, plus ca fait mal....

  • Par armandoheisenberg - 11/04/2013 - 15:03 - Signaler un abus quelques rectifications

    Votre professeur (surement un proche de Costentin) manipule les chiffres et raconte pas mal d’ânerie: - la France qui a le plus grand nombre de fumeurs chez les jeunes serait du aux soixantehuitarts: c'est vrai qu'en hollande, en angleterre, en belgique, aux etats unis, il n'y a jamais eu d'hippies ( tout ces pays consomment moins que nous) - le taux de thc dans les années 70 de l'herbe avoisinait les 4%, c'est exact mais le shit ramené par les hippie d'afghanistan du pakistan ou d'inde, avoisinait les 30%, l'herbe la plus forte aujourd'hui ne dépasse pas les 27% de thc ( variété y griega) tandis que le shit, vendu par la racaille, pourri et consommé par la plupart des fumeurs ne dépasse pas 10%. néanmoins il a plutôt raison sur la fin de son interview

  • Par RestonsHonnetes - 11/04/2013 - 15:35 - Signaler un abus medecine, politique ...

    ... Figaro et Atlantico meme acabit http://www.jetdencre.ch/le-figaro-et-le-cannabis-2568

  • Par Karamba - 11/04/2013 - 15:40 - Signaler un abus Le français est un drogué

    ne pas oublier que c'est chez nous que sont battus les records de consommation de cachetons. Inciter en plus à consommer du cannabis par un accès facilité me semblerait assez désastreux pour notre pays déjà passablement abruti, peu productif et apte à affronter la réalité... N'en déplaise aux fumeurs qui rivalisent en statistiques et études fantaisistes pour justifier leur addiction...

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 15:41 - Signaler un abus @stef41

    Etes-vous en train d'essayer de me faire croire que la légalisation du cannabis ferait baisser la consommation ? D'ailleurs vous racontez des bêtises: l'Espagne en consomme davantage que la France. Et l'Allemagne ne l'a pas dépénalisé -> https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gislation_sur_le_cannabis ''je trouve dangereux que l'on engraisse des groupes mafieux'' Moi aussi ! Croyez-vous vraiment que la dépénalisation du cannabis fera disparaître les groupes mafieux ? Ne croyez-vous pas tout simplement qu'ils se reporteront sur autre chose ? Je fais appel à votre intelligence et suis sûr que vous ne me décevrez pas.

  • Par SteakKnife - 11/04/2013 - 16:54 - Signaler un abus @pemmore

    Le gamin qui arrête ses études parce qu'il fume des joints a sûrement d'autres problèmes à la base, que le canabis n'aide sûrement pas, je vous le concède. Mais j'ai des dizaines de gens autour de moi qui fument ou ont fumé et qui réussissent très bien leurs vies.

  • Par boblecler - 11/04/2013 - 16:58 - Signaler un abus Fume qui veut. C'est comme

    Fume qui veut. C'est comme l'alcool on arrête quand on veut. On peut toujours résister. Une addiction reste une addiction et on peut la combattre.

  • Par RestonsHonnetes - 11/04/2013 - 16:58 - Signaler un abus baisse de la consommation

    @musaraigne Republique Tcheque: Assouplissement de la loi: Faire pousser chez eux jusqu'à 5 plants ne risque qu'une amende. Resultats: les jeunes consommateurs passe de 20,3% en 2010 à 16,1% en 2011 Le Portugal et la Hollande ont de meilleures stats que celle de la France. On voudrait ne rien changer a la loi et esperer que les choses changent... Apres 40ans de prohibition, vous pensez que ses resultats et ses effets doivent etre poursuivis? PROHIBITION= Piege a cons! Et la prevention et la reduction des risques dans tout ca?!? A oui c'est vrai on est des autruches.

  • Par carlop - 11/04/2013 - 18:11 - Signaler un abus Prohibitionisme

    Ce n'est pas une interdiction qui empêchera à un consommateur potentiel, occasionnel ou habituel, de faire l'acquisition de sa dose. Par contre si il veut fumer un joint, on lui proposera aussi de la coke (plus facile à importer, à stocker, à distribuer, et qui fidélise la clientèle). Alors on continue la prohibition qui ne profite qu'aux trafiquants ou on commence à trouver la solution ? Bah, la prohibition c'est bien, ça remplit les prisons, entre ceux qui sont arrêté pour des délits visant à trouver l'argent pour trafiquer et les trafiquants moins malins / moins chanceux (pas la majorité qui continue(ra) a abreuver allègrement nos villes nos campagnes). Le deal est souvent la première chose que l'on voit sur le casier des délinquants. Un genre de passage initiatique obligé pour apprenti malfrat ...

  • Par musaraigne - 11/04/2013 - 18:13 - Signaler un abus Restons honnêtes !

    Comme je l'ai dit plus bas: il n'y a PAS de prohibition en France. Les vendeurs ne sont JAMAIS sanctionnés, et vendent leur salop**** en plein jour sans problème. Vous me citez le cas de la République Tchèque, je pourrais vous parler de l'Espagne qui a assouplie sa législation et présente la consommation la plus élevée d'Europe. Le problème de la drogue n'est pas une question de législation. C'est l'absence de prévention et surtout de sanctions qui a fait régresser le pays au point d'avoir aujourd'hui ce débat. Les démonstrations scientifiques sur l'extrême nocivité des drogues ne servent plus à rien. Les gens préfèrent les illusionnistes.

  • Par sebv05 - 11/04/2013 - 18:52 - Signaler un abus @musaraigne

    Tout ce qui est interdit est d'office un marché pour les trafiquants. Je me moque de l'avenir des dealers mais ce que je constate c'est que l'interdiction du cannabis, une justice saturée et des prisons pleines, font leur force. Légaliser ce n'est pas capituler, c'est reprendre le controle de la situation. S'attaquer aux consommateurs c'est avouer une faiblesse, qui aide les trafiquants, car une amende sur le trottoir, ça veut dire que le petits dealers ne seront plus "donnés", car il n'u aura plus d'audition et pour deux barrettes achetées, il n'y en aura qu'une de consommée. Sinon que proposez vous ?

  • Par Stefan - 11/04/2013 - 18:55 - Signaler un abus J'aime l'herbe contre la déprime.

    Oui parfois il m'arrive de prendre 900mg d'herbe par jour.  C'est la dose maximum conseillée. Avec cette herbe je me sens bien lorsqu'une petite déprime s'annonce. Je peux ainsi mieux me détendre et vaquer sereinement à mes occupations. Je l'achète légalement. Cette herbe porte le doux nom de : Herbe de la saint Jean ou millepertuis.  Pour vous la procurer rien de plus simple demandez-la à votre pharmacien préféré. Il sera ravi de vous conseiller. Et en plus, pas d'accoutumance. Super, non ? Enfin pour moi ça marche. 

  • Par Greg SM - 11/04/2013 - 19:05 - Signaler un abus Pourquoi ne pas légaliser?

    Aujourd'hui le cannabis est diabolisé comme jamais, comparé a des drogues comme l'heroine ou la cocaine etc... alors que tout cela est faux et nous le savons tous, les politiciens font ce qui les arrange et aussi arreter de croire tout ce qu'on dit a la tele sur le cannabis, les gens qui sont "anti" cannabis sont, désolés de mes paroles, des ignorants, car au moins 95% de ces personnes n'en ont jamais consomé et tiennent des propos venant des reportages qui ne sont que des mensonges d'une absurdité totale! et comme je disais le cannabis est comparé honteusement a des drogues dures alors que l'alcool, légal est beaucoup plus dangereux que le cannabis et qui lui est comparable, niveau addiction et dangerosité sociale, a l'heroine! oui l'alcool est une drogue dure, ou plutot un poison qui détruit des celules dans le cerveau, alors que le cannabis perturbe le fonctionnement durant les effets... alors dire que le cannabis est "l'herbe du diable" alors l'alcool qu'on appelle dans notre culture "le sang du christ" c'est une belle blague j'appellerais sa plutot le "sang du diable".

  • Par RestonsHonnetes - 11/04/2013 - 19:18 - Signaler un abus @musaraigne

    "La loi est tellement sévère que les parquets n'osent pas l'appliquer" disait Me Francis Caballero sur France Info cette semaine. Le probleme actuel en France est d'une ampleur que beaucoup refusent a voir: - 4 Millions en ont fume en 2012 - 2 mrds d'EUR par an pour le grand banditisme Et ce malgre une loi des plus dures en Europe. Oui l'Espagne a toujours eu une forte consommation meme avant l'assouplissement de sa loi. La prohibition induit le tabou, qui est d'autant plus fort quand les parents ont bu la diabolisation du cannabis. Les jeunes ont d'un cote la diabolisation et de l'autre des rapports serieux qui disent l'inverse des parents. Exemple: http://www.assemblee-nationale.fr/11/rap-off/i3641-11-1.gif Du coup, tout le monde joue a l'autruche car on ne se comprend pas, et nous voila aujourd'hui. Combien de schizophrenes sur les 4 millions de francais qui ont consomme du cannabis en 2012? Je vous challenge aussi de trouver un rapport qui montre que le cannabis est plus dangereux que l'alcool. Merci d'avance d'avoir essaye de me comprendre

  • Par golvan - 11/04/2013 - 19:52 - Signaler un abus @ musaraigne

    Entièrement d'accord avec vous. La plupart des défenseurs de la dépénalisation sont des consommateurs qui défendent la consommation du cannabis sans se soucier de l'aspect social du problème. L'argument consiste à dire: moi j'en fume, ou mes copains, et tout baigne. La vente légale du cannabis serait forcément contrôlée par l'Etat donc très forcément taxée, tout comme le tabac. Or que se passe-t-il avec le tabac ? Une gigantesque contrebande, approvisionnée par les fabricants eux-mêmes pour ne pas payer les taxes prohibitives mises en place par les Etats. Il en serait donc de même pour le cannabis dont le trafic continuerait. L'argument de la légalisation pour limiter le trafic est donc stupide. Le deuxième argument consiste à affirmer que la "répression" a échoué. En réalité elle n'a jamais commencé, la lutte contre le trafic devant obligatoirement passer par des enquêtes fiscales et l'accès aux paradis fiscaux qu'on refuse de mettre en oeuvre de peur de retrouver les Cahuzac et consorts. Qu'on s'en prenne au blanchiment type kebbabs, pizzas à emporter, clubs de fitness sans clients, lavage de voiture etc... Et alors seulement on pourra parler de lutte contre le trafic.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dan Véléa

Le Docteur Dan Véléa est psychiatre addictologue à Paris.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur les addictions, dont Toxicomanie et conduites addictives (Heures-de-France). Avec Michel Hautefeuille, il a co-écrit Les addictions à Internet (Payot) et Les drogues de synthèse (PUF, Que sais-je ?, Paris, 2002).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€