Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 28 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Investir dans la "déradicalisation" des islamistes : une belle idée qui a très peu de chances de produire le moindre résultat, du moins dans l’immédiat

Une jeune fille connue de l'Etat français a été arrêtée avant Noël juste avant de rejoindre la Syrie. Cet événement montre une fois de plus les limites des programmes de "déradicalisation" que la France a commencé à mettre en oeuvre.

Erreur de diagnostic ?

Publié le - Mis à jour le 4 Mars 2016
Investir dans la "déradicalisation" des islamistes : une belle idée qui a très peu de chances de produire le moindre résultat, du moins dans l’immédiat

Atlantico : Récemment, une jeune fille a été arrêtée juste avant de partir en Syrie alors qu'elle suivait un programme de déradicalisation après un premier projet d'attentat en 2014. N'est-ce pas révélateur de l'échec des tentatives de déradicalisation des djihadistes français ?

David Thomson : On ne peut évidemment pas résumer tous les efforts déployés par le Gouvernement depuis deux ans à ce seul cas. Mais ce cas est toutefois symptomatique des limites du programme français de "déradicalisation". Et ce d'autant plus qu'il s'agit d'un échec très symbolique. Car cette jeune fille était suivie par Dounia Bouzar depuis 2014 à la demande des autorités qui ont financé sa structure, le CPDSI, à hauteur de plusieurs centaines de milliers d'euros par an en 2014 et en 2015. Or dans les médias, Dounia Bouzar avait érigé cette même personne en modèle de déradicalisation et en vitrine de sa méthode.

Les Français ont ainsi pu la voir sur les plateaux télé, l'entendre à la radio, la lire dans la presse magazine, jusque dans des documentaires et des clips de déradicalisation du CPDSI. Depuis deux ans maintenant, le ministère de l'Intérieur met en avant des chiffres sur ses bilans de déradicalisation dont je conteste la véracité. Ils reposent sur des programmes se déroulant dans une certaine opacité, sans évaluation indépendante, dont on ne sait pas grand-chose finalement. Or, ces chiffres sur le nombre de personnes qui auraient été empêchées de partir en Syrie ou qui auraient été déradicalisées sont diffusés uniquement par le ministère de l'Intérieur qui se place ainsi en position de juge et partie en s'auto-évaluant. Les journalistes reprennent donc ses chiffres faisant le pari de la bonne foi du ministère. 

En réalité, rien ne permet de dire que les programmes de déradicalisation mis en place en France fonctionnent. Nous avons aujourd'hui l'exemple de cette jeune fille qui était l'une des premières confiées par les autorités au programme de Dounia Bouzar après une tentative d'attaque contre une synagogue et qui après deux ans de suivi était toujours en contact avec la Syrie pour rejoindre l'Etat Islamique. Je connais personnellement plusieurs autres exemples similaires de personnes revenues de Syrie sur lesquelles ce programme n'a eu aucune prise non plus. En revanche, je ne connais aucun cas surlequel cela aurait fonctionné. Je doute vraiment de l'efficacité de ces programmes, même si je reconnais que des efforts très importants et réels ont été faits, y compris financièrement, par le Gouvernement. Il est éventuellement possible que ce programme ait eu un impact sur de jeunes filles sur le point de partir, qui n'étaient pas encore complètement plongées dans cette idéologie, des jeunes filles qui avaient pu tomber amoureuses de combattants sur Internet sans convictions religieuses très ancrées. En revanche, sur les individus très idéologisés, ces programmes n'ont pas de prise.

Quelles ont été les différentes approches mises en œuvre pour déradicaliser des djihadistes repentis ou des djihadistes potentiels ?

Pour résumer ce qui a été instauré par le gouvernement, deux approches ont été mises en place.

La première approche est celle de Dounia Bouzar et du CPDSI (Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam). Ils considèrent que le djihadisme peut être traité comme un engagement sectaire.

La deuxième est celle initiée par Sonia Imloul, qui a fini par être lâchée par le ministère de l'Intérieur, qui mettait l'accent sur l'argument religieux. Ainsi, l'idée était de se servir des salafistes quiétistes, qui évoluent sur le même corps doctrinaire que les djihadistes mais qui s'opposent à eux sur la question du djihad. Ils considèrent ces derniers comme des terroristes. Cette approche tentait d'expliquer aux jeunes, arguments religieux à l'appui, qu'ils avaient une mauvaise interprétation de la religion et qu'ils étaient dans l'erreur d'un point de vue religieux.

A ma connaissance, aucune de ces deux approches n'a vraiment porté ses fruits.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 01/03/2016 - 09:30 - Signaler un abus Tant que les Musulmans ne feront pas le grand nettoyage du Coran

    et offrir au monde enfin un livre qu'ils pourront dire "Saint" car purgé de toutes ces scories inhumaines, guerrières, de domination non de Dieu mais de l'homme Musulman sur les autres, qu'ils n'auront pas éliminés les brebis galeuses et bien c'est de l'argent qui est foutu en l'air, c'est peine perdu, c'est se faire plaisir au frais de ceux qui écouteront ces sornettes " nous pouvons réussir les "déradicalisations " alors qu'ils peuvent continuer à entendre voir des Imams prêcher ce que vous voulez éliminer. Combien de personnes redeviennent alcooliques, combien redeviennent fumeurs?

  • Par vangog - 01/03/2016 - 10:28 - Signaler un abus Encore un mensonge, ce DCPSI!

    C'était prévisible!...on trouve dans les deuxième et troisième générations de musulmans importés par les UMPS les plus anti-français et les plus radicalisables...cela n'a plus grand chose à voir avec la religion, mais doit être mis en relation avec la promesse muette des UMPS faite à ces générations: discrimination positive, éducation sans enjeu ni contrainte, faiblesse de l'exemple des profs gauchistes, racisme anti-français...tout les conditionne à se perdre dans les luttes extrémistes. Comment demander à des gauchistes de déconditionner un enfant qu'ils ont conditionné, avec autant de soin, à la soumission aux idéologies les plus rétrogrades?...c'est perdu d'avance!

  • Par fasanan - 01/03/2016 - 10:40 - Signaler un abus déradicalisation ?

    C'est comme demander à la tenancière d'une maison close de prêcher la chasteté !

  • Par langue de pivert - 01/03/2016 - 11:54 - Signaler un abus Dératisons !

    Un rat reste un rat. Même si on lui dit qu'il est un écureuil !

  • Par kuruzawa - 01/03/2016 - 11:55 - Signaler un abus Le salaire de la peur

    Combien d'attentats encore,combien de morts pour se décider à prendre enfin les mesures adéquates-certes radicales-pour protéger les citoyens?Les djihadistes ont fait leur choix en toute conscience,qu'ils en assument les conséquences.Ils ont déclaré la guerre à l'occident,leur objectif est de nous exterminer et d'instaurer la charia.Et à ce sujet,djihadistes ou quiétistes,meme combat.La crainte d'une potentielle guerre civile n'est pas fondée:demandez aux algériens ce qu'ils pensent de la "décennie noire".Les islamistes en France-et ailleurs-reproduisent les memes méthodes pour grignoter l'espace public et prendre le pouvoir.Il suffit d'écouter un T Ramadan pour etre édifié,et ça suit derrière.On ne s'en sortira qu'avec des méthodes musclées,ce que les politiques redoutent.Nous avons laissé s'installer cette idéologie qui nous a déclaré la guerre sur notre propre territoire,et nous n'avons plus le choix:nous défendre contre cette invasion insidieuse qui est passée en phase active:violente,meurtrière.Alors,on attend le déluge?

  • Par MIMINE 95 - 01/03/2016 - 12:05 - Signaler un abus VOULOIR DERADICALISER L'ISLAM

    C'est comme vouloir faire du cognac sans alcool. Quand à, Soeur Dominique Bouzar de la Contrition, qu'elle commence par régler son noeud oedipien avec le père qui la rejette parce qu'elle est française, avant de s'occuper des autres. Les salafistes "quiétistes" , rien que cette dénomination me fait mourir de rire .... " L'ignorance entraine la complaisance et la complaisance, la complicité" certes, bien involontaire mais ...... ["900 000€ de subventions et 600 000€ euros de budget pour le Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI) que préside Dounia Bouzar. Pourquoi autant d’argent public? . La sénatrice Nathalie Goulet, présidente de la commission d’enquête sur les réseaux djihadistes, ne semble pas convaincue. Elle demande au ministère de l’Intérieur de fournir un bilan circonstancié des résultats du CPDSI."La sénatrice s’interroge sur le fait que cet organisme largement subventionné ne dispose même pas d’un bureau."] A lire également:http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/12/dounia-bouzar-lexperte-derives-djihadistes-arrangeuse-verites-258151, sans omettre le droit de réponse de Mme Bouzar. OH!! Bizarrement, le portrait de Libé sur Dounia B a disparu du net?

  • Par kuruzawa - 01/03/2016 - 12:07 - Signaler un abus DGSE:une solution discrète et efficace

    Plutot que de dépenser de l'argent en pure perte,et les moyens se font maigres,il serait judicieux d'empécher définitivement ces djihadistes de revenir.Les missions homo,pourquoi pas?

  • Par MIMINE 95 - 01/03/2016 - 12:13 - Signaler un abus JE PRECISE

    Q ue Libé av

  • Par MIMINE 95 - 01/03/2016 - 12:26 - Signaler un abus SUITE

    Libé avait publié , il y quelques années, une biographie larmoyante sur Dounia Bouzar dans lequel il exposait, le rejet de son père lorsqu'elle a tenté de le retrouver en Algérie, je cite: " Tu es Française et tu ne seras jamais ma fille", rejet, qui l'avait conduite à adopter l'islam et donc, "à se faire à l'idée que l'homme est supérieur à la femme", à épouser un musulman, violent dont elle a fini par divorcer, et à mixer son véritable prénom Dominique avec son deuxième prénom Amina pour faire ... Dounia. Je vous explique donc pas le côté maso du problème.....Cet article qui était accessible sur le net il y encore peu de temps à disparu. je me félicite de l'avoir imprimé à temps.

  • Par Benvoyons - 01/03/2016 - 12:35 - Signaler un abus vangog - 01/03/2016 - 10:28 Tu es amusant :)::)

    En effet tu parles UMPS mais les Socialistes Nationalistes FN Philipot & MLP disent qu'ils ne sont pas Islamophobe ni raciste et donc qu'ils ont des Musulmans dans les Rangs du Parti :)::)) Donc le parti est en adhésion avec ce qui a été fait :)::)) Ta Miss vérité MLP est une Maître en mensonge :)::))

  • Par Texas - 01/03/2016 - 13:00 - Signaler un abus Changement d' époque

    Simon Wiesenthal a traqué toute sa vie les Nazis , jusqu' aux tréfonds des Andes et ailleurs , nos services sont allés chercher Carlos en Afrique Orientale , et aujourd' hui nous en sommes peut-être à prêcher du Françoise Dolto aux Djihadistes ; Ce serait une confirmation des problèmes de fertilité de l' homme moderne ? .

  • Par vangog - 01/03/2016 - 13:45 - Signaler un abus @Benvoyons Non, nous n'avons pas de musulmans

    dans nos rangs. Nous avons simplement des patriotes, qui peuvent être de toute origine et religion, mais qui laissent leurs origines et leurs religions au vestiaire (comme ils devront le faire, à la porte de leur entreprise, lorsque les patriotes auront rendu son pouvoir au peuple), lorsqu'ils viennent à nos réunions. Si, par extraordinaire, une femme vient voilée à nos réunions, nous lui dirons très calmement que ce qu'elle fait chez elle ne doit pas transparaitre dans l'espace public, par des signes ostentatoires et communautaristes (porter une croix, ou un croissant au cou n'est pas ostentatoire). C'est aussi simple que cela!

  • Par Benvoyons - 01/03/2016 - 14:53 - Signaler un abus vangog - 01/03/2016 - 13:45 Donc tu confirmes parfaitement

    ce que l'ai dit (vous utilisez ceux qui sont arrivés et ils sont dans vos rangs. Donc votre position sur la soi-disant interdiction et que vous n'auriez pas toléré, ne tient pas puisqu'ils sont chez vous :)::))

  • Par clint - 01/03/2016 - 15:26 - Signaler un abus Même discours gauche et FN !

    Nous n'avons pas des musulmans mais que des français ! Je comprends que le vieux Le Pen a été mis par MLP/Philippot sur le "bucher" du FN gauchiste !

  • Par abracadarixelle - 01/03/2016 - 20:04 - Signaler un abus Déradicalisation ??

    Pour la rime, je dirais bien " piège à cons" mais le projet relève plutôt du " piège à fric " public bien sûr. Donc finalement, je vais replacer le " piège à con....tribuatles"

  • Par Ganesha - 02/03/2016 - 06:44 - Signaler un abus Benvoyons et Clint

    Ce que Vangog essaye calmement de vous expliquer, c'est que vous êtes des racistes ! Jean-Marie Le Pen était officier à la Légion Étrangère et il respectait tous les étrangers qui servaient loyalement la France. Ce qui est demandé à Marine Le Pen, c'est d'offrir un travail à tous les citoyens français. Et, tant que durera la Crise, de donner la priorité aux français. Mais votre idole, c'est l'UMPS et son chef Pierre Gattaz, qui veut, comme les allemands et les anglais, baser l'économie sur l'emploi d'esclaves étrangers. J'essaie une fois de plus de vous faire comprendre cela, mais je me rends compte que c'est bien au dessus de vos capacités intellectuelles !

  • Par Benvoyons - 02/03/2016 - 10:03 - Signaler un abus Philipot & MLP font le grand écart du "parti"

    Socialiste Nationaliste FN :):) Tout est bon pour eux, même le contraire de ce qu'ils affirmaient avant. L'Europe dehors puis mais non l'Europe il en faut aussi,. Les Musulmans rien de rien ils les ont fait venir et nous n'en voulons pas Puis nous avons chez nous vous savez nous ne sommes pas anti-Musulmans etc... La monnaie le Franc Symbolique il n'y a que ça de bon pour la France. Puis mais non l'Euro peut être acceptable nous négocierons:)::)) Les Français ont bien été déjà mordu par le Grand Écart d' Hollande et ne retomberont dans cette misère intellectuelle dans tant d'élucubrations nauséabondes,sans réalités des Socialistes Nationalistes FN Philipot & MLP avec son programme de Mitterrand de 1981 avec la retraite à 60 ans etc...)::))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

David Thomson

David Thomson, 33 ans, est reporter au service Afrique de RFI. Il a couvert la guerre en Libye et les révolutions arabes en tant que correspondant de France 24 et RFI. Il est l'auteur du livre Les Français jihadistes (mars 2014, Les Arènes).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€