Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 27 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Interdictions de circulation : Paris outragé, Paris paralysé, Paris déserté, mais un jour…

La transformation à marche forcée de Paris par Anne Hidalgo n’est pas anodine. Au fur et à mesure que la maire érige une véritable muraille entre la capitale et sa banlieue, la vie intramuros s’étiole.

Liberté chérie

Publié le

Et pourtant ! Malgré tous ces handicaps, Paris reste la plus belle ville du monde. En Asie, ce n’est pas la ville-caserne de Singapour ou la mégapole hyper polluée de Hong Kong qui font de l’ombre à Paris. New York et ses névrosés nourris au boulgour sans gluten et aux fruits sans saveur a perdu son charme transgressif, tout y est dorénavant formaté dans cette immense galerie marchande aux marques standardisées. En Europe, aucune ville n’est parvenue à cumuler les atouts de Paris. Tant que l’esprit parisien ne sera pas complètement éteint, nous entretiendrons – même malgré nous - cette flamme créative, transgressive, bigarrée, épicurienne.

Malgré tous les efforts infantilisants, moralisateurs et répressifs de la mairie socialiste, Paris reste la ville des plaisirs – le dernier sondage Ifop sur la vie sexuelle des Parisiens[1] va dans ce sens -, de la contestation - même si elle confine parfois à l’absurde -, de la création – comment survivre à Paris sans imagination ? -, de l’esprit. Saint-Germain des Prés s’est-elle transformée en galerie marchande parallèlement à l’appauvrissement de la pensée des intellectuels de la rive gauche ? De nombreux quartiers ont pris la relève rive droite comme rive gauche, et ce de plus en plus à l’est, ils débordent même de Paris sur la petite couronne qui prend fièrement le relais, sur l’Ile-de-France et, qui sait, peut-être un jour jusqu’au Havre comme l’annonçait Antoine Rufnacht en évoquant le Grand Paris ? Paris grandit malgré le périph, malgré l’interdiction larvée de la voiture et tous les efforts de bloquer l’accès de la ville aux non-Parisiens.

Paris reste une fabuleuse cité rayonnante de vitalité. C’est peut-être parce que nous sommes nombreux à râler en constatant l’ampleur des dégâts que nous causent nos élus et nos administrations publiques pléthoriques que nous continuons à faire battre – en chœur - le cœur de Paris. Ce n’est pas l’effondrement du tourisme qui nous arrêtera de vivre librement et d’envoyer paître les pouvoirs publics qui ont perdu de leur légitimité à nos yeux. N’oublions pas que toutes les révolutions sont parties de Paris. Et peut-être aussi la prochaine.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/01/2017 - 10:02 - Signaler un abus Paris n'était pas un problème, avant socialisme...

    il en est devenu un, grâce à la khmer rouge Hidalgomygode, et son idéologie répressive. Cette façon de créer des problèmes ex nihilo est caractéristique de la gauche, et leur permet d'éviter de s'attaquer aux vrais problèmes. Un conseil aux bobos qui ont élu Delanoë et Hidalgomygode: restez à Paris! Ne venez pas détruire nos villes de province...

  • Par zouk - 11/01/2017 - 10:08 - Signaler un abus Futur de Paris avec A. Hidalgo

    Un exemple éclalant de lé conception PS de la démocratie: la DICTATURE Prions Dieu pour que les Parisiens en soient conscients (qui osera les informer?) et d'en souviennent lors des prochaines élections municipales

  • Par zouk - 11/01/2017 - 10:08 - Signaler un abus Futur de Paris avec A. Hidalgo

    Un exemple éclalant de lé conception PS de la démocratie: la DICTATURE Prions Dieu pour que les Parisiens en soient conscients (qui osera les informer?) et d'en souviennent lors des prochaines élections municipales

  • Par Alain Proviste - 11/01/2017 - 10:16 - Signaler un abus EXCELLENT ARTICLE

    C'est la première fois que je lis une réflexion que je m'étais faite : sous prétexte de nous sauver des méfaits de la circulation, quel est le coût sanitaire des bouchons et autres gênes causés délibérément ? J'ai déménagé de Paris il y a plus de 10 ans et je n'y retourne en voiture que quand je ne peux pas faire autrement. Il y a une impression de déliquescence générale, outre le fameux remplacement qu'on ne peut pas ne pas voir, il faut dire que la saleté est abondante. Par exemple le tunnel entre la station RER Auber et la station de métro Opéra est répugnant, les murs portent des traces de saleté façon diarrhée géante, il est incompréhensible que la RATP ne fasse rien. Châtelet est bien crado aussi... ça doit conforter les étrangers qui pensent que nous sommes sales. Pourtant l'architecture de Paris est exceptionnelle et, dans ce domaine comme dans d'autres, l'excellence est à portée et on a une impression de gâchis.

  • Par VV1792 - 11/01/2017 - 21:09 - Signaler un abus Tres bon article. En tant que

    Tres bon article. En tant que provincial de base monte pour faire ses etudes a Paris dans les annees 90, j' avais deja trouve Paris foutraque, sale, et rempli de tares au m2 plus eleve que partout ailleurs.. Je n' y vis plus, heureusement, mais vu la tronche des decharges sauvages, les tunnels/connexions autoroutes plus eclairees, des protections antibruits souillees et detruites, etc..on se pose la question si ce n'est pas irreversible..J' admire la fin optimiste de l' article, j' ai qd meme qq doutes, car le bobo et l ' immigre ont ete eleves a la mamelle socialiste..comme tout le reste tend a se sauver de cette ville degueu, la mere hidalgo peut sevir encore longtemps.. 100% d' accord avec le commentaire de vangog..

  • Par lepaysan - 12/01/2017 - 16:31 - Signaler un abus Idéologie, quand tu nous tiens

    Que du politiquement correct et ses conséquences désastreuses

  • Par Deneziere - 12/01/2017 - 20:41 - Signaler un abus Comment faire baisser le nombre de bagnoles en ville ?

    Quelles sont vos solutions ? Et si Hidalgo annonçait un péage urbain, quels seraient vos commentaires ?

  • Par desabuse - 13/01/2017 - 11:30 - Signaler un abus changement d air ?

    je vais finalement remercier la Kommandatur de Paris ... nous allions presque tout les WE intra muros , maintenant c'est tout au mieux 1 fois par mois et plutôt par nécessité contrainte .Donc merci de nous avoir fait avancer dans notre projet de départ ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Aurélien Véron

Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens et la liberté. Un projet qui pourrait se concrétiser par un Etat moins dispendieux et recentré sur ses missions régaliennes ; une "flat tax", et l'ouverture des assurances sociales à la concurrence ; le recours systématique aux référendums ; une autonomie totale des écoles ; l'instauration d'un marché encadré du cannabis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€