Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

J-45 le compte à rebours vers le vide : une présidentielle sans contenu pour un pays sans gouvernance

Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le - Mis à jour le 28 Mars 2017
J-45 le compte à rebours vers le vide : une présidentielle sans contenu pour un pays sans gouvernance

 

Quel avenir espérer de candidats qui ne l’évoquent dans aucunes de leurs mesures ? Comment espérer donner aux français l’envie de se projeter dans un futur proche alors qu’il n’est décrit par personne ? Comment voter pour le programme de l’un d’entre eux quand nous n’avons le droit qu’à des catalogues de mesures qui échappent à tout fil rouge les reliant ? Une vision qui les sous tendraient ? Pourquoi les candidats considèrent-ils qu’un programme n’est finalement pas si indispensable ? Pourquoi n’en est il pas un seul qui se rende compte que le vide appelle le néant et que du néant ne jaillit jamais rien ?

Cette campagne est navrante et inquiétante, mais au delà de la présidentielle, ce sont les législatives qui nous promettent le pire, car cette année le pire est notre futur le plus plausible et l’incertitude notre lot prévisible.

Nous allons avoir un combat de nains lundi soir lors du débat sur TF1. Nains dont la parole et l’audience sont inversement proportionnelles à leur réflexion sur l’avenir de la France. A votre place je prendrai l’option de voir le replay de The Voice, au moins vous aurez des voix utiles. Jugez plutôt :

A ma gauche, Jean Luc Mélenchon, le tribain des bacs à sable politiques. Son succès populaire prouve que la verve est plus importante que le contenu. Une sixième République au service de quel projet ? L’extinction du riche pour une société égalitariste faite de têtes raccourcies, exclusivement composées de pauvres pour ne pas faire envie ? Ceux que nous avons déjà en nombre auxquels s’ajouteront les riches qu’on aura dépossédés car coupable de réussir leur vie. Pour que nous puissions vivre dans un kolkhoze géant peuplé de 68 millions d’individus, payés au smic, avec pour seul espoir de changement de statut, la mort, qui viendra bien après la retraite prise à 39 ans pour tenir compte de la pénibilité de la vie.

A sa droite, mais très légèrement, Benoît Hamon. Son programme sent l’écriture au kilomètre. 188 mesures, un inventaire à la Prévert qui contient tout et surtout son contraire. Pousser à la recherche et au développement pour doper la croissance tout en punissant le capital pour mieux la stopper. Faire un statut de l’actif (très bonne idée d’ailleurs) mais annuler la Loi el Khomri. Donc un statut lisible et simplifié mais dans un contenant du siècle dernier, comme si le digital n’avait rien changé au monde. Une éducation ouverte à l’autre tout en pariant sur une critique timide de l’islam radical pour ne pas perdre les précieux votes communautaires. Des PME poussée par l’investissement (public uniquement faut pas exagérer) mais qui devront cracher au bassinet syndical et se voir interdire les accords dérogatoires au niveau de l’entreprise. Le chaud et le froid, le haut et le bas, « lost in translation ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lou Bïarnès - 20/03/2017 - 15:57 - Signaler un abus Plus c'est gros

    Tout ce qui est excessif est insignifiant....

  • Par Arnaud Borne - 20/03/2017 - 17:05 - Signaler un abus Pays cherche gouvernance sérieuse

    Il faut se résoudre à l'idée que le salut ne viendra pas des politiciens. Notre civilisation s'enfonce inexorablement dans le déclin. Préparons nous à des années très sombres.

  • Par horus35 - 20/03/2017 - 18:56 - Signaler un abus Cerveau uberisé!

    Trop c'est trop ! Article ecrit par un posseseur de cerveau bercé trop pres du mur ! Et les degats sont enormes ! Et c'est chef d'entreprise ? Misere!

  • Par von straffenberg - 20/03/2017 - 19:00 - Signaler un abus Tout ceci à qui la faute.....

    A notre exécutif et à nos médias voulant nous imposer Macron et surtout torpiller Fillon ; On se fout de la gueule des français en manipulant tout azimut .....un peu de sérieux que diable .Si le pays n'est pas repris en main par le prochain exécutif , nous auront comme dit mon prédécesseur des années sombres et il ne sera plus question de faire des commémorations ou des marches blanches ,les problèmes seront nettement plus graves

  • Par clint - 20/03/2017 - 19:29 - Signaler un abus C'est malheureusement vrai !

    Et une fois de plus il faudra choisir le "moins pire" !

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/03/2017 - 20:20 - Signaler un abus Il est vrai qu'il n'y a pas vraiment le choix....

    Si on ne perd pas de temps avec ceux qui n'ont aucune chance, après les avoir écarté et il ne reste que Micron l'européiste libéral, et Marinette la nationaliste de gôche. Considérant que le gôchisme a toujours été nuisible, je retranche Marinette, et il ne reste que le petit Micron dans son petit costume de banquier, avec son petit programme, un petit peu à gauche et un petit peu à droite............exactement ce qu'il faut pour administrer un petit pays !!!

  • Par cerimo - 20/03/2017 - 21:00 - Signaler un abus LA FRANCE SE SOUVIENDRA !

    cela commence en 1981 maintenant il faut payer l'addition et elle va être salé

  • Par cerimo - 20/03/2017 - 21:04 - Signaler un abus AVANT

    Peut être avant en1968

  • Par cepasisur - 21/03/2017 - 04:56 - Signaler un abus Argument

    Vous n'avez pas d'argument pour étailler votre position sur la vision et le projet de Fillon alors vous tombez dans le piège du "coupable " en relayant les plus basses calomnies. Sinon il était bien votre article . Lisez tout de même celui de Nouhaillac, vote collègue .

  • Par MIMINE 95 - 21/03/2017 - 10:23 - Signaler un abus DENIS JACQUET, le dévot de l'uberisation ....

    "Elle pille, vole, dilapide, détourne" pour le moment, toutes ces affirmations sentent fort la diffamation publique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€