Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Israël sur le point de lancer le système de missiles défensifs le plus avancé au monde

L'Etat hébreux est actuellement engagé dans la construction de l'armement balistique le plus puissant au monde ; dépassant même ce qui se fait en Occident. En s'équipant d'un tel monstre de technologie, Israël compte bien revenir sur la menace que représentaient le Hamas et Hezbollah et témoigne de ses bons rapports avec les Etats-Unis, associés à la construction.

Bien armés

Publié le
Israël sur le point de lancer le système de missiles défensifs le plus avancé au monde

Atlantico : D'après des informations du Washington Post, Israël serait actuellement engagé dans la construction d'un armement balistique parmi les plus performants au monde, dépassant tous les systèmes en place dans la région, mais également en Europe ou aux Etats-Unis. Quels sont les objectifs recherchés ?  Quels sont véritablement les enjeux de cette acquisition ?

Frédéric Encel : Justement, c'est bien contre des groupes puissants mais infra-étatiques qu'Israël cherche à se prémunir. Les Etats voisins étant devenus inoffensifs (Syrie en déliquescence) ou même alliés (Egypte, Jordanie), ne demeurent que les combattants du Hezbollah au nord (Liban), et le Hamas islamiste au sud-ouest (Gaza). Or, le fer de lance de ces deux organisations pour partie terroristes est constitué de missiles ; en juillet-août 2006, lors de l'affrontement Tsahal/Hezbollah, ce dernier avait propulsé sur la Galilée plus de 4 500 engins de toutes sortes, des vieilles armes à tir courbe (mortiers) aux modernes Zelzal en passant par les roquettes Katiouchas soviétiques des années 1970 !

Certes, les missiles des islamistes chiites et sunnites ne menacent pas l'existence d'Israël, mais les dégâts économiques et psychologiques exaspèrent la population et représentent un camouflet pour les gouvernements en place à Jérusalem. Lesquels cherchent donc à se défaire de cette épée de Damoclès, sans avoir à lancer sur place de coûteuses opérations terrestres.  

Dans quelle mesure l'augmentation de la capacité balistique s'ancre-t-elle dans une forme de continuité dans les rapports entre Israël, le Hamas et le Hezbollah ?

Je vous dirais que pour Israël, le balistique n'est pas nouveau. Dès les années 1970-80, l'Etat hébreu s'est doté d'un dispositif lui permettant de propulser des charges nucléaires ; il s'agissait d'abord des missiles Jéricho I, puis II et III. Mais en effet, outre cet instrument destiné à ne pas être utilisé - sauf menace atomique apocalyptique - Israël a toujours plutôt compté sur les chasseurs bombardiers et, au sol, les blindés. Or l'époque n'est plus à la seule combinaison gaullienne des "moteurs combattants", et le tandem avions/chars risquait de ne plus suffire face à des menaces elles-mêmes balistiques. Cela dit, ces dernières années, c'est de manière défensive que l'Etat juif a considérablement progressé, notamment avec le système anti-missiles Dôme de fer qui a démontré de remarquables performances lors du conflit contre le Hamas durant l'été 2014. 

Dans la réalisation de ce projet, Israël est épaulé des Etats-Unis. Jusqu'où cet échange dément les différentes rumeurs de froid entre Washington et Jérusalem ? Si Benjamin Netanyahu et Barack Obama ne s'entendent pas, comment se portent les relations entre leurs pays respectifs ?

Bonne question. Voilà sept ans que je répète urbi et orbi qu'en dépit d'une vraie mésentente de fond entre Obama et Netanyahou, jamais les relations israélo-américaines n'ont été aussi profondes. Accords économiques croissants, aides financières à la technologie israélienne augmentées, soutien diplomatique constant à l'ONU, etc. ; qu'ils la déplorent ou s'en réjouissent, ceux qui croient en une dégradation des relations bilatérales en sont une fois de plus pour leurs frais !

Y'a-t-il un risque que ce nouvel armement mette à mal la diplomatie entre Israël et les différents pays voisins ? Pourquoi ?

Je ne pense pas car pour l'heure, l'Etat juif penche plutôt du côté de l'axe sunnite. Autrement dit, l'Egypte et la Jordanie luttant à la fois contre le djihadisme et l'influence chiite pro-iranienne, mais aussi à présent l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis pour les mêmes raisons ; tous ces Etats s'accordent à considérer Israël comme une puissance objectivement alliée. De toute façon, ils n'ont à craindre de l'Etat juif, par définition, ni concurrence religieuse ni volonté hégémonique. Cela ne signifie pas que l'idéologie rétrograde wahhabite au pouvoir à Riyad et au Qatar va abandonner son antisémitisme forcené ! Enfin cette situation paradoxale - des Etats arabes souhaitant le renforcement et la coopération de "l'ennemi sioniste" honni - illustre bien leur affaiblissement dramatique et la victoire historique d'Israël...  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 06/03/2016 - 12:17 - Signaler un abus Collaboration profonde Israël-Etats Unis

    Sans aucun doute une des raisons du refus absolu d'Israël de tout contact avec les Palestiniens (j'exclus ici Hezbollah et Hamas), organisations seulement terroristes.

  • Par Marie-E - 06/03/2016 - 13:24 - Signaler un abus Merci Frédéric Encel

    un article démontrant la sagesse et l'anticipation des différents gouvernements israéliens et le système complexe d'alliances historiques et de circonstances En tout cas rassurant pour le peuple israélien

  • Par A M A - 07/03/2016 - 10:47 - Signaler un abus Union pour la Méditerranée et Moyen Orient

    Selon toute évidence, ce n'est pas contre ses voisins du Moyen-Orient qu'Israël veut se transformer en bastille inexpugnable à l'abri de tout tir de missile. Il est beaucoup plus probable que ce soit pour parer aux menaces des puissances qui voudraient contrarier sa prétention à être le pays dominant de l'Union pour la Méditerranée et du Moyen Orient.

  • Par Marie-E - 08/03/2016 - 07:22 - Signaler un abus @AMA

    c'est contre tous ceux qui n'ont toujours pas digéré la déclaration d'indépendance de l'état juif et ils sont nombreux. Si ses voisins voulaient la paix avec lui, ce serait une zone importante dans le monde avec surtout la paix. Sinon " Am Israël 'haï " n'en déplaise aux grincheux

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frédéric Encel

Frédéric Encel est professeur de relations internationales à la Paris School of Business et maître de conférences à Sciences-Po Paris. Il a notamment publié Petites leçons de diplomatie, parus aux éditions Autrement, De quelques idées reçues sur le monde contemporain ainsi qu'un Atlas de la géopolitique d'Israël, parus aux éditions Autrement. Il a assuré la chronique internationale quotidienne de France Inter en 2013-2014. Il est l'auteur de Géopolitique du printemps arabe (septembre 2014, PUF).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€