Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Des militants pro-palestiniens empêchés d’atterrir à Tel-Aviv : on se demande pourquoi...

Plusieurs centaines de militants anti-israéliens européens ont été stupidement empêchés d’atterrir à Tel-Aviv. A Damas, ils auraient été tués, mais ça n’excuse rien.

Zone franche

Publié le

Les types qui s’occupent des relations publiques internationales d’Israël ne sont vraiment pas des lumières. Empêcher quelques centaines d’activistes pro-palestiniens venus de France, d’Espagne ou de Belgique d’atterrir à l’aéroport Ben-Gourion au prétexte qu’ils ont un problème avec les autorités locales, c’est clairement le meilleur service à leur rendre.

Bon, n’importe quel pays, France en tête, auquel on annoncerait l’arrivée de 1 200 (ou 1 500 selon les sources) militants ouvertement hostiles y regarderait à deux fois avant de tamponner leur passeport et de les informer des conditions d’achat de parfums et de liqueurs en duty free.

Mais Israël n’est pas n’importe quel pays. C’est même le seul dont les adversaires politiques contestent, au mieux et au mépris de toute évidence, le caractère démocratique, au pire, l’existence même.

D’où l’importance, parce que les batailles médiatiques ont parfois autant d’impact que les échanges de roquettes, d’une politique de communication adaptée à cette situation hors du commun.

Et d’abord, ils voulaient faire quoi, les fameux activistes ? Faire sauter la Knesset ? Prendre le contrôle de Jérusalem par les armes ? Décréter l’indépendance d’une Palestine souveraine sur les frontières de 1948 et le retour des réfugiés ? Pas exactement : ils venaient participer à l’inauguration d’une école à Bethléem, en Cisjordanie.

Oh, ils auraient bien, sur le chemin, hurlé leur colère à l’égard de la manière dont Israël se comporte à l’égard des Palestiniens et distribué quelques tracts de la même eau (ils auraient d’ailleurs eu raison mais c’est un autre problème), mais l’on voit mal quelle menace ils auraient fait peser sur la sécurité nationale. Les manifs et la contestation de la politique gouvernementale, en Israël, on connaît. Et une bande d’indignés de plus ou de moins, c’est tout juste si les passants auraient remarqué.

Les autorités israéliennes avaient déjà commis la même erreur avec la seconde « flottille de la paix », qu’elles auraient pu carrément escorter jusqu'à Gaza en fanfare. En n’ouvrant pas leur terminal aérien à une poignée de militants inoffensifs, qu’on aurait d’ailleurs aimé voir protester avec la même véhémence contre l’interminable massacre de la population syrienne, elles se sont à nouveau plantées. Lamentablement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Den - 16/04/2012 - 06:12 - Signaler un abus c'est bo des acivistes pro palestiniens...

    ...et c'est con car pendant ce temps Bachar, dégomme sa populasse a pleins tubes mais... là, c'est fou le peu de réactions! c'est un peu comme s'il pratiquait "plomb durci" sans émouvoir qui que ce soit! pourquoi n'y a t'il pas d'activistes pro population Syrienne ?

  • Par SteakKnife - 16/04/2012 - 06:24 - Signaler un abus Activistes pro-population syrienne

    Ils existent, mais personne ne s'y intéressent. Il y a régulièrement des manifestations à Paris, mais aucun journaliste ne semble y prêter attention. Encore un argument fallacieux utiliser régulièrement pour défendre la "seule démocratie du Moyen-Orient", d'ailleurs utilisé par le premier ministre israëlien dans un courrier adressé à ces militants.

  • Par Aimable - 16/04/2012 - 07:27 - Signaler un abus Bisounours

    Monsieur Serraf est dans la grande lignée de ceux qui attendent d'avoir mal pour crier ! Israel , au contraire , préfère éviter d'avoir mal , et de recevoir sur son sol des personnes qui lui sont hostiles ! Qui , à part Monsieur Serraf , pourrait trouver cela anormal ???

  • Par eisette - 16/04/2012 - 07:27 - Signaler un abus militants inoffensifs, vous plaisantez!

    Les termes choisis de "Bienvenue en Palestine" dévoilent au préalable que l'Etat d'Israël n'existe pas dans leur esprit, puisque , c'est bien en Israël que ces militants souhaitent atterrir, et s'ils taisent le nom de cette minuscule démocratie du Moyen-Orient, c'est parce que la haine qui les anime est si puissante qu'ils bavent sur un nom qu'ils ne supportent pas de prononcer sans trembler de violence. Ce faisant, ces termes qui taisent la réalité historique de l'Etat d'Israël pour ne suggérer que celle d'une Palestine qui viendrait remplacer Israël, induisent dans les esprits une de-légitimation de l'Etat. Pour revenir à l'opération mignonnette de ces militants, qui sont infiniment moins pro-Palestiniens qu'ils ne sont anti-Juifs, et dont le caractère provocateur n'échappe à personne, il y a un moyen tellement plus simple de manifester leur compassion aux Palestiniens qui souffrent… du terrorisme : c'est de se rendre à Gaza, via l'Egypte, et de manifester contre le Hamas qui tient en otage une population élevée dans la haine des Juifs, le culte du sang et de la mort. copié de © Rachel Franco pour www.D

  • Par zen aztec - 16/04/2012 - 08:00 - Signaler un abus @aimable

    c'est trop tôt pour vous relisez l'article vers 14h aprés un bon café ya un peu de second degré

  • Par Lionelp - 16/04/2012 - 08:51 - Signaler un abus Merci du conseil...

    Erreur de "comm"... Bref... Pour repondre a Par SteakKnife Juste le rappel deux faits : - avant Israel, la région s'appelait Palestine. C'est Israel qui a remplacé la Palestine, et non le contraire. Faux: AVANT la Palestine, nom donne par les Romains, le territoire s appelait Palestine. Et ce n'etait pas un état, ni meme un pays. Je le sais, mon Grand Pere y est né, et sur son acte de naissance que j'ai), il n est pas inscrit "Palestinien", mais "Juif". - les habitants de Gaza ne sont pas retenus en otage par le Hamas, mais par Israel, qui controle les frontières, l'espace aérien, maritime, ainsi que les finances de Gaza. Faux: La frontiere est ouverte avec l'Egypte.

  • Par svobody - 16/04/2012 - 08:58 - Signaler un abus a steaknife, palestine ??

    avant quoi ? les Juifs (je suis athée, cévenol!!!) a ce qu'il me semble vive dans la région depuis 5000 ans et les avanies de l' histoire les ont fait se déplacer contre leur gré, c'est sans doute le groupe humain le plus souvent massacré, spolié, etc . Je vais en Israël dans le cadre de mon travail, je n'ai pas l, impression d 'être à Téhéran, en Syrie ou ailleurs, ou les arabes, les musulmans, sont massacrés, par leur "frères", o courageux bobo, n'hésitez plus, allez à Damas manifester votre colère. Ce pays est la seule démocratie de la région, allez donc boire une bière à Ryad en short un jour de ramadan!!! vous pouvez en boire une en Israël, manger du cochon, parler a une fille etc etc vous pouvez critiquer le gouvernement, les rabbins, la torah... Israël retiens ses coups contre une population qui n hésite pas a lancer des roquettes, dans les pays voisins, les musulmans n'hésite pas a ne pas retenir leur coup violent contre ceux qui ne pense pas comme le chef et qui sont de la même religion voir fratrie

  • Par Oopa - 16/04/2012 - 09:00 - Signaler un abus Le grand mechant Israel

    @ petite points pour parfaire l'historique avancee par Steakknife : - La "region" se faisait appelee en effet Palestine, sous le mandat britannique, sous l'empire Ottoman, sous Napoleon, sous les Mamelouks, sous les croises, sous le regne des Califes, sous l'empire Bysantin, et sous l'empire romain qui en 135 écrasent dans le sang une révolte menée par Shimon bar Kokhba. Le royaume de Judée est définitivement aboli et intégré dans une nouvelle province romaine nommée Syrie Palestine. Ce sont les Romains qui ont créé le nom « Palestine », un mot de la même racine que Philistin. - Pour ce qui est de Gaza, c'est Israel qui a decide de son propre chef d'en retirer ses troupes pour laisser une chance a la paix de s'installer. Puis une lutte interne entres les differents mouvements politiques ont fait que le Hamas (qui prone la destruction de l'etat d'Israel) a ete elu a Gaza. S'en ai suivi d'innombrables accrochages avec Israel, des milliers de missiles tires par des factions souvent incontrolables, et Israel a decide de boucler le territoire pour proteger sa propre population ( n'import quel autre etat aurait procede autrement...). Mais il existe aussi une entree cote egyptien...

  • Par benjo - 16/04/2012 - 09:18 - Signaler un abus Il n'y a jamais eu de Palestine

    @ Oopa Non la region n'a été appelée Palestine que par les Anglais pendant le mandat et avant, apres la révolte de Bar Kochva en 135 jusqu'à la conquête arabe (voire meme deja plus a ce moment la). Ensuite, la région ne s'est plus appelée Palestine tout simplement parce qu'elle n'a jamais été une entité autonome ou meme simplement administrative qui aurait porte un nom - sauf au temps des royaumes croises, et elle s'appelait "Royaume de Jerusalem". Sous les Arabes puis les Ottomans, la région était divisée en plusieurs sous districts rattaches a des zones administratives plus vastes et différentes. Il n'y a donc jamais eu aucune entité arabe ou musulmane appelée "Palestine".

  • Par Albert Dumont - 16/04/2012 - 09:27 - Signaler un abus empêchés d’atterrir à Tel-Aviv

    le nom de l’opération " bienvenue en palestine " je pense que cela suffit , pour qu’ Israël réagisse avec force

  • Par Occam - 16/04/2012 - 09:31 - Signaler un abus Réponse israélienne

    Une réponse à cet article ici : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4216318,00.html

  • Par Ravidelacreche - 16/04/2012 - 09:32 - Signaler un abus empêchés d’atterrir

    C'est marrant qu'ils aient pus décoller ?!

  • Par ISABLEUE - 16/04/2012 - 09:40 - Signaler un abus ISRAEL A RAISON

    svobody je n'aurais pas dit mieux !!

  • Par PASCONTENT - 16/04/2012 - 09:52 - Signaler un abus Tous les pays n'ont pas

    la connerie et l'angélisme de la France .Israël défend sa sécurité sans état d'âme et c'est normal.Ils sont chez eux et font ce qu'ils jugent utile !!

  • Par ninja6669 - 16/04/2012 - 10:19 - Signaler un abus pourquoi se voiler la face!

    Pourquoi se voiler la face,il se trouve que,la plupart de mes "clients" étaient des patrons,entrepreneurs,etc,bref, des juifs,et ils reconnaissent tous , ces gens que je connais bien,qu'ils sont les plus racistes de la planète à l’égard de leurs voisins( prisonniers, détenus,esclaves,appelez les comme vous voudrez!) si c’était des corses,des bretons,etc,le problème ne se poserait pas! Donc inutile de faire des com et des discussions à ne plus en finir!!! le problème est juste là !!!

  • Par PATRIE63 - 16/04/2012 - 10:53 - Signaler un abus Différence..

    M. Serraf ne semble pas s'être aperçu de la différence entre Israël et la France.Les Israéliens ont, de manière parfaitement légitime, interdit l accés à leur terrritoire à une horde d'activistes, partisans et admirateurs de mouvements terroristes (Hamas, Hezbollas). En France , au contraire, on continue d'accueillir, de loger, de nourrir et de financer des milliers d'individus qui détestent notre pays et viennent ouvertement pour le coloniser.. Et oui, M Serraf (et quelques autres, heureusement peu nombreux), Israêl controle ce qui se passe à ses frontières et exerce une pleine souveraineté sur son territoire..ce sont là effectivement des principes légitimes d'un pays libre, auxquels, je vous l'accorde , nous ne sommes malheureusement guère habitués chez nous..

  • Par kenainturk - 16/04/2012 - 11:14 - Signaler un abus Une terre sans peuple, pour un peuple sans terre !!!!!!!!!!!

    Extrait de "http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Gaza_de_2008-2009" ne compte comme civils que les femmes et les enfants. Ainsi : Au 31 décembre 2008, le porte-parole de l'UNRWA compte 25 % de victimes civiles; Au 6 janvier 2009, la proportion est égale à 50 % de victimes civiles. Au 15 janvier au soir, 50 % des personnes tuées sont des civils23. Au 17 janvier au soir, qui correspond au cessez-le-feu unilatéral déclaré par les Israéliens, le Centre palestinien des droits de l'Homme à Gaza indique que 65 % des personnes tuées sont des civils. Selon les forces de défense israéliennes (IDF), il y a eu 1 166 Palestiniens tués, dont 709 militants de divers groupes armés, ce qui correspond à un maximum de 39,2 % de civils. B'Tselem parle quant à lui de 1387 Palestiniens tués, parmi lesquels 773 civils (dont 252 enfants âgés de moins de 16 ans), 330 militants (dont 19 mineurs) et 248 officiers de police. alors le bla bla du genre : "Il n'y a jamais eu de Palestine", "Israël défend sa sécurité sans état d'âme et c'est normal", "Ce pays est la seule démocratie de la région", si on est assez "intelligent" pour le croire alors je vous dit bravo

  • Par kenainturk - 16/04/2012 - 11:24 - Signaler un abus suite

    contre 13 morts israélien, Israël se défend plutôt bien, 10 fois plus même, alors le bla bla du genre "Israël défend sa sécurité sans état d'âme et c'est normal.Ils sont chez eux et font ce qu'ils jugent utile !!", me donne a réfléchir, pas vous ?

  • Par labolisbiotifool - 16/04/2012 - 11:28 - Signaler un abus Deuxième degré ?

    Il semble que le deuxième degré ne soit plus perçu sur Atlantico ? Me trompes-je, M.Serraf ? :)

  • Par kenainturk - 16/04/2012 - 11:28 - Signaler un abus @ benjo - 16/04/2012 - 09:18

    L'état français existait en 135?, a te lire c'est la question que je me suis posé, merci de me répondre s'il vous plait.

  • Par Hugues Serraf - 16/04/2012 - 11:38 - Signaler un abus @labolisbiotifool

    Peut-être de l'ironie, mais pas de second degré. Je pense réellement que l'on aurait dû laisser ces gens entrer dans le pays pour se rendre en Cisjordanie. Ils ne constituaient pas une menace et le débat contradictoire n'est pas un problème en Israël. En ce qui concerne les commentaires, les articles (et quel que soit le point de vue exprimé) qui parlent de la Palestine ou d'Israël sont généralement une foire d'empoigne très premier degré. On a l'impression de lire des supporters de foot. Heureusement, on n'est pas obligé de les prendre au sérieux et ils ne reflètent évidemment pas le sentiment de l'immense majorité des lecteurs (dont les commentateurs ne représentent qu'une minuscule partie).

  • Par slavkov - 16/04/2012 - 11:48 - Signaler un abus ras-le-bol

    ... je trouve minable que la presse, nos "médias" donnent un echo à ces quelques extrémistes gauchistes qui se prétendent "humanitaires", mais antisémites avant tout ! ...

  • Par laurent379 - 16/04/2012 - 12:00 - Signaler un abus INADMISSIBLE

    .. est-ce que les gens raisonnent ? réfléchissent ? s'informent et étudient réellement ??!! @kéninturk : enfin une vision juste de la situation..

  • Par Ravidelacreche - 16/04/2012 - 12:00 - Signaler un abus @labolisbiotifool

    Le Sarraf fin est passé de mode ! :o)

  • Par Mandos - 16/04/2012 - 12:08 - Signaler un abus JCall spirit is upon us

    Allons allons, que d'émotion pour une si banale péripétie. Nos militants au grand coeur ont fait quinze fois plus parler d'eux avec cette histoire que s'ils s'étaient contentés d'aller pacifiquement exercer leur noblesse d'âme auprès des humbles nécessiteux qui ont besoin de 1500 personnes pour leur venir en aide. Israël sera encore une fois le méchant Etat sécuritaire, c'est entendu, la France peut à nouveau donner des leçons de tolérance, tout le monde est content et de quoi se plaint le peuple je vous le demande. Bisous à BHL, Cohn-Bendit, Peillon et toute la brochette de personnalités hautement recommandables qui constituent visiblement votre référence sur l'actualité proche-orientale.

  • Par Manuman - 16/04/2012 - 13:38 - Signaler un abus Un grand nombre d'intellectuels

    juifs et arabes prônent aujourd'hui la création d'un seul et même état pour les deux populations comme la seule et unique solution viable... Leurs explications étaient aussi limpides que l'était leur démonstration que le maintien d'une situation floue actuelle laissant miroiter à plus ou moins longs termes la coexistence de deux états servaient à courts termes tout le réseau de décideurs depuis le gouvernement israélien, en passant par celui des Palestiniens, et les gouvernements occidentaux, mais en aucun cas les deux peuples.

  • Par Benvoyons - 16/04/2012 - 15:41 - Signaler un abus Seraff: encore un papier qui aurait pu lui servir à autre chose

    Les Arabes veulent détruire l’État d'Israël donc il est parfaitement normale de refouler des activistes qui reconnaissent que la destruction d'Israël est souhaitable.

  • Par Le Hollandais - 16/04/2012 - 17:17 - Signaler un abus @ Par Manuman - 16/04/2012 - 13:38

    La solution d'un seul etat signifie a terme la fin de la judeisation d'Israel, au simple vue de la différence démographique entre Israeliens et Palestiniens. Je ne pense pas que ce soit dans les plans du gouvernement Israelien...

  • Par FIGAROCB - 16/04/2012 - 18:20 - Signaler un abus Des activiste anti israléliens !

    Rien de plus normal qu'un pays refuse l'hospitalité à des hystériques contre le pays d'accueil ! M. SERRAF, encore une fois, fait preuve d'angélisme pro palestiniens, il prend fait et cause contre Israêl, ce gauchiste devient énervant à la fin !

  • Par Hugues Serraf - 16/04/2012 - 18:50 - Signaler un abus @FIGAROCB

    Pourquoi ne passez-vous pas une soirée avec ceux qui me traitent de sioniste de droite ? Vous auriez des choses à vous raconter, ça serait fun.

  • Par SteakKnife - 16/04/2012 - 20:51 - Signaler un abus Censure

    Merci à toutes les personnes qui ont répondu à mon message avant qu'il ne soit censuré. J'ai cru un moment qu'il n'avait jamais existé.

  • Par vangog - 16/04/2012 - 22:03 - Signaler un abus Je ne suis pas d'accord avec vous, Hugues Serraf!

    Imaginez que le monde soit un Paradis débarrassé de toutes les dictatures opaques (la liste est trop longue pour se lancer dans une énumération) qui ne laissent, eux, rentrer aucun opposant, voire aucun journaliste, et ne provoquent pas l'émotion de ces piètres organisations pro-palestiniens(car ils sont parfois commandités par ces dictatures) . Alors, oui, dans cette hypothèse, Israël aurait tort de se livrer à cette forme de censure politique. Mais ces dictatures opaques existent bel et bien, et jamais on ne voit ces prudes associations frapper à la porte de leurs ambassades, ce qui les disqualifie totalement aux yeux de la morale publique et en fait des organisations sectaires et manipulées. Sans la nécessaire mesure et l'apolitisme qui sied à toute organisation humanitaire, ces organisations ne méritent pas, selon moi, d'être reçues par une des seules grandes démocraties du moyen-orient!...

  • Par Sandeman - 16/04/2012 - 23:29 - Signaler un abus Et dès lors qu'il s'agit de

    Et dès lors qu'il s'agit de dénicher une anguille hébraïque sous roche, moi m'ssieu ! moi m'ssieu ! le palestinolâtre répond toujours présent. Je comprends, un Arabe heureux ça passe mal à la télévision. Le Palestinisme, idéologie devenue européenne, est l'outil des jihadistes pour éradiquer l’indépendance et la liberté du peuple juif. Et tout ce vilain petit monde, organisé en armada islamisante de pacifistes naïfs et désoeuvrés à fait exprès d'ignorer que l’Egypte "postrévolutionnaire" a rouvert sa frontière, longue de 14 kilomètres, avec la population de Gaza. Mais chûût...! priorité donnée aux jérémiades de la croisière s'amuse. (parce que les batailles médiatiques ont parfois autant d’impact que les échanges de roquettes). Et il ne sera pas dit que l’édition du 30 juin dernier du quotidien batave De Telegraaf révèle que le principal financier et «cerveau derrière la flottille» n’était autre qu’Amin Abu Rashed, chef officieux de l’organisation terroriste Hamas aux Pays-Bas. Serraf s'imagine encore que des méthodes fascistes peuvent saborder de grandes démocraties comme celles que l’on trouve en Israël. Il inscrit donc bien son article dans la nouvelle fusion entre le totalitar

  • Par Sandeman - 16/04/2012 - 23:30 - Signaler un abus Serraf s'imagine encore que

    Serraf s'imagine encore que des méthodes fascistes peuvent saborder de grandes démocraties comme celles que l’on trouve en Israël. Il inscrit donc bien son article dans la nouvelle fusion entre le totalitarisme rouge et la terreur palestinienne en Eurabia.

  • Par Benvoyons - 16/04/2012 - 23:36 - Signaler un abus Kenainturk: En 137 le Coran existait il? et bien non mais

    les juifs en terre d'Israël oui.

  • Par NYOR - 17/04/2012 - 02:42 - Signaler un abus Benvoyons

    Juste pour rappeler que les juifs (religieux) étaient contre la création d'Israel car ils avaient interprétés les défaites des zelotes et de Bar Kokhba d'essayer de recréer un état juif, lequel se créera contre l'avis des religieux pour, ironie de l'histoire, finir par devenir un état religieux par la suite. Ils se sont dispersés jusqu'à la création de l'état d'Israel. Ils ne sont donc pas plus ni moins légitime que les palestiniens. Et effectivement le Coran étant le troisième livre, il ne risquait pas d'exister avant les juifs. Mais les palestiniens ne sont pas des musulmans mais des arabes. Et ne doivent leur nom qu'effectivement à cet état artificiel créé par les anglais. Mais ce n'est pas parce que leur état est artificiel que leur légitimité dans la région n'est pas tout aussi légitime que celles des israéliens.

  • Par le Gône - 17/04/2012 - 07:00 - Signaler un abus @Sandeman

    allez donc sur le site du Figaro,sur une video vous y verrez un soldat de la "grande démocratie" Israellienne "défoncer" a coup de mitrailllette le visage d'un petit jeune Suédois ..puis ses autre copains sans doute grand démocrates aussi , faire de meme, c'est a ca que l'on mesure le niveau de "démocratie" dans votre esprit ?..au nombre d'uniforme "vert de gris"

  • Par labolisbiotifool - 17/04/2012 - 09:07 - Signaler un abus Ha ben vu sous cet angle, en

    Ha ben vu sous cet angle, en effet ... Merci de votre réponse, M.Serraf !

  • Par Benvoyons - 17/04/2012 - 10:35 - Signaler un abus INYOR: Tu n'as aucune connaissance de l'histoire d'Israël et des

    Arabes. Donc ton billet a la même valeur que celui de Seraff. Débiles

  • Par Sandeman - 17/04/2012 - 17:38 - Signaler un abus @le gone Ce n'est pas un

    @le gone Ce n'est pas un Suédois mais un Danois. Qu'importe, le Danemark a d'excellents dentistes. Si tu viens chier dans mon jardin, t'étonnes pas que je te reçoive à coup de pelle dans la tronche. C'est cette maxime qui est à la base des plus belles démocraties. Depuis 2007, le Hamas a tiré plus de 8000 tirs de roquettes, missiles et obus de mortier sur Israël. (Ca fait 5 par jour, 7 jours sur 7, pendant 4 ans !) Ca rend nerveux. Le petit blond naïf et doré comme un bretzel a cru jouer à kohlanta ? un dhimmi presque parfait ? Tandis que son pays de vikings se transforme en annexe du tiers-monde - un pays qui stérilise gratos les femmes alcooliques et toxicomanes - il ose donner des leçons aux Israëliens. En attendant, sa petite gloire hystérico-médiatique filmée à l'iphone où l'anecdotique prend le dessus sur l'événementiel lui donnera plein d'ami sur facebook. Marketing viral qui rendra le Palos bien sympathique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€